Un but, une histoire: le jour où Roger Milla propulsa le Cameroun dans le Top 8 mondial !

Roger Milla - Mondial 1990 Copyright -fifa.com
Un but, une histoire – Lors des huitièmes de finale du Mondial 1990 en Italie, le légendaire buteur camerounais Roger Milla se retrouve sur le banc des remplaçants face à la Colombie d’Higuita. C'est pourtant lors de cette mémorable rencontre que l’inusable attaquant de 38 ans va forger sa légende en offrant à sa nation et au "Continent-mère" une première qualification historique pour les quarts de finale ! Enchanté par l’exploit, la danse et la spontanéité du « Vieux Lion », le reste du monde ne regardera plus jamais le football africain comme avant.

Huit ans après sa première apparition à la compétition suprême, la sélection camerounaise portait les espoirs du continent africain (avec l'Egypte) lors du Mondial italien de 1990.

Les Lions Indomptables, menés par le charismatique technicien russe Valeri Nepomniachi, ont à cette occasion gravé en lettres d’or leur nom dans le grand livre de la coupe du monde en s'imposant dès le match d'ouverture face au tenant du titre, l'Argentine de Diego Armando Maradona (1-0, but de François Omam-Biyik).

Après un deuxième succès obtenu face à la Roumanie (2-1, doublé de Roger Milla) et une déconvenue anecdotique contre l'URSS (0-4), les Camerounais décrochent une qualification historique pour les huitièmes de finale face à la Colombie.

Le 23 juin 1990 et devant plus de 50.000 spectateurs en transe au Stadio San Paolo de Napoli, le Cameroun affrontait la redoutable sélection colombienne, emmenée par l’illustre Carlos Valderama dans un match décisif dont l’enjeu était une première qualification africaine pour les quarts de finale de la Coupe du Monde.

Ce jour-là, les Camerounais, grisés par leurs performances de haute volée lors de la phase de poules, ont livré le match de leur vie, devant une assistance emballée par les prouesses techniques des Omam-Biyik, Mfédé, Makanaky

Roger Milla, ce héros


Toutefois, les Camerounais n'ont pas réussi à dompter les coriaces "Cafeteros" malgré une domination sans partage. Tout se jouera alors au cours des prolongations.

C’est alors que "Le Vieux Lion" Roger Milla, rappelé en sélection par le président du Cameroun en personne, à 38 ans et remplaçant en début de partie, fit une entrée tonitruante et décida de sortir ses griffes, en se jouant du fantasque portier colombien Higuita par deux fois à la 104e et à la 107e minute de jeu !

L'inusable canonnier du Tonnerre Yaoundé offrit ainsi au Cameroun et au « Continent-mère » une première qualification historique pour les quarts de finale de la grande messe du football mondial.


Milla, le Roi du "Makossa"


Pour fêter comme il se doit son mémorable exploit, Milla esquissa alors quelques pas de danse spontanés, devenus célèbres depuis. A ses côtés, le poteau de corner, en guise de compagnon de danse, le monde entier découvrit alors le "Makossa" (une danse urbaine camerounaise) 'made in Roger Milla' : Un déhanché aussi éphémère que spectaculaire, qui a contribué à bâtir la légende de cet athlète hors du commun.

« Ça m’est venu sur le moment, juste après que j’ai marqué mon premier but. C’était de l’instinct. Je ne pouvais absolument pas prévoir de le faire avant le tournoi parce que je ne pouvais pas du tout savoir si le coach allait me faire jouer... »  Voilà comment l'homme aux 102 capes avec le Cameroun évoquait en 2016 à la BBC sa pittoresque démonstration de danse qui a continué à rythmer les exploits des Lions indomptables qui ont bien mérité leur surnom.

PSG : Marco Verratti a marqué avec l’Italie et Kylian Mbappé l’a chambré [Vidéo]

Marco Verratti a marqué d’une belle frappe enroulée mardi avec l’Italie contre le Liechtenstein (6-0) en match de qualification pour l’Euro 2020. Ce qui n’a pas manqué d’étonner Kylian Mbappé.
La réputation de Marco Verratti le précède. Il n’a marqué que 8 buts en 268 matchs toutes compétitions confondues avec le PSG et n’en a toujours pas inscrit un seul avec son club cette saison. Aussi parce qu’il frappe peu, guidé par son envie de toujours faire l’« extra pass ». Le milieu parisien a toutefois revu ses principes mardi avec l’Italie lors de la balade de la Nazionale contre le Liechtenstein (6-0) en match de qualification pour l’Euro 2020. Peu après une première tentative envoyée juste au-dessus du but adverse, il a conclu un petit numéro de soliste dans la surface d’un tir enroulé qui s’est logé dans le petit filet opposé (32eme).


Verratti même proche du doublé


L’ancien de Pescara a ainsi ajouté à un troisième but à son total en sélection, pour sa 32eme cape, ce qui n’a pas manqué de faire réagir Kylian Mbappé sur son compte Twitter. L’attaquant français a gentiment chambré Verratti, son coéquipier au PSG, qui se serait même offert un doublé si Daniel Kaufmann ne s’était pas sacrifiée en repoussant une autre frappe de la main sur sa ligne. La preuve, peut-être, que « Gufetto » mériterait de prendre davantage sa chance avec son club.



A voir aussi :
>>> Qualifs Euro 2020 : L’Italie cartonne avec Marco Verratti, l’Espagne ne force pas à Malte

Zidane et le Real Madrid en pincent pour Tanguy Ndombélé

A la recherche d'un milieu de terrain pour suppléer les vétérans Luka Modric et Toni Kroos, Zinedine Zidane a ciblé Tanguy Ndombélé, le Lyonnais annoncé avec insistance sur le départ.
Jean-Michel Aulas le répète à qui veut l'entendre depuis des semaines : le président lyonnais ne va pas vendre tout son effectif et seulement « un ou deux joueurs » quitteront le navire. Mais qui ? Nabil Fekir, Memphis Depay, Ferland Mendy, Houssem Aouar et Tanguy Ndombélé font figure de favoris à l'heure de parler d'un départ. Mais c'est bien le dernier cité qui a le plus de chances de faire ses valises malgré un prix fixé à 90 millions d'euros par Aulas. Après deux saisons entre Rhône et Saône, Ndombélé a explosé à la face de l'Europe grâce à ses performances en Ligue des Champions qui lui ont ouvert les portes de l'équipe de France.

Le Real veut renouveler son milieu


Depuis Manchester City, le PSG, la Juventus, le Barça sont venus aux renseignements et prendre la température auprès de l'entourage du joueur. Ce dernier pencherait plus pour les Citizens de Pep Guardiola mais le dernier prétendant pourrait bien le faire réfléchir. Le profil de l'international français plait beaucoup à Zinedine Zidane si l'on en croit El Confidencial. Sous contrat jus'qu'en 2023 avec Lyon, Ndombélé a l'avantage d'être moins cher - même s'il ne sera pas brader - qu'un Paul Pogba également dans le viseur madrilène. Le technicien français, de retour aux affaires dans la capitale espagnole, souhaite renouveler un milieu de terrain jugé vieillissant par les supporters avec un Toni Kroos en perte de vitesse et un Luka Modric dans le dur après sa saison 2018 exceptionnelle.

Benzema milite pour Ndombélé


Le triple champion d'Europe sait qu'il va devoir mettre les moyens pour retrouver son lustre d'il n'y a pas si longtemps. Tanguy Ndombélé fait donc partie de la longue liste des renforts souhaités par Zizou au même titre que Kylian Mbappé ou Eden Hazard. Au cas où les dirigeants madrilènes hésitent encore à aligner les zéros pour satisfaire l'OL, Jean-Michel Aulas peut compter sur un intermédiaire de choix au sein des Merengue. D'après le média espagnol, Karim Benzema a vanté les mérites de l'ancien Amiénois auprès de ses dirigeants avec notamment son profil de « box to box ». Suffisant pour faire pencher la balance ?

Paul Pogba bloqué coûte que coûte par Manchester United ?

Manchester United n’acceptera aucune offre pour le transfert de Paul Pogba l’été prochain, à en croire ESPN. Le milieu international français est cité au Real Madrid ou à la Juventus Turin.


Manchester United n’ayant pas besoin de cash, avec sa 3eme place au classement Deloitte des clubs les plus riches du monde grâce à ses 666 millions d’euros revenus générés en 2017-18, il a la main sur ses joueurs sous contrat, à l’instar de Paul Pogba. Le milieu des Red Devils (26 ans) est régulièrement cité comme une cible de divers clubs européens, comme le Real Madrid, la Juventus Turin et le PSG. Mais MU n’a aucune intention de vendre l’international français (66 sélections). A en croire les informations d’ESPN, le club mancunien écartera toutes les offres de clubs concurrents pour l’ancien Havrais, sous contrat jusqu’en 2021 avec une option pour une saison supplémentaire.

Pogba prolongé plus que sur le départ ?


A la peine sous José Mourinho, Pogba a retrouvé son meilleur niveau depuis le remplacement du technicien portugais par Ole Gunnar Solskjaer. Il a activement participé au redressement spectaculaire de MU, de retour dans la course au Top 4 en Premier League et qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, avec 9 buts et 7 passes décisives en 17 rencontres avec son nouveau coach. Il totalise 14 réalisations et 11 passes décisives toutes compétitions confondues sur l’ensemble de la saison. Un temps annoncé sur le départ, le natif de Lagny-sur-Marne pourrait finalement profiter de l’intersaison pour discuter des termes d’un nouveau bail en faveur des Red Devils. ESPN souffle que le club souhaite ouvrir des discussions, après avoir blindé Anthony Martial ou Luke Shaw. Le meilleur moyen de fermer la porte pour de bon.

Amical : Le Brésil renverse la République tchèque grâce à Gabriel Jesus

Mené 1-0 à la mi-temps en République tchèque, le Brésil s’est finalement imposé avec un doublé de Gabriel Jesus dans les 10 dernières minutes (1-3). Marquinhos et Thiago Silva étaient associés en défense centrale pour la Seleçao.
Gabriel Jesus a joué à merveille son rôle de « supersub » ce mardi. Lancé par Tite à une vingtaine de minutes du coup de sifflet final, l’attaquant de Manchester City a claqué un doublé en 7 minutes pour donner la victoire au Brésil contre la République tchèque en match amical (1-3). Il a d’abord profité d’une passe lumineuse de David Neres pour conclure de près (1-2, 83eme) avant de terminer en deux temps une magnifique action collective (1-3, 90eme). Avant les deux buts de Gabriel Jesus, dont les cinq derniers buts en sélection ont été inscrits lors de matchs amicaux, c’est Roberto Firmino qui avait égalisé grâce à un excellent pressing en tout début de seconde période (1-1, 49eme). La Seleçao courait en effet après le score à la mi-temps suite à l’ouverture du score de David Pavelka (1-0, 37eme), bien aidé par l’erreur d’appréciation de Marquinhos. Le défenseur du PSG était associé à son capitaine en club Thiago Silva en charnière, pour la première cape de l’ancien Milanais depuis septembre. Ils ont tous deux disputé le match dans son intégralité.



A voir aussi :
>>> Amical : Une petite Argentine domine le Maroc

Amical : L'Algérie l'emporte à l'usure contre la Tunisie (1-0)

Grâce à un penalty de Baghdad Bounedjah, l'Algérie a battu la Tunisie, mardi à Blida en match amical.
L'Algérie a pris le meilleur sur la Tunisie (1-0), mardi à Blida en match amical de préparation à la CAN 2019. Bien en place, les deux équipes largement remaniées (Oukidja, Lekhal, sorti blessé au quart d'heure de jeu comme son remplaçant Abeid par la suite, et Benrahma titulaires côté Algérien ; Saidani, Khaoui, Chaouat et Dräger côté tunisien) ont peiné à se créer des occasions. Un tir croisé de Mahrez loupait le cadre de peu (30eme). Chaouat manquait un peu de précision au moment d'exploiter l'une des rares bévues d'Oukidja (60eme). Et c'est le plus remuant des Fennecs, Baghdad Bounedjah, qui ouvrait le score, sur un penalty en force consécutif à une faute sur Mahrez (70eme, 1-0). Un court avantage qui allait s'avérer suffisant.



"Ce n'était pas un match facile, la Tunisie est une belle équipe, elle s'est qualifiée pour la Coupe du Monde. C'est une victoire qui va nous donner de la confiance pour la CAN", a réagi Youcef Atal au micro de Canal Algérie. "C'est une grande fierté de représenter son pays. L'équipe m'a bien accueilli. C'est une bon résultat face à une bonne équipe, avec la satisfaction ne pas avoir pris de but", a de son côté souligné Alexandre Oukidja, qui a réussi son examen de passage en sélection.

Les onzes de départ :