Transferts : Bientôt la retraite pour Riccardo Montolivo ?

Copyright : Panoramic
Riccardo Montolivo a quitté le Milan AC cet été quand son contrat s'est terminé. A 34 ans, l'Italien n'a pas trouvé de point de chute et pourrait prendre sa retraite d'après La Gazzetta dello Sport.
Sans club depuis l’été dernier et la fin de son engagement avec le Milan AC, le milieu de terrain international italien Riccardo Montolivo (34 ans) pourrait raccrocher les crampons, a-t-on appris chez nos confrères de La Gazzetta dello Sport. Formé à l’Atalanta Bergame, l’ancien joueur de la Fiorentina n’aurait pas reçu la moindre proposition digne de ce nom. A défaut de trouver un challenge alléchant, on pourrait se diriger vers une retraite anticipée. Une décision devrait être prise dans les prochaines semaines pour celui qui compte soixante-six sélections avec la Squadra Azzurra.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Top 10 des meilleurs dribbleurs d'Europe : Traoré et Zaha devancent Messi

Copyright -OFC
Les joueurs Africains montent en puissance et ne cessent d'impressionner. Etincelants cette saison (2019-2020), les ambassadeurs du continent africain ont fait parler d’eux, dans les différents championnats européens. Adama Traoré et Wilfried Zaha sont illustrés en Premier League cette saison. Les deux joueurs, doté d'une vitesse et d'une capacité de dribble impressionnante, sont désormais les deux meilleurs dribbleurs du championnat anglais. Mieux le malien et l’ivoirien sont les rois du dribble en Europe. Ils ont réussi le plus grand nombre de dribbles cette saison 2019-2020, devançant même le sextuple Ballon d'Or, Lionel Messi. Adama Traoré, auteur d’une saison pleine sous le maillot de Wolverhampton (4 buts et 7 passes décisives), est le meilleur dribbleur de Premier League. Le Malien, formé au FC Barcelone, a réussi 144 dribbles en 28 matchs de championnat. Le milieu de terrain des Wolves est talonné par, l’international ivoirien, Wilfried Zaha. Le joueur de 27 ans, auteur de 3 buts et 3 caviars avec la formation anglaise, Cystale Palace, a réalisé 136 dribbles réussis. La star du club catalan, Lionel Messi, complète le podium. L'international Argentin a effectué 118 dribbles réussis en 31 matchs joués avec les blaugrana. La Pulga a inscrit 24 buts et délivré 16 passes décisives. Voici le classement des 10 meilleurs dribbleurs en Europe, selon le site Goal.com : 1 Adama Traoré (Wolverhampton), Dribbles réussis : 144 2 Wilfried Zaha (Crystal Palace), Dribbles réussis : 136 3 Lionel Messi (FC Barcelone), Dribbles réussis : 118 4 Jérémie Boga (Sassuolo), Dribbles réussis : 106 5 Emiliano Buendia (Norwich), Dribbles réussis : 92 6 Neymar (Pris Saint Germain), Dribbles réussis : 90 7 Allan Saint-Maximin (Newcastle), Dribbles réussis : 80 8 Gaetano Castrovilli (Fiorentina), Dribbles réussis : 76 9 Jonathan Ikoné (Lille), Dribbles réussis : 73 10 Nabil Fekir (Betis Séville), Dribbles réussis : 73 A lire aussi sur Orange Football Club >> Traoré, Zaha et Pépé dans le Top 10 des meilleurs dribbleurs de PL

Le vibrant hommage de de Moïse Katumbi à Pape Diouf

Copyright -OFC
Le monde du Football a perdu, hier mardi 31 mars 2020 une icône. Pape Diouf s'est éteint. Le sénégalais, touché par le Coronavirus, a rendu l'âme à l'hôpital de Fann, à Dakar. Le décès de l’emblématique président de l’Olympique de Marseille a provoqué une immense onde de choc en Europe mais également en Afrique. Les hommages ont afflué sur les réseaux sociaux depuis hier. Joueurs, journalistes, entraineurs, dirigeants… ont fait part de leur immense tristesse. Le président du TP Mazembe, Moise Katumbi, n'a pas caché son émotion après la disparition de Pape. “Une légende vient de nous quitter. Le monde du football lui sera éternellement reconnaissant d’avoir mis à sa disposition tout son talent de journaliste sportif, de président de club et d’agent de joueurs au service du sport le plus populaire de la planète… Il ne supportait ni la médiocrité ni la petitesse. Il poussait tous les Africains à cultiver le goût de l’effort, de la performance et à rechercher l’excellence… Je garde de Pape Diouf, le souvenir d’un homme désireux de voir émerger sur la scène mondiale les meilleurs talents africains. Il fait partie du cercle très restreint des hommes dont le dynamisme a contribué à apporter de la joie à des millions de personnes et à rendre le monde meilleur » peut-on lire sur son compte twitter A lire aussi sur Orange Football Club >>Vu d’Afrique : Le monde du football pleure Pape Diouf

Lorik Cana : « Pape Diouf nous faisait sentir l’importance du maillot de l’OM »

L’ancien milieu de terrain de l’OM a évoqué pour France Football la personnalité hors norme du regretté Pape Diouf.

Pape Diouf s’est éteint mardi soir après avoir été infecté par le coronavirus. Son décès a touché beaucoup de monde, et en particulier ceux qui ont eu l’immense honneur de le côtoyer. C’est le cas entre autres de Lorik Cana, l’ex-capitaine de l’Olympique de Marseille. Interrogé par France Football, l’ex-milieu de terrain a indiqué que le franco-sénégalais est l’une des meilleures personnes qu’il a pu connaitre durant sa carrière. « Dans une carrière de footballeur, on rencontre des centaines de coéquipiers, on passe par plusieurs clubs, avec plusieurs dirigeants et présidents. C'est très rare d'être vraiment lié à quelqu'un, a confié l’Albanais. On a souvent des rapports très professionnels, des rapports d'amitié, mais Pape, que ce soit pour moi et d'autres joueurs je pense, nous a vraiment marqué en étant quelqu'un qui a réussi à tendre des liens qui vont au-delà de l'aspect professionnel, qui sont vraiment des liens forts d'amitié, surtout pour les joueurs qui l'ont côtoyé pendant plusieurs années. »


Cana loue le caractère de Diouf


Le nom de Diouf restera irrémédiablement lié à Marseille, puisqu’il a œuvré pour le bien du club pendant une très longue période, et qui va au-delà de son mandat de président (2005-09). Il avait l’OM dans le sang, et Cana témoigne parfaitement de cet état de faits : « Il arrivait à faire en sorte que tout le monde soit conscient de l'importance de revêtir le maillot de l'OM et de représenter les Marseillais. On est des professionnels, on joue pour notre club, on est des gagnants, et ce qui a été sa grande force, ça a été de faire comprendre qu'on avait une responsabilité en plus : celle de jouer à Marseille. Il a été très bon pour le faire. »




Avant d’atterrir à Marseille, Cana évoluait au PSG, le club rival. En débarquant au Vélodrome, il aurait pu connaitre un traitement compliqué. Mais ça n’a jamais été le cas. Diouf a fait en sorte pour qu’il se sente comme chez lui dès le premier jour. « J'avais parlé une fois avec Pape avant le transfert. Je lui avais tout simplement dit que je ferai mon maximum pour venir. Il savait très bien que j'étais un peu le profil, le caractère qui allait avoir un grand impact sur Marseille. Il n'a jamais eu peur du fait que je vienne de Paris. Il était quasiment sûr que c'était une chose bonne pour le club, d'abord, et pour ma carrière. Ça s'est concrétisé », a conclu l’ex-capitaine phocéen.


Les plus beaux matchs de l'ère Pape Diouf

Président de l'OM pendant un peu plus de quatre ans, Pape Diouf (décédé ce mardi) n'a pas permis au club phocéen de remporter des trophées. Mais les supporters ont vécu des matchs mémorables pendant cette période. Tour d'horizon.

PSG-OM, saison 2005-2006 (29eme journée)


L’heure de gloire des minots

Sûrement le plus beau fait d’armes de Pape Diouf à la tête de l’OM. Lors de la saison 2005-2006, Marseille doit se déplacer à Paris pour le compte de la 29eme journée de championnat. Mécontent du quota de places réservé aux supporters marseillais au Parc des Princes, Pape Diouf décide d’envoyer la réserve olympienne pour affronter le PSG. Le résultat du match, un 0-0 héroïque de la part des « minots » qui seront accueillis comme des rocks-stars à leur retour à la gare Saint-Charles. Une décision forte qui marquera les esprits et qui écrira une page de plus dans la folle histoire du Classico français

Sochaux-OM, finale coupe de France 2007


Une cicatrice encore ouverte

C’est sûrement le souvenir le plus douloureux dans l’histoire commune de Pape Diouf et de l’OM. Un an après leur défaite face au PSG, les Marseillais reviennent au Stade de France disputer une finale de Coupe de France face au FC Sochaux-Montbéliard. Les joueurs entraînés par Albert Emon partent pourtant favoris avant la rencontre. Emmenés par un quatuor offensif composé de Franck Ribéry, Samir Nasri, Mamadou Niang et Djibril Cissé, les Olympiens mènent deux fois au score grâce à un doublé de Cissé (5eme et 98eme). Cependant, l’OM se fera rejoindre par deux fois au score. Et aux tirs au but, c’est le club sochalien qui en sortira gagnant, privant ainsi l’OM d’un premier titre depuis 1993.

OM-ASSE, saison 2006-2007 (37eme journée)


L’OM retourne en C1

Une semaine après la grosse désillusion de Sochaux, Marseille a l’occasion de se rattraper en se qualifiant pour la première fois depuis la saison 2003-2004 pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. Dauphin de l’Olympique Lyonnais, l’OM doit l’emporter face à Saint-Étienne pour valider son ticket pour la C1. À la 52eme minute, Djibril Cissé donne l’avantage à l’OM d’une frappe puissante, Feindouno lui répondra quelque minutes plus tard d’une magnifique frappe dans le petit filet de Carrasso. À cinq minutes du terme, Mathieu Valbuena s’en va inscrire son premier but sous le maillot olympien d’une frappe du droit dont lui seul à le secret. Présents en tribune ce soir-là, Pape Diouf et Robert Louis-Dreyfus se congratulent à la fin du match et fêtent ainsi la première qualification de l’OM en C1 depuis trois ans.

Liverpool-OM, saison 2007-2008 (2eme journée de Ligue des Champions)


Valbuena, à jamais le premier

Avant d’aborder son second match de phase de poule de Ligue des Champions, l’OM se paye une crise sportive dont il a le secret. Englués à la 19eme place du championnat, les Marseillais voient débarquer Éric Gerets pour prendre la succession d’Albert Emon limogé quelques jours auparavant. C’est donc plein d’incertitudes que Marseille débarque chez le dernier finaliste de la Ligue des Champions, Liverpool. Auteurs d’un match courageux, les Olympiens poussent pour décrocher le point du match nul sur la pelouse des Reds, mais un homme va faire passer la soirée dans une autre dimension. Titulaire surprise au coup d’envoi, Mathieu Valbuena trompe Pepe Reina d’une frappe lointaine qui vient se loger dans la lucarne du gardien de Liverpool. Un but qui restera dans l’histoire des Phocéens et qui permettra à l’OM de devenir le premier club français victorieux à Anfield.

OM-OL, saison 2008-2009 (36eme journée)


 Si près du but...

Ce match a tout d’une passation de pouvoirs. L’OM est engagé dans la course pour le titre de champion de France avec les Girondins de Bordeaux. En face, un OL qui ne remportera pas son huitième titre d’affilée à l’issue de la saison. Pape Diouf déclare même avant la rencontre « qu’il faut s’attendre aux dernières gesticulations du champion en titre ». Le décor est planté. Cependant, la soirée vire vite à la catastrophe du côté de l’OM. Benzema inscrit un doublé et permet à Lyon de mener 2-0 dès la première mi-temps. Sylvain Wiltord redonnera un peu d’espoir à la 80eme minute, mais c’est Juninho qui achèvera les derniers espoirs marseillais avec un coup-franc dont il a le secret. Les derniers espoirs d’un premier titre depuis 1993 s’envolent du côté du Vélodrome, Bordeaux finira champion avec trois points d’avance sur son dauphin. Pape Diouf, quant à lui, sera évincé à l’issue de cette saison et quittera Marseille avec un palmarès vierge. Un détail aux yeux des supporters marseillais.

Compétitions CAF et Coronavirus : la mise au point d'Ahmad Ahmad

Infantino et Ahmad Copyright -AFP
Le président de la Confédération Africaine de Football, Ahmad Ahmad, a donné ses plans pour les jours à venir. Le dirigeant a indiqué que la CAF s'adaptera en fonction de la propagation du Coronavirus et sera prête à modifier son calendrier s'il y a nécessité, comme ont fait d'autres confédérations dont l'UEFA et le CONMEBOL qui ont repoussé respectivement l'Euro 2020 et la Copa America 2020 à l'année suivante. Le successeur d'Issa Hayatou, s'est livré au journal le Monde, dans une interview publiée mercredi. Le patron de la CAF a indiqué que son instance a pris des décisions qui s'imposent dans ces circonstances assez particuliers, en raison de la propagation de la pandémie du Covid-19, notamment en Afrique. "D’abord, la commission médicale à la CAF a rendu ses analyses et, plus globalement, nous suivons les instructions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Nous avons décidé de reporter les matchs qualificatifs pour la CAN 2021, prévus fin mars. Des fédérations nous le demandaient et, de toute manière, avec la suspension de nombreuses liaisons aériennes, des joueurs africains confinés en Europe, cette décision s’imposait d’elle-même. Nous allons attendre la suite pour savoir quand serons jouées les journées trois et quatre de la compétition, selon le patron de la CAF", a indiqué le Malgache dans l'interview. "La cinquième journée était prévue en juin, il est encore trop tôt pour décider si elle aura lieu, mais il nous reste encore des dates en septembre, octobre et novembre, quitte à repousser la première journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022, prévue justement en novembre. Nous en discuterons avec la FIFA, laquelle semble ouverte aux différents aménagements du calendrier. A l’heure où je vous parle, la phase finale de la CAN 2021 est toujours fixée en janvier et février prochains", a-t-il ajouté. "Concernant le Championat d’Afrique des nations (le CHAN 2020), initialement prévu au Cameroun du 4 au 25 avril, et qui a été reporté l,e préisdent de la CAF a estimé qu’il est trop tôt pour décider à quel moment en 2020 ou 2021. La seule chose qui semble évidente, c’est que le CHAN ne pourra pas avoir lieu au Cameroun aux mois de juin et juillet, en raison des conditions météorologiques", a-t-il poursuivi. "Quant à un éventuel report des demi-finales et finale de la la Ligue des champions et la Coupe de la confédération initialement fixées en mai, Ahmad Ahmad a indiqué que la CAF s’adaptera en fonction de la situation sanitaire. “S’il faut modifier le calendrier, nous le ferons. Tous les jours ou presque, j’ai des échanges avec le secrétariat général de la CAF, avec les fédérations. Dans tous les cas, nous saurons nous adapte", a-t-il conclu. A lire aussi >> Coronavirus: La CAN 2021 reportée ? La CAF sort du silence