Tout savoir sur le tirage au sort de la Ligue des Champions

Ligue des Champions UEFA - Tirage Copyright -AFP
Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des Champions se déroule le jeudi 1er octobre dans les studios de la RTS à Genève (Suisse). La cérémonie débutera à 16 heures GMT. Voici la procédure et les chapeaux, selon le site officiel de l'UEFA.


Procédure


Les 26 équipes directement qualifiées pour la phase de groupes sont rejointes par les six vainqueurs des barrages joués les 22–23 et 29–30 septembre.

Les équipes sont réparties en quatre chapeaux. Le chapeau 1 regroupe le tenant du titre, le vainqueur de l'UEFA Europa League 2019/20, ainsi que les champions des six premières nations du classement. Les chapeaux 2 à 4 sont déterminés par le classement au coefficient des clubs.

Aucune équipe ne peut affronter un autre membre de son association. Conformément aux décisions du Comité exécutif de l'UEFA, les équipes ukrainiennes et russes ne pourront se rencontrer.

Pour les associations comptant plus de deux clubs, les clubs sont groupés par paires de manière à ce que leurs matches soient répartis entre le mardi et le mercredi. Pour les associations disposant de quatre représentants, deux paires sont décidées. La composition de ces paires est faite en fonction des audiences TV.

Quelles sont les paires de clubs ?


Pour faire en sorte que des clubs d'un même pays jouent des jours différents, les huit groupes sont séparés en couleurs : Groupes A à D, rouge et Groupes E à H bleu. Quand un club appartenant à une paire est tiré au sort, par exemple dans l'un des groupes rouges (A, B, C ou D), l'autre club – lorsqu'il est tiré au sort – va automatiquement prendre place dans un groupe bleu (E, F, G ou H). Les paires de club sont les suivantes :

A Bayern et Dortmund
B FC Séville et Atlético de Madrid
C Real Madrid et Barcelone
D Liverpool et Man. United
E Juventus et Inter
F Paris et Marseille
G Zenit et Lokomotiv
H Man. City et Chelsea
I Shakhtar et Dynamo Kyiv
J RB Leipzig et Mönchengladbach
K Lazio et Atalanta

La composition des chapeaux - Ligue des Champions


- Chapeau 1 :

Bayern Munich (ALL)
Séville FC (ESP, vainqueur Ligue Europa)
Real Madrid (ESP)
Paris Saint-Germain (FRA)
Liverpool (ANG)
Juventus (ITA)
Zenit (RUS)
Porto (POR)

- Chapeau 2 :

FC Barcelone (ESP)
Atlético de Madrid (ESP)
Manchester City (ANG)
Manchester United (ANG)
Chelsea (ANG)
Shakhtar Donetsk (UKR)
Borussia Dortmund (ALL)
Ajax Amsterdam (HOL)

- Chapeau 3 :

Dynamo Kiev (UKR)
RB Leipzig (ALL)
Inter Milan (ITA)
Olympiacos (GRE)
Lazio (ITA)
Atalanta (ITA)
Krasnodar (RUS)
Salzbourg (AUT)

- Chapeau 4:

Lokomotiv Moscou (RUS)
Club Bruges (BEL)
Borussia Mönchengladbach (ALL)
Istanbul Basaksehir (TUR)
Stade Rennais (FRA)
Olympique de Marseille (FRA)
Ferencvaros (HUN)
Midjylland (DAN)

Le programme de la phase de poules


1re journée : 20-21 octobre
2e journée : 27-28 octobre
3e journée : 3-4 novembre
4e journée : 24-25 novembre
5e journée : 1er-2 décembre
6e journée : 8-9 décembre

A lire aussi >> Ligue des Champions 2020-2021: le tirage des groupes en direct
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Clasico : Ronald Koeman fustige l'arbitrage et la VAR

Battu par le Real Madrid lors du Clasico, le technicien du FC Barcelone, Ronald Koeman pointe du doigt l'arbitrage. Le choc le plus attendu de la planète football, chaque année, entre le FC Barcelone et le Real Madrid a eu lieu ce samedi. Un clasico aussi crucial qu'inhabituel au Camp Nou : à huis clos à cause de la pandémie de Coronavirus, le club catalan en crise et un club merengue sous pression se sont affronté à l'occasion de la 6e journée de Liga. Un match qui a tourné à l'avantage de la Casa Blanca 3-1. Le tournant du match a certainement été le penalty obtenu, puis transformé par le défenseur merengue Sergio Ramos. Un penalty accordé par l'arbitre après avoir consulté le VAR, non sans créer une polémique. Ce penalty a été jugé litigieux par plusieurs observateurs dont le coach des Blaugrana Ronald Koeman. Cette décision a provoqué la colère du technicien néerlandais qui s'est plaint de l'arbitrage. Pour l'entraineur du Barça le tirage de maillot de Clément Lenglet sur Sergio Ramos ne méritait pas une telle sanction. "Je veux connaître votre opinion. Nous ne sommes pas d'accord, il n'y a pas penalty pour moi. J'espère qu'un jour, ils pourront m'expliquer la question de la VAR en Espagne. Nous jouons depuis cinq journées maintenant et seule la VAR a été contre le Barça. (...) La VAR peut être très bonne, mais pas pour toutes les équipes. Je n'ai pas parlé à Lenglet mais j'ai vu la scène. Il y a faute de Ramos sur Lenglet. Ensuite, Lenget attrape Ramos, mais pas pour le repousser en arrière. De toute façon, il devait se jeter vers l'avant, pas vers l'arrière. Pour moi, une fois de plus, il n'y a pas de penalty" a lâché Koeman. Penalty ou pas ? A vous de juger ! A lire aussi >> Clasico : La stat incroyable de Lionel Messi depuis le départ de Cristiano Ronaldo

Premier League (6e J): Arsenal - Leicester en direct

Arsenal - Leicester City Copyright -OFC
La 6ème levée de la prestigieuse Premier League anglaise nous offre ce dimanche une alléchante affiche qui mettra aux prises Arsenal (7ème avec 9 points) et Leicester City (6ème avec 9 unités). >> Suivez la rencontre en direct commenté à partir de 19h15 gmt : >>> Toute l’actualité de la Premier League

Classement UEFA des clubs: le Bayern domine le top 10 européen !

Classement UEFA Copyright -AFP
A l’issue de la première journée de la phase de poules de la Ligue des Champions UEFA et de la Ligue Europa, l’instance dirigeante du football européen a rendu public ce dimanche 25 octobre son classement des meilleures équipes du "Vieux Continent". A lire aussi >> Ligue des Champions: tous les résultats de la 1ère journée Sans surprise, c’est le Bayern Munich, récent lauréat de la plus prestigieuse des compétitions de clubs, qui trône sur le classement de l’UEFA pour la troisième fois de suite. Le géant allemand détrône ainsi le Real Madrid (2e) qui trustait la première place européenne lors des quatre dernières saisons. Les deux mastodontes du football mondial devancent ainsi le FC Barcelone (3ème), ainsi que l'Atlético Madrid qui pointe au pied du podium. A lire aussi >> Ligue des Champions UEFA: 67 joueurs africains sur la ligne de départ ! A la 5e position, on retrouve la Juventus de Cristiano Ronaldo. Manchester City et le PSG suivent de près, respectivement à la sixième et à la septième position, juste devant le FC Séville, brillant vainqueur de la Ligue Europa 2020, Manchester United et enfin Liverpool. Ci-après le classement UEFA des clubs au 25 octobre 2020 : (Le classement est combiné aux résultats des clubs sur les cinq précédentes saisons de la Champions League et de l’Europa League) 1) Bayern Munich (ALL): 136.000 points 2) Real Madrid (ESP): 134.000 points 3) FC Barcelone (ESP): 128.000 points 4) Atlético de Madrid (ESP): 127.000 points 5) Juventus (ITA): 117.000 points 6) Manchester City (ANG): 116.000 points 7) Paris Saint-Germain (FRA): 113.000 points 8) Séville FC (ESP): 102.000 points 9) Manchester United (ANG): 100.000 points 10) Liverpool (ANG): 99.000 points 11) Arsenal (ANG): 91.000 points 12) Shakhtar Donetsk (UKR): 85.000 points 13) Borussia Dortmund (ALL): 85.000 points 14) Tottenham (ANG): 85.000 points 15) Olympique Lyonnais (FRA): 83.000 points 16) Chelsea (ANG): 83.000 points 17) AS Rome (ITA): 80.000 points 18) Naples (ITA): 77.000 points 19) FC Porto (POR): 75.000 points 20) Benfica (POR): 70.000 points Classement UEFA Le classement des championnats: 1) 🇪🇸 Espagne : 87,712 pts 2) 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿 Angleterre : 76,033 pts 3) 🇩🇪 Allemagne : 60,070 pts 4) 🇮🇹 Italie : 59,367 pts 5) 🇫🇷 France : 50,915 pts

PSG - Les critiques, son avenir... la mise au point de Tuchel

Tuchel - PSG Copyright -AFP
Même s’il n’a rien laissé transparaitre en public, le coach du PSG Thomas Tuchel aurait été marqué par les critiques dont il a été la cible après la défaite contre MU. Thomas Tuchel traverse peut-être l’une de ses périodes les plus compliquées sur le plan personnel depuis qu’il s’est installé sur le banc du PSG, à l’été 2018. Le technicien allemand n’a plus le crédit dont il jouissait auparavant et plus le temps passe et plus il semble être isolé. Sa relation avec Leonardo, le directeur sportif du club, s’est sérieusement détériorée, son message ne semble plus passer dans le vestiaire, et avec les journalistes c’est aussi devenu très tendu depuis quelques temps. Une situation que l’intéressé vivrait très mal. Selon les révélations faites par le Parisien ce samedi, Tuchel aurait été très touché par les critiques qui ont suivi la défaite du PSG contre Manchester United en Ligue des Champions. L’entraineur a modérément apprécié que tout son travail ait été remis en question, et qu’il ait été désigné comme l’un des responsables de ce faux-pas avec son incapacité prétendue d’influer sur le sort de la partie. Il a été blessé par ses attaques extérieures et cela pourrait bien marquer un point de rupture dans sa relation avec la presse.

Tuchel n’a pas l’intention d’abandonner

S’il a été marqué par tous les évènements contraires qui ont eu lieu depuis le début du mois, Tuchel ne compte pas pour autant jeter l’éponge. Dans son esprit, il n’est pas question de démissionner, et il garde même l’espoir de rempiler si l’on se fie aux déclarations qu’il a tenues vendredi en conférence de presse. « J’ai un contrat avec le PSG et pour moi, ça ne fait pas de différence pour mon travail, a-t-il concédé. On a des circonstances particulières dans le monde avec ce virus, et ce n’est pas facile de faire une planification pour quelqu’un et en même temps ce n’est pas possible de ne pas communiquer. Si on ne parle pas de prolongation, on ne parle pas ». En somme, s’il se retrouve désormais sur la défensive, l’Allemand n’est pas du tout fataliste et croit en sa capacité à relancer le PSG et mener à bien ses objectifs. >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

PSG : Une semaine éprouvante pour Thomas Tuchel

Si la semaine du PSG s'est terminée avec un large succès sur Dijon (4-0), les jours précédents ont été compliqués. Thomas Tuchel l'a avoué en conférence de presse.
La victoire de samedi face à Dijon (4-0) n'a pas tout effacé. Si le Paris Saint-Germain a su se ressaisir ce week-end avec ce succès aisé lors de la huitième levée de championnat, son entraîneur ne digère toujours pas la déconvenue de mardi dernier face à Manchester United en Ligue des champions (défaite à domicile du PSG, 1-2). Thomas Tuchel est d'ailleurs revenu sur le sujet en conférence de presse.



"Ce n'est jamais facile, a indiqué le coach parisien, et je n'ai pas encore trouvé la manière pour accepter la défaite. Pour moi, on n'a pas montré nos qualités, ni notre vrai visage. C'est vraiment dur à accepter." Tuchel cherche toutefois un peu de positif en précisant qu'il sent "que tous les joueurs l'ont aussi ressenti. L'équipe ne s'est pas préparée de la meilleure des manières. Oui, c'est compliqué à digérer (...) mais il faut regarder vers l'avant."

L'heure du rebond


Rassuré par la victoire de ce samedi face à Dijon et par "l'intensité mise" malgré un match à huis clos dans lequel "les joueurs doivent trouver leur motivation" car "c'est plus difficile pour (eux) de trouver la force" dans un stade vide, Thomas Tuchel veut croire à un bon résultat mercredi à Istanbul face à Basaksehir, en Ligue des champions. "On veut gagner mercredi, même si ce ne sera pas facile. On a perdu le premier match, mais ce n'est pas la fin du monde et on peut toujours rebondir. J'ai confiance en mon équipe qui est capable de surmonter ces obstacles."