Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 29e - Emmanuel Amunike

Emmanuel Amunike Copyright -OFC
Orange Football Club se propose de vous faire redécouvrir les 100 valeureux chevaliers du ballon rond qui ont fait la gloire et la fierté du football africain au cours des dernières décennies. L’invité du jour est le légendaire canonnier des Super Eagles du Nigeria, Emmanuel Amunike.

Ballon d’or africain 1994, Emmanuel Amunike, alias « la mobylette », a été l’un des fers de lance du Nigeria de la grande époque des années 90.

Au sein d’une génération dorée de Super Eagles composée des Jay-Jay Okocha, Amokachi et Yekini, le véloce ailier nigérian a régné en maître incontesté sur le « Continent-mère », en remportant notamment la Coupe d'Afrique des Nations 1994. Grand héros de cette 17ème édition de la CAN, le natif de Eze Obodo (Nigeria) a signé un mémorable doublé face à la Zambie lors de la grande finale à Tunis (victoire du Nigeria 2-1).

Participant également au triomphe de sa sélection lors des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 face à l’Argentine (signant le but de la victoire en finale), il a surtout mené les Super Eagles vers une qualification historique pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis, terminant notamment meilleur buteur de son équipe avec deux unités.

Doté d’une accélération foudroyante et d’un pied gauche redoutable, Amuneke était également un buteur assez prolifique en clubs. Sous les couleurs du Zamalek (Egypte) et du Sporting Portugal, ses deux premiers clubs étrangers, il signa pas moins de 73 réalisations en 122 apparitions. Des performances impressionnantes qui lui ont valu de rejoindre le grand Barça en 1996.

Hélas, et après un premier exercice plutôt réussi sous le maillot blaugrana, il passa les trois saisons suivantes sans disputer un seul match en raison d'une grave blessure au genou, qui le priva d'ailleurs de la Coupe du Monde 1998.

A lire aussi :

>> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

>> Partie 2: de 90 à 81

>> Partie 3: de 80 à 71

>> Partie 4: de 70 à 61

>> Partie 5: de 60 à 51

>> Partie 6: de 50 à 41

Iker Casillas : « Messi a fait de moi un meilleur gardien »

Casillas Copyright -AFP
L'ancien gardien emblématique du Real Madrid, Iker Casillas, a évoqué ses duels avec Lionel Messi lorsqu'il évoluait encore en championnat espagnol. Le gardien actuel de Porto a confirmé qu’il jouerait au moins jusqu’à l’âge de 40 ans au club portugais dans une interview accordée à The after after. « J’ai eu la chance de pouvoir affronter Messi et je dois dire qu’il a fait de moi un meilleur gardien », a reconnu l’humilité de l’ancien gardien international de la Roja. Au total, 17 buts ont été marqués par Messi en Clasicos, (dix en Liga, cinq en Super Coupe d’Espagne et deux en Ligue des champions). Enfin, Casillas a laissé ouverte la possibilité d’un retour dans l’équipe nationale espagnole si Luis Enrique Martínez le souhaitait. « Ma dernière sélection remonte à trois ans et cette période est devenue un peu difficile, étrange », a-t-il conclu.

CAN 2019 - Tunisie : Dylan Bronn, 3e forfait après Khazri et Skhiri

Dylan Bronn Copyright -AFP
Après les forfaits des milieux de terrain Wahbi Khazri et Ellyes Skhiri, le nouveau sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse sera confronté au forfait de son défenseur Dylan Bronn. Le joueur de la Gantoise en Belgique ne sera pas en mesure d'honorer sa convocation pour les matchs contre l’Eswatini (ex-Swaziland) le 22 mars puis l’Algérie le 26 mars. Bronn souffre d’une inflammation aux oreilles l’empêchant de prendre l’avion. Pour l'heure, aucun remplaçant n'a été annoncé par la fédération tunisienne dans la liste des 2 de Giresse. A lire aussi >> CAN 2019 - Tunisie : Khazri et Skhiri absents pour les débuts de Giresse

CAN 2019 - Tunisie : Deux joueurs appelés en renfort

Ghazi Ayadi (Club Africain) et Houssem Habbassi (CA Bizertin) ont été appelés en renfort par le staff de l'équipe nationale tunisienne, confronté à une série de forfaits.
Confronté à une cascade de (Bronn, Skhiri, Khazri se sont fait porter pâles), le staff technique de la sélection tunisienne a décidé de faire appel à deux nouveaux joueurs. Ces renforts évoluent dans le championnat tunisien : il s'agit du milieu de terrain Ghazi Ayadi (Club Africain, photo) et de l'ailier Houssem Habbassi (CA Bizertin). Si le premier avait déjà été convoqué l'an dernier (pour l'amical face au Costa Rica à Nice), le second fêtera sa première sélection chez les Aigles de Carthage. Ces derniers affronteront l'Eswatini, le 22 mars en éliminatoires de la CAN 2019, puis l'Algérie le 26 mars en amical.

CAN 2019 - Gabon : Frédéric Bulot charge Daniel Cousin

Bulot
Transféré au FC Gifu en D2 japonaise, Fréderic Bulot ne fait pas partie des joueurs appelés par le sélectionneu du Gabon, Daniel Cousin, pour défier le Burundi en éliminatoires de la CAN 2019. "La situation est inquiétante ! Pour une fois, je me vois dans l’obligation de parler dans la mesure où notre équipe est à la croisée des chemins. Face au Burundi, le coach a besoin des joueurs habitués à ce type de rencontre. Il y aura une forte pression à Bujumbura, c’est indéniable. Il faut des joueurs qui ne viennent pas découvrir la pression. Or, il se trouve qu’il y’a dans cette liste des joueurs qui vont apprendre à contenir pour la première fois une si forte pression", a indiqué le joueur de 28 ans à Sport Gabon. "S’ils sont lancés dans la bataille, comment vont-ils gérer la situation ? C’est à lui d’assumer plus tard ses choix (Cousin)." A lire aussi >> CAN 2019 : Aubameyang va répondre à l'appel du Gabon !

Davide Nicola (Udinese) écarté, Igor Tudor revient

Davide Nicola n’est plus l’entraîneur de l’Udinese (Serie A). Le technicien italien a été remplacé par le Croate Igor Tudor.
Après deux défaites de rang en championnat, l’Udinese a décidé de se séparer de Davide Nicola (46 ans). En poste depuis novembre dernier, l’ancien coach de Crotone, Bari, Livorno et Lumezzane a été remplacé par le Croate Igor Tudor, qui a déjà occupé ce poste entre avril et juin 2018. Alors que les coéquipiers de Valon Behrami ne comptent qu’un point d’avance sur la zone rouge, les dirigeants frioulans ont décidé de trancher dans le vif.