Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (50-41)

M. Hadji - T. West - J. Bell Copyright -OFC
Orange Football Club se propose de vous faire redécouvrir les 100 valeureux chevaliers du ballon rond qui ont fait la gloire et la fierté du football africain au cours des dernières décennies.

Ce n’est pas sans une certaine nostalgie que l’on peut se remémorer une pléiade d’hommes exceptionnels qui se sont distingués tant sur le plan africain qu’au niveau international grâce à leur charisme et à leurs qualités techniques hors pair.

Les antres mythiques de Dakar, Yaoundé, Kinshasa, Abidjan ainsi que les célèbres Arènes de Paris, Rome ou Londres continuent aujourd’hui de vibrer au rythme des cavalcades effrénées des guerriers africains des temps modernes. Samuel Eto’o, Didier Drogba, Georges Weah ou encore El-Hadji Diouf y sont certainement pour quelque chose.

Fidèles lecteurs, à vos marques pour une rétrospective des joueurs ciblés par le Top 100 proposé (Partie 6 - De 50 à 41) :

A lire aussi :

>> Partie 1: de 100 à 91

>> Partie 2: de 90 à 81

>> Partie 3: de 80 à 71

>> Partie 4: de 70 à 61

>> Partie 5: de 60 à 51

50) Pierre Ndaye Mulamba – ?? RD Congo


Détenteur du record de buts marqués en une phase finale de Coupe d'Afrique des Nations avec 9 buts en 6 matches lors de la CAN 1974 en Egypte, Mutumbula, comme on se plaisait à appeler en République Démocratique du Congo, a fait les beaux jours de Vita Club et des « Léopards ».

Deux titres majeurs figurent dans le palmarès assez étoffé de Mulamba à savoir la coupe africaine de clubs champions avec la formation du Vita Club de Kinshasa en 1973 et la Coupe d'Afrique des Nations 1974 disputée en Egypte.

49) Mengistu Worku - ?? Ethiopie


Redoutable attaquant, Worku est incontestablement le meilleur joueur de l’histoire du football éthiopien, lui qui a marqué deux buts lors de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations 1962 contre l'Égypte.

Avec 10 réalisations à son actif dans les différentes éditions de la CAN disputées, l’ancien de Saint George occupe la 7ème place dans le classement des meilleurs buteurs de la compétition majeure en Afrique.

48) François Omam-Biyik - ?? Cameroun


Attaquant de classe internationale, le natif de Sakbayeme s’est révélé aux yeux du monde lors du Mondial italien de 1990 en marquant un but historique face à l’équipe nationale argentine, championne du monde en titre.

Auparavant, il a pleinement participé au sacre des « Lions Indomptables » lors de la Coupe d’Afrique des Nations 1988 disputée au Maroc.

Sélectionné à 75 reprises, l’ancien joueur du Canon Yaoundé a marqué la bagatelle de 45 buts, dont deux en Coupe du Monde.

Ayant roulé sa bosse un peu partout, Biyik a évolué sur trois continents différents à savoir l’Afrique, l’Europe et l’Amérique.

47) Joseph-Antoine Bell - ?? Cameroun


Bien qu’ayant découvert l’Europe à un âge relativement avancé (31 ans), l’illustre rempart camerounais Joseph-Antoine Bell a su incruster son nom dans la liste des meilleurs gardiens de but de la Ligue 1 française, lui qui a porté les vareuses de l’Olympique de Marseille, de Toulon, des Girondins de Bordeaux et de Saint-Etienne.

Doté d’une forte personnalité, Bell a fait également une brillante carrière avec les Lions indomptables, en remportant, entre-autres, la Coupe d’Afrique des Nations 1979.

Ses multiples exploits dans les buts ne sont pas passés inaperçues, puisqu’il a été élu meilleur gardien africain de tous les temps.

46) Sadio Mané - ?? Sénégal


Ailier de débordement de classe mondiale, Sadio Mané a fait son apprentissage chez l’Académie Génération Foot, avant de s’exiler en Europe, et plus précisément du côté du FC Metz. Le redoutable Lion de la Téranga a ensuite exercé son talent chez Red Bull Salzbourg, Southampton, avant de rallier les rangs de Liverpool lors de l’été 2016.

Auteur la saison dernière d’une exceptionnelle campagne européenne avec les « Reds », l’international sénégalais était à deux doigts de faire partie du cercle très restreint des joueurs africains lauréats de la Ligue des Champions UEFA, n’eut été le coup d’éclat du madrilène Gareth Bale.

Moins brillant en sélection, le meilleur talent africain de la saison 2016-2017 tentera d’offrir aux « Lions de la Téranga » leur premier sacre continental à l’occasion de la CAN 2019.

45) Taribo West - ?? Nigeria


Connu pour ses coupes de cheveux excentriques, le roc nigérian a connu le haut niveau européen en portant les couleurs des deux rivaux milanais, à savoir l’AC Milan et l’Inter, club avec lequel il remporté la Coupe de l’UEFA en 1998.

Elément clé avec le Nigeria, « Tahiti Bob », comme on aimait l’appeler, a été l’un des grands artisans de la médaille d’or historique remportée par les Super Eagles lors des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996.

44) Japhet N’Doram - ?? Tchad


Ayant fait les beaux jours du FC Nantes en compagnie du trio magique Reynald Pedros, Patrice Loko et Nicolas Ouédec, N’Doram a réussi à bien représenter un football tchadien, avare en talents

Le « Sorcier de la Beaujoire », qui exerce aujourd’hui le métier d’entraineur en France, peut se targuer d’avoir vécu des moments forts avec les « Canaris », dont notamment une demi-finale de Ligue des Champions UEFA. Toutefois, son seul regret est de n’avoir jamais pu rehausser le niveau de la sélection tchadienne, incapable de rivaliser avec les grosses cylindrées du Continent.

43) Mustapha Hadji - ?? Maroc


Ailier de très grande classe, l’ainé des frères Hadji s’est révélé avec son club formateur l’AS Nancy Lorraine, avant de porter les casaques de plusieurs grands clubs européens dont notamment le Sporting Lisbonne et Aston Villa.

Auteur d’un but d’anthologie face à la Norvège au Mondial français de 1998, Hadji était tout proche de guider le Maroc vers le second tour, n’eut été le manque de sérieux dont a fait preuve le Brésil pour son dernier match de poules devant la même Norvège.

Sur le plan personnel, l’ancien joueur de l’Espanyol Barcelone a été plébiscité « Joueur africain de l'année en 1998 ». De plus, il a été élu « Joueur de légende » par la Confédération Africaine de Football en 2014.

42) Kinnah Phiri - ?? Malawi


Né en 1954 au Malawi, Kinnah Phiri a marqué l’histoire de sa sélection. En remportant d’affilée deux Coupes d’Afrique de l’Est (Cecafa Cup) en 1978 et 1979, et surtout en empilant les buts (71). Deuxième meilleur buteur africain de l’histoire en sélection nationale, il est une légende dans son pays.

Ayant embrassé une carrière d’entraineur, Phiri exerce actuellement au Botswana, et ce, après avoir coaché auparavant en Afrique du Sud.

41) Mohamed Timoumi - ?? Maroc


Meneur de jeu à l’ancienne, l’illustre maître à jouer des Forces Armées Royales (FAR) a connu un bref passage en Europe, avec le Real Murcie (Espagne) et le KSC Lokeren (Belgique), avant de terminer sa carrière au pays.

Elément clé avec les « Lions de l’Atlas », Timoumi a été l’un des principaux artisans de l’épopée marocaine au Mondial mexicain de 1996, ce qui lui a valu le surnom de «Magicien».

En 1985, il a même été récompensé du titre de « Ballon d’or », récompensant le meilleur joueur africain de l’année.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

PSG - Une star du club est catégorique:« Neymar et Mbappé restent !»

Ander Herrera - PSG Copyright -AFP
L'avenir de Neymar et Mbappé au PSG continue de faire parler. Mais le Brésilien ne devrait pas rejoindre Barcelone et le Français semble loin de rallier Madrid selon Ander Herrera. Ander Herrera estime qu’il n’y a aucune chance que ses deux coéquipiers du PSG atterrissent en Liga cet été. C’est ce qu’a confié le milieu parisien au micro de l’émission « El Transistor ». «Si je vois une option pour Neymar de venir au Barça et Mbappé au Real Madrid ? Pour l’instant aucune. Je les vois très impliqués et heureux. Cela n’a rien à voir avec ce qui est dit. De plus, je ne pense que ni le Real Madrid ni Barcelone ne peuvent faire face à une opération de ce calibre dans le contexte actuel, bien que je ne sois pas économiste », a déclaré l’ancien joueur de Manchester United.

Neymar très impliqué dans la vie du groupe

Le milieu de terrain, qui a plus d’affinités avec Neymar notamment grâce à la langue espagnole maîtrisée par le Brésilien, a confirmé que lors de l’anniversaire de ce dernier, les célibataires et les joueurs en couple avaient été séparés. Herrera estime aussi que l’ancien joueur de Santos succédera à la paire Messi-Ronaldo en tant que meilleur joueur du monde. «En Neymar, je vois un gars absolument impliqué dans le projet, essayant de garder le groupe fort, organisant des repas chez lui en plus de son anniversaire. C’est un plaisir de partager avec lui des moments en équipe. Je le vois devenir le successeur de Messi et Cristiano Ronaldo en ce qui concerne le Ballon d’Or », a-t-il ajouté. Le natif de Bilbao a également salué Eden Hazard, le joueur du Real Madrid qu’il a affronté en Premier League : «En tant qu’adversaire, il a été très bon. Il n’est pas égoïste, c’est un joueur d’équipe, il ne pense pas à lui, il pense au groupe. Vous pouvez lui demander le ballon à tout moment. Je l’ai vu être un footballeur différent à chaque match, en portant l’équipe. J’ai beaucoup d’admiration pour lui. Je le vois se battre avec Ney et Mbappé pour le Ballon d’Or quand Messi et Cristiano seront à la retraite », a analysé le milieu espagnol du PSG. >> Toute l'actualité du PSG sur Orange Football Club

LSFP- Vers la création d'un syndicat de footballeurs

Des joueurs évoluant dans les deux premiers niveaux (Ligues 1 et 2) du football sénégalais comptent mettre sur pied un syndicat, lors d’une assemblée générale prévue samedi à Dakar, a-t-on appris de l’ancien international sénégalais Lamine Mboup, un des auteurs de cette initiative. ‘’Nous envisageons de nous retrouver samedi au siège de la CNTS/FC, à partir de 15 heures, et nous avons invité tous les anciens professionnels sénégalais présents dans le pays à venir apporter leur soutien à leurs jeunes frères et neveux qui ont besoin de leurs conseils pour aller de l’avant’’, a-t-il déclaré. Selon l’ancien joueur de la Jeanne d’Arc de Dakar, le processus devant aboutir à la création du syndicat ‘’a été lancé depuis 2009’’. ‘’Nous estimons que les footballeurs qui évoluent dans un environnement professionnel méritent respect’’, a dit Mboup, concernant les raisons de cette initiative qui va, selon lui, ‘’défendre les intérêts des footballeurs’’. ‘’Moi, je suis là pour aider mes jeunes frères, pour qu’ils puissent avoir un salaire et un contrat en bonne et due forme’’, a ajouté l’ancien attaquant de la Jeanne d’Arc. LSFP- Badara Sarr élu à la tête du syndicat des entraineurs Lamine Mboup, qui se présente comme ‘’un facilitateur, un conseiller’’, affirme avoir eu l’idée de créer un syndicat de footballeurs en raison de nombreuses plaintes qui lui sont parvenues de joueurs évoluant dans les championnats locaux. ‘’En plus de ne pas recevoir pour certains les salaires promis, ils sont interdits souvent de s’expatrier quand une offre étrangère tombe sur la table’’, a-t-il dit. Après des années à la Jeanne d’Arc, l’ancien attaquant international a joué en Egypte (Al-Masry de Port-Saïd), en France (Martigues) et au Portugal (Famalicao). ‘’Notre objectif, c’est que les joueurs puissent avoir une entité qui les défende pour qu’ils puissent exercer leur métier correctement’’, a-t-il précisé, ajoutant : ‘’Nous sommes conscients que l’environnement économique de notre pays est difficile, mais que les dirigeants respectent au moins leur signature et tiennent leurs promesses.’’ Il y a deux semaines, les entraîneurs de football ont mis sur pied un syndicat dirigé par Badara Sarr, ancien entraîneur de l’AS Douanes, de Mbour PC et du Casa Sports.

Serie A (J31) : Renversée par l'AC Milan, la Juventus rate l'occasion de s'envoler

Dans l'affiche de cette journée en Italie, la Juventus a cru un temps faire la grosse opération du jour mais l'AC Milan a renversé la donne pour s'imposer (4-2).
Le leader de la Serie A est tombé. Alors qu’elle restait sur une brillante série de victoires, la Juventus a fait pschitt ce mardi lors d'un déplacement chez son rival historique, l’AC Milan (4-2). Les Bianconeri ont essuyé leur quatrième revers de l’exercice alors qu’ils avaient fait le plus dur en menant 2-0. Malheureusement pour eux, l’équipe rossonera n’a plus rien à voir avec celle qu’ils avaient affronté à l’aller. Et ils l’ont appris à leurs dépens avec trois buts pris en l’espace de cinq minutes.

Un Milan décoiffant !


Entre la 62eme et la 67eme minute, ce fut un véritable « blackout » pour la Vieille Dame. Maurizio Sarri s’est arraché le peu de cheveux qui lui restait en voyant son équipe céder à trois reprises coup sur coup. Il y a d’abord eu une réalisation de Zlatan Ibrahimovic sur pénalty (62eme), suite à une faute commise par l’ancien Milanais Leonardo Bonucci. Ensuite, Franck Kessie a égalisé pour Milan d’une reprise plein axe et à ras de terre. Enfin, à la 67eme, et alors que les Juventini avaient la tête dans le sceau, l’ex-Lillois Rafael Leao les achevait en conclusion d’une attaque rapide et à la faveur d’une belle frappe enroulée.

Le calvaire de la Juve ne s’est pas arrêté à 3-2. Alors qu’ils tentaient de recoller au score, avec notamment une tête de Daniele Rugani (77eme) sortie miraculeusement par Gianluigi Donnarumma, ils se sont exposés derrière. Après avoir été déjà tout proche d’en profiter à la 75eme, le Croate Ante Rebic a exploité les largesses piémontaises à la 81eme avec une reprise sans contrôle au point de penalty, à la réception d’un caviar de Giacomo Bonaventura.

Rabiot avait pourtant montré la voie à suivre


En plein naufrage, la Juventus s’est montrée incapable de se rebiffer. Elle n’avait alors plus ni les forces ni le mental pour tenter de revenir à la marque. Pourtant, jusqu’à l’heure de jeu, elle avait maîtrisé les débats comme elle le fait si souvent dans ce championnat. Adrien Rabiot a même marqué un très beau but à la 47eme minute en perçant avec beaucoup d’aplomb au cœur de la défense rossonera et il fut ensuite imité par Cristiano Ronaldo. Le Portugais a signé son 26eme but de la saison grâce à une finition limpide sur un service de Juan Cuadrado.

Il est rare de voir la Juventus abandonner l’ensemble des points mis en jeu quand sa star portugaise marque. Cela en dit long sur ses faiblesses du jour, mais aussi et surtout sur l’immense mérite qu’a eu Milan. Avec cette victoire renversante, l’équipe lombarde se remémore ses plus belles heures d’antan lorsqu’elle regardait le géant turinois en face. Cette fois, cela ressemble à un exploit d’un soir, mais il ne tient qu’à Bennacer et consorts de faire en sorte que ce succès de prestige marque le début d’un retour au premier plan du football italien.

Premier League : Malgré Aubameyang, Arsenal cale contre Leicester

Pour le compte de la 34ème journée de Premier League, Arsenal a obtenu un match nul contre Leicester, avec un but d'Aubameyang.
Situé à 6 points de Manchester United au coup d'envoi de cette rencontre face à Leicester, Arsenal n'avait pas d'autre choix que celui de s'imposer contre les Foxes, afin de mettre la pression sur les Red Devils, qui affronteront Newcastle, mercredi (19 heures). Les joueurs dirigés par Mikel Arteta peuvent remercier Pierre-Emerick Aubameyang, qui a encore su faire la différence en faveur de son équipe, en dépit du nul, après une belle action collective, survenue à la 21ème minute de la rencontre. D'une passe très bien ajustée, Ceballos a lancé dans la profondeur Saka. Celui-ci, s'est joué de Söyüncü avant de délivrer un ballon vers l'attaquant qui a poussé le ballon dans le but de Leicester.

Nketiah, une entrée puis une expulsion


Une équipe des Foxes qui a cru avoir égalisé Iheanacho à la 35ème mais le but a été refusé en raison d'une faute sur Kolasinac. Menant au score à la pause, Arsenal a lui aussi connu la sensation frustrante de se voir un but annulé, lors de la seconde période. Sur un corner de Ceballos, Aubameyang a prolongé la course du cuir vers Lacazette, situé au deuxième poteau. D'un plat du pied, l'ancien joueur de l'OL a envoyé le ballon au fond des filets mais M. Kavanagh a refusé cette réalisation en raison d'un hors-jeu. A peine entré en jeu à la place de Lacazette, le jeune Nketiah a lui été expulsé une minute plus tard suite à une faute à retardement sur le genou de Justin après consultation du VAR, laissant les Gunners en infériorité numérique.

Par l'intermédiaire de Vardy, Leicester s'est procuré une grosse occasion mais l'attaquant, après avoir effacé Martinez, le portier des Gunners, n'a pas su redresser la course du ballon vers le but, alors qu'il était signalé hors-jeu. En grande souffrance, Arsenal a peiné à ressortir les ballons face à la pression des Foxes. La 84ème minute a été fatale aux locaux. Acculé devant sa surface, Arsenal a concédé une égalisation inscrite par Jamie Vardy, après un visionnage du VAR. Les vagues bleues se sont enchainées   ensuite, avec un temps additionnel long de huit minutes, mais Arsenal n'a pas craqué une seconde fois.

Serie A (31e J): AC Milan - Juventus en direct

Milan AC - Juventus Copyright -OFC
C’est le choc de la semaine sur "la Botte". San Siro sera ce mardi le théâtre d’une scintillante affiche italienne qui mettra aux prises l'AC Milan (7e avec 46 points) et la Juventus Turin (1ère avec 75 unités), et ce, à l’occasion de la 31ème levée du championnat. >> La rencontre en direct commenté : A lire aussi >> Italie: calendrier et résultats de la 31e journée