Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 7e - Salif Keïta, la Panthère Noire

Salif Keïta - 1970 Copyright -AFP
Précurseur, créatif, novateur et redoutable buteur, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cet incroyable joueur que fut le légendaire canonnier malien, Salif Keïta, surnommé affectueusement "Domingo".

Attaquant hors pair, idole de toute une génération au Mali et en Afrique des années 60, «La Panthère Noire», fut l’un des premiers joueurs africains à s’imposer de son vivant, comme étant une légende reconnue à travers l’Europe et le Monde.

Au-dessus du lot dès son plus jeune âge, le natif de Bamako a affuté ses premières armes en championnat du Mali du côté des Pionniers de Ouolofobougou à l’âge de… 15 ans. Il glane grâce à ses prouesses une première sélection chez les Aigles à seulement 16 printemps et demeure à ce jour le plus jeune international de l’histoire de son Pays.



Un seul exercice suffit au jeune phénomène malien pour se tailler une solide réputation chez les observateurs des clubs de la capitale. Il ne tarda alors pas à rallier les rangs du prestigieux Stade Malien de Bamako. Dès son premier exercice en 1964/1965, il mena ses partenaires vers la toute première finale de la Ligue des Champions africaine, perdue à Accra face aux Camerounais d’Oryx Douala (1-2).

Débarquant dans la foulée chez le grand rival, l’AS Real Bamako, le jeune prodige s’affirme alors comme la star incontestée du football malien menant notamment les siens vers trois titres de champions du Mali et trois Coupes nationales.

En 1965, il retrouve une nouvelle fois la grande finale de la plus prestigieuse des compétitions de clubs alors nommée Coupe des Clubs champions. Malgré son titre de meilleur buteur de l’épreuve-phare du football africain avec l’impressionnant total de 14 réalisations signées en seulement 8 apparitions, l’attaquant vedette des "Scorpions" cède de nouveau au finish face au Stade d’Abidjan.

Le seul point noir à l’éloquent tableau de chasse de l’emblématique capitaine des Aigles, demeurera toutefois qu’il n’aura jamais réussi à décrocher un titre continental. Malgré ses mémorables prouesses en sélection qu’il mena vers la grande finale de la CAN 1972, il se retrouve en effet une nouvelle fois contraint de se contenter de la deuxième place au Cameroun, en s’inclinant face au Congo (2-3).



Sa légende, le premier ballon d’or africain de l’histoire la forgera en Europe. En effet, et en 1967, un certain Charles Dagher, un Libanais installé à Bamako, recommande aux dirigeants de l’AS Saint-Etienne de s’intéresser au jeune attaquant aux statistiques exceptionnelles. Convaincus par son potentiel, les Stéphanois invitent alors l’attaquant malien à participer à un stage.

Son arrivée en France fut toutefois un long et dur périple. Sa Nation refusant qu’il exporte son énorme talent de footballeur en Europe, Keïta se rend alors clandestinement au Liberia pour rejoindre la capitale française. A Monrovia, avant de prendre l’avion, il se fait agresser et voler tous ses biens. Arrivé à l'aéroport de Paris-Orly, deux jours avant la date prévue, personne ne l’accueille puisque les émissaires stéphanois n’étaient pas prévenus de son arrivée.

Le jeune Keita demande alors, épisode fameux, au premier taxi venu de l’emmener à « Geoffroy-Guichard », à Saint-Etienne, à 500 kilomètres au sud ! Le chauffeur s’étonne, mais Keïta, sûr de lui, affirme que le club paiera la course.

Les dirigeants des Verts paieront effectivement la facture du taxi qui s’élevait à 1 060 francs, (soit 1 314 euros). Et ils ne regretteront pas leur ‘investissement’…



En cinq années passées sous la prestigieuse vareuse stéphanoise, le «serial-buteur» malien a fait parler la poudre à 120 reprises en 149 matches, remportant au passage trois titres de champion de France (1968, 1969 et 1970), un doublé historique coupe-championnat en 1970, ainsi qu’un « Soulier d’argent » (récompense pour le deuxième meilleur buteur européen avec l’incroyable total de 42 buts sur l’année civile 1972).

L’histoire d’amour entre les supporters stéphanois et leur buteur vedette est telle qu’en 1968, le club prend une panthère noire pour mascotte, en hommage au légendaire malien. Cette panthère demeure à ce jour l’emblème de l’ASSE.

En froid avec les dirigeants stéphanois lors de l’été 1972, la «Panthère Noire» quitte le Forez pour Marseille. Pour son premier match avec l’OM, le sort lui réserve le droit d’affronter son ancienne équipe face à laquelle il signe… un doublé !



Durant son court séjour chez les Phocéens, il signe la bagatelle de 10 buts en 18 apparitions, avant de quitter le club olympien pour des raisons administratives après seulement une saison passée à l’OM. Suivront ensuite des expériences espagnoles et portugaises sous les maillots du FC Valence (1973-76, 23 buts) et du Sporting Portugal (1976-79, 32 buts) avant d’achever sa riche carrière aux Etats-Unis du côté du New England Tea Men (1979-80, 17 buts).

Les inconditionnels du sport-roi garderont du grand Salif Keïta l’image d’un buteur exceptionnel mais également d’un homme libre qui a ouvert la voie aux futurs dignes ambassadeurs africains en Europe. Des légendes du ballon rond qui seront adoubés ensuite partout à travers le «Vieux Continent».

A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer

> Portrait 11: Nwankwo Kanu

> Portrait 10: El-Hadji Diouf

> Portrait 9: Rachid Mekhloufi

> Portrait 8: Pierre Kalala Mukendi

Saint-Etienne : le vestiaire prend la défense de Wahbi Khazri !

L'attaquant tunisien, Wahbi Khazri, a été grièvement sifflé par les supporters de Geoffroy Guichard au moment de son changement, et Denis Bouanga a pris sa défense au nom du vestiaire. L'Aigle de Carthage est l'un des piliers du succès de l'équipe la saison passée. Des sifflets que le vestiaire n'a pas apprécié selon les déclarations de Denis Bouanga après la rencontre. "On ne les a pas aimés, ces sifflets, car on ne triche pas. A l'entraînement, on se dit qu'on porte le maillot d'un club mythique et qu'il suffit de le mouiller pour être aimé. Simplement, la prépa n'est pas encore passée", a lâché le joueur.

Nigéria : Samson Siasia soutenu par la fédération de son pays

Samson Siasia
La Fédération Nigériane de Football s'est dit choquée de la suspension à vie de l'ancien entraîneur de l'équipe nationale, Samson Siasia. Le joueur a été suspendu par la FIFA pour corruption. "Nous respectons les institutions de la FIFA. Mais le moins que nous puissions faire, en tant que fédération, c'est le soutenir et nous rendre disponibles pour lui, et comme nous l'espérons, lui permettre de laver son nom, d'une façon ou d'une autre", a déclaré le président de la NFF, Seyi Akinwunmi. "Siasia est une légende du football, mais il est avant tout un Nigérian", a ajouté le dirigeant. La NFF a promis d'étudier de près la décision prise par la FIFA et toutes les voies de recours légales pour aider l'ancien entraîneur et attaquant international nigérian. L'entraîneur de 52 ans a été suspendu  à vie de toutes ses activités liées au football, pour "corruption" et pour son implication dans des matches arrangés. A lire aussi >> Nigeria : Siasia suspendu à vie pour corruption par la FIFA

Real Madrid : Voici la date de retour d'Eden Hazard à la compétition !

Eden Hazard - Real Madrid Copyright -OFC
Blessé pour la reprise de la saison, Eden Hazard devrait faire son retour plus vite que prévu. Le milieu Belge pourrait faire ses premiers pas en Liga lors de la troisième journée du championnat. Selon les informations de Marca, l'ancien joueur de Chelsea pourrait être à la disposition de Zinedine Zidane. Le joueur pourrait être disponible pour être présent face à Villarreal. A lire aussi >> FIFA 20 : Hazard et van Dijk en couvertures, les Africains encore zappés ! Cette rencontre aura lieu le 1er septembre, ce qui prouve ainsi que les médecins auraient réalisé un bon travail et que le processus de récupération du joueur belge devrait tarder beaucoup moins de temps que prévu. Le joueur s'était blessé à la cuisse lors de la pré-saison, comme d'autres nouvelles recrues du club madrilène, alors que Rodrygo et Ferland Mendy sont eux aussi en processus de récupération pour des blessures semblables. A lire aussi >> Real Madrid : la nouvelle star de l'équipe, Eden Hazard, blessée !

Mercato : les 10 prêts les plus chers de l'histoire du football

Philippe Coutinho
Prêté par le FC Barcelone sous la forme d’un prêt payant de 8,5 millions d’euros assorti d’une option d’achat s’élevant à 120 millions d’euros, Philippe Coutinho a été officiellement présenté par le Bayern Munich. En cas de transfert définitif en juin 2020, le FC Barcelone touchera 120 millions d’euros. Le Brésilien rentre dans le top 10 des prêts les plus chers. 1. Kylian Mbappé, prêté au PSG par l'AS Monaco contre 45 millions d'euros 2. Giovanni Lo Celso, prêté à Tottenham par le Bétis Séville contre 16 millions d'euros 3. Duvan Zapata, prêté à l'Atalanta par la Sampdoria contre 14 millions d'euros 4. James Rodriguez, prêté au Bayern par le Real contre 13 millions d'euros 5. Carlos Tévez, prêté à Manchester United par West Ham contre 12.7 millions d'euros 6. Nicolo Barella, prêté à l'Inter par Cagliari contre 12 millions d'euros 7. Mattia Destro, prêté à la Roma par le Genoa contre 11.5 millions d'euros 8. Gonzalo Higuain, prêté à Chelsea par la Juventus contre 9 millions d'euros 9. Gonzalo Higuain, prêté à Milan par la Juventus contre 9 millions d'euros 10. Philippe Coutinho, prêté au Bayern par le Barça contre 8.5 millions d'euros A lire aussi >> Barcelone : Coutinho rejoint le Bayern Munich en prêt

Mercato : Monaco négocie pour le recrutement de Slimani

Slimani Copyright -AFP
A la recherche d'un renfort pour son secteur offensif, à deux semaines de la fin du mercato, Monaco s'active pour changer. Le club de la Principauté serait en train de négocier l'arrivée d'Islam Slimani. Alors qu'une rumeur disait que Monaco ferait le forcing pour attirer Mauro Icardi, l’indésirable d’Antonio Conte à l’Inter Milan, une autre a vu le jour après le démenti de la représentante et compagne de l’attaquant italien, Wanda Nara. Le 10 Sport mais aussi France Football annoncent que l’ASM serait surtout en train de négocier l’arrivée d’un autre buteur : Islam Slimani. Âgé de 31 ans, le Fennec est revenu à Leicester. Prêté la saison passée à Fenerbahçe, l’Algérien n’a inscrit qu’un petit but en championnat turc. Heureusement pour lui, il a pu se consoler avec la victoire de l’Algérie en Coupe d’Afrique des Nations, compétition qu’il a disputée avec le statut de remplaçant. Pas considéré comme un titulaire en puissance à Leicester, Slimani possède un profil qui plait à Leonardo Jardim. Mais le joueur plaît aussi au Qatar ! A lire aussi >> Mercato : Slimani pourrait quitter Leicester pour le Qatar