Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 5e - Yaya Touré

Yaya Touré Copyright -OFC
Quadruple ballon d’or africain, vainqueur de la Ligue des Champions UEFA, auteur d’un sextuplé historique sous le maillot du FC Barcelone, Champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire, double champion d’Espagne, triple champion d’Angleterre et une flopée de Coupes dans son escarcelle, le légendaire Eléphant, Gnégnéri Yaya Touré, a marqué de son empreinte indélébile l’histoire du football africain, européen et mondial.

« Un jour, je pourrai raconter à mon fils que j’ai évolué avec le meilleur joueur africain de tous les temps ! » En quelques mots, l’international espagnol David Silva, va résumer parfaitement le talent hors pair et la carrière exceptionnelle de l’homme aux 102 capes avec la Côte d’Ivoire.

Milieu de terrain complet, le grand Yaya sait tout faire sur le rectangle vert. Doté d’excellentes qualités techniques, mêlées d’une redoutable efficacité, sa facilité et son aisance à réaliser les gestes les plus compliqués malgré son imposant gabarit (1,91m, plus de 85 kilos), ont construit sa légende.

Des quartiers populaires d'Abidjan jusqu'au "Royaume de Sa majesté" en passant par Athènes, Monaco, l’Ukraine, la Belgique ainsi que la capitale catalane, l’enfant de Bouaké a sillonné les quatre coins du "Vieux Continent" au cours de sa riche carrière, laissant des souvenirs impérissables partout où il est passé. Des trajets qui lui ont permis de mieux se situer.

Yaya Touré suit d’abord les pas de son frère ainé Kolo et rallie les rangs de la prestigieuse académie de l'ASEC Mimosas à l’âge de 13 ans. Sous la tutelle du coach français Jean-Marc Guillou, le jeune prodige fait immédiatement étalage d’un talent certain sur les terrains ivoiriens, ce qui lui permet de découvrir l’Europe en 2001 en signant son premier contrat professionnel chez le club belge, KSK Beveren.

[caption id="" align="alignnone" width="470"] Yaya Touré en compagnie de Jean-Marc Guillou au KSK Beveren en 2002[/caption]

Mais pour le surdoué Eléphanteau de 18 ans, son périple sur le « Vieux Continent » ne fait que commencer. C’est d'abord au poste de milieu défensif qu’il brille pendant deux saisons (2003–2005), sous le maillot de l’équipe ukrainienne, Metalurg Donetsk.

Il débarque en juillet 2005 à l’Olympiakos le Pirée, club avec lequel il commence à épingler les prouesses à son tableau de chasse, avec notamment un doublé coupe-championnat lors de la saison 2005-2006. Fini d'évoluer devant la défense : ‘trop de technique’, ‘trop de talent’, « Gnégnéri » (ce qui signifie prier Dieu en dialecte Tagbana) se place désormais en numéro 10 et régale. Il fait trembler les filets et distribue les caviars à ses partenaires.

Attirés par les prouesses du surdoué ivoirien de 23 ans, les dirigeants de l’AS Monaco décident alors de s’attacher ses services en août 2006. L'Ivoirien continue son ascension en éclaboussant de son talent les pelouses françaises avant de rejoindre le grand Barça en 2007. Cinquième pays foulé par Yaya après la Belgique, l'Ukraine, la Grèce et la France… à seulement 24 printemps !

Avec les Catalans, le milieu de terrain aux longs compas retrouve une génération dorée de Blaugrana qui planait sur l’Europe. Irrésistible, implacable et injouable, le Barça des Xavi, Eto’o, Ronaldinho, Iniesta, Puyol, Messi était alors considéré par bon nombre d’observateurs comme étant la meilleure équipe du Monde.

Malgré quelques frictions avec son coach Pep Guardiola, avec lequel il entretenait une relation amour-haine, l’enfant du Continent fut certainement l’une des figures de proue de cette génération dorée qui décrocha en 2009 un sextuplé inédit : à la Coupe du Roi, à la Liga et à la C1 viennent s'ajouter la Coupe du Monde des Clubs, la Supercoupe d'Espagne et la Supercoupe de l'UEFA !



Après 118 apparitions sous la prestigieuse vareuse barcelonaise dont trente en LDC UEFA, l’Elephant finit brouillé avec Guardiola et cède en juillet 2010 aux sirènes du richissime Manchester City.

Quelques jours après avoir disputé la Coupe du Monde en Afrique du Sud, Yaya Touré s'engage avec les Citizens, qui n’ont pas hésité à débourser 32 millions d'euros pour s’attacher ses services, faisant de lui le 3ème joueur africain le plus cher de l’époque derrière son compatriote Didier Drogba (37 M€) et le Ghanéen Michael Essien (38 M€).

A lire aussi >> Le Top 10 des joueurs africains les plus chers de l’histoire

Plus efficace, plus complet, véritable pierre angulaire de la formation anglaise, Yaya Touré s’éclate sur les terrains britanniques. Pendant huit ans, l’Ivoirien s'est construit un statut de légende à Manchester en remportant notamment trois titres de champion d'Angleterre, une FA Cup et une Coupe de la Ligue anglaise.

L’ex capitaine des Skyblues aura marqué les esprits à tel point que les dirigeants anglais ont décidé en juillet 2018 de renommer leur terrain d'entraînement au nom de Yaya Touré.



Sous le maillot des Eléphants de la Côte d’Ivoire qu’il défendit pendant presque deux décennies, Yaya a longtemps patienté avant de porter sa sélection au sommet. En effet, et après avoir participé à cinq Coupes d’Afrique des Nations (2006, 2008, 2010, 2012, 2013), trois Coupes du Monde (2006, 2010 et 2014) et mené ses partenaires vers deux finales de la CAN (2006 et 2012), il est nommé capitaine après la retraite de Drogba, et décroche enfin la plus prestigieuse des compétitions africaines en 2015, en Guinée Equatoriale.



Aux côtés des Eto’o, Drogba, Kanu… le grand Yaya demeurera à jamais l’un des plus grands ambassadeurs que le football africain ait connus. Le natif de Bouaké ne rate pas une seule occasion pour rappeler à qui veut l’entendre qu’il est fier de ses origines, de sa couleur et de son identité africaine.

Footballeur de génie et philanthrope dévoué, il apporte constamment de l’aide aux plus démunis en Côte d’Ivoire et en Afrique. Ambassadeur pour le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (UNEP), il est notamment engagé dans la lutte pour la sauvegarde de la flore ivoirienne ainsi que contre le commerce illégal d'ivoire.

Le bien nommé « Gnégnéri » est une bénédiction pour l’Afrique !

A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer

> Portrait 11: Nwankwo Kanu

> Portrait 10: El-Hadji Diouf

> Portrait 9: Rachid Mekhloufi

> Portrait 8: Pierre Kalala Mukendi

> Portrait 7: Salif Keïta

> Portrait 6: Abedi Pelé
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Bartomeu convaincu que Messi va prolonger au Barça

Josep Maria Bartomeu, le président du Barça, a déclaré dimanche soir n’avoir aucun doute sur le fait que Lionel Messi va rempiler avec le club catalan.

A moins d’un an de l’expiration de son bail, Lionel Messi n’a toujours pas signé de nouveau contrat avec le FC Barcelone. Une situation qui, en temps normal, pourrait susciter beaucoup d’inquiétudes au sein de la direction. Ce n’est curieusement pas du tout le cas chez les responsables blaugrana. Ces derniers restent sereins et certains que l’attaquant argentin va finir par lier son avenir à son club de toujours.


« Messi veut finir sa carrière au Barça »


S’exprimant au micro de la chaine espagnole TV3, Josep Maria Bartomeu, le président blaugrana, a affirmé qu’il n’avait aucune raison de craindre le départ de la tête de gondole de l’équipe. « Nous avons parlé, nous parlons et nous continuerons de parler avec Messi. Il veut finir sa carrière ici, et nous avons sans nul doute renouveler (son contrat). Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il va rester ici », a-t-il clamé. Les rumeurs ayant laissé croire un départ du sextuple Ballon d’Or auraient été donc sans fondement. Son idylle avec le Barça est bien partie pour durer encore quelques temps.


Jusqu’où Messi peut cependant étirer son aventure avec les vice-champions d’Espagne ? Il est compliqué de trop se projeter. Mais, ce qui est certain c’est qu’au regard de ses performances il peut encore porter cette équipe pendant plusieurs années. Ses 22 buts et 20 passés décisives réussis durant l’exercice en cours de la Liga démontrent qu’il reste au top, et il n’y a pas le moindre signe avant-coureur d’un déclin. « Il peut pousser jusqu’au 2025 », avait confié il y a quelques jours l’ancien Barcelonais, Luis Garcia. Les fidèles du Camp Nou seraient comblés si cette prédiction se vérifie.


Barça : Un cadre forfait pour la fin de saison ?, Erling Haaland viré d'une boîte de nuit par la sécurité ! Tottenham s'offre Arsenal ... Les immanquables du jour

Copyright -OFC
Barça : Un cadre forfait pour la fin de saison ?, Erling Haaland viré d'une boîte de nuit par la sécurité ! Tottenham s'offre Arsenal... Revivez les moments forts de la journée

Erling Haaland viré d'une boîte de nuit par la sécurité !

En vacances en Norvège, le prodige du Borussia Dortmund Erling Haaland, visiblement éméché, a passé une soirée bien agitée...
Il est donc possible, en 2020, d'être la nouvelle sensation du football mondial et de se faire recaler en boîte de nuit comme un adolescent un peu trop éméché. Erling Haaland en a vécu l'amère expérience. Réputé pour ses qualités de buteur, son calme et son goût prononcé pour la méditation, l'attaquant du Borussia Dortmund a montré une facette un peu moins lisse de sa personnalité. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on peut voir l'artilleur du BvB se faire repousser par un agent de sécurité à l'entrée d'une discothèque en Norvège. Une situation qui aurait été difficile à imaginer en Allemagne ou dans un autre pays d'Europe occidentale... >> Dortmund : Quand Haaland se fait virer d'une boîte de nuit

Barça : Un cadre forfait pour la fin de saison ?

Antoine Griezmann, touché au quadriceps face à Valladolid samedi (1-0), pourrait être contraint de renoncer aux deux derniers matchs de Liga du FC Barcelone. Le média RAC1 indique en effet que l'international français, touché au quadriceps, pourrait manquer les deux dernières journées de championnat. Le Barça, qui devrait perdre son titre de champion d'Espagne, doit encore défier Osasuna (16 juillet) et Alavés trois jours plus tard. Antoine Griezmann devrait néanmoins être opérationnel pour le huitièmes de finale retour de Ligue des champions face à Naples, début août. >>Barça : Griezmann forfait pour la fin de saison ?

Premier League : Tottenham s'offre Arsenal

Malgré Alexandre Lacazette et sa superbe ouverture du score, Tottenham s'est adjugé le derby du nord de Londres (2-1). Les Spurs ont pris le meilleur sur Arsenal et se replacent dans la course à l'Europe. Les Gunners pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le sore par Lacazette mais les Spurs ont réussi à renverser la vapeur grâce à des buts de Son et Alderweireld. Tottenham s'empare de la 8e place au classement avec 2 points d'avance sur Arsenal. >> Tottenham renverse Arsenal dans le derby du Nord de Londres

Mile Jedinak met un terme à sa carrière à 35 ans

Mile Jedinak, ancien capitaine de l’équipe d’Australie, que la France avait affronté à la Coupe du Monde 2018, a mis un terme à sa carrière à 35 ans.
Vous souvenez-vous de Mile Jedinak ? Ça ne vous dit rien ? Mais si, essayez de vous souvenir… Remontez à un peu plus de deux ans en arrière. Un bon moment qui allait devancer de très grandes émotions. La France avait ouvert sa Coupe du Monde 2018 contre l’Australie (2-1), le 16 juin, dont le capitaine se nommait… Jedinak. Le milieu de terrain n’avait pas seulement échangé les fanions avec Hugo Lloris ce jour-là. Il avait marqué et égalisé pour les Socceroos sur penalty à la 62eme minute, répondant ainsi à l’ouverture du score d’Antoine Griezmann (58eme, sur penalty également). Visuellement, on ne pouvait pas rater ce joueur à la barbe très fournie.
>>Australie : Mile Jedinak raccroche les crampons

La demande de libération de Ronaldinho rejetée

Incarcérés depuis plus d’un mois au Paraguay pour usage présumé de faux passeport, Ronaldinho et son frère Roberto Assis étaient sortis de prison le 8 avril après avoir payé une caution de 1,6 million de dollars. Ce pendant, les deux brésiliens sont toujours assignés à résidence à Asunción, dans le luxueux hôtel Palmaroga, dans l'attente de leur procès. L'ancien attaquant brésilien souhaitait mettre fin à cette sanction, mais la justice paraguayenne a rejeté sa demande de libération A noter qu'une enquête a été ouverte concernant Ronnie pour ses liens supposés avec un réseau opérant dans les jeux de hasard et ayant recours à des passeports authentiques mais falsifiés. >> La demande de libération de Ronaldinho rejetée

Amical : Choupo-Moting et le PSG atomisent Le Havre

L’attaquant camerounais Maxim Choupo-Moting a joué ce soir avec le PSG vainqueur du Havre (0-9) en match amical.

Eric-Maxim Choupo-Moting a droit à 45 minutes ce dimanche avec le Paris Saint-Germain. Prolongé jusqu’à la fin du mois d’août, l’attaquant camerounais a fêté son retour avec le champion de France en match amical contre Le Havre. S’il n’a pas participé au succès (0-9) en tant que buteur, le capitaine des Lions Indomptables a néanmoins fait bonne impression. Rentré en jeu à la place d’Icardi à la 46e minute, l’ex-joueur de Schalke 04 a bien travaillé dos au but, notamment sur le but de Kalimuendo (59e).

Affuté, impliqué, juste mais surtout affamé, l'ensemble du groupe francilien a livré une prestation de très haute volée ce soir. Les partenaires de Choupo-Moting n’ont surtout laissé aucune chance à la formation normande qui n’a pas compris ce qui lui arrivait. Icardi, Neymar et Sarabia ont inscrit un doublé chacun. Tandis que Mbappé, Gueye et Kalimuendo ont eux, fait trembler les filets à une reprise. Notons que le PSG prépare la finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon le 31 juillet et le huitième de finale retour de la Ligue des champions contre Atlanta le 12 août.

PSG : Idrissa Gana Gueye buteur (vidéo)

Idrissa Gana Gueye (PSG) Copyright -AFP
Le Paris Saint Germain (PSG) a disputé aujourd'hui un match amical contre le Havre. Pour son premier match depuis mi-mars, le champion de France s'est régalé. Le PSG s'est imposé 9-0. Idrissa Gana Gueye a participé à ce festival offensif. L'international sénégalais a inscrit le 6e but du club de la capitale française. Le vice champion d'Afrique a profité d'un sauvetage sur sa ligne d'Umut Meras pour pousser le ballon au fond des filets. Visiblement marqué par la mort de George Floyd, le Lion de la Teranga s’est agenouillé et a levé le poing en l’air. Un geste de soutien au mouvement Black Lives Matter... A lire aussi >> PSG : Une grosse décision prise pour Neymar

Serie A : Milan et Naples se neutralisent

Dans la course à l'Europe, Naples et Milan se sont neutralisés (2-2). Avec ce match nul, les hommes de Gennaro Gattuso gardent l'avantage.
Un match entre deux équipes au coude à coude pour une qualification européenne et qui allaient forcément jouer la gagne. Voilà, en substance, ce que nous promettait ce Napoli – Milan. Et ce sont les Lombards, auteurs de 15 buts lors des 5 dernières journées, qui allaient ouvrir le score grâce à Theo Hernandez à la 20e minute. Le Français marquait sur la première et seule opportunité de son équipe lors du premier acte. Une reprise rebondissante qui filait sous la transversale d'Ospina suite à un centre de Rebic. Une ouverture du score qui faisait suite à pas moins de trois grosses opportunités des Napolitains, qui dominaient les échanges. Les hommes de l'ancien milanais Gattuso allaient d'ailleurs égaliser peu après la demi-heure de jeu. Un coup franc puissant signé Insigne côté gauche était relâché par Donnarumma, Di Lorenzo a avait bien suivi, 1-1. Le score au repos.

C'est d'ailleurs le Napoli qui allait prendre l'avantage à l'heure de jeu grâce à Dries Mertens. Le Belge profitait d'un service en retrait de Callejon pour tromper Donnarumma après avoir devancé Bennacer. 2-1, le meilleur buteur de l'histoire du Napoli permettait aux Partenopei de prendre l'avantage. Un avantage de courte durée. En effet, à 20 minutes du terme, une faute de Maksimovic sur Bonaventura dans la surface napolitaine octroyait un penalty aux visiteurs. Un penalty transformé par Kessié pour remettre les deux équipes à égalité. Le cuir voyageait alors d'un camp à l'autre, mais rien n’allait être marqué avant la fin malgré l'expulsion de Saelemaekers suite à un second jaune. 2-2, les deux équipes se sont quittées dos à dos.