Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 3e - George Weah

George Weah Copyright -OFC
Ballon d’or en 1995, Sénateur puis Président de la République du Liberia, la vie de l’illustre George Weah est un véritable conte de fées.

Jeudi 26 décembre 2017, l’enfant terrible du foot africain accède à la Présidence du Libéria. Son élection a constitué un tournant dans l’histoire de ce pays ravagé par une terrible guerre civile entre 1989 et 2003. Pour la première fois depuis la création du pays en 1822, le vainqueur est un « enfant du ghetto ».



George Weah est né le 1er octobre 1966 à Clara Town, un bidonville malfamé de la capitale Monrovia. Il a été élevé par sa grand-mère dans une pauvreté extrême et, pour subsister, le gamin a dû exercer divers petits métiers.

Mais le ballon qu’il aimait tant taquiner dans les ruelles boueuses du ghetto, allait bouleverser son existence.

Fait du hasard ou ironie du sort, le jeune adolescent fit ses premières armes de footballeur dans un modeste club de Monrovia au poste de, tenez-vous bien… gardien de but ! En 1988, alors âgé de 22 ans, il se retrouve au poste d’avant-centre au Tonnerre de Yaoundé.

Au Cameroun, il est repéré par Claude Leroy qui le recommande aussitôt à Arsène Wenger, alors, entraîneur de l’AS Monaco. La même année, le jeune surdoué débarque à la Principauté.

Arsène Wenger se rappellera plus tard : « Quand je l’ai vu pour la première fois à Monaco, un peu perdu ne connaissant personne, n’étant pas reconnu comme joueur et devenant meilleur du monde en 1995, puis aujourd’hui Président de son pays. C’est incroyable ».



Oui la vie de George Weah est un conte de fées. Car pendant quatorze ans, l’attaquant va exercer son talent dans les clubs européens les plus réputés : Paris Saint-Germain, Milan AC en passant par Chelsea, Manchester City et l’Olympique de Marseille.

 

Le périple européen


Son premier contrat signé, Weah est à la conquête de l’Europe. Il a 22 ans et il devient rapidement une figure incontestable de l’équipe monégasque. Pour sa première saison, il totalise 14 buts en 23 matchs. Dans la foulée, il décroche la Coupe de France en 1991.

Weah se révèle comme étant le prototype unique d’attaquant mixte : sans fioritures, il allie la rigueur des footballeurs européens à la fantaisie des magiciens du football africain. Il excelle dans la lecture du jeu, l’anticipation et l’improvisation. En 1992, il mène ses coéquipiers vers la finale de la Coupe des Coupes remportée par le Werder Brême (2-0).



Son talent hors pair l’amène l'été suivant au PSG, club avec lequel il va franchir un palier décisif. Au bout d’une saison de légende dans laquelle il devient l’un des meilleurs canonniers de la Coupe d’Europe des clubs champions (Ligue des Champions), l’attaquant libérien fait étalage de toute sa classe sur les terrains européens.

Meilleur buteur lors de la saison 92-93, il est champion de France avec le PSG en 93-94 et mène son équipe à la finale de la Coupe des Coupes perdue face à Arsenal (0-1).

L’année suivante, le PSG mené par Luis Fernandez, atteint les demi-finales de la Ligue des Champions. Il est éliminé par le Milan AC. En championnat, l’équipe termine 3ème , tout en remportant les deux Coupes de France.



Lors de son passage au Parc des Princes, Weah aura inscrit 55 buts en 137 matches dont 8 buts en C1. Son talent pur, son élégance, sa générosité et sa courtoisie lui valurent le surnom de « Mister George » en hommage à la responsabilité qu’inspire George Weah, cet anglophone converti à la langue de Voltaire.

« Weah est plus cher que la Tour Eiffel » avait déclaré un jour Michel Denisot, président délégué du club.

Au bout de cette saison mémorable, Weah cède aux sirènes d’un des grands d’Europe : le Milan AC. Les Ultras parisiens réagissent et affichent une banderole significative lors de l’ultime apparition de la légende au stade de la Porte d’Auteuil : « Weah casse-toi ! ».

 

Sur le toit du Monde


Les supporters parisiens étaient loin de se douter qu’ils saluaient ainsi le futur premier ballon d’or non européen.

Mister George signe donc en 1993 en faveur du Milan AC et fait une entrée fracassante dans le prestigieux championnat italien. Le Calcio découvre un artiste au sommet de son art.

Face à la Lazio de Rome, il inscrit un but d’anthologie le 3 décembre 1995 qui va marquer les esprits et peser sur les votes des spécialistes. C’est la consécration : Weah devient le premier africain à être élu Ballon d’or européen. Il est également le premier joueur de l’histoire à cumuler la même année ballon d’or européen et ballon d’or africain. Ce sacre, il le doit tant à la qualité de ses prestations au PSG, qu’à ses exploits au Milan AC.



Accueilli à bras ouverts par le Calcio italien, Mister George « Il Fenomeno» y évoluera durant plus de quatre saisons. Son bilan fut exceptionnel : deux titres de champion en 1996 et 1999 et meilleur buteur de son club durant ses trois premières saisons.

Au cours de son séjour italien, Weah impressionne par son style particulier où sont alliées puissance d’accélération et finesse d’orfèvre.

Le 8 septembre 96, il accomplit face au Hellas Vérone l’une des prouesses les plus captivantes de l’histoire du football à l’instar des Messi et Maradona. Une chevauchée de plus de 80 mètres, en slalom pour effacer trois défenseurs médusés et une frappe finale qui met le gardien hors de portée devant un public en délire. Mais rien n’est trop beau pour « Mister George » : la FIFA va l’élire en 1996 joueur de l’année.


La préretraite dorée


Au sommet de son art, Weah décide de quitter la Lombardie durant le mercato hivernal de l’an 2000. L’arrivée de l’Ukrainien Shevchenko a réduit son temps de jeu et a précipité son départ pour une préretraite dorée.

De Londres (Chelsea) à Manchester City puis à Marseille et enfin aux Emirats Arabes Unis (Al Jazira), il achèvera sa carrière au terme de la saison 2002-2003 en évitant la saison de trop. Le légendaire Weah va relever un nouveau défi : la course vers la présidence de son pays.



A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer

> Portrait 11: Nwankwo Kanu

> Portrait 10: El-Hadji Diouf

> Portrait 9: Rachid Mekhloufi

> Portrait 8: Pierre Kalala Mukendi

> Portrait 7: Salif Keïta

> Portrait 6: Abedi Pelé

> Portrait 5: Yaya Touré

> Portrait 4: Roger Milla
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Jürgen Klopp prolonge avec Liverpool jusqu’en 2024

Klopp, Mané et Salah Copyright -Twitter @LFC
Jackpot pour Jürgen Klopp ? Après un titre de Champions d’Europe 2019, une première place actuellement en Premier League, Liverpool a décidé de récompenser son entraîneur. Le propriétaire du club, le fonds d'investissement américain Fenway Sports Group, vient de prolonger son contrat de deux années. Lié jusqu’en 2022 avec les Reds, l’Allemand rempile jusqu’en 2024. Selon les dernières informations de Sky Sports et du Daily Mail, cette prolongation s’accompagne d’une revalorisation salariale à hauteur de 10 millions de livres sterling par an (environ 11,3 millions d'euros), contre les 7.9 millions d’euros qu’il touche actuellement. A lire aussi >> Liverpool : Jurgen Klopp s'inquiète pour Joel Matip

CS Sfaxien : pas de classico pour Nassim Henid

Tunisie - CS Sfaxien Copyright -OFC
L'entraineur du Club Sportif Sfaxien, Fethi Jebal a convoqué une liste de 21 joueurs en vue de la rencontre de la 12e journée de Ligue 1, dimanche 15 décembre (18h) à Radès face au Club Africain. Pas complètement rétabli de sa blessure, le défenseur axial international Nassim Henid a été écarté au dernier moment de cette liste. Il sera le grand absent au classico. Contrairement au milieu de terrain Cris Kouakou, lui aussi blessé dernièrement, mais qui a réintégré le groupe. La liste des joueurs convoqués est la suivante: Dahmane, Ben Hassen et Gaâloul (GB), Mathlouthi, Mohamed Ben Ali, Dagdoug, Amamou, Ghouma, Bagayoko, Aït Atmane, Moncer, Trabelsi, Karoui, Jelassi, Kouakou, Houssam Ben Ali, Oueslati, Harzi, Bakir, Chawat et Eduwo. L'effectif effectuera ce vendredi sa séance d'entrainement à Tunis, tout comme demain samedi.

🔴Premier League : Sadio Mané élu meilleur joueur du mois de novembre !

Sadio Mané, joueur du mois de Novembre ! Copyright -Twitter @LFC
Nouvelle distinction pour Sadio Mané ! Elu joueur du mois de novembre à Liverpool, l'attaquant sénégalais vient d'être nommé meilleur joueur du mois de novembre en Premier League. Auteur de 13 buts en 21 apparitions toutes compétitions confondues lors de l’exercice en cours (dont 3 buts en Novembre), l'attaquant vedette des Reds vient d’être honoré pour l'ensemble de son oeuvre. A lire aussi >> Officiel - Liverpool: Sadio Mané élu joueur du mois de Novembre !

🔴 Le Top dix des joueurs africains les mieux payés en 2019

S. Mané - R. Mahrez - C. Bakambu - O.Ighalo Copyright -OFC
L'année 2019 était pleine de bonnes performances de nos joueurs africains et certains se sont illustrés particulièrement. On pense notamment à Sadio Mané, Mohamed Salah, Riyad Mahrez et Pierre-Emerick Aubameyang. Certains joueurs sont mieux payés que d'autres et selon le site Coupfrancs.com, Cédric Bakambu (Beijing Guoan - Chine) reste l'africain le mieux payé au monde avec ses 18 millions d’euros par an. Le congolais devance Mohamed Salah, Aubameyang, Ighalo et Riyad Mahrez. Voici le top 10 des joueurs africains les mieux payés en 2019 : 1- Cédric Bakambu (RDC – Beijing Guoan) : 18 millions d’euros par an. 2- Mohamed Salah (Egypte – Liverpool) : 11,6 millions d’euros. 3- Aubameyang (Gabon – Arsenal) : 10 millions d’euros. 4- Odion Ighalo (Nigéria – Changchun Yatai) :  10 millions d’euros. 5- Riyad Mahrez (Algérie – Manchester City) : 10 millions d’euros. 6- Sadio Mané (Sénégal – Liverpool) : 9 millions d’euros. 7- Naby Keita (Guinée – Liverpool) : 7,6 millions d’euros. 8- Gervinho (Côte d’Ivoire – Parme) :  7 millions d’euros. 9- Wilfried Zaha (Côte d’Ivoire – Crystal Palace) : 6,7 millions d’euros. 10- Obafemi Martins (Nigérian – Sans club) : 5,5 millions d’euros.

Etoile Sportive du Sahel : après Yannis Tafer, Anis Selto ?

Etoile du Sahel : Roger Lemerre revient à la barre ! Copyright -OFC
Après le Franco-algérien Yannis Tafer, c'est au tour du Libyen Anis Selto de risquer de quitter l'Etoile Sportive du Sahel au mercato d'hiver. L'entraineur espagnol Juan Carlos Garrido a invité ses dirigeants à le mettre sur la liste des partants suite à une réaction d'humeur de l'avant-centre international libyen. Mécontent de ne pas figurer dans le onze aligné contre FC Platinum en Ligue des champions de la CAF, le 7 décembre au Barbourfields Stadium de Bulawayo (victoire étoilée 3-0), le Libyen a mal réagi envers son coach qui n'a pas trop apprécié son comportement. Garrido veut de la sorte imposer une discipline de fer qu'il estime la première condition de la réussite. Ben Ouannès toujours absent Absent mercredi dernier contre le Club Sportif de Hammam-Lif, le latéral gauche de l'Etoile Sportive du Sahel, Mortadha Ben Ouannès devrait déclarer également forfait, dimanche à 14h au stade du Bardo contre le Stade Tunisien dans le cadre de la 12e journée de L1. IL n'est pas toujours totalement rétabli de la blessure contractée en Ligue des champions, samedi dernier au Zimbabwe. A lire aussi >> LDC Afrique : l'Etoile du Sahel sur les pas de l'Espérance ST