Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 3e - George Weah

George Weah Copyright -OFC
Ballon d’or en 1995, Sénateur puis Président de la République du Liberia, la vie de l’illustre George Weah est un véritable conte de fées.



Jeudi 26 décembre 2017, l’enfant terrible du foot africain accède à la Présidence du Libéria. Son élection a constitué un tournant dans l’histoire de ce pays ravagé par une terrible guerre civile entre 1989 et 2003. Pour la première fois depuis la création du pays en 1822, le vainqueur est un « enfant du ghetto ».



George Weah est né le 1er octobre 1966 à Clara Town, un bidonville malfamé de la capitale Monrovia. Il a été élevé par sa grand-mère dans une pauvreté extrême et, pour subsister, le gamin a dû exercer divers petits métiers.

Mais le ballon qu’il aimait tant taquiner dans les ruelles boueuses du ghetto, allait bouleverser son existence.

Fait du hasard ou ironie du sort, le jeune adolescent fit ses premières armes de footballeur dans un modeste club de Monrovia au poste de, tenez-vous bien… gardien de but ! En 1988, alors âgé de 22 ans, il se retrouve au poste d’avant-centre au Tonnerre de Yaoundé.

Au Cameroun, il est repéré par Claude Leroy qui le recommande aussitôt à Arsène Wenger, alors, entraîneur de l’AS Monaco. La même année, le jeune surdoué débarque à la Principauté.

Arsène Wenger se rappellera plus tard : « Quand je l’ai vu pour la première fois à Monaco, un peu perdu ne connaissant personne, n’étant pas reconnu comme joueur et devenant meilleur du monde en 1995, puis aujourd’hui Président de son pays. C’est incroyable ».



Oui la vie de George Weah est un conte de fées. Car pendant quatorze ans, l’attaquant va exercer son talent dans les clubs européens les plus réputés : Paris Saint-Germain, Milan AC en passant par Chelsea, Manchester City et l’Olympique de Marseille.

 

Le périple européen


Son premier contrat signé, Weah est à la conquête de l’Europe. Il a 22 ans et il devient rapidement une figure incontestable de l’équipe monégasque. Pour sa première saison, il totalise 14 buts en 23 matchs. Dans la foulée, il décroche la Coupe de France en 1991.

Weah se révèle comme étant le prototype unique d’attaquant mixte : sans fioritures, il allie la rigueur des footballeurs européens à la fantaisie des magiciens du football africain. Il excelle dans la lecture du jeu, l’anticipation et l’improvisation. En 1992, il mène ses coéquipiers vers la finale de la Coupe des Coupes remportée par le Werder Brême (2-0).



Son talent hors pair l’amène l'été suivant au PSG, club avec lequel il va franchir un palier décisif. Au bout d’une saison de légende dans laquelle il devient l’un des meilleurs canonniers de la Coupe d’Europe des clubs champions (Ligue des Champions), l’attaquant libérien fait étalage de toute sa classe sur les terrains européens.

Meilleur buteur lors de la saison 92-93, il est champion de France avec le PSG en 93-94 et mène son équipe à la finale de la Coupe des Coupes perdue face à Arsenal (0-1).

L’année suivante, le PSG mené par Luis Fernandez, atteint les demi-finales de la Ligue des Champions. Il est éliminé par le Milan AC. En championnat, l’équipe termine 3ème , tout en remportant les deux Coupes de France.



Lors de son passage au Parc des Princes, Weah aura inscrit 55 buts en 137 matches dont 8 buts en C1. Son talent pur, son élégance, sa générosité et sa courtoisie lui valurent le surnom de « Mister George » en hommage à la responsabilité qu’inspire George Weah, cet anglophone converti à la langue de Voltaire.

« Weah est plus cher que la Tour Eiffel » avait déclaré un jour Michel Denisot, président délégué du club.

Au bout de cette saison mémorable, Weah cède aux sirènes d’un des grands d’Europe : le Milan AC. Les Ultras parisiens réagissent et affichent une banderole significative lors de l’ultime apparition de la légende au stade de la Porte d’Auteuil : « Weah casse-toi ! ».

 

Sur le toit du Monde


Les supporters parisiens étaient loin de se douter qu’ils saluaient ainsi le futur premier ballon d’or non européen.

Mister George signe donc en 1993 en faveur du Milan AC et fait une entrée fracassante dans le prestigieux championnat italien. Le Calcio découvre un artiste au sommet de son art.

Face à la Lazio de Rome, il inscrit un but d’anthologie le 3 décembre 1995 qui va marquer les esprits et peser sur les votes des spécialistes. C’est la consécration : Weah devient le premier africain à être élu Ballon d’or européen. Il est également le premier joueur de l’histoire à cumuler la même année ballon d’or européen et ballon d’or africain. Ce sacre, il le doit tant à la qualité de ses prestations au PSG, qu’à ses exploits au Milan AC.



Accueilli à bras ouverts par le Calcio italien, Mister George « Il Fenomeno» y évoluera durant plus de quatre saisons. Son bilan fut exceptionnel : deux titres de champion en 1996 et 1999 et meilleur buteur de son club durant ses trois premières saisons.

Au cours de son séjour italien, Weah impressionne par son style particulier où sont alliées puissance d’accélération et finesse d’orfèvre.

Le 8 septembre 96, il accomplit face au Hellas Vérone l’une des prouesses les plus captivantes de l’histoire du football à l’instar des Messi et Maradona. Une chevauchée de plus de 80 mètres, en slalom pour effacer trois défenseurs médusés et une frappe finale qui met le gardien hors de portée devant un public en délire. Mais rien n’est trop beau pour « Mister George » : la FIFA va l’élire en 1996 joueur de l’année.


La préretraite dorée


Au sommet de son art, Weah décide de quitter la Lombardie durant le mercato hivernal de l’an 2000. L’arrivée de l’Ukrainien Shevchenko a réduit son temps de jeu et a précipité son départ pour une préretraite dorée.

De Londres (Chelsea) à Manchester City puis à Marseille et enfin aux Emirats Arabes Unis (Al Jazira), il achèvera sa carrière au terme de la saison 2002-2003 en évitant la saison de trop. Le légendaire Weah va relever un nouveau défi : la course vers la présidence de son pays.



A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer

> Portrait 11: Nwankwo Kanu

> Portrait 10: El-Hadji Diouf

> Portrait 9: Rachid Mekhloufi

> Portrait 8: Pierre Kalala Mukendi

> Portrait 7: Salif Keïta

> Portrait 6: Abedi Pelé

> Portrait 5: Yaya Touré

> Portrait 4: Roger Milla
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Ligue des Champions : Le plateau se précise

Ce mardi soir, 29 des 32 qualifiés pour la prochaine Ligue des Champions sont connus. L'Olympiacos, Ferencvaros et le Dynamo Kiev ont fait le nécessaire pour participer à la phase de poules de la C1.
A deux jours du tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des Champions, on connaît presque tous les participants. Trois équipes se sont qualifiées ce mardi soir grâce aux barrages. Elles viennent rejoindre les cadors du football européen. Il y a eu ni surprise, ni retournement de situation durant ces matchs retour. L'Olympiacos de Mathieu Valbuena est allé faire 0-0 sur la pelouse de l'Omonia Nicosie pour bonifier son succès du match aller et participer à la Ligue des Champions, telle qu'on la connaît, une 20eme fois. Ce cap n'a été franchi que par six autres équipes, Barcelone, Real Madrid, Porto, Bayern Munich, Manchester United et la Juventus Turin.

L'entraîneur le plus vieux de la Ligue des Champions et des conséquences sur le statut de l'OM


C'est aussi avec un 0-0 que Ferencvaros a obtenu sa qualification pour la phase de poules de la C1. Les Hongrois ont résisté aux Norvégiens de Molde. C'est la première fois depuis 25 ans que le club basé à Budapest va atteindre ce niveau sur la scène continentale. Enfin, le Dynamo Kiev a aussi validé son billet pour le prochain tour. Et en marquant des buts ! Les Ukrainiens ont largement battu La Gantoise grâce à des réalisations de Buyalskyy, De Pena (pénalty) et Rodrigues (pénalty) (3-0). Ce succès va permettre à l'entraîneur du Dynamo Kiev de battre un record. A 75 ans, Mircea Lucescu sera le plus vieux coach de l'histoire de la Ligue des Champions. Avec ces résultats, l'OM est presque certain d'être dans le chapeau 4 lors du tirage au sort de la phase de poules. Mais tout reste possible en fonction de l'identité des trois derniers qualifiés. Mercredi, ces trois places seront mises en jeu lors de Midtjylland-Slavia Prague, PAOK-Krasnodar et Red Bull Salzbourg-Maccabi Tel Aviv

League Cup : Tottenham renverse Chelsea

Grâce à une victoire aux tirs au but sur Chelsea, Tottenham a obtenu son billet pour les quarts de finale de la League Cup.
Tottenham et Chelsea s’affrontaient ce mardi soir pour le compte des 8es de la League Cup. La bataille a été disputée entre les deux voisins, et ce n’est que dans l’épreuve des tirs au but qu’ils ont pu se départager. Ce sont les Spurs qui ont eu le dernier mot en se montrant plus adroits dans cet exercice. Alors qu’il avait déclaré en conférence de presse que cette compétition ne faisait pas partie de ses objectifs, José Mourinho peut être fier de ses hommes. Ces derniers lui ont évité l’humiliation d’une élimination face à son ancien joueur, Frank Lampard.

Les Spurs peuvent rêver d’un trophée


Dans cette rencontre, les Blues avaient pourtant mené au score pendant plus d’une heure. Timo Werner avait donné l’avantage aux siens dès la 19e minute. Les visiteurs ont tenu cet avantage jusqu’à la 83e minute et une égalisation signée Erik Lamela. Aux tirs au but, c’est Mason Mount qui a raté son essai côté Chelsea. Tottenham n’est désormais qu’à deux matches d’une éventuelle finale à Wembley. Pour rappel, la League Cup est le dernier trophée que Tottenham a remporté. C’était il y a déjà dix-huit ans.

Cameroun : Conceiçao justifie ses choix

Le sélectionneur du Cameroun, Toni Conceiçao, s'est expliqué sur ses choix en vue du rassemblement des Lions Indomptables, le mois prochain aux Pays-Bas.
La Fédération camerounaise de football publie ce mardi des précisions quant à la liste des joueurs retenus pour le match amical face au Japon, programmé le 9 octobre à Utrecht (Pays-Bas). « La liste initiale des présélectionnés a été confrontée à certaines restrictions lors de la convocation des joueurs, peut-on lire dans cette communication signée Toni Conceiçao. Compte tenu de l’épidémie de Covid-19 et d’une possible contagion des joueurs de pays considérés comme étant sur la ligne rouge, l’organisation de santé des Pays-Bas n’autorisait pas l’entrée sur le territoire néerlandais sans mise en quarantaine préalable. Ce qui hypothéquait la tenue même du stage. Pour cette raison principale, j’ai été obligé d’utiliser la liste étendue que nous avons établie à partir de notre département d’observation et d’analyse afin d’avoir 2 joueurs disponibles pour chaque poste. »

« Certains joueurs n’ont pu être retenus pour ce stage. Ce sont ceux évoluant en Chine, en Turquie, en Amérique, dans les pays arabes, certains pays de l’Est et bien entendu les joueurs résidant en Afrique », poursuit le technicien portugais, avant de conclure par une précision. « Il faut noter que certains joueurs qui figuraient sur la liste des 32 présélectionnés, ont vite fait savoir qu’ils ne sont pas encore disponibles pour l’équipe nationale du Cameroun. » De quoi expliquer notamment l'absence de Nicolas Nkoulou (Torino), jamais revenu en sélection depuis la CAN 2017 et non retenu dans la liste définitive.

Mercato : Saint-Etienne accepte le départ de Wesley Fofana

Wesley Fofana va quitter Saint-Etienne. Les dirigeants stéphanois se sont mis d'accord pour vendre le défenseur à Leicester.
Au bout de longues négociations, l’ASSE a fini par valider le transfert de son prometteur défenseur Wesley Fofana vers Leicester City. La confirmation d’un accord avec les Foxes est intervenue mardi soir à travers un communiqué publié par le club forézien. Les Stéphanois précisent que « le montant de ce transfert est le plus important jamais obtenu par le club ». Le prix serait de 40M€ (bonus compris), d’après ce que révèle l’Equipe. Le transfert devrait être officialisé d’ici la fin de la semaine, une fois que le joueur aura passé sa visite médicale.

Une offre que l’ASSE ne pouvait pas refuser


Dans sa note, l’ASSE a aussi précisé que « la décision de céder le joueur a été prise de manière collégiale par le Directoire et les actionnaires. L’ASSE a accepté l’offre exceptionnelle de Leicester compte tenu notamment du contexte économique incertain engendré par la crise sanitaire ».

Âgé de 19 ans, Fofana a disputé 30 matches avec l’équipe première des Verts. La saison dernière, sous la coupe de Claude Puel, il a été l’une des révélations de cette formation. A noter que Leicester City n’était pas le seul à le cibler. Ces dernières heures, l’AC Milan s’est également positionné pour le recruter, mais il n’a pas pu rivaliser avec le pouvoir financier d’un pensionnaire de PL.

Barcelone : Lionel Messi s'excuse

Lionel Messi a évoqué son vrai-faux départ du FC Barcelone dans la presse. La Pulga a notamment voulu envoyer un message aux supporters.
Lionel Messi est toujours un joueur du FC Barcelone. L’Argentin a fait le choix de continuer avec son club de toujours alors qu’il avait menacé de partir au début de ce mois en raison d’un conflit avec la direction. Pendant une semaine, il a donc joué avec les sentiments des nombreux fans de l’équipe. Ce n’était pas son souhait et il a pris la peine de s’excuser auprès de tous ceux qu’il a pu décevoir. "Je voulais m’adresser à tous les fans de Barcelone. Je suis désolé si je les ai offensés avec ce que j'ai dit ou fait, je l'ai fait pour le meilleur du club", a-t-il indiqué au quotidien Sport.

« Mon engagement envers le Barça reste total »


Dans cet entretien, La Pulga est revenu sur l'épisode qui a maintenu en haleine toute la sphère footballistique, tout en confiant qu’il voudrait désormais passer à autre chose. L’objectif est désormais de se concentrer sur le terrain et essayer de remettre le club sur les bons rails. « Après tout ce qui s'est passé, je veux me focaliser sur l'avenir, a assuré le sextuple Ballon d’Or. Nous devons rester unis et attendre que le meilleur arrive. J'accepte mes erreurs et si j’en ai faites c'était pour rendre Barcelone meilleur ».

Un discours mobilisateur et qui en dit long sur son état d’esprit actuel. Il veut se donner à fond lors de ce qui pourrait être sa dernière année au club. « Aujourd'hui, mon engagement envers cette tunique et cet écusson est total, il est toujours intact », a-t-il ajouté. Et afin que tout le monde tire également dans le même sens, il prône l’union sacrée : « La passion et l'espoir sont les moyens d'atteindre nos objectifs, tous ensemble ». Reste à savoir s’il est aussi prêt à passer l’éponge avec Josep Maria Bartomeu, le président qui a perdu l’estime de tout le vestiaire ces derniers mois.