Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 2e - Didier Drogba

Didier Drogba - Côte d'Ivoire Copyright -OFC
« Le croassement des grenouilles n’empêche pas l’éléphant de boire » (proverbe africain). Telle semble avoir été la devise de Didier Drogba qui a su s’imposer dans l’inextricable jungle footballistique européenne et devenir l’attaquant redoutable que l’on sait, tant idolâtré en Afrique.

Didier Drogba est né le 11 mars 1978 à Abidjan. Il a seulement 5 ans quand il suit les traces d’un oncle footballeur professionnel en France. Sa mère le suit dans ses pérégrinations de Brest à Angoulême en passant par Abbeville, ils finissent par s’installer à Levallois (région parisienne).

Mordu de foot, il est fan de l’OM. Weah et Van Basten sont ses modèles. L’enfant est doué à coup sûr. A l’école ses résultats laissent à désirer. Son père tente, en vain, de le priver de foot. Mais 'tonton Drogba' le soutient et pousse le petit génie de 15 ans à signer à Levallois. L’enfant s’aguerrit et devient vite la star de l’équipe.



A 19 ans, il hésite à accepter une offre du PSG et lui préfère Le Mans (L2) où il passe deux saisons infructueuses. A 23 ans, il est toujours remplaçant. Pape Diouf, son agent ne désarme pas et prend les choses en mains.

 

La découverte de la Ligue 1 (Guingamp - 2002/2003)


A 24 ans, Drogba goûte enfin aux délices de la Ligue 1 en signant à Guingamp entrainé alors par Guy Lacombe. Le courant passe entre les deux hommes et Drogba, en confiance, travaille d’arrache-pied.

Les résultats sont remarquables. Guingamp termine à la 7ème place et Didier Drogba, en état de grâce, finit 3ème au classement des buteurs avec 17 unités.



 

L’éclosion à Marseille (2003/2004)


En ce début de saison, on refuse du monde chez les Drogba. Les ténors de la Ligue 1 se bousculaient pour s’attacher les services de la perle rare d’Abidjan.

Drogba, sans hésiter, opte pour l’OM, son club de cœur contre 6 millions d’euros. Sur la Canebière, Didier est appelé à honorer le maillot numéro 11, celui porté par les illustres Chris Waddle et Eric Cantona.

Après des débuts difficiles, l’équipe se métamorphose sous la direction de José Anigo pour atteindre la finale de la Coupe de l’UEFA après avoir écarté Liverpool, l’Inter Milan et Newcastle, avant de s’incliner devant Valence en finale.

Drogba pourra tout de même se consoler avec le titre prestigieux de meilleur footballeur de l’année en France. Son compteur buts a été des plus honorables : 32 buts en 55 matches.

Enthousiasmée par ses prestations, la direction phocéenne projette de bâtir l’équipe autour de lui. Mais les 37 M€ offerts par Chelsea obligèrent le buteur ivoirien à troquer le soleil de Marseille contre le fogg londonien.



 

La consécration à Chelsea (2004-2012)


Surmontant ses réticences, le désormais « joueur africain le plus cher de l’histoire » s’installe au bord de la Tamise. Pour bien réussir à Chelsea, il devait s’adapter au changement de culture et à l’impact British.

Malgré une blessure, il réussit un coup de maître en remportant un championnat que les Londoniens attendaient depuis un demi-siècle.

2005/2006 : Drogba avait dû cette saison composer avec le nouveau venu, Hernan Crespo. Leur association en attaque porta ses fruits et les Blues conservent leur titre. Toutefois, Drogba ne marque qu’à 16 reprises et essuie les critiques.

En 2006/2007 : l’arrivée de Shevchenko dissuade Drogba de quitter Chelsea. En parfaite symbiose avec la super star ukrainienne, Didier Drogba finit la saison avec 33 buts à son actif, avec de surcroît un titre de meilleur buteur de la prestigieuse Premier League anglaise (20 buts). Cette année, il glane le titre de meilleur footballeur africain de l’année.

Son équipe fait l’impasse en Premier League mais rafle les deux coupes nationales. Sur le plan européen, Chelsea est sortie en demi-finale par Liverpool.



En ce début de saison 2007/2008, Avram Grant est aux commandes de Chelsea après le limogeage de Mourinho. Affecté physiquement par une opération au genou, Drogba ne reprend du service qu’en fin de saison mais inscrit 2 buts en demi-finale de la Ligue des Champions UEFA. Un bilan bien mitigé : Chelsea perd la finale aux tirs au but face à Manchester United.

En 2009, c’est au tour de Guus Hiddink de veiller aux destinées de Chelsea qui se contente de la FA Cup. Drogba, lui, inscrit son 13ème but en autant de matches joués. Néanmoins, la grande désillusion est l’élimination des Blues par le Barça en Coupe d’Europe : « Une injustice » hurlera Drogba face aux caméras.

La saison 2009/2010, Drogba se rebiffe et c’est la grande moisson pour son équipe : un titre de champion de Premier League, un Community Shield et une FA Cup. Drogba se déchaîne et enquille les buts, remportant de nouveau le titre de meilleur artificier du « Royaume de sa Majesté ».



2011/2012 est une saison exceptionnelle pour Drogba. Vainqueur de la LDC UEFA face au Bayern Munich (1-1, 3-4 tab), il devient également le premier joueur africain à atteindre le cap des 100 buts en Premier League. Un record qui clôturera sa longue et remarquable carrière avec les Blues auxquels il aura offert au total 157 buts en 341 apparitions.

En 2012, Drogba, très riche et comblé par tant de titres, ira promener son imposante silhouette sous d’autres cieux. Shanghai, Galatasaray, Montréal puis Phoenix, lui offrent des contrats mirobolants. D’exploit en exploit, il bat tous les records en terme de performances et de longévité.

 

Le profond attachement au Pays


Ivoirien corps et âme, l’Elephant d’Abidjan fait partie de ces joueurs qui se dévouent pour leurs sélections autant que pour leurs équipes. Drogba a toujours clamé : «Ce maillot, je le porte comme une deuxième peau ! ».

Convoqué pour la première fois en équipe nationale, Drogba a côtoyé une formation de rêve avec les frères Touré, Zokora, Gervinho, Kalou, Aurier et Romaric



Cette équipe avait tout pour briller sur la scène africaine et mondiale. Malheureusement, Drogba et ses partenaires ont souvent échoué tout près d’une consécration internationale tant convoitée.

Les Eléphants ont fait de belles prestations au Mondial 2006 où ils ont battu la Serbie 3-2. Ils ont ensuite réalisé une participation plus qu’honorable aux Mondiaux 2010 et 2014, obligeant notamment le Portugal de CR7 à leur concéder un nul synonyme de victoire lors de la grande messe du football mondial en Afrique du Sud.

Sur le plan africain, l’emblématique capitaine des Eléphants a même permis à la Côte d’Ivoire de disputer deux finales en 2006 et 2012. Jouant de malchance, ils ont échoué aux tirs au but respectivement face à l’Egypte et à la Zambie.

Malheureusement, le beau jeu n’est pas toujours synonyme de titres. La Côte d’Ivoire de Didier Drogba a été mal récompensée à l’instar de la redoutable sélection néerlandaise qui a raté ses trois finales en Coupe du Monde (1974, 1978 et 2010).



A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer

> Portrait 11: Nwankwo Kanu

> Portrait 10: El-Hadji Diouf

> Portrait 9: Rachid Mekhloufi

> Portrait 8: Pierre Kalala Mukendi

> Portrait 7: Salif Keïta

> Portrait 6: Abedi Pelé

> Portrait 5: Yaya Touré

> Portrait 4: Roger Milla

> Portrait 3: George Weah
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Ligue des Champions, les affiches des quarts de finale, Real Madrid : Saison terminée pour Marcelo ? Ligue Europa : Les quarts sont connus... Les immanquables du jour

Copyright -OFC
Ligue des Champions, les affiches des quarts de finale, Real Madrid : Saison terminée pour Marcelo ? Ligue Europa : Les quarts sont connus... Revivez les moments forts de la journée

Ligue des Champions, les affiches des quarts de finale

De retour au mois d’août, la Ligue des Champions a effectué son tirage au sort de ce format inédit. Les affiches des quarts sont donc connues. Le tirage au sort du « Final 8 » s’est déroulé ce vendredi 10 juillet à Nyon. Le PSG connait son prochain adversaire, de même pour l’OL en cas de qualification face à la Juventus de Turin. Le programme des quarts de finale : >> Ligue des Champions : Voici les affiches des quarts de finale

Real Madrid : Saison terminée pour Marcelo ?

Après Eden Hazard ou Raphaël Varane la semaine passée, le Real Madrid doit désormais se priver de Marcelo. Le club de la capitale a indiqué que l'international Auriverde souffrait "d'une blessure de l'adducteur gauche." Le Real n'a toutefois pas communiqué la durée de l'indisponibilité du défenseur. La probabilité de ne plus revoir le Brésilien d'ici la fin de saison existe. >> Real Madrid : Marcelo rejoint l'infirmerie

Ligue Europa : Les quarts sont connus

Ce vendredi, s'est déroulé le tirage au sort du tableau final de la Ligue Europa. Un tirage particulièrement favorable à Manchester United. On connait les affiches des quarts de finale de la Ligue Europa. Ou, du moins, les potentielles oppositions. Alors qu’il reste encore les 8es de finale retour à disputer dans cette épreuve, l’UEFA a procédé ce vendredi au tirage au sort du Final 8 de cette compétition. Plusieurs grandes équipes européennes sont concernées, telles que Manchester United, l’AS Rome et l’Inter Milan.

Un point de chute pour Salomon Kalou

L’attaquant international ivoirien Salomon Kalou s’est engagé un an en faveur de Botafogo, au Brésil, ce jeudi.
C'est un sacré défi pour Salomon Kalou. L’ancien joueur de Chelsea vient de s’engager avec le club de Botafogo, ce jeudi. L'international ivoirien (97 sélections, 28 buts), qui a disputé deux Coupes du Monde (2010, 2014), a signé un contrat jusqu’en juin 2021 avec le club de Rio de Janeiro. >> Brésil : Salomon Kalou rejoint Botafogo

Jordan Henderson forfait jusqu’à la fin de la saison

Le capitaine des Reds, Jordan Henderson, est forfait pour le reste de la saison en Premier League, a annoncé Jürgen Klopp. Indispensable dans le onze formé par Jürgen Klopp, Jordan Henderson a été touché au genou lors de la rencontre face à Brighton, remportée par son équipe (3-1). Il ne rejouera plus de la saison, comme l'a affirmé son coach, ce vendredi en conférence de presse. "Hendo est en fait vraiment la meilleure des mauvaises nouvelles. Il s'agit d'une blessure au genou, mais aucune intervention chirurgicale n'est nécessaire. Il ne jouera plus dans la dernière étape de cette saison, mais je suis assez certain qu'il commencera avec nous la nouvelle saison. Nous étions tous inquiet", a commenté le technicien allemand. >> Liverpool : Jordan Henderson ne rejouera plus de la saison

Liga (J35) : Le Real Madrid se rapproche du titre grâce à Benzema

Ce vendredi soir, le Real Madrid a dominé Alavés (2-0), avec un nouveau but de Benzema, et conserve son avance en tête de la Liga. Avec quatre points d'avance à trois journées de la fin, le titre se rapproche.
L'affaire est presque réglée. Les spectateurs avides de fins spectaculaires peuvent laisser planer le suspense, il faudrait un cataclysme pour que le Real Madrid ne soit pas sacré champion d'Espagne. Il y a fort à parier que tout se soit joué dans ce début d'été, lorsque le Barça a perdu du terrain en s'égarant quand les Merengue, eux, multiplient les succès en souffrant. Cette équipe a de la moelle. Elle l'a encore démontré dans ce match à sa portée où les absences avaient contraint Zinédine Zidane à concocter un onze inédit.

Benzema, le détonateur


Héros de ces dernières semaines, Sergio Ramos n'était pas là. Pas plus que Dani Carvajal ou Marcelo. C'est donc avec une défense bricolée, où l'ailier Lucas Vazquez jouait latéral droit, que le Real a entamé cette rencontre. Loin d'être ridicule, Alavés aurait même pu passer devant si Joselu n'avait pas vu sa tentative échouer sur la barre (3eme). Le temps que la machine madrilène se mette en route pour débloquer la situation grâce à ses Français. Ferland Mendy, très entreprenant, a obtenu un penalty que Karim Benzema a transformé sans trembler pour l'ouverture du score (1-0, 11eme).

Les détracteurs du Real Madrid pourront toujours énumérer ces pénos à répétition pour dévaluer la performance de cette équipe. Toujours est-il que les hommes de Zidane ont encore brillé dans leur gestion des temps forts et des temps faibles. Car les Merengue, friables sur le côté droit de Vazquez, ont eu quelques sueurs face au 17eme de Liga, mais Burke (26eme et 35eme) a manqué de promptitude et l'orage est passé sans encombre.

Au retour des vestiaires, le Real a passé la seconde pour faire le break au meilleur moment. Buteur, Karim Benzema a cette fois-ci enfilé son costume de passeur sur une merveille de mouvement collectif que l'opportuniste Marco Asensio a conclu facilement (2-0, 50eme). Les Madrilènes ont ensuite bien géré leur affaire dans une dernière demi-heure tranquille, où les opportunités se sont multipliées, sans succès (Rodrygo 60eme et 75eme, Isco 84eme). Une soirée sans histoire pour une équipe sûre de sa force. La délivrance est proche.

Ligue des Champions : Simeone redoute le RB Leipzig

Ce vendredi, Diego Simeone, l'entraîneur des Colchoneros, est revenu sur le tirage au sort de la Ligue des Champions, avec un Atlético de Madrid - RB Leipzig en quart de finale.


C'est avec une grande prudence que Diego Simeone a abordé le quart de finale de Ligue des Champions entre l'Atlético de Madrid et le RB Leipzig. « Comme d'habitude, au stade des quarts de finale, tu dois affronter des grandes équipes, a expliqué le technicien argentin dans des propos repris par L’Équipe. Cette année, on a droit à une équipe allemande qui fait une saison incroyable, qui s'est battue toute la saison pour jouer les premiers rôles en Bundesliga avec un jeu très offensif, beaucoup de joueurs sur les côtés et un jeu très rapide. Je suis sûr que ça va être un match très compliqué, chaque équipe aura 50 % de chances de gagner et de passer ces quarts de finale. Donc évidemment, on est excités et on va essayer de préparer ce match du mieux possible. »

Liga : Les compos de Real Madrid - Alavés

Voici les compositions officielles de la rencontre opposant le Real Madrid à Alavés ce vendredi soir (22h).
Le Real Madrid a l'occasion d'accroitre à nouveau son écart sur le FC Barcelone en tête de la Liga. En cas de succès contre Alavés ce vendredi (coup d'envoi à 22 heures), la Maison Blanche reprendra quatre points d'avance sur le club catalan et fera un nouveau pas vers le titre de champion.

Reste que c'est avec une équipe largement remaniée que le Real aborde cette nouvelle finale. Le capitaine Sergio Ramos et les latéraux Dani Carvajal et Marcelo sont absents, contraignant Zinédine Zidane a concocter une défense inédite avec Lucas Vazquez au poste de latéral droit, Eder Militao, Raphaël Varane et Ferland Mendy. Le milieu est plus classique avec le trio Casemiro-Kroos-Modric. Devant, les jeunes Rodrygo et Marco Asensio épaulent une nouvelle fois l'inamovible Karim Benzema.

Real Madrid : Courtois - Lucas Vazquez, Militao, Varane, Mendy - Kroos, Casemiro, Modric - Rodrygo, Benzema, Asensio


Alavés : Roberto - Navarro, Laguardia, Ely, Marin - Burke, Camarasa, Fejsa, Edgar - Joselu, Lucas Perez

Quand Ganago raconte les coulisses de son transfert à Lens

Arrivé pour 4 saisons au RC Lens, l’attaquant camerounais Ignatius Ganago a révélé au site internet du club, les secrets de son transfert. Morceaux choisi.

«Le Racing a contacté mon agent car il recherchait un joueur de mon profil. Je n’ai pas hésité longtemps ! J’ai parlé avec le coach Franck Haise et j’ai vu que beaucoup de choses me plaisaient : le système de jeu, la façon de travailler, les ambitions du club, la relation avec les supporters… Ça m’a vraiment aidé dans mon choix. Lens est un club familial et le public lensois est proche des joueurs », a déclaré Ignatius Ganago.

A lire aussi >> Mercato : Ignatius Ganago débarque enfin à Lens

«J’ai fait mes recherches sur le RC Lens. Il a été champion de France et ce n’est pas rien. Il veut se maintenir en Ligue 1 et je suis là pour ça. Je vais tout donner pour ce club ! J’ai aussi regardé les profils des joueurs Lensois pour les connaître», a-t-il ajouté.