Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 11e - Nwankwo Kanu

Nwankwo Kanu Copyright -OFC
Redoutable buteur au gabarit impressionnant (1,97m, plus de 90 kilos du temps de sa splendeur) Nwankwo Kanu, alias «Papilo» fait partie du cercle très fermé des légendes du «Continent-mère» qui ont réussi à remporter le Ballon d’or africain à deux reprises, à l’instar des Didier Drogba, Roger Milla, George Weah et El-Hadji Diouf.

Doté de qualités techniques exceptionnelles, mêlées à une redoutable efficacité devant les buts, sa facilité et son aisance à accomplir les gestes les plus subtils malgré son physique imposant ont construit sa fame.

C’est dans sa ville natale à Owerri que le géant nigérian a débuté sa riche carrière longue de plus de vingt ans. D’abord sous les couleurs du Fed Works et ensuite avec Heartland, le club le plus prestigieux de sa région, avec lequel Kanu décrocha à seulement 17 printemps le titre de champion du Nigeria en 1993.

Le jeune prodige acheva l’exercice footballistique avec 15 réalisations dans son escarcelle et fut alors sélectionné avec les « Golden Eaglets » (surnom de l’équipe nationale nigériane des moins de 17 ans) pour disputer la Coupe du Monde de la catégorie au Japon.

Formant un duo d’attaque de feu avec son illustre compatriote Tijjani Babangida, "Papilo" mena alors son équipe vers le sacre mondial, en faisant parler la poudre à cinq reprises durant la compétition.



Alléchés par les prouesses du surdoué nigérian de 17 ans, les dirigeants de l’Ajax Amsterdam décident alors, sous les recommandations de Louis Van Gaal, de s’attacher ses services en août 1993.

Avec les Amstellodamois, l’enfant d'Imo va connaître une ascension fulgurante. Eclaboussant de son talent les pelouses néerlandaises et européennes malgré son jeune âge, il remporta trois titres de champion des Pays-Bas de 1994 à 1996 et décrocha la prestigieuse Ligue des Champions UEFA en 1995 face au grand Milan AC. Agé à l’époque de 20 ans, Kanu était l’un des jeunes talents les plus convoités du « Vieux Continent ».



L’homme aux 87 capes avec le Nigeria connaîtra l’année suivante sa plus grande émotion en équipe nationale en offrant à son pays l’or olympique lors des JO d'Atlanta en 1996.

Au sommet de son art, le champion olympique fut élu ballon d’or africain à seulement 21 printemps. Il rallia dans la foulée les rangs de l’Inter Milan et semblait promis à un avenir doré. Mais lors de son transfert en Italie les médecins du club milanais lui décèlent une anomalie cardiaque. Le diagnostic est formel : sans opération à cœur ouvert, Kanu ne pourra plus fouler de nouveau le rectangle vert !

Beaucoup le pensait alors perdu pour le foot, mais le roc nigérian s'est battu, a retrouvé son niveau après une longue période de repos, avant de rejoindre le « Royaume de sa Majesté » du côté d’Arsenal. Arrivé chez les Gunners sur la pointe des pieds, il en est parti en légende, avec son nom lié à jamais à la saison historique des invincibles.

En six saisons sous les ordres d’Arsène Wenger, il décrocha notamment deux titres de champion d’Angleterre (2002 et 2004) ainsi qu’une FA Cup (2002). Ses prouesses sur les terrains britanniques lui valurent le titre de « joueur africain de l’année » pour la deuxième fois de sa carrière.



Après deux nouvelles brillantes expériences au sein de la prestigieuse Premier League du côté du West Bromwich Albion (de 2004-2006) et Portsmouth (de 2006 à 2012), celui qui a défendu le maillot des Super Eagles pendant 17 années (1994-2011) fit ses adieux au football à l’issue de la saison 2010/2011.

Hommage au "Géant d’Owerri" qui possède sans conteste l’un des plus beaux palmarès du football africain.

A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Un joueur Nigérian viré pour avoir enceinté la fille du président

Nigeria Copyright -AFP
Un footballeur Nigérian, dont l'identité n'a pas été révélé a été licencié par le président de son club, en deuxième division slovène, pour avoir enceinté sa fille. Son contrat a été résilié pour indiscipline. Selon les médias en Slovénie, le joueur doit être l'un de ces quatre joueurs évoluant en championnat slovène de deuxième division : Bede Osuji, Temitope Nelson, Gerald Chiyoke et Sulaiman Adedoja. A lire aussi >> Nigeria : Rohr encense Osimhen Le joueur est revenu à son pays et s'est dit étonné d'avoir été traité ainsi. En effet, il a été interdit d'accéder aux locaux de son équipe et au centre de l'entraînement quand le président du dit club a découvert que sa fille est enceinte ! « Une semaine plus tard, on m’a appelé au bureau et on m’a dit que mon agent avait été informé de leurs plans de résilier mon contrat pour faute grave et indiscipline », s'est étonné le joueur en question qui a indiqué avoir reconnu la grossesse mais que la fille l'a abandonné. Il compte d'ailleurs saisir la FIFA ! A lire aussi >> CAN 2021 - Eliminatoires (J1) : Osimhen et Kalu portent le Nigeria face au Bénin

PSG - Tuchel : "Neymar est un garçon avec un grand coeur"

Thomas Tuchel - PSG Copyright -AFP
L'entraîneur du PSG, Thomas Tuchel, a savouré la performance de ses joueurs lors du carton face à Galatasaray (5-0) en Ligue des Champions, notamment celle de Neymar. L'ancien coach de Dortmund a surtout apprécié la générosité du Brésilien, qui a offert son penalty à Edinson Cavani, en difficulté cette saison. "C'est un beau geste de Ney. J'en suis très heureux. Il prouve son grand coeur. Mais ça ne m'étonne pas. Je le savais. Il le montre chaque jour à l'entraînement et dans le dialogue avec moi. Ney prouve son état d'esprit collectif. C'est un bon match de tout le monde. Mais "Ney" s'améliore physiquement. À Montpellier, il avait déjà été à son avantage. Il a été présent offensivement et entreprenant. Il a plus de capacité d'accélérer. C'était très bien de sa part", a indiqué le technicien Allemand. A lire aussi >> PSG : Neymar ne pense qu'à la Ligue des Champions Tuchel a également apprécié le travail dur de Cavani, qui fait tout pour sortir de sa crise : "Le fait qu'il marque va lui redonner de la confiance. Il manque toujours de rythme mais c'est aussi de ma faute. Edi reste important pour nous. Je l'ai toujours dit. C'est une chose de faire des entraînements. C'est une autre de faire des matches. Il est toujours "fit". Il travaille dur". A lire aussi >> PSG : la nouvelle sortie fracassante de Neymar sur son avenir

PSG : les chiffres hallucinants de Kylian Mbappé en C1

Kylian Mbappé - PSG Copyright -AFP
Mercredi soir, la rencontre contre le Galatasaray n’était pas sans signification pour le PSG. Cela s’est vu à travers le résultat, mais aussi l’application et le sérieux que les champions de France ont mis durant cette rencontre avec au final une victoire par cinq buts d’écart. Et cette sortie face aux Turcs était aussi tout sauf anodine pour Kylian Mbappé. Le natif de Bondy visait à l’occasion son 100e but en club. Un objectif qu’il a bien atteint en faisant trembler les filets à la 63e minute de jeu.

Mbappé présente des chiffres hallucinants en C1

Alors que le score était de 3-0, et qu’il venait de distiller deux passes décisives pour Icardi et Neymar, l’international tricolore a apporté sa contribution au large succès des siens en convertissant à son tour un service de Neymar. Un but qu’il a ensuite parfaitement célébré. Et il aurait eu tort de s’en priver, vu l’importance « chiffrée » de cette réalisation. Pour rappel, son tout premier but en pro remonte au 20 février 2016 avec l’AS Monaco. Clubs et sélection confondues, il en est, par ailleurs, à 113 réalisations dans sa carrière. Un chiffre impressionnant à seulement 20 ans. Les statistiques du champion du monde sont ébouriffantes, et ils le sont encore plus en Ligue des Champions. À la suite de cette très prolifique prestation du jour face aux champions de Turquie, il se trouve impliqué dans 30 buts en 30 rencontres de cette prestigieuse compétition (dont 7 fois cette saison). En plus de ses 19 buts, il compte 11 passes décisives. Un modèle de précocité. À noter que cette saison, il n’y a que Robert Lewandowski (10) et Erding Haaland (9) qui ont été plus souvent décisifs que lui en C1. A lire aussi >> PSG - Tuchel : « Mbappé doit montrer du respect »

🔴 PSG : la nouvelle sortie fracassante de Neymar sur son avenir

Neymar (PSG) Copyright -AFP
Neymar a livré une belle prestation, sa meilleure depuis un bon moment, lors de la victoire du PSG contre le Galatasaray (5-0), au cours de la 6e journée de la Ligue des Champions. Le Brésilien a inscrit l'un des cinq buts de son équipe contre le club d'Istanbul. Interrogé sur sa situation dans la capitale Française, le Brésilien a encore une fois répondu de manière énigmatique. « Si je suis heureux à Paris ? Je suis heureux quand je joue au football. Ce que je préfère, c’est être sur le terrain. Peu importe où je suis. Mais quand il y a deux poteaux, un ballon et des coéquipiers, je suis heureux », a-t-il dit au micro de RMC. A lire aussi >> PSG - Galatasaray (5-0): Les Tops et les Flops Une déclaration qui pimente encore ses envies de départ, lui qui a été proche de signer au Barça l'été dernier. Neymar a également commenté son beau geste envers Edinson Cavani, également en difficulté avec le club francilien : « Cavani, c’est un grand joueur et un excellent tireur de penalties. C’est le Matador après tout ! La seule chose qui lui manquait, c’était de marquer. Comme ça, il a pu marquer et tout le monde rentre heureux », a-t-il dit. A lire aussi >> PSG : Neymar ne pense qu'à la Ligue des Champions

Jonathan Kodjia pourrait rejoindre cette équipe cet hiver

Jonathan Kodjia Copyright -Via Twitter @Aston Villa
Très peu utilisé depuis le retour d'Aston Villa en Premier League, Jonathan Kodjia pourrait changer de club cet hiver. Et selon les dernières informations l'Ivoirien pourrait rejoindre Cardiff City, en Championship. En effet, à en croire Bristol Live, Cardiff City fait de l'attaquant des Eléphants sa priorité pour le prochain mercato afin de renforcer sa ligne offensive. Le club Gallois a fixé comme objectif la montée en Premier League cette saison. Rappelons que Kodjia avait refusé de rejoindre un club qatari cet été, préférant rester à Aston Villa, club où il joue depuis 2016 et son transfert de Bristol City. A lire aussi >> Kodjia de retour à Angers ?