Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 10e - El-Hadji Diouf

El-Hadji Diouf - Sénégal Copyright -OFC
Adulé par les férus du ballon rond pour son immense talent, décrié par certains pour son caractère de « Bad boy », l’ancien porte-étendard de la génération dorée des Lions de la Téranga au début des années 2000, El-Hadji Ousseynou Diouf, ne laisse personne indifférent.

El-Hadji Diouf, c’est d’abord le souvenir d'un soir de 31 mai 2002 à Séoul, lors de la première apparition du Sénégal en Coupe du Monde. Confronté à l’équipe de France, championne du monde et championne d’Europe en titre, le double Ballon d’or africain (2001 et 2002) a tout simplement magnétisé d'entrée toute la planète foot par sa classe et son génie.

Elu à l’unanimité homme du match, l'enfant de Balakoss ravit la vedette au beau monde présent par ses prouesses techniques et ses séquences de dribbles face aux Desailly, Petit et Leboeuf médusés.

Devant des Bleus dépassés, Diouf offrit même une passe décisive à Pape Bouba Diop qui signa le but de la victoire pour le Sénégal. Menée par leur prodige de 21 ans, les Lions qui disputaient le premier mondial de leur histoire, viennent de faire tomber l’ogre français (1-0) ! Ce fut l’un des plus beaux exploits de l’histoire de la grande messe du football mondial. Le peuple sénégalais se plait encore aujourd’hui à décrire ce moment magique avec précision, seize ans après.

« Certains footballeurs ont disputé deux ou trois Coupes du monde, mais personne ne s'en souvient, assène Diouf. Moi, j'en ai joué une seule et tout le monde s'en rappelle ! ».



Cette arrogance naturelle, l’enfant terrible du football sénégalais l'a tissée grâce à un talent inné, qu'il décrit mieux que personne : « N’importe quel attaquant peut pousser le cuir au fond des filets, mais le plus dur, c'est de créer. C'est la créativité qui est rare, c'est l'apanage de ce qu'on appelle les génies du foot. »

Un génie du ballon rond, le natif de Dakar en était en effet un. Le surdoué sénégalais fit ses premières armes de footballeur dans les rues du quartier de Balacoss à Saint-Louis, qu'il quittera, à seulement 14 printemps, pour l’hexagone du côté du centre de formation du RC Lens. Toutefois, son expérience chez les Lensois échoue après douze jours de stage.

« Quand j’ai débarqué au RCL, ils m'ont recalé. Ils disaient que je n’avais pas le niveau. C'était la honte pour moi de retourner au pays.» Le jeune adolescent intègre alors le FC Sochaux qui lui offre une seconde chance. Il ne tarda alors pas à s'habituer aux exigences du centre de formation et fait vite étalage d’un talent certain aux côtés de futurs professionnels comme Pedretti, Meriem et Frau.

Le 11 novembre 1998, à l’aube de ses 18 printemps, le Lionceau fête sa première apparition en Ligue 1 face au SC Bastia (2-1). Il participe alors à quinze rencontres durant la saison avant de rejoindre le Stade Rennais en juin 1999. Transféré en Bretagne contre la coquette somme de 5,35 millions d'euros, le jeune attaquant de 19 ans déçoit. Il ne réussit à trouver le chemin des filets qu’à une seule reprise durant la saison et s'illustre surtout par ses frasques ­ dont un accident au volant d'une voiture conduite sans permis.

Le « Bad boy » se réfugie alors de nouveau à Lens, en juillet 2000. Soutenu par son coach Rolland Courbis, il s'y révèle une saison plus tard, à 21 ans, stimulé notamment par ses premières prouesses sous le maillot du Sénégal, finaliste de la Coupe d'Afrique et qualifié pour son premier Mondial.

Tacticien, dribbleur, buteur, passeur, et meilleur buteur du club sur les deux exercices 2000/2001 et 2001/2002, il conquit de manière remarquable les cœurs des fidèles du stade Bollaert-Delelis et s’impose comme étant la star incontestée des "Sang et Or". A seulement 20 ans, il fut élu ballon d’or africain.



Sourire diamanté et toison blonde platine, le jeune prodige explose aux yeux du monde entier lors du Mondial 2002 où il emmena les Lions avec brio en quart de finale. Nommé septième meilleur joueur de la Coupe du Monde par la FIFA, il réussit l’incroyable prouesse de décrocher son deuxième ballon d’or africain à l’issue de la saison.

Des performances remarquables qui pousseront les dirigeants de Liverpool à décaisser en juillet 2002 la mirobolante somme de 18,5 M€ pour s’attacher les services du jeune phénomène des «Gaïnde».

"Dioufy", de son surnom en Angleterre, débuta alors en fanfare son expérience au « Royaume de sa Majesté » avec notamment un doublé lors de sa première apparition à Anfield, son seul fait d'arme en deux saisons puisqu'il ne marquera que 3 petits buts en 55 matches de championnat durant cette période.

Pire encore, le « bad boy » du football africain sera de nouveau pris par ses vieux démons. Il sera coupable notamment d'un nouvel accident de voiture et de multiples crachats envers ses adversaires mais aussi envers des supporters. Ceux du Celtic Glasgow en témoignent…

C'est ainsi qu'en 2004, devenu indésirable sur les bords de la Mersey, El-Hadji Diouf décidera de quitter les Reds. Il enchainera ensuite plusieurs expériences en demi-teintes au Royaume-Uni sous les couleurs de Bolton (2005-2008), de Sunderland (2008-2009), de Blackburn (2009-2011) avant de rejoindre l’Ecosse du côté des Rangers (2011-2012) et d’achever son parcours en deuxième division anglaise ainsi qu’une courte expérience en… Malaisie (Sabah FA, 2014-2015).



Passant plusieurs fois sur le billard, multipliant les frasques de tout genre sur et en dehors du rectangle vert, l’enfant terrible du football sénégalais n’a plus jamais réussi à retrouver son niveau d’antan ni en club ni en sélection.

Le 1er avril 2009, le sulfureux capitaine des Lions surprend même l’ensemble des Sénégalais en annonçant sa retraite internationale à seulement 28 ans. Il enchainera alors les critiques contre les dirigeants de sa Fédération nationale (FSF), soutenant que « tout le système du football sénégalais était corrompu ».

Nul doute que l'Enfant rebelle de Balacoss aurait pu et même dû connaître une carrière beaucoup plus aboutie, n’empêche que le double Ballon d’or africain (2001 et 2002) demeurera à jamais l’un des meilleurs footballeurs que le Continent-mère ait jamais enfanté.

A lire aussi :

> Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (Partie 1) de 100 à 91

> Partie 2: de 90 à 81

> Partie 3: de 80 à 71

> Partie 4: de 70 à 61

> Partie 5: de 60 à 51

> Partie 6: de 50 à 41

> Portrait 40: Lucas Radebe

> Portrait 39: Mustapha Dahleb

> Portrait 38: Victor Ikpeba

> Portrait 37: Pierre-Emerick Aubameyang

> Portrait 36: Seydou Keita

> Portrait 35: Paul Moukila

> Portrait 34: Badou Zaki

> Portrait 33: Michael Essien

> Portrait 32: Trésor Mputu

> Portrait 31: Mohamed Aboutrika

> Portrait 30: Kalusha Bwalya

> Portrait 29: Emmanuel Amunike

> Portrait 28: Frédéric Kanouté

> Portrait 27: Emmanuel Adebayor

> Portrait 26: Rigobert Song

> Portrait 25: Lakhdar Belloumi

> Portrait 24: Patrick Mboma

> Portrait 23: Bruce Grobbelaar

> Portrait 22: Jay-Jay Okocha

> Portrait 21: Larbi Benbarek

> Portrait 20: Godfrey Chitalu

> Portrait 19: Tarak Dhiab

> Portrait 18: Hossam Hassan

> Portrait 17: Riyad Mahrez

> Portrait 16: Laurent Pokou

> Portrait 15: Thomas Nkono

> Portrait 14: Mohamed Salah

> Portrait 13: Rashidi Yekini

> Portrait 12: Rabah Madjer

> Portrait 11: Nwankwo Kanu
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Barça : Un cadre forfait pour la fin de saison ?, Erling Haaland viré d'une boîte de nuit par la sécurité ! Tottenham s'offre Arsenal ... Les immanquables du jour

Copyright -OFC
Barça : Un cadre forfait pour la fin de saison ?, Erling Haaland viré d'une boîte de nuit par la sécurité ! Tottenham s'offre Arsenal... Revivez les moments forts de la journée

Erling Haaland viré d'une boîte de nuit par la sécurité !

En vacances en Norvège, le prodige du Borussia Dortmund Erling Haaland, visiblement éméché, a passé une soirée bien agitée...
Il est donc possible, en 2020, d'être la nouvelle sensation du football mondial et de se faire recaler en boîte de nuit comme un adolescent un peu trop éméché. Erling Haaland en a vécu l'amère expérience. Réputé pour ses qualités de buteur, son calme et son goût prononcé pour la méditation, l'attaquant du Borussia Dortmund a montré une facette un peu moins lisse de sa personnalité. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on peut voir l'artilleur du BvB se faire repousser par un agent de sécurité à l'entrée d'une discothèque en Norvège. Une situation qui aurait été difficile à imaginer en Allemagne ou dans un autre pays d'Europe occidentale... >> Dortmund : Quand Haaland se fait virer d'une boîte de nuit

Barça : Un cadre forfait pour la fin de saison ?

Antoine Griezmann, touché au quadriceps face à Valladolid samedi (1-0), pourrait être contraint de renoncer aux deux derniers matchs de Liga du FC Barcelone. Le média RAC1 indique en effet que l'international français, touché au quadriceps, pourrait manquer les deux dernières journées de championnat. Le Barça, qui devrait perdre son titre de champion d'Espagne, doit encore défier Osasuna (16 juillet) et Alavés trois jours plus tard. Antoine Griezmann devrait néanmoins être opérationnel pour le huitièmes de finale retour de Ligue des champions face à Naples, début août. >>Barça : Griezmann forfait pour la fin de saison ?

Premier League : Tottenham s'offre Arsenal

Malgré Alexandre Lacazette et sa superbe ouverture du score, Tottenham s'est adjugé le derby du nord de Londres (2-1). Les Spurs ont pris le meilleur sur Arsenal et se replacent dans la course à l'Europe. Les Gunners pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le sore par Lacazette mais les Spurs ont réussi à renverser la vapeur grâce à des buts de Son et Alderweireld. Tottenham s'empare de la 8e place au classement avec 2 points d'avance sur Arsenal. >> Tottenham renverse Arsenal dans le derby du Nord de Londres

Mile Jedinak met un terme à sa carrière à 35 ans

Mile Jedinak, ancien capitaine de l’équipe d’Australie, que la France avait affronté à la Coupe du Monde 2018, a mis un terme à sa carrière à 35 ans.
Vous souvenez-vous de Mile Jedinak ? Ça ne vous dit rien ? Mais si, essayez de vous souvenir… Remontez à un peu plus de deux ans en arrière. Un bon moment qui allait devancer de très grandes émotions. La France avait ouvert sa Coupe du Monde 2018 contre l’Australie (2-1), le 16 juin, dont le capitaine se nommait… Jedinak. Le milieu de terrain n’avait pas seulement échangé les fanions avec Hugo Lloris ce jour-là. Il avait marqué et égalisé pour les Socceroos sur penalty à la 62eme minute, répondant ainsi à l’ouverture du score d’Antoine Griezmann (58eme, sur penalty également). Visuellement, on ne pouvait pas rater ce joueur à la barbe très fournie.
>>Australie : Mile Jedinak raccroche les crampons

La demande de libération de Ronaldinho rejetée

Incarcérés depuis plus d’un mois au Paraguay pour usage présumé de faux passeport, Ronaldinho et son frère Roberto Assis étaient sortis de prison le 8 avril après avoir payé une caution de 1,6 million de dollars. Ce pendant, les deux brésiliens sont toujours assignés à résidence à Asunción, dans le luxueux hôtel Palmaroga, dans l'attente de leur procès. L'ancien attaquant brésilien souhaitait mettre fin à cette sanction, mais la justice paraguayenne a rejeté sa demande de libération A noter qu'une enquête a été ouverte concernant Ronnie pour ses liens supposés avec un réseau opérant dans les jeux de hasard et ayant recours à des passeports authentiques mais falsifiés. >> La demande de libération de Ronaldinho rejetée

Amical : Choupo-Moting et le PSG atomisent Le Havre

L’attaquant camerounais Maxim Choupo-Moting a joué ce soir avec le PSG vainqueur du Havre (0-9) en match amical.

Eric-Maxim Choupo-Moting a droit à 45 minutes ce dimanche avec le Paris Saint-Germain. Prolongé jusqu’à la fin du mois d’août, l’attaquant camerounais a fêté son retour avec le champion de France en match amical contre Le Havre. S’il n’a pas participé au succès (0-9) en tant que buteur, le capitaine des Lions Indomptables a néanmoins fait bonne impression. Rentré en jeu à la place d’Icardi à la 46e minute, l’ex-joueur de Schalke 04 a bien travaillé dos au but, notamment sur le but de Kalimuendo (59e).

Affuté, impliqué, juste mais surtout affamé, l'ensemble du groupe francilien a livré une prestation de très haute volée ce soir. Les partenaires de Choupo-Moting n’ont surtout laissé aucune chance à la formation normande qui n’a pas compris ce qui lui arrivait. Icardi, Neymar et Sarabia ont inscrit un doublé chacun. Tandis que Mbappé, Gueye et Kalimuendo ont eux, fait trembler les filets à une reprise. Notons que le PSG prépare la finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon le 31 juillet et le huitième de finale retour de la Ligue des champions contre Atlanta le 12 août.

PSG : Idrissa Gana Gueye buteur (vidéo)

Idrissa Gana Gueye (PSG) Copyright -AFP
Le Paris Saint Germain (PSG) a disputé aujourd'hui un match amical contre le Havre. Pour son premier match depuis mi-mars, le champion de France s'est régalé. Le PSG s'est imposé 9-0. Idrissa Gana Gueye a participé à ce festival offensif. L'international sénégalais a inscrit le 6e but du club de la capitale française. Le vice champion d'Afrique a profité d'un sauvetage sur sa ligne d'Umut Meras pour pousser le ballon au fond des filets. Visiblement marqué par la mort de George Floyd, le Lion de la Teranga s’est agenouillé et a levé le poing en l’air. Un geste de soutien au mouvement Black Lives Matter... A lire aussi >> PSG : Une grosse décision prise pour Neymar

Serie A : Milan et Naples se neutralisent

Dans la course à l'Europe, Naples et Milan se sont neutralisés (2-2). Avec ce match nul, les hommes de Gennaro Gattuso gardent l'avantage.
Un match entre deux équipes au coude à coude pour une qualification européenne et qui allaient forcément jouer la gagne. Voilà, en substance, ce que nous promettait ce Napoli – Milan. Et ce sont les Lombards, auteurs de 15 buts lors des 5 dernières journées, qui allaient ouvrir le score grâce à Theo Hernandez à la 20e minute. Le Français marquait sur la première et seule opportunité de son équipe lors du premier acte. Une reprise rebondissante qui filait sous la transversale d'Ospina suite à un centre de Rebic. Une ouverture du score qui faisait suite à pas moins de trois grosses opportunités des Napolitains, qui dominaient les échanges. Les hommes de l'ancien milanais Gattuso allaient d'ailleurs égaliser peu après la demi-heure de jeu. Un coup franc puissant signé Insigne côté gauche était relâché par Donnarumma, Di Lorenzo a avait bien suivi, 1-1. Le score au repos.

C'est d'ailleurs le Napoli qui allait prendre l'avantage à l'heure de jeu grâce à Dries Mertens. Le Belge profitait d'un service en retrait de Callejon pour tromper Donnarumma après avoir devancé Bennacer. 2-1, le meilleur buteur de l'histoire du Napoli permettait aux Partenopei de prendre l'avantage. Un avantage de courte durée. En effet, à 20 minutes du terme, une faute de Maksimovic sur Bonaventura dans la surface napolitaine octroyait un penalty aux visiteurs. Un penalty transformé par Kessié pour remettre les deux équipes à égalité. Le cuir voyageait alors d'un camp à l'autre, mais rien n’allait être marqué avant la fin malgré l'expulsion de Saelemaekers suite à un second jaune. 2-2, les deux équipes se sont quittées dos à dos.



PSG : Une grosse décision prise pour Neymar

Dans le dossier de la star brésilienne Neymar, le PSG ne ferme pas la porte à un départ lors de ce mercato d’été. Courtisé depuis quelques années par son ancien club, le FC Barcelone, l’attaquant de 28 ans continue de faire l’objet de nombreuses rumeurs dans la presse catalane. Et si les conditions d’un transfert pour cet été sont loin d’être réunies, selon l’Equipe, la direction du club de la capitale aurait décidé d’étudier toutes les offres « volumineuses » qui arriveraient lors des prochaines semaines pour l’ancien catalan. Le feuilleton Neymar pourrait donc repartir de plus belle avec une nouvelle saison après avoir été annoncé proche des Blaugrana l’été dernier.

Une prolongation ou la porte en 2021 ?

Sous contrat avec les Champions de France en titre jusqu’en juin 2022, l’attaquant de la Seleção pourrait soit décider de prolonger son aventure au sein de l’équipe de Ligue 1 avec un nouveau contrat ou bien quitter le club l’année prochaine. Ce serait les deux options qu’envisage le directeur sportif Leonardo toujours selon le média sportif. « Ils ont encore deux ans de contrat, et on pense plutôt à l’après avec eux. On veut avancer », avait déclaré, il y a quelques semaines, le responsable brésilien au Journal du Dimanche au sujet de l’avenir de ses deux stars ; Neymar et Kylian Mbappé. A lire aussi >> PSG : prolongation de Mbappé ? De nouvelles précisions sont tombées !