Stars de la CAN 2019 : Nicolas Pépé, fer de lance des Éléphants !

Nicolas Pépé Copyright -OFC
Alors que la Coupe d’Afrique des Nations 2019 approche à grands pas, Orange Football Club vous propose de découvrir une série de portraits consacrés aux joueurs les plus attendus de la grande messe du football africain. Focus aujourd’hui sur le nouveau Didier Drogba, Nicolas Pépé.

Nom : Nicolas Pépé

Naissance : 29 mai 1995 (24 ans)

Lieu : Mantes-la-Jolie (France)

Poste : Attaquant

Latéralité : gaucher

Taille : 1,78 m

Nombre de sélections : 11

Nombre de buts en sélection : 4

Club actuel : LOSC (France)

Statistiques en 2018/2019 :

23 buts et 11 passes décisives en 38 matches toutes compétitions confondues

Valeur marchande : 65 M€

Auteur d'une saison exceptionnelle avec le LOSC en Ligue 1 française, Nicolas Pépé va maintenant se focaliser sur la CAN 2019. L'ailier des Drogues a marqué 22 buts et a délivré 11 passes décisives en championnat cette saison, affolant tous les compteurs. C'est grâce à lui que Lille termine deuxième et jouera la Ligue des Champions la saison prochaine.

Son apport dans le jeu est incroyable et sa capacité à jouer en équipe ne sera que bénéfique pour les Eléphants. Il est parmi les attaquants les plus attendues dans cette sélection ivoirienne et certains le considèrent déjà comme l'héritier de Didier Drogba, lui aussi révélé en Ligue 1 avant de faire les beaux jours de Chelsea.

Pisté par plusieurs grands d'Europe dont le Bayern Munich, Liverpool et le Paris Sait-Germain, Pépé peut profiter de cette Coupe d'Afrique pour décrocher un meilleur contrat. Et ainsi entamer une nouvelle page dans sa carrière ! Ce qui est fort à parier…

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Messi ou Ronaldo ? Trent Alexander-Arnold répond

Depuis plus d'une décennie, les deux mastodontes Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dominent le monde du ballon rond, raflant presque tous les titres possibles. Ces deux géants n’ont laissé aucune miette aux autres joueurs. Mais qui est le meilleur joueur entre ces deux géants ? C'est le débat agite souvent les observateurs et acteurs du football à travers la planète Invité à donner sa préférence entre les deux génies, lors d’une session de questions/réponses avec ses followers sur Twitter, le joueur de Liverpool Trent Alexander-Arnold a choisi... Jordan Henderson Préférerais-tu jouer avec Messi ou avec Ronaldo ?", demande un fan à l’international anglais... Le champion d’Angleterre a donc répondu "Hendo" De quoi faire plaisir à son coéquipier et capitaine Jordan Henderson. A lire aussi >> Arsenal : Aubameyang bat un record de Thierry Henry

Arsenal : Aubameyang bat un record de Thierry Henry

Copyright -OFC
Arsenal a profité de la réception de la lanterne rouge de Premier League, Norwich City, pour l’emporter largement (4-0) dans le cadre de la 32e journée. Pierre-Emerick Aubameyang a été le grand artisan de cette victoire. L'international Gabonais a inscrit un doublé... Grâce à ces deux buts, le capitaine des Panthères du Gabon a atteint la barre des 50 réalisations au sein du club londonien, en seulement 79 apparitions en Premier League. L'ancien joueur du Borussia Dortmund fait mieux notamment que le légendaire Thierry Henry qui a eu besoin de 87 rencontres pour être bi-centenaire. Par ailleurs, "PEA" (19 buts) rejoint Jamie Vardy en tête du classement des meilleurs buteurs. A lire aussi >> Premier League : Arsenal facile contre Norwich, Aubameyang brille

Premier League : Chelsea craque contre West Ham

Favori dans ce derby londonien contre West Ham, Chelsea a fini par s'incliner dans toutes les toutes dernières minutes face aux Hammers (3-2).
Alors qu’ils restaient sur un succès de prestige en championnat face à Manchester City, les Blues ont concédé un inattendu faux-pas ce mercredi contre le voisin de West Ham. Trop sûrs d’eux ou peut-être émoussés par la répétition des rencontres, ils ont été battus sur le score de 3 à 2. Willian a surnagé avec un doublé inscrit, mais le reste de l’équipe s’est complètement effondré.

Willian n’a pas suffi


En instance de départ car étant en fin de contrat, l’international brésilien a démontré que son club a bien eu raison de le prolonger pour deux mois supplémentaires. Il a été doublement décisif, avec des réalisations signées sur coups de pied arrêtés. Le premier sur pénalty à la 42e pour ouvrir le score, et le second à la 72e sur coup franc pour égaliser à 2-2. Malheureusement pour lui, ce doublé n’a pas suffi pour éviter la défaite.

Car outre les carences du jour des Blues, il y a eu aussi la prestation héroïque des Hammers qui a pesé sur l’issue de l’empoignade. Les hommes de David Moyes se sont surpassés pour aller chercher cette victoire ultra-précieuse en vue du maintien. C’est le cas entre autres du Tchèque Tomas Soucek, qui a trouvé deux fois la faille à la réception des corners, mais avec un but refusé et un autre validé (45e). Son égalisation juste avant la mi-temps a été très importante pour le moral des locaux.

Yarmolenko refroidit les Blues


En seconde période, c’est le chevronné Michail Antonio qui a mis à mal Kepa (51e). D’une reprise du près sur une deuxième passe décisive de Jarrod Bowen, il mettait les siens sur la voie du succès. C’était avant que Willian ne sort de sa boite pour rétablir la parité. Le score de deux partout est ensuite resté de mise jusqu’à la 89e, avec une équipe de Chelsea très peu inspirée aux avant-postes. Et au moment où ils pensaient devoir se contenter d’un nul, les Blues ont cédé une troisième fois à la suite d’un contre adverse. L’Ukrainien Andriy Yarmolenko, entré en jeu 10 minutes auparavant, les a fusillés au bout d’une belle course et une frappe limpide du gauche.



En s’inclinant ce mercredi, Chelsea voit son avance sur Manchester United (5e) et Wolverhampton (6e) fondre. Kanté et ses coéquipiers n’ont plus que deux points d’avance sur les Red Devils et les Wolves. Leicester (3e) ayant aussi perdu ce mercredi, c’est une bataille à quatre qui se dessine pour les deux derniers tickets donnant accès à la prochaine C1 en Angleterre.

Serie A : L'Inter fait exploser Brescia

Opposé à Brescia, dernier de Serie A, mercredi soir à Milan, l’Inter s'est très largement imposé (6-0).
Après une reprise de championnat poussive, l’Inter Milan est en train de monter en puissance. Trois jours après son succès renversant sur Parme à l’extérieur (2-1), les protégés d’Antonio Conte ont pris la mesure de Brescia. Efficaces, ils se sont imposés sur un score sans appel de 6 buts à 0. Et l’addition aurait pu être encore plus lourde si la formation nerazzurra avait converti l’ensemble des occasions franches qu’elles a eues.

Le grand réveil d’Alexis Sanchez


Durant le premier acte, l’Inter s’est montré clinique, en trouvant la faille sur chaque tentative dangereuse. Ashley Young a été le premier à faire trembler les filets adverses en plaçant une superbe volée sur un excellent centre d’Alexis Sanchez (6e). Le même Sanchez a ensuite doublé la mise en mettant à profit un pénalty (23e, 2-0). Le Chilien s’offrait à l’occasion son premier but en Serie A depuis le mois de septembre dernier. Enfin, juste avant la pause (45e), Danilo D’Ambrosio a aggravé la marque d’une jolie reprise de la tête, à la réception d’un service de Young.

Au retour des vestiaires, la formation lombarde a un peu plus vendangé, à l’instar de Lautaro Martinez, pas très heureux dans le dernier geste (45e et 49e). Mais, c’était bien sûr sans conséquence sur le sort de la partie. De plus, tout en gaspillant quelques munitions, les Nerazzurri ont réussi à ajouter trois autres buts. Le 4e a été l’œuvre de Roberto Gargliardini à la 54e, lequel a exploité le troisième geste décisif de la soirée d’Alexis Sanchez. Le cinquième fut signé Christian Eriksen, buteur pour la première fois en Italie (83e). Et en fin, le sixième à la 88e, a été marqué par Antonio Candreva. Après une frappe sur la transversale (69e), l’international azzurro a tenté sa chance à ras de terre et cela a payé. 6-0, jeu, set et match.

Bien qu’acquise face au dernier au classement, cette belle démonstration de force va faire beaucoup de bien. D’abord sur le plan de la confiance, car l’équipe avait du mal à survoler ses matches depuis la reprise. Et aussi sur le plan arithmétique. En gagnant, la bande à Conte reste à 4 points de la Lazio (2e) et à 8 du leader bianconero. Elle fait aussi un pas de plus vers la qualification pour la C1, vu que 16 points la séparent du 5e.

L'OL se balade pour sa reprise, avec une victoire 12 à 0

Face à l'US Port Valais, l'Olympique Lyonnais s'est offert une balade dans une rencontre gagnée 12 à 0 avec notamment un quadruplé signé Memphis Depay.
L'Olympique Lyonnais va avoir des rencontres importantes à disputer lors des prochaines semaines. D'abord une finale, en Coupe de la Ligue, contre le PSG, le 31 juillet prochain. Et également un huitième de finale retour en Ligue des champions face à la Juventus Turin (le 7 ou le 8 août prochain). Ce mercredi, l'équipe dirigée par Rudi Garcia a connu son premier match de préparation contre une sixième division suisse, l'US Port Valais. Articulée en 4-3-3, l'OL avait la composition suivante dans cette rencontre : Lopes, Dubois, Denayer, Diomande, Cornet, Mendes, Lucas, Reine-Adélaïde, Memphis, Kadewere, Toko Ekambi. Très supérieur à son opposant, en toute logique vu l'écart de divisions, Lyon a enchaîné les buts. A la pause, le score était déjà de 7 à 0.


Garcia satisfait du match de Depay


En seconde période, le festival a continué, pour s'achever sur un score final de 12 à 0. Memphis Depay a marqué 4 buts, à l'instar de Tino Kadewere, arrivé du Havre cet été. Karl Toko Ekambi (doublé), Thiago Mendes et Maxence Caqueret ont aussi été buteurs. Rudi Garcia a salué le sérieux de son équipe et de son adversaire au terme de la rencontre. "On a fait un match sérieux en respectant l’adversaire. Memphis a été bon dans tous les domaines en jouant simple. Port-Valais a été très fair-play et très correct. On les remercie. On est satisfait de cette opposition", a-t-il indiqué. Pour la suite de sa préparation, l'OL affrontera l'OGC Nice, samedi (18h30).