Sénégal: Après 13 saisons au MHSC, Souleymane Camara met un terme à sa carrière

Souleymane Camara - Montpellier Copyright -AFP
Après vingt ans dans le monde pro et douze saisons à la Paillade, le mythique attaquant sénégalais de Montpellier, Souleymane Camara, recordman du nombre de matchs avec le MHSC, va mettre un terme à sa carrière à l'âge de 37 ans.



Une légende de la Paillade va raccrocher les crampons ! Contrairement à son illustre coéquipier Vitorino Hilton, le buteur sénégalais Souleymane Camara ne soufflera pas ses 40 bougies sous le maillot de Montpellier. En fin de contrat au 30 juin prochain, l’ancien fer de lance des Lions de la Téranga ne prolongera pas sous les couleurs du MHSC.

A lire aussi >> Montpellier: A 42 ans, Hilton repart pour un tour !

«On a échangé vendredi et la décision a été prise. Maintenant, Souleymane réfléchit à sa reconversion. On lui a laissé un délai pour savoir ce qu’il veut faire, s’il veut entraîner ici. Il est dans la situation des anciens, on lui laisse la porte ouverte», a indiqué le président montpelliérain Laurent Nicollin au Midi Libre.



Pour celui que les supporters surnomment "Camaradona", c’est une idylle de 13 ans qui est sur le point de s’achever. Passé par Monaco (2000-2004) Guingamp (2004-2005) ou encore Nice précédemment, l’attaquant de 37 ans est devenu le joueur le plus capé de l’histoire du MHSC avec 433 matchs disputés pour 76 buts inscrits.

«On verra quand le public pourra revenir. Mais on lui rendra l’hommage qu’il mérite», a conclu Laurent Nicollin à propos de l’enfant de Dakar.







Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

KV Ostende : une incroyable révélation sur Fabrice Ondoa

Malgré une superbe Coupe d’Afrique des Nations (CAN) remportée en 2017 avec le Cameroun, Fabrice Ondoa n’a pas réussi à s’imposer dans les filets du KVO. Explications.

Les analystes sont unanimes : Fabrice Ondoa n’a pas la carrière qu’il mérite. Formé au FC Barcelone, le gardien camerounais ne parvient pas à s’imposer partout où il passe. Et pourtant, après une CAN 2017 excellente avec le Cameroun, il semblait évident que son heure de briller sur la scène européenne était enfin arrivée. Mais la concurrence est trop rude avec les autres gardiens de l’équipe B du FC Séville qu’il (5 matchs de Segunde B disputés en 2 ans) a rejoint un an plus tôt.

A lire aussi >> Cameroun : quand André Onana évoque la rivalité avec Fabrice Ondoa

Parti ensuite au KV Ostende pour 4 ans, le jeune Lion aux crocs bien aiguisés retrouve Hugo Broos. Le sélectionneur qui lui a donné sa chance avec l’équipe du Cameroun entre 2016 et 2017 est devenu directeur sportif du club. Très vite, les commentateurs sportifs s’accordent à dire que Fabrice Ondoa sera le gardien numéro un du club belge. Mais une fois encore, les analyses vont s’avérer fausses. Arrivé au KVO en juin 2018, Ondoa dispute son premier match avec le club le 6 avril 2019, lors des play-offs de la Ligue Europa. Ce soir-là, le Camerounais et ses partenaires s’imposent 2-1 devant Beerschot-Wilrijk. Ondoa dispute les 5 matchs qui suivent et encaisse 8 buts au total.

Broos : « Ondoa était trop sûr de jouer »

S’il a fait bonne impression, Ondoa profite surtout d’une blessure de William Dutoît pour prendre la place de numéro un. Le Camerounais dispute 17 matchs de championnat en tant que titulaire lors de cette saison 2018-2019. Mais après la défaite (3-1) sur la pelouse du Standard de Liège le 22 décembre 2018, le Camerounais retourne sur le banc. C’est le début d’une nouvelle traversée du désert. Pendant un an, on ne reverra plus jamais le Lion Indomptable dans un match championnat. La raison ? « Fabrice [Ondoa] n’était pas très impliqué pour être gardien titulaire ; car il était trop sûr de jouer », a expliqué Hugo Broos dans un récent entretien avec Kick442.

Manque de professionnalisme

« Son comportement n’était pas assez professionnel pour prétendre jouer, poursuit le technicien belge. Fabrice pensait que parce que j’étais directeur sportif, il serait sûr de jouer. Il a donc perdu la bataille contre l’autre gardien de but ». Cette année (2019-2020), Fabrice Ondoa (24 ans) n’a disputé que 5 matches de championnat et deux rencontres de Coupe de Belgique. Et pourtant, Hugo Broos croit en ses chances de s’imposer face au français William Dutoît (31 ans) lors de la saison qui arrive. « Je pense qu’il sait maintenant ce qu’il doit faire et je suis sûr qu’il jouera la saison prochaine. J’essaierai de le voir et de discuter avec lui pour lui donner la confiance car c’est un très bon gardien de but », a-t-il promis.

Copa Barry prêt à tout abandonner pour soutenir Drogba

Didier Drogba et Copa Barry Copyright -AFP
Alors que les élections pour la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football approchent à grands pas, Didier Drogba reçoit tantôt les soutiens, tantôt les boycotts de la part de ses ex-coéquipiers en sélection. L'ancien gardien de but de la sélection Ivoirienne et de Lokeren, Copa Barry a indiqué qu'il soutient Drogba et quelque soit les conséquences.  "Il était temps de faire un choix même s'il me coûte ma place dans le staff de Patrice Beaumelle", a indiqué Barry qui n'a pas pris le même chemin que deux autres anciens Éléphants, Guy Demel et Meité Abdoulaye, qui avaient préféré soutenir Yacine Idriss Diallo plutôt que l'ancien attaquant des Blues. "Didier fut un grand capitaine de par ses prestations en sélection mais pas un capitaine de par son leadership au sein de cette même équipe nationale", avait d'ailleurs soutenu Guy Demel. "Aujourd'hui, devant toute la Côte d'Ivoire, j'affirme mon choix pour celui avec qui j'ai bataillé sur le terrain; pour celui avec qui j'ai gagné et perdu des matchs; pour celui avec qui j'ai partagé de grandes compétitions avec en tête d'apporter le bonheur au peuple. Il est temps de soutenir Didier dont le programme épouse mes convictions. C'est un devoir", a indiqué de son côté Barry, champion d'Afrique 2015. "Il était temps de faire un choix même s'il me coûte ma place dans le staff de Patrice Beaumelle. J'en assume l'entière responsabilité. Être pour ceci ne signifie pas qu'on est contre cela. C'est pourquoi, j'en appelle à tous les adeptes du candidat Drogba, à le soutenir dans le respect des autres. Le football se veut fair-play. Drogba a besoin de nos énergies. Tous, ensemble pour la renaissance du football ivoirien", a ajouté celui qui travaille pour le moment avec l'équipe première de la Côte d'Ivoire comme étant entraîneur des gardiens séniors. A lire aussi >> Côte d'Ivoire : Copa Barry rend hommage à Didier Drogba

Les joueurs de la Jeunesse Sportive de Kairouan déjà en grève !

JS Kairouan Copyright -OFC
Le feuilleton des grèves reprend de plus belle à la Jeunesse Sportive Kairouanaise. La reprise des entrainements n'a pas eu lieu jeudi comme prévu. En effet, réclamant leurs salaires, les hommes de Noureddine Nabli ont refusé de suivre la première séance programmée depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus. La séance de ce vendredi sera probablement annulée, la reprise devant être repoussée à lundi prochain en cas de versement d'ici là d'une partie des émoluments revenant aux joueurs. "Memni: "Un déficit global de 2,5 millions de dinars" Devant l'aggravation de la crise financière que connait son club, le président de la Jeunesse Sportive Kairouanaise, M.Mohamed Memni a lancé jeudi sur Shems FM un SOS. Rappelant que 170 chèques de garantie furent renvoyés aux émetteurs, il a estimé la dette globale à 2,5 millions de dinars pour les quatre derniers mandats. "Nous avons rencontré le ministre à cet effet, et demandons aujourd'hui au président de la FTF de nous trouver une solution pour le montant de 270 mille dinars que la fédération internationale nous oblige à verser, a-t-il précisé. Je m'adresse à M.Wadii Al Jary qui reste notre vis-à vis pour lui dire que nous n'avons aucune solution, et qu'il reste notre seul espoir ! Je me rappelle que lorsque je lui ai dit un jour que la municipalité de Kairouan ne nous accorde que 170 mille dinars comme subvention, il est tombé des nues. Il croyait que nous percevions 600 mille dinars comme subvention municipale". Le patron aghlabide a par ailleurs souligné que le rapport financier sera prêt mardi ou mercredi prochain. "Déjà, trois ou quatre membres du bureau directeur ont avancé des montants de leur propre argent, rappelle-t-il. Il faut les inscrire dans ce rapport. Non, je ne vais pas briguer un nouveau mandat. Jamais de la vie ! Je pourrais même démissionner avant l'expiration de mon mandat", a-t-il conclu. A lire aussi >> La JS Kairouan veut récupérer Sassi et le prêt de Mejri

Hugo Broos : « je ne pouvais pas gagner contre Samuel Eto’o »

Copyright -Hugo Broos - Samuel Eto'o

Dans un entretien avec Kick442, l’ancien entraîneur de l’équipe nationale du Cameroun explique pourquoi il n’a jamais convoqué Samuel Eto’o chez les Lions Indomptables, durant son bail.

Si le Cameroun a remporté la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 au Gabon, c’est en partie grâce à lui. A la tête d’un groupe dont la plupart des joueurs découvraient le tournoi, Hugo Broos n’a pas misé sur le talent en priorité. Mais sur l’état d’esprit et la détermination de ses éléments. « Le groupe était très important, plus important qu’un individu », a expliqué l’entraîneur à Kick442. Pour le tacticien belge, il n’était pas possible de faire de la place à de grands noms à l’instar de Samuel Eto’o.

A lire aussi >> Cameroun - Affaire Hugo Broos: le verdict de la FIFA est tombé

« Samuel Eto’o a eu trop d’influence sur les joueurs, les supporters, des médias, même sur certains entraîneurs. Bien sûr dit-il, c’était un bon joueur qui avait pris sa retraite. Je ne voulais pas avoir la confrontation avec lui car je ne pouvais pas gagner. J’ai donc décidé de ne pas essayer de le convaincre ou de le sélectionner et de donner la chance aux jeunes joueurs talentueux ». Arrivé à la tête de l’encadrement technique des Lions Indomptables en février 2016, Hugo Broos a été limogé en décembre 2017, soit deux mois avant la fin de son contrat. La principale raison ? La non-qualification du Cameroun à la Coupe du monde de Russie 2018.

Le CS Sfaxien doit verser 60 mille euros à Nebojsa Jovovic

Tunisie - CS Sfaxien Copyright -OFC
La chambre de résolution des litiges au sein de la fédération internationale de football a écrit ce vendredi au CS Sfaxien lui demandant de verser un montant de 60 mille euros (près de 200 mille dinars) en faveur de son ancien entraineur, le Monténégrin Nebojsa Jovovic. Ce montant correspond à deux salaires non versés, en plus des pénalités de résiliation unilatérale du contrat. Estimant qu'il a versé tout l'argent de Jovovic, le CSS a annoncé qu'il allait poursuivre cette décision devant le tribunal arbitral du sport, à Lausanne. Nommé le 15 juillet 2019, le technicien monténégrin a entrainé le CSS au début de cette saison, remportant avec lui la coupe de Tunisie aux penalties devant l'Etoile Sportive du Sahel. Il a été limogé le 5 octobre dernier.

Campagne "Winou Estade"

Les supporters du Club Sportif Sfaxien ont entamé une campagne baptisée "Winou Estade" pour réclamer le droit de la ville de Sfax à une extension de la capacité d'accueil du stade Taieb Mhiri, et à l'édification d'un complexe sportif dans la capitale du Sud. Jeudi, une réunion du conseil municipal de Sfax s'est réunie pour accélérer l'étude de ces deux projets.

Gheram signe un contrat de 5 ans

Après Abdallah Amri et Achraf Habassi, c'est au tour du défenseur axial international juniors Alaâ Gheram de signer un premier contrat professionnel au profit du Club Sportif Sfaxien. Ce contrat va jusqu'au 30 juin 2025.

Marzouki et Oueslati absents

Quatre joueurs étaient absents jeudi à la réunion consacrée à la reprise des activités au Club Sportif Sfaxien: l'Algérien Mohamed Islam Bakir et l'Egyptien Houcine Essayed, retenus toujours dans leurs pays, et Alaâ Marzouki et Habib Oueslati, toujours en conflit avec le club et qui réclament le versement de leurs arriérés de salaires et primes, demandant la résiliation de leur contrat, du moins dans le cas de Marzouki. Le CSS compte s'adresser à la Fédération pour se plaindre de Marzouki dont les absences se sont multipliés. La première séance d'entrainement aura lieu ce vendredi sous la conduite de l'entraineur Fethi Jebal. A lire aussi >> CS Sfaxien : Bakir et Essayed absents lors de la reprise