Serie A : La Juve chute à Naples

Copyright : Panoramic
Ce dimanche soir, la Juventus Turin n'a pas su profiter des faux pas de l'Inter et de la Lazio, et s'est inclinée à Naples (2-1).
La Juventus voulait profiter du match nul de l'Inter face à Cagliari plus tôt dans la journée (1-1), mais se frottait à une équipe de Naples jamais commode dans son antre de San Paolo. Un antre qui avait promis l'enfer à Maurizio Sarri, ancien coach des Partenopei. Des Partenopei tenaces face auxquels Ronaldo et consorts ont eu bien du mal à se créer des opportunités, notamment lors du premier acte. C'est même le Napolitain Callejon qui s'offrait la seule occasion notable des 45 premières minutes avec une tête peu puissante au quart d'heure de jeu.



Après le retour des vestiaires, Pjanic se blessait et était remplacé par Rabiot alors qu'un but de Ronaldo était refusé suite à un hors-jeu de Higuain au départ de l'action. Et Naples ouvrait le score à l'heure de jeu quand une frappe d'Insigne était repoussée par Szczesny. Zielinski, aux aguets, pouvait conclure. La Juve poussait alors, mais ne trouvait pas la clé face à une défense napolitaine bien organisée. Sans parler d'une attaque à l'affût avec un deuxième but signé Insigne en fin de rencontre d'une reprise de volée consécutive à un centre en retrait de Callejon. L'inévitable Ronaldo réduisait la marque après un service de Bentancur, mais la Juve ne reviendra pas. 2-1, score final. les Turinois peuvent s'en vouloir.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Bundesliga : Marcel Tisserand étonné par le retour aux entraînements

Marcel Tisserand incertain avec la RD Congo à cause du Coronavirus Copyright -AFP
Le défenseur international congolais, Marcel Tisserand, ne comprend pas les clubs Allemands dont la plupart a décidé de reprendre les entraînements. L'axial de Wolsburg a évoqué le retour à l’entraînement collectif de son équipe, dans l'After Foot de RMC Sport. « On nous a dit que les entraînements allaient reprendre normalement, comme avant l’épidémie. A partir de lundi, normalement, on a l’entraînement collectif qui recommence », a lancé Marcel Tisserand dans l’After Foot samedi soir. Pourtant, d'autres clubs ont déjà atteint le stade des entraînements collectifs par des petits groupes, comme c'est le cas du Bayern Munich, le leader de la Bundesliga. « On a repris l’entraînement par groupes de cinq ou six depuis deux semaines », a-t-il indiqué avant d'ajouter, concernant les mesures prises par ses dirigeants pour lutter contre la propagation de la pandémie du Coronavirus. « On a nous a dit de ne pas quitter le territoire allemand pour commencer, a-t-il poursuivi. La consigne était de se déplacer par deux, que ce soit en ville ou pour faire des courses. Et puis, rester un maximum chez soi en dehors des séances d’entraînement. » « On arrive donc au stade et chaque groupe à son vestiaire. Tout d’abord, cela commence à 9 heures, ensuite c’est à 11 heures, puis à 14 heures, puis à 16 heures. Tout est fait en sorte, pour ne pas se croiser avec les autres », a-t-il ajouté précisant que l'Allemagne est en train de prendre les bonnes décisions pour se protéger du virus. « On prend notre température chaque matin, mais on n’a pas eu de dépistage », a-t-il poursuivi. « On voyait bien que ça ne s’améliorait pas en France, bien au contraire. Et on se posait des questions. On se demandait: ‘mais pourquoi nous ?’ On a un peu moins de cas, c’est peut-être pour ça que les clubs décident de reprendre un peu plus tôt mais on s’est posé quelques questions au départ. » A lire aussi >> RD Congo : Marcel Tisserand forfait à cause du Coronavirus ?

Trésor Mputu : le Top 5 des pires dérapages de "Magic Touré" !

Trésor Mputu Copyright -AFP
L'attaquant du TP Mazembe, Trésor Mputu, est très aimé par les congolais pour son style de jeu et sa technique hors norme. Il aurait pu monter au sommet du football africain sans certaines bêtises qui ont plus ou moins ruiné sa carrière.

Son carton rouge contre l'Angola durant la CAN 2006

Sélectionné par Claude Le Roy pour sa première Coupe d'Afrique des Nations en 2006, Mputu a impressionné lors du premier match en marquant face au Togo. Tout le monde attendait alors ce jeune pour le reste de la compétition mais il se prend un rouge un peu bête face à l'Angola lors de la 2e journée. Il était coupable d'un jeu dangereux sur Kali qui était en train de couvrir le ballon jusqu'en sortie de but. Son forfait pour le reste de l'épreuve l'a peut être fait perdre une occasion de grandir et se faire un grand nom !

Il a refusé l'Europe malgré son grand talent

Suivi par plusieurs clubs européens en 2006 dont l'Olympique de Marseille, le Standard de Liège, Lille et Arsenal, le Léopard a préféré rester au TP Mazembe. Un joueur bourré de talent comme lui aurait pu faire une grande carrière en Europe mais il a raté l'occasion quand elle s'est présentée pour lui.

Il agresse un arbitre  lors de la Kagamé Cup en 2010

Trésor Mputu a tabassé un arbitre lors d'un match amical et sans enjeu dans un tournoi disputé à Kigali. Une dérive qui lui a coûté très cher puisqu'il a été suspendu par la FIFA pour 13 mois. Le TP Mazembe remporte la Ligue des Champions et joue la finale de la Coupe du Monde des Clubs face à l'Inter Milan, alors que Mputu se contente de la regarder à partir de son écran tv.

Son transfert à Kaburscop en 2014

Alors que l'Europe le voulait à nouveau, il fait un choix assez étonnant en quittant les Corbeaux vers Kaburscop en Angola. Le joueur a privilégié l'argent au détriment de sa carrière. Un choix qui s'est avéré mauvais puisqu'il n'a pas été payé et a quitté avant la fin de son contrat. Il a alors été éloigné deux ans des terrains suite à une affaire qui a traîné dans les coulisses de la FIFA.

Une annonce de fin de carrière internationale en 2015

Quelques jours après la CAN 2015, Trésor Mputu a annoncé la fin de sa carrière internationale à TopCongoFm : "pour le moment, je me consacre entièrement au club, nous jouons la ligue des champions et je vais donner le maximum pour revenir à mon meilleur niveau, amener mon équipe le plus loin possible dans la compétition. Je mets donc une parenthèse à l’équipe nationale. La priorité c’est Kabuscorp." Des propos peut être mal interprétés puisque le joueur est revenu endosser le maillot des Léopards avec lesquels il jouera la CAN 2019 en Egypte. A lire aussi >> Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 32e - Trésor Mputu

Côte d'Ivoire - FIF : Malick Tohé jette l'éponge

L'ancien vice-président de la Fédération Ivoirienne de Football, Malick Tohé ne sera pas candidat à la prochaine assemblée générale élective de la FIF, selon des sources dignes de foi. Malick Tohé ne sera pas sur le pont. L'ex-vice-président de la Fédération ivoirienne de football a décidé de se retirer de la course à la succession de Sidy Diallo. Longtemps pressenti, Malick Tohé, l'une des figures de proue du GX, le groupement de clubs, opposé à Sidy Diallo, ne sera pas candidat à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football, selon des sources dignes de foi. L'ancien vice-président de l'Africa Sports avait occupé le poste de vice-président en charge du marketing sous Sidy Diallo depuis 2011.Six ans après, il fut en rupture de ban avec le big -boss de la maison de verre de Treichville. Il avait été révoqué au cours d'une assemblée générale à Yamoussoukro. Mais l'homme a continué ses activités sportives à la Confédération Africaine de Football comme membre de la commission des compétitions de jeunes. Il est aussi le président d'honneur du Club Omnisports de Korhogo ( Ligue 2). Dans quel camp ira maintenant Malick Tohé? C'est la grande interrogation. Les jours à venir, nous situeront.

Sadio Mané a engueulé Mbaye Niang lors de la finale de la CAN

Mané et le Sénégal en quart Copyright -AFP
Les joueurs ont tendance à faire des lives pendant le confinement afin de passer le temps en interagissant avec leurs fans et Sadio Mané en fait partie. L'attaquant Sénégalais s'est prêté au jeu en effectuant une vidéo Instagram avec l'attaquant du Club Bruges, Mbaye Diagne. Il a raconté une anecdote avec Mbaye Niang, lors de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2019. « Les gens disent que je ne parle pas, que je ne crie pas. C’est normal parce quand on est sur le terrain, on perd son énergie quand on parle beaucoup. Mais lors de la CAN, j’ai beaucoup crié, notamment pour appeler Krépin Diatta et Ismaila Sarr à revenir en défense. J’ai également engueulé Mbaye Niang lors de la finale de la CAN. Il était énervé et ne voulait pas faire d’effort défensif donc je l’ai engueulé, Gana Gueye l’a également fait. Il était complètement sur les nerfs », a raconté le buteur des Reds. A lire aussi >> Haaland: «Sadio Mané est le meilleur joueur en Afrique !»

Coronavirus: «les pires moments de ma vie», le témoignage bouleversant de Reina

Pepe Reina Copyright -AFP
Testé positif au coronavirus mais bientôt guéri, le gardien international espagnol, Pepe Reina, a raconté au Corriere dello Sport comment il avait vécu ces derniers jours aux soins. La pandémie du coronavirus n’épargne pas le monde du football et ses acteurs. A l’image du capitaine de la Gambie Omar Colley, premier footballeur africain à être porteur authentifié du virus, ou encore la superstar argentine, Paulo Dybalale gardien international espagnol, Pepe Reina, a été testé positif au Covid-19. >> Dybala, Matuidi, Mangala… Les joueurs atteints par le Coronavirus ! Presque une semaine après l’officialisation de son cas, le portier de 37 ans a fait un bilan de ce qu’il a ressenti ces derniers jours, donnant des nouvelles rassurantes. L'homme aux 36 capes avec la Roja a toutefois confié avoir vécu plusieurs jours difficiles :

«J'ai vraiment eu très très peur !»

«Les premiers jours j’étais très fatigué après avoir éprouvé les premiers symptômes du covid-19. J'avais une fièvre, une toux sèche et un mal de tête qui ne m'a jamais quitté. J'avais cette sensation constante de fatigue», témoigne Reina dans un entretien accordé au Corriere dello Sport avant d'ajouter: «La maladie est ensuite passée à la vitesse supérieure. Le moment le plus difficile a été quand je ne pouvais plus respirer, les 25 minutes où j'ai manqué d'oxygène. J'ai vraiment eu très peur quand j'ai compris que je n'avais plus d'air: c'était des minutes interminables, comme si soudain ma gorge s'était fermée,» détaille l'actuel dernier rempart d'Aston Villa. Finalement, après cette période d'angoisse, l'expérimenté gardien espagnol a remonté la pente. «Aujourd'hui je suis en train de gagner la bataille contre la maladie, rassure-t-il. (…) Mais j'ai passé les six ou huit premiers jours à l'intérieur de ma maison.» A lire aussi >> Les dossiers OFC: Foot vs Coronavirus, pronostic vital engagé Formé au FC Barcelone, le portier international espagnol a multiplié les expériences dans des grandes institutions européennes, avec notamment des passages à Liverpool, mais aussi au Bayern Munich et à Naples avant son arrivée à l’AC Milan en 2018. Il évolue actuellement en prêt à Aston Villa (Premier League).