Sénégal : Corée du Sud, dernier adversaire des Lions avant le Mondial

Sénégal 2018 Copyright -AFP
Après avoir livré son programme de préparation au Mondial 2018 le mois dernier, avec des amicaux contre l'Ouzbékistan, la Bosnie, le Luxembourg et la Croatie, la fédération du Sénégal s'est fixée sur le cinquième adversaire, qui "était annoncé comme une sélection asiatique ou sud-américaine".

Finalement, ça sera contre la Corée du Sud, qui jouera lui aussi la Coupe du Monde cet été. Le match se jouera le 11 juin prochain, sans doute en Russie, même si le lieu de la rencontre n'a pas été encore déterminé.

Cet adversaire permettra aux Lions de l'Atlas de préparer le Japon, l'un de ses trois adversaires pour la phase de poules avec la Colombie et la Pologne.

Programme des amicaux du Sénégal :

  • Ouzbékistan le 23 mars à Casablanca au Maroc

  • Bosnie le 27 mars au Havre en France

  • Luxembourg le 31 mai au Luxembourg

  • Croatie le 8 juin à Zagreb

  • Corée du Sud le 11 juin, lieu à déterminer


https://twitter.com/theKFA/status/973479338178887680
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Ligue des Champions: La liste des 8 qualifiés et les affiches des quarts !

Ligue des Champions - Quarts de finale Copyright -OFC
Des affiches de rêve ! Voilà ce qui attend les téléspectateurs des quarts de finale de la Ligue des Champions UEFA qui se dérouleront du 12 au 19 août prochains à Lisbonne. Les spécialistes du ballon rond avaient préalablement annoncé que cette édition 2019/2020 de la Ligue des Champions regorgerait des surprises, mais la tournure actuelle de la plus prestigieuse des compétitions de clubs européens laisse véritablement pantois. En effet, rien ne s’est passé comme prévu pour plusieurs ténors du "Vieux Continent" lors des huitièmes de finale de la C1 qui se sont achevés ce samedi 8 août. Des 16 équipes qualifiées pour la phase à élimination directe de la compétition, huit cadors ont quitté la LdC. Victimes de cette étape, Liverpool, tenant du titre, le Real Madrid, vainqueur de quatre des six dernières éditions, mais également la Juventus, Chelsea, Tottenham, le Borussia Dortmund, le FC Valence et Naples. Ci-après le point complet des résultats: 1) Borussia Dortmund - PSG, match aller : 2-1 ; match retour : 0-2 2) Atlético Madrid - Liverpool, match aller : 1-0 ; match retour : 3-2 3) Atalanta Bergame - FC Valence, match aller : 4-1 ; match retour : 4-3 4) Tottenham - RB Leipzig, match aller : 0-1 ; match retour : 0-3 5) Naples - FC Barcelone, match aller : 1-1 ; match retour 1-3 6) Chelsea - Bayern Munich, match aller : 0-3 ; match retour 1-4 7) Real Madrid - Manchester City, match aller : 1-2 ; match retour 2-1 8) Lyon - Juventus Turin, match aller : 1-0, match retour 2-1  

Les 8 équipes qualifiées :

1) FC Barcelone 2) Bayern Munich 3) Atlético Madrid 4) PSG 5) Olympique Lyonnais 6) Manchester City 7) RB Leipzig 8) Atalanta Bergame  

Les 8 équipes éliminées:

1) Real Madrid 2) Liverpool 3) Juventus Turin 4) Chelsea 5) Tottenham 6) Borussia Dortmund 7) FC valence 8) Naples  

Le programme des quarts de finale:

Mercredi 12 août (19h gmt) Atalanta - PSG. Jeudi 13 août (19h gmt) RB Leipzig - Atlético Madrid. Vendredi 14 août (19h gmt) FC Barcelone – Bayern Munich. Samedi 15 août (19h gmt) Manchester City – Lyon.  

Les demi-finales

Mardi 18 août (19h gmt) RB Leipzig ou Atlético Madrid – Atalanta ou PSG. Mercredi 19 août (19h gmt) FC Barcelone ou Bayern Munich – Manchester City ou Lyon.  

La finale

Dimanche 23 août (19h gmt).

Ligue des Champions: le Barça surclasse Naples et valide son billet pour Lisbonne

Porté par un Lionel Messi une nouvelle fois très inspiré, le FC Barcelone a pris le meilleur sur Naples ce samedi (3-1) en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Un succès qui, combiné au match nul obtenu à l'aller (1-1), permet aux Blaugrana de se qualifier pour le Final 8 de la compétition. C’était loin d’être gagné d’avance, mais les supporters du FC Barcelone peuvent désormais souffler : leur équipe sera bien à Lisbonne à partir de la semaine prochaine pour y disputer le Final 8 de la Ligue des Champions. En ballottage légèrement favorable suite au match nul obtenu à l’aller (1-1), les Catalans ont dompté Naples ce samedi au Camp Nou (3-1). Le 14 août prochain (21h), Antoine Griezmann et ses coéquipiers défieront le Bayern Munich en quarts de finale. Il y a d’abord eu un frisson, symbolisé par cette frappe de Dries Mertens repoussée par le poteau (2e). Puis, très vite, un premier « ouf » de soulagement. Sur corner, Clément Lenglet a, de la tête – et après avoir commis une faute non signalée ? – trompé la vigilance de David Ospina et mis le Barça sur orbite (1-0, 10e). Bousculés dans les premières minutes, les Blaugrana ont visiblement fait le plein de confiance grâce à cette ouverture du score. Et Lionel Messi, forcément, s’est chargé de mettre les siens à l’abri. Auteur d’un but plein de finesse au terme d’un exploit solitaire (2-0, 23e), le sextuple Ballon d’Or a été privé du doublé par le VAR pour une main peu évidente (30e) et a obtenu un penalty, que Luis Suarez a transformé sans trembler (3-0, 45e+1). Déjà qualifiés pour les quarts, les Barcelonais ? Pas si sûr, car Lorenzo Insigne, buteur sur penalty juste avant la pause (3-1, 45e+5), a entretenu la flamme napolitaine. Relancés par cette réduction de l’écart, les Partenopei ont dominé la seconde période. Cependant, les protégés de Gennaro Gattuso ont eu beau s’installer dans le camp catalan et multiplier les phases de possession, leur manque de justesse dans à l’approche de la zone de vérité leur a grandement porté préjudice. Un deuxième but italien aurait pu donner lieu à une fin de partie totalement débridé. Il n’est jamais arrivé et Barcelone, tout en gestion, a conservé son avantage jusqu’au terme du match. Cette victoire apportera sans doute un certain soulagement au sein du staff de Quique Setién. Il n’en demeure pas moins qu’une fois encore, le Barça a laissé les observateurs sur leur faim. Surtout pendant le second acte, lors duquel les Blaugrana ont subi et n’ont pas pris beaucoup d’initiatives. Si Messi a encore brillé, Antoine Griezmann – de retour de blessure – s’est encore montré discret. Cela n’a certes pas empêché Gerard Piqué et consorts de se défaire d’un Napoli accrocheur. Le prochain adversaire, un Bayern Munich en excellente forme, risque toutefois d’être d’un autre calibre. >> Revivez le film de la rencontre : >> Ligue des Champions UEFA: tous les résultats des huitièmes de finale

Le FC Barcelone se défait de Naples et rallie le Final 8 / Ligue des Champions (8e de finale retour)

Porté par un Lionel Messi une nouvelle fois très inspiré, le FC Barcelone a pris le meilleur sur Naples ce samedi (3-1) en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Un succès qui, combiné au match nul obtenu à l'aller (1-1), permet aux Blaugrana de se qualifier pour le Final 8 de la compétition.

C’était loin d’être gagné d’avance, mais les supporters du FC Barcelone peuvent désormais souffler : leur équipe sera bien à Lisbonne à partir de la semaine prochaine pour y disputer le Final 8 de la Ligue des Champions. En ballottage légèrement favorable suite au match nul obtenu à l’aller (1-1), les Catalans ont dompté Naples ce samedi au Camp Nou (3-1). Le 14 août prochain (21h), Antoine Griezmann et ses coéquipiers défieront le Bayern Munich en quarts de finale.


Messi, forcément Messi


Il y a d’abord eu un frisson, symbolisé par cette frappe de Dries Mertens repoussée par le poteau (2e). Puis, très vite, un premier « ouf » de soulagement. Sur corner, Clément Lenglet a, de la tête - et après avoir commis une faute non signalée ? - trompé la vigilance de David Ospina et mis le Barça sur orbite (1-0, 10e). Bousculés dans les premières minutes, les Blaugrana ont visiblement fait le plein de confiance grâce à cette ouverture du score. Et Lionel Messi, forcément, s’est chargé de mettre les siens à l’abri.


Auteur d’un but plein de finesse au terme d’un exploit solitaire (2-0, 23e), le sextuple Ballon d’Or a été privé du doublé par le VAR pour une main peu évidente (30e) et a obtenu un penalty, que Luis Suarez a transformé sans trembler (3-0, 45e+1). Déjà qualifiés pour les quarts, les Barcelonais ? Pas si sûr, car Lorenzo Insigne, buteur sur penalty juste avant la pause (3-1, 45e+5), a entretenu la flamme napolitaine.


Le Napoli a dominé, le Barça a géré


Relancés par cette réduction de l’écart, les Partenopei ont dominé la seconde période. Cependant, les protégés de Gennaro Gattuso ont eu beau s’installer dans le camp catalan et multiplier les phases de possession, leur manque de justesse dans à l’approche de la zone de vérité leur a grandement porté préjudice. Un deuxième but italien aurait pu donner lieu à une fin de partie totalement débridé. Il n’est jamais arrivé et Barcelone, tout en gestion, a conservé son avantage jusqu’au terme du match.


Cette victoire apportera sans doute un certain soulagement au sein du staff de Quique Setién. Il n’en demeure pas moins qu’une fois encore, le Barça a laissé les observateurs sur leur faim. Surtout pendant le second acte, lors duquel les Blaugrana ont subi et n’ont pas pris beaucoup d’initiatives. Si Messi a encore brillé, Antoine Griezmann - de retour de blessure - s’est encore montré discret. Cela n’a certes pas empêché Gerard Piqué et consorts de se défaire d’un Napoli accrocheur. Le prochain adversaire, un Bayern Munich en excellente forme, sera toutefois très certainement d’un autre calibre.


Ligue des Champions (8emes de finale) : Le Bayern assomme Chelsea et file en quarts

Ce samedi soir, le Bayern Munich a étrillé Chelsea (4-1), en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions. Les Bavarois verront donc évidemment les quarts.
Lauréat 3-0 au match aller, le Bayern Munich a de nouveau battu Chelsea au retour. Le club bavarois s'est qualifié pour les quarts de finale de la C1 aux dépens des Blues et Robert Lewandowski en a profité pour soigner ses stats. Dès la 8e minute, le prolifique buteur polonais était crocheté dans la surface adverse par Caballero et se faisait justice lui-même en trompant l'expérimenté portier londonien, pourtant parti du bon côté. 1-0. Les Blues, qui avaient perdu Azpilicueta, Pulisic et Pedro sur blessure en finale de FA Cup contre Arsenal, tardaient à réagir dans une organisation expérimentale. Les Munichois en profitaient à la 24e minute en exploitant une perte de balle de Mateo Kovacic suite à laquelle Lewandowski servait Perisic, dont la reprise sans contrôle se logeait au fond des filets des visiteurs. Chelsea parvenait à remettre un pied dans le match en capitalisant sur une faute de main de Manuel Neuer, après à un centre rasant de Palmieri. La reprise gagnante de Tammy Abraham permettait aux siens de réduire le score (2-1) juste avant le repos.



Ce remake de la finale 2012 de C1 allait inexorablement tourner à la faveur du Bayern, d'autant que la physionomie de la seconde période ne différait que très peu de celle du premier acte. Corentin Tolisso donnait d'ailleurs de l'ampleur à l'avance de son équipe à un quart d'heure de la fin du match (3-1). Le Français claquait une sublime reprise de volée plat du pied sur un service de Lewandowski pour permettre aux Bavarois de s'envoler. Un Lewandowski pas encore rassasié. Le Polonais, impliqué dans chacun des buts du Bayern dans cette généreuse double confrontation face à Chelsea, ajoutait une nouvelle réalisation personnelle à 7 minutes du terme. Une superbe tête piquée sur un service d'Odriozola pour le 4-1, qui sera d'ailleurs le score final. Le Bayern sort Chelsea et envoie un message aux équipes toujours qualifiées en C1 : gare à Robert Lewandowski.

Ligue des Champions (8emes de finale) : Après son succès contre Naples, le Barça verra bien les quarts

Porté par un Lionel Messi une nouvelle fois très inspiré, le FC Barcelone a pris le meilleur sur Naples ce samedi (3-1) en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Un succès qui, combiné au match nul obtenu à l'aller (1-1), permet aux Blaugrana de se qualifier pour le Final 8 de la compétition.
C’était loin d’être gagné d’avance, mais les supporters du FC Barcelone peuvent désormais souffler : leur équipe sera bien à Lisbonne à partir de la semaine prochaine pour y disputer le Final 8 de la Ligue des Champions. En ballottage légèrement favorable suite au match nul obtenu à l’aller (1-1), les Catalans ont dompté Naples ce samedi au Camp Nou (3-1). Le 14 août prochain (21h), Antoine Griezmann et ses coéquipiers défieront le Bayern Munich en quarts de finale.

Il y a d’abord eu un frisson, symbolisé par cette frappe de Dries Mertens repoussée par le poteau (2e). Puis, très vite, un premier « ouf » de soulagement. Sur corner, Clément Lenglet a, de la tête – et après avoir commis une faute non signalée ? – trompé la vigilance de David Ospina et mis le Barça sur orbite (1-0, 10e). Bousculés dans les premières minutes, les Blaugrana ont visiblement fait le plein de confiance grâce à cette ouverture du score. Et Lionel Messi, forcément, s’est chargé de mettre les siens à l’abri.

Auteur d’un but plein de finesse au terme d’un exploit solitaire (2-0, 23e), le sextuple Ballon d’Or a été privé du doublé par le VAR pour une main peu évidente (30e) et a obtenu un penalty, que Luis Suarez a transformé sans trembler (3-0, 45e+1). Déjà qualifiés pour les quarts, les Barcelonais ? Pas si sûr, car Lorenzo Insigne, buteur sur penalty juste avant la pause (3-1, 45e+5), a entretenu la flamme napolitaine.

Relancés par cette réduction de l’écart, les Partenopei ont dominé la seconde période. Cependant, les protégés de Gennaro Gattuso ont eu beau s’installer dans le camp catalan et multiplier les phases de possession, leur manque de justesse à l’approche de la zone de vérité leur a grandement porté préjudice. Un deuxième but italien aurait pu donner lieu à une fin de partie totalement débridée. Il n’est jamais arrivé et Barcelone, tout en gestion, a conservé son avantage jusqu’au terme du match.

Cette victoire apportera sans doute un certain soulagement au sein du staff de Quique Setién. Il n’en demeure pas moins qu’une fois encore, le Barça a laissé les observateurs sur leur faim. Surtout pendant le second acte, lors duquel les Blaugrana ont subi et n’ont pas pris beaucoup d’initiatives. Si Messi a encore brillé, Antoine Griezmann – de retour de blessure – s’est encore montré discret. Cela n’a certes pas empêché Gerard Piqué et consorts de se défaire d’un Napoli accrocheur. Le prochain adversaire, un Bayern Munich en excellente forme, risque toutefois d’être d’un autre calibre.