Ronaldo : « J'aurais aimé rester au Barça »

Copyright : Panoramic
Il y a vingt-trois ans, et après seulement une année passée du côté du Camp Nou, le Brésilien Ronaldo a défrayé la chronique en rejoignant l’Inter de Milan. Le « Fenomeno » s’était engagé en faveur des Nerazzurri contre un montant record à l’époque. Le transfert s’est révélé être un succès puisqu’il a continué à écrire sa légende en Italie, en dépit de deux grosses blessures contractées au genou. Pourtant, le désir de l’intéressé était tout autre à l’époque. La star auriverde aurait aimé poursuivre son aventure avec les Blaugrana.



Dans un entretien accordé à DAZN Italie, le double Ballon d’Or vient de révéler que c’est totalement à contrecœur qu’il a mis fin à son séjour à Barcelone. « J'avais signé un renouvellement de contrat à la fin de la saison et je suis parti pour un rassemblement avec la sélection. Cinq jours plus tard, ils m'ont appelé pour me dire que je ne pouvais pas continuer. Je n’étais pas maitre de mon destin. Sinon je serais resté », a-t-il confié. L’ex-international auriverde a reconnu aussi en vouloir aux responsables barcelonais pour l’avoir poussé vers la sortie : « Ils ne m'appréciaient pas comme je le pensais et c’est pourquoi la décision n'était pas entre mes mains. J'aurais aimé rester ».

Ronaldo a adoré son passage au Real


Ronaldo se voyait donc bien faire un long parcours avec le prestigieux club catalan. Toutefois, il ne regrette rien par rapport à ce qu’il a vécu ensuite, et surtout pas son passage chez le rival madrilène (2002-2007). Il faisait partie de la première ère des Galactiques et dans la capitale espagnole il a aussi eu le privilège de rencontrer Florentino Perez. Une personne à qui il voue un énorme respect. « Je jouais avec Roberto Carlos en sélection, et il me parlait de tout ce que Madrid représentait et de ce qu'il y avait vécu, se souvient R9. Cela trottait dans ma tête et après quelques années, j'ai voulu voir de mes propres yeux (…) Je suis venu et c'était encore plus grand que ce que Roberto m'avait dit, plus grand que je ne pouvais l'imaginer. C’est le Real Madrid. Il y a de grandes attentes et une grande pression. Il y a aussi, bien sûr, les meilleurs joueurs du monde. J'ai été ravi de découvrir que c'était un si grand club et que je pouvais l’aider le club à grandir encore plus. Et puis, il y avait Florentino Pérez, qui reste jusqu’à ce jour mon président favori ».
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Chedjou, Neymar, Blanc... toutes les infos mercato du 2 août

Amiens : Brest s'intéresse à Chedjou, PSG : Barcelone a pris une décision dans le dossier Neymar, FC Barcelone : Bartomeu évoque la piste Laurent Blanc... Voici notre bulletin mercato du jour :
>Amiens : Brest s'intéresse à Chedjou
D'après Foot365 Afrique, Brest penserait à Aurélien Chedjou, l'international camerounais d'Amiens, pour renforcer sa défense. En quête de renforts défensifs, le Stade Brestois étudie les profils d'éléments d'expérience. Selon les informations recueillies par Football365 Afrique, Aurélien Chedjou (35 ans) fait partie des joueurs ciblés par le club breton. Apparu à 22 reprises avec Amiens la saison dernière, l'international camerounais souhaite continuer à évoluer en Ligue 1. Le club picard, qui évoluera à l'échelon inférieur en 2020-2021, ne le devrait pas retenir l'ancien Lillois, sous contrat jusqu'en juin 2021, en cas d'offre satisfaisante.  
> PSG : Barcelone a pris une décision dans le dossier Neymar
Neymar n'ira pas à Barcelone cet été. Le club catalan a renoncé à cette opération à en croire les propos de Josep Bartmoneu dans la presse. Après un été 2019 agité, il n’y aura finalement pas de saison 2 du feuilleton Neymar cet été. Naturellement cité comme une piste du FC Barcelone, l’attaquant parisien devrait continuer son petit bonhomme de chemin en France. Dans un entretien au quotidien catalan Sport, le président du Barça, Josep Bartomeu, a affirmé qu’aucune offre ne sera formulée pour l’ailier de la Selecao, lors du mercato estival.
>FC Barcelone : Bartomeu évoque la piste Laurent Blanc
Dans un entretien à Sport, Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, s'est exprimé sur la rumeur faisant état d'un intérêt du club pour Laurent Blanc. Dans un entretien accordé au quotidien sportif espagnol Sport qui paraîtra ce dimanche, Josep Maria Bartomeu a été convié à rétorquer à la rumeur évoquant une arrivée de l'entraîneur français Laurent Blanc sur le banc du Barça la saison prochaine, alors que Quique Setién est actuellement très contesté en Catalogne. Le cacique catalan a tué la rumeur Blanc dans l’œuf, mais a admis des contacts avec Xavi, l'ancien joueur des Blaugrana. "Nous n'avons parlé avec personne. Ni avec Laurent Blanc, ni avec un autre. Oui on a échangé avec Xavi, parce que nous avons une bonne relation. Mais il a prolongé il y a peu avec son équipe (Al-Saad ndlr). Il entraînera un jour le Barça. Il décidera quand", a asséné le dirigeant dans les colonnes du journal. Pour rappel, Xavi avait récemment déclaré ouvertement son envie de coacher le FC Barcelone.
>Bayern Munich : Le PSG s'intéresse à Thiago Alcantara
Alors que Thiago Alcantara voudrait quitter le Bayern Munich cet été, le PSG aurait formulé une première offre pour le milieu de terrain espagnol. Annoncé avec insistance du côté de Liverpool ces derniers temps, l’expérimenté milieu espagnol Thiago Alcantara pourrait finalement se diriger vers la France en s’engageant avec le Paris SG. C’est ce que révèle le site Le 10 Sport, en indiquant qu’une offre a déjà été transmise par les responsables franciliens pour l’ancien barcelonais. Elle approcherait les 30M€. C’est 10M€ de moins que ce que demande le Bayern pour son sociétaire, mais les discussions sont toujours en course.
>Lille : Manchester United arrive pour Gabriel
Fortement convoité, Gabriel, le défenseur central brésilien de Lille, a vu Manchester United s'entretenir avec ses représentants, d'après RMC Sport. Courtisé par de nombreux clubs européens après sa bonne saison avec les Dogues, le Brésilien de 22 ans disposerait d’un bon de sortie cet été. Selon les informations de RMC Sport, les représentants du défenseur central auraient rencontré les dirigeants de Manchester United, lors des derniers jours, en Angleterre. « Tous les jours, mes amis m'envoient des choses : des clubs, beaucoup de clubs... J'en suis content, car mon travail, et tout ce que j'ai fait, est récompensé, a affirmé de son côté l’ancien de Troyes dans une déclaration à France Football. Ça ne fait pas que du bien à moi, mais aussi à d'autres personnes autour. »

FC Barcelone : Pochettino ne dit plus non

Actuellement en quête d'un nouveau défi, Mauricio Pochettino s'est montré moins opposé que par le passé à propos d'un futur au FC Barcelone.


Mauricio Pochettino ouvre la porte au Barça. Sans club depuis son licenciement en novembre 2019, l'Argentin cherche à rebondir cet été et semble être prêt à revenir sur certaines de ses déclarations. En effet, dans un entretien à El Pais, le natif de Murphy a évoqué un possible futur au FC Barcelone. « A l’époque, j’avais passé cinq minutes avec Bartomeu (président du Barça) dans un bar et nous nous étions salués car nos enfants allaient au même établissement scolaire. Cela avait généré des rumeurs importantes auxquelles j’avais répondu par cette formule. Je ne voulais pas manquer de respect à Barcelone. Je peux le dire d’une façon différente : à l’Espanyol je me suis fait un nom. Mais je ne suis pas arrogant et je n’aime pas faire ce genre de déclarations. Peut-être qu’aujourd’hui je ne dirais pas la même chose car dans la vie on ne sait jamais ce qu’il peut se passer », explique notamment Pochettino.

« L'envie ? Elle n'a jamais disparue »


La formule en question qu'il mentionne ? Des propos qui datent de janvier 2018. « Je ne serai jamais l'entraîneur du Barça ou d’Arsenal car je suis très lié à l’Espanyol et à Tottenham. J’ai grandi à Newell’s et je n’entraînerai jamais le Rosario Central. Je préfère travailler dans ma ferme en Argentine qu’aller entraîner certains clubs », avait-il déclaré à l'époque en conférence de presse. Depuis, la donne a donc bien changé, car il veut rebondir et vite. « L'envie ? Elle n'a jamais disparue. Dès le jour où tu arrêtes de travailler, tu as envie d'être devant un joueur. C'est ton essence. Et nous sommes (lui et son adjoint Jesus Pérez, ndlr) plus proches de trouver un nouveau projet, confie d'ailleurs Pochettino. Il s'agit de trouver un club, un président ou des personnes qui adhèrent aux idées que nous avons et qui, selon nous, peuvent vous rapprocher de la réussite. Lorsque cette offre sera faite, nous dirons tous oui. »

Coupe de France (F) : Lyon et le PSG verront la finale

En battant respectivement Guingamp (0-1) et Bordeaux (1-2), Lyon et le PSG se sont qualifiées pour la finale de la Coupe de France féminine, qui se disputera le 9 août à Auxerre.
Décidément, que ce soit en championnat ou en Coupe de France, voire en Ligue des Champions, Lyon et le Paris Saint-Germain ne se quittent plus. Ainsi, pour la 5eme fois de l'histoire, la finale de l'ancienne compétition connue sous le nom de Challenge de France verra les deux formations s'affronter le dimanche 9 août au stade de l'Abbé-Deschamps à Auxerre. Pour cela, les deux équipes ont dû batailler ce dimanche pour s'en sortir. En effet, au Roudourou, les joueuses de Jean-Luc Vasseur ont fait le service minimum contre Guingamp (0-1), pour leur premier match officiel après la pause liée à la pandémie de coronavirus dans le monde. Toujours privées d'Ada Hegerberg, qui se remet de sa rupture du ligament croisé, les Lyonnaises ont d'abord vu Solène Durand sortir le grand jeu en première période, face à Amel Majri, Dzsenifer Marozsan et Lucy Bronze. Finalement, trouvée par Wendie Renard, l'Anglaise Nikita Parris a donné la qualifications aux Fenottes de la tête (65eme). Dimanche prochain, elles viseront ainsi un 9eme titre dans la compétition.


Le PSG renverse Bordeaux


Un peu plus tard ce dimanche, le PSG a souffert contre Bordeaux pour rejoindre Lyon en finale (1-2). A Libourne, au stade Jean-Antoine-Moueix, ce sont même les Girondines qui ont ouvert le score par l'intermédiaire de Katja Snoeijs (23eme). Fraîchement arrivée, l'attaquante néerlandaise permettait à son équipe de faire la course en tête sous les yeux de Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France. Mais, en seconde période, les joueuses d'Olivier Echouafni se sont réveillées. Après l'égalisation d'Irene Paredes (55eme), c'est Signe Bruun (84eme) qui a offert la victoire à son équipe. Parfaitement servie Sandy Baltimore, la Danoise envoyait le PSG rejoindre Lyon en finale, alors que Khadija Shaw avait touché le poteau peu avant pour Bordeaux. Pour le moment, les championnes de France mènent 4-1 dans leurs confrontations contre les Parisiennes en Coupe de France, mais avaient été battues par celles-ci en finale lors du dernier match en 2018 (0-1). Les Lyonnaises sont prévenues.

Real Madrid : Les détails du contrat proposé à Lewandowski

En 2013, le Real Madrid s'était montré offensif sur le dossier Robert Lewandowski, qui a finalement choisi de rejoindre le Bayern Munich. Ce dimanche, un média polonais a dévoilé le contrat que les Merengue proposaient au Polonais.
Les médias polonais détaillent la proposition faite par le Real Madrid à Robert Lewandowski en 2013, alors que le buteur polonais arrivait presque au terme de son bail au Borussia Dortmund. Ce contrat, rédigé en décembre 2013, comprend des informations telles que le salaire proposé, la prime de signature et la durée du contrat. Mais au moment de la rédaction de ce document, Lewandowski avait déjà accepté verbalement de rejoindre le Bayern Munich l'été suivant.

Ce contrat, publié par le média polonais Onet Sport, montre que Lewandowski aurait pu encaisser une prime à la signature de 10 957 650 euros s'il avait rejoint le Real Madrid. Le club merengue a également offert un salaire culminant à 9 609 590 euros au Polonais, pour un bail devant durer jusqu'en juin 2020. Le contrat proposé comprenait également une liste d'activités que Lewandowski n'était pas autorisé à faire s'il rejoignait le Real Madrid, comme faire de la moto, du ski, du bateau à moteur, du parapente et de l'escalade. Ne voulant pas risquer d'être un remplaçant derrière Karim Benzema, Lewandowski n'a jamais signé ce fameux contrat, choisissant de signer au Bayern à la place.

Ligue des Champions : Wenger dévoile ses favoris

Sur Europe 1, Arsène Wenger, l'ancien mythique entraîneur d'Arsenal, s'est exprimé sur la fin de la Ligue des Champions et a dévoilé ses favoris à la victoire finale.


Qui soulèvera le tant convoité trophée de la Ligue des Champions le 23 août prochain au Stade de Luz ? Alors que la compétition a été arrêtée en mars, elle va reprendre à partir du 7 août avec la fin des 8emes de finale, avant le Final 8 à Lisbonne. Dans un entretien à Europe 1 ce dimanche, Arsène Wenger a livré son pronostic en évoquant notamment les chances du Paris Saint-Germain. « Ils ont la chance d’avoir un potentiel extraordinaire. Après, honnêtement, je les trouve un petit peu moins forts qu’il y a trois-quatre ans. Dans la structure d’ensemble, ils étaient peut-être un peu plus complets, à tous les postes. La concurrence était plus forte aussi », a notamment expliqué celui qui a entraîné Arsenal de 1996 à 2018 au sujet des champions de France.

Wenger voit Mbappé jouer contre l'Atalanta


Pour autant, le Français voit les joueurs de Thomas Tuchel parmi les favoris à la victoire finale. « Je pense qu'il y a une chute globale du niveau européen et qu'ils sont quand même encore parmi les deux, trois meilleurs en Europe, a tout de même reconnu Wenger. Pour moi, Manchester City et le Paris Saint-Germain sont les deux favoris sur leur potentiel. » Surtout que pour lui, Kylian Mbappé sera finalement apte pour le quart de finale de la Ligue des Champions. « J'ai bien vu ce qui lui est arrivé. Je pense qu'il jouera. Quelque chose me le dit, et j'ai l'habitude d'observer des athlètes de haut niveau quand ils sont vraiment gravement blessés. Je pense qu'il y a une forme de confiance, en l'observant bien. Je suis pratiquement sûr qu'il jouera contre l'Atalanta Bergame », a confié l'Alsacien. Pour cela, réponse dans une dizaine de jours !