Révolution du Gazon en Tunisie: coup d'éclat ou réelle prise de conscience?

Copyright -Page officielle de Nafaa Ben Achour
L'état des pelouses des stades Tunisiens a atteint le point de non retour. Et après la révolution du Jasmin, le pays des Aigles de Carthage s'apprête à entreprendre celle du...gazon.

Emmanuel Bessong, ex Footballeur Camerounais, et actuel jardinier de l'EA Guingamp, est actuellement à Tunis sur invitation de la Fédération Tunisienne de Football, pour dresser le constat de l'état des terrains, et surtout trouver une solution rapide, et efficace à ce souci persistant.

L'expert en Gazon est réputé pour son savoir-faire, et son don de transformer les champs de patate en " green " de golf, mais son challenge ne sera pas évident.

Des stades fermés, des rencontres délocalisées

Voilà maintenant près de deux mois que le Stade de Radès, joyau de la méditerranée, est fermé ( réouverture le 12 février pour la rencontre Club Africain - TP Mazembe ).

Auparavant, le stade Olympique d'El Menzah ( deuxième plus grande enceinte du pays ) a été longtemps fermé également, sans parler du mythique Chedly Zouiten, où on y joue presque plus.

Pour ce dernier, La FTF a carrément proposé de prendre en charge les frais d’aménagement qui avoisineraient les 100 mille euros, et ce dans le cadre d’un accord de partenariat entre la plus grande instance footballistique du pays et la municipalité de Tunis.

Idem pour les stades de Monastir , de Sousse, de Bizerte, qui eux aussi ont observé des vacances forcées à des intervalles de temps différents, à cause de l'état de leur '' fourrure ".

Les stades qui continuent à accueillir les matchs ne sont pas mieux, comme celui de la ville de Gabès ( ville du sud du pays et connue pour son amour du Football ), ou celui de Kairouan, vraie pépinière de génie du ballon rond.

Résultat des comptes: le Club Africain de Tunis accueille le CS Constantine à Sousse, et l'Espérance Sportive de Tunis rencontre FC Platinum à El Menzah (à huis-clos), et on parle là de deux rencontres de...Ligue des Champions CAF.

Mais comment un pays qui a accueilli la CAN 2004 et les Jeux méditerranéens 2001 en est-il arrivé là?

Le Football, dernier souci des municipalités locales

En Tunisie, et malgré le vent de liberté qui y souffle depuis 8 ans, la plupart des indicatifs socio-économiques est au rouge, voire parfois même rouge foncé.

De ce fait, les infrastructures sportives en ont pris pour leur grade, et les municipalités, propriétaires des stades ont laissé couler '' l'eau sur le melon " pour reprendre un proverbe Tunisien.

Ainsi, et en 2019, entre éclairage défaillant, tribunes pas sûres, et pelouses " patatesques ",  plusieurs stades sont dans un état lamentable, ou au chômage technique.

La ministre actuelle des sports, Sonia Ben Cheick, fraîchement élue, semble avoir pris conscience de l'ampleur des dégâts et le gros chantier de son mandat semble tout trouvé.

Toutefois, il s'agit surtout de mettre en place un vrai plan d'action, sur la durée, et certaines réformes doivent être actées.

Il est évident que l'entretien des stades, et des pelouses, doit être confié à des sociétés privées, pour garantir une certaine pérennité de l'état de ces fameux rectangles verts.

Ceci engrangera des coûts supplémentaires, certes, mais sur le long terme, ce sera " tout bénéf " pour la Tunisie.

Tout refaire, pour rayonner de nouveau

Emmanuel Bessong, dans son tour des stades, a parlé de '' refaire le sol ". Partir de la base, tel est le challenge du football Tunisien, qui a tout de même pu continuer à glaner des titres au niveau des clubs, et se qualifier pour le Mondial 2018, mais dont la marge de progression est énorme.

De meilleurs stades permettront aux équipes de produire un meilleur football, et surtout redonnera à la " Ligue 1 Professionnelle " du charme, car actuellement, rares sont les affiches attrayantes...

Il est inconcevable que l'état de certaines pelouses contraint des entraîneurs d'adapter leur tactique en jouant les ballons haut, alors que le pays regorge de joueurs habiles techniquement.

Avec de meilleures pelouses, c'est l'équipe nationale, bloquée en quart de finale de la CAN depuis plusieurs éditions, qui progressera.

Ce sont les joueurs qui s'amélioreront et aspireront à évoluer dans les grands championnats européens, et c'est surtout tout un peuple, dont le pouvoir d'achat a baissé de 40% en 8 ans, qui pourra retrouver ces 90 minutes de spectacle et cette échappatoire tant désirée...

🔴Officiel: un géant de Premier League privé de recrutement jusqu'à l'été 2020 !

Premier League Copyright -OFC
La Fifa a infligé à Chelsea une interdiction de recrutement pendant les deux prochaines périodes de transferts (été 2019, hiver 2020). Le club anglais paye des infractions dans la signature de joueurs mineurs. Coup dur pour Chelsea ! Comme l’Atlético Madrid et le Real Madrid avant eux, les Blues ont été sanctionnés sévèrement par la FIFA pour le recrutement de joueurs mineurs. En effet, la Fédération internationale a indiqué ce vendredi dans un communiqué avoir sanctionné le club londonien d’une interdiction de recrutement pendant les deux prochaines périodes de mutations, soit le Mercato estival 2019 puis celui de janvier 2020. Il convient de noter également que les Blues ont aussi écopé d’une amende de 600 000 francs suisse (environ 525 000 euros) et ont trois mois pour régulariser la situation, qui concerne 29 joueurs de moins de 18 ans.

CAN 2019 : Et si c’était la bonne année pour le Sénégal ?

Sénégal Copyright -AFP
À quelques mois du début de la coupe d’Afrique 2019 (du 15 juin - 13 juillet), le Sénégal est considéré comme le favoris pour succéder à l’Egypte, vainqueur de la compétition en 2017. Les lions n’ont jamais remporté cette compétition continentale. Cependant, tous les signaux sont verts pour que la bande à Sadio Mané soulève ce trophée.  L’été prochain se déroulera en Egypte, du 15 juin au 13 juillet, la première coupe d’Afrique des nations à 24 équipes. Pour le moment, 14 des 24 places qualificatives ont déjà été attribuées (Madagascar, Tunisie, Egypte, Maroc, Mali, Ouganda, Nigéria, Algérie, Mauritanie, Guinée, Côte d'Ivoire, Ghana, Kenya et le Sénégal) et les dernières places seront attribuées lors de la dernière journée des éliminatoires au mois de mars. Les lions de la Téranga, déjà qualifiés, sont considérés par la plupart des observateurs comme les favoris de la compétition. En effet, le Sénégal occupe actuellement la première place du classement FIFA sur la zone CAF. Lors de la dernière édition, les hommes d’Aliou Cissé s’étaient arrêtés en quart de finale (éliminés par le Cameroun). Mais depuis lors de l’eau a coulé sous les ponts. Le Sénégal s’est qualifié et a joué la coupe du monde 2018. Éliminés au premier tour, les lions de la Téranga avaient fait une très bonne impression surtout sur le plan tactique. Grace à cette deuxième participation au mondial, les Sénégalais ont emmagasiné un maximum de confiance et de l’expérience. En plus, le Sénégal a aujourd’hui une équipe beaucoup plus équilibrée et plus forte que lors de la dernière can. En effet, avec la venue de Edouard Mendy, les lions de la Téranga auront dans leur cage l’un des meilleurs gardiens d’Europe en ce moment. Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs d’Europe, Kalidou Koulibaly sera aussi de la partie. Aliou Cissé pourra aussi compter sur le deuxième meilleur joueur d’Afrique, Sadio Mané. Le feu follet, revanchard, voudra tout faire pour offrir au Sénégal son trophée. En effet, lors de la dernière can, le joueur de Liverpool avait raté le dernier penalty qui avait éliminé le Sénégal face au Cameroun.  Avec tous les voyants au vert, le Sénégal a plus que jamais l’opportunité d’écrire la plus belle page de l’histoire du football sénégalais en remportant la coupe d’Afrique. 

Cameroun/Salaires des joueurs : la Fécafoot en quête de solutions

Le ministère des Sports, la Ligue de football, le Syndicat des footballeurs et les 24 clubs accusés de ne pas verser les primes et salaires des joueurs sont conviés à une réunion que va présider Seidou Mbombo Njoya, lundi prochain à Yaoundé. Siedou Mbombo Njoya a entendu l’appel de la Fifa. Le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) va se pencher personnellement sur l’affaire du non paiement des primes et salaires aux joueurs de 24 clubs des championnats professionnels, épinglés par les conclusions d’une enquête menée par le Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc). « M. Mbombo Njoya veut voir clair sur l’état des arriérés de primes et de salaires de ces joueurs », mais surtout « trouver des solutions durables à cette situation, à la suite d’une interpellation de la FIFpro relayée par la Fifa », indique une source en service à la Direction de la communication de la Fécafoot. Ainsi donc, le patron de l’instance faîtière du football camerounais convoque une réunion à laquelle sont appelés à prendre part, le ministre des Sports, la Ligue de football professionnel, le Syndicat des footballeurs et les clubs incriminés, lundi, 25 février prochain au siège de la Fécafoot. Objectifs ? Analyser les « mesures suggérées par toutes les parties invitées » et prendre des « décisions relatives au règlement de cette affaire ». Le président de la Fécafoot, en tant que délégataire de la gestion de ce secteur du football au Cameroun a d’ailleurs fait parvenir une correspondance au président de la Ligue de football. Seidou Mbombo Njoya invite Pierre Semengue à lui faire parvenir « en urgence, l’état des arriérés de salaires et primes dus aux joueurs par les 24 clubs cités » et les mesures que ce dernier préconise à son niveau pour le règlement de ces arriérés.

Ligue Europa : trois internationaux camerounais en 8es

Michaël Ngadeu, Karl Toko Ekambi, Jérôme Onguéné et leurs clubs respectifs ont obtenu leurs tickets pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa ce jeudi, au terme de matchs fous. Ça passe pour les internationaux camerounais. Michaël Ngadeu, Karl Toko Ekambi et Jérôme Onguéné vont disputer les huitièmes de finale de la Ligue Europa cette année. Les clubs des trois Lions Indomptables ont obtenu leurs tickets respectifs ce jeudi, à l’occasion de la phase retour des seizièmes de finale de la compétition. Et parfois, sans leurs atouts camerounais. C’est en effet le cas du Slavia de Prague. Privé de son indispensable défenseur, Michaël Ngadeu, suspendu pour avoir enchainé les cartons jaunes lors des précédentes rencontres, le club Tchèque est facilement venu à bout de Genk (1-4), après le nul (0-0) concédé au match aller. Menés dès la 10e, les coéquipiers du Camerounais ont su réagir en faisant preuve de réussite sur chacune de leurs occasions dangereuses. Tour à tour, Coufal (23e), Traore (54e) et Skoda (64e et 69e) ont fait trembler les filets adverses. Toko Ekambi décisif Si Ngadeu était suspendu, alors que Jérôme Onguéné ne faisait pas partie du groupe de Red Bull Salzbourg, tombeur du Club Brugge (4-0) après la défaite 2-1 au match aller, Karl Toko Ekambi lui, a été décisif dans la qualification de Villarreal. Mené à domicile par le Sporting (0-1), le Sous-marin Jaune a pu obtenir le nul et éviter les prolongations, grâce en effet à un Toko passeur décisif sur le but de l’égalisation (80e). Vainqueur au match aller (0-1), le club espagnol n’avait plus qu’à resserrer sa défense, et c’est ce qu’il s’est passé. Ngadeu, Toko, Onguéné et leurs clubs respectifs connaitront l’identité de leurs prochains adversaires dans les jours qui viennent.

Jean Pierre Adams: 37 ans dans le Coma...

Jean-Pierre Adams Copyright -AFP
Passé dans l'oubli pour beaucoup, le natif de Dakar, Jean Pierre Adams, qui formait avec Marius Trésor la charnière de la défense de l'équipe de France, appelée la garde noire, est dans le coma depuis...1982. Victime d'une erreur médicale fatale d'anesthésie à la suite d'une banale opération du genou alors qu'il avait 34 ans, Adams avait disputé 251 matchs et inscrit 24 buts en Ligue 1. L'apogée de sa carrière était dans les années 70 lorsqu'il a joué avec le grand FC Nîmes de l'époque, avec qui il a remporté la Coupe de France des Alpes en 1972 . Il a porté par 26 reprises le maillot des bleus. Aujourd'hui, JPA dort les yeux fermés, dans un coma profond, aux cotés de sa femme, chez lui à Nîmes. Bernadette veille sur lui tous les soirs, guette ses moindres gestes, espère chaque seconde que par miracle il réagira, lui fera un geste, ne serait-ce minime... L'épouse du joueur avait accordé un entretien émouvant à la CNN en 2018, dans lequel elle revient sur son quotidien, ses craintes "Imaginez si je meurs avant lui, qu'adviendra-t-il de lui? Il va mourir sans être soigné. Il a besoin de moi pour être capable de manger, pour satisfaire ses besoins primaires. Si je ne le fais pas, qui le fera?". Elle aussi revenue, dans une autre interview, sur l'état de l'homme de sa vie "Il sent tout ce qu'on lui fait. Il vieillit moins vite que moi: pas de rides et presque pas de cheveux blancs. Le temps s'est arrêté le jour de l'accident. Aucun tuyau. Il respire tout seul. Il est d'apparence normale. Il entend très bien mais ça s'arrête là. Mon mari est là sans être là. Il est dans son monde à lui mais il est bien vivant. Je ne sais pas comment ça finira". Les derniers mots de Jean Pierre Adams avant son opération étaient destinés à sa femme " Tout va bien, je suis en pleine forme. C'est à 11H que je vais être opéré. Pense à moi quand même, mais vient me chercher dans huit jours, et n'oublie pas alors, une paire de béquille ! " C'était le 17 mars 1982...Et tant qu'il y a de la vie, il y aura de l'espoir. Courage JP!   Découvrez également l'incroyable histoire de Joachim Fernandez, ex coéquipier de Zidane, mort dans le froid et l'indifférence