PSG : Une nouvelle menace pour le duo Areola - Buffon ?

Selon AS, le Paris Saint-Germain pourrait transmettre une offre pour Hugo Lloris, le gardien international français de Tottenham. Malgré un engagement de longue durée avec les Spurs, l'ancien joueur de Nice et de Lyon pourrait être disponible cet été.


Alors que la piste menant à David De Gea (Manchester United) se révélerait des plus compliquées, le Paris Saint-Germain aurait un œil attentif sur la situation d’Hugo Lloris. Malgré la prolongation annoncée de Gianluigi Buffon, le club de la Capitale préparerait une offre pour le gardien international français de 32 ans. Lié jusqu’en juin 2022 avec Tottenham, l’ancien joueur de Nice et de Lyon s’estimerait à la fin d’un cycle en Angleterre. Arrivé en août 2012, le Tricolore ne serait pas contre un retour au pays, notamment pour des raisons familiales. Selon AS, les Spurs de Mauricio Pochettino ne devraient pas forcément retenir leur capitaine. Apparu à trente-trois reprises cette saison en championnat, le champion du monde 2018 pourrait être « libéré » pour services rendus.

Le Tricolore pourrait partir sur une finale de Ligue des Champions


« Je suis profondément attaché à Tottenham, j’aime ce club, j’aime les gens ici, a expliqué il y a quelques semaines Hugo Lloris dans les colonnes de L’Equipe. Gagner quelque chose ici, cela aurait un sens. Je peux faire la différence entre l’état du club quand je suis arrivé et aujourd’hui. Avec une philosophie complètement différente de nos concurrents, on arrive à être compétitifs. Pour donner encore plus de crédit à tout ça, il faut gagner quelque chose. On va avoir un des plus beaux stades du monde, et c’est magnifique, mais il va falloir accompagner cette évolution : je crois quand même qu’il sera difficile de franchir un palier sans recruter. » Et l’histoire pourrait apparemment se terminer sur une finale de Ligue des Champions…

🔴Mercato - PSG : Neymar finalement parti... pour rester !

Neymar - PSG Copyright -AFP
L'hypothèse d'un retour de Neymar au FC Barcelone a pris du plomb dans l'aile depuis que Philippe Coutinho, potentielle monnaie d'échange dans ce dossier, a été prêté au Bayern Munich. Même si le Real Madrid n'aurait pas fait une croix sur lui, l'international brésilien pourrait donc bel et bien rester au PSG. Le dossier Neymar a probablement pris une nouvelle tournure vendredi soir. Mais sans doute pas dans le sens souhaité par le principal intéressé. En rejoignant le Bayern Munich en prêt, Philippe Coutinho a joué un mauvais tour à son compatriote. L'ancien de Liverpool intéressait en effet le PSG et aurait pu être inclus dans un éventuel deal destiné à faire revenir « Ney » au FC Barcelone. Sans cette monnaie d'échange, les négociations devraient inévitablement se compliquer, comme l'explique L'Equipe dans son édition de ce samedi. D'abord car le Barça ne disposerait pas des liquidités suffisantes - les transferts de Frenkie de Jong et d'Antoine Griezmann pèsent lourd dans la balance - pour satisfaire les exigences parisiennes. Ensuite parce que les champions d'Espagne en titre n'auraient aucunement l'intention de se séparer des autres Blaugrana susceptibles de plaire au club de la Capitale (Nelson Semedo, Ousmane Dembélé).

Le Real Madrid est toujours dans le coup pour Neymar

Dès lors, Neymar doit vraisemblablement se faire à l'idée qu'il ne quittera pas la Ville Lumière cet été. A moins que... Toujours d'après le quotidien sportif, le Real Madrid n'aurait pas encore fait une croix sur l'Auriverde. Ces dernières semaines, Florentino Pérez aurait d'ailleurs régulièrement échangé avec Pini Zahavi (le « super agent » en charge de défendre les intérêts de l'ancien Barcelonais). Des discussions auraient même eu lieu entre les dirigeants parisiens et leurs homologues madrilènes mercredi dernier. Un retour du natif de Mogi das Cruzes en Liga ne serait ainsi toujours pas à exclure.

«Je t'offre le triple de ton salaire», la réponse magique de Lionel Messi !

Lionel Messi - Khaldoon Al Mubarak Copyright -AFP
Lionel Messi s'est retrouvé à plusieurs reprises dans le viseur de Manchester City avant de signer sa dernière prolongation de contrat avec Barcelone. Khaldoon al Mubarak, président de l’écurie mancunienne depuis 2008, a confié dans des propos relayés par Mundo Deportivo qu’il avait tenté de convaincre Lionel Messi de rallier les rangs des Cityzens. En vain ! La super star argentine du FC Barcelone, Lionel Messi, devrait être l'homme d'un seul club, mais a déjà eu des offres mirobolantes sur sa table, notamment en 2017, lors des moments d'intenses négociations de prolongation de contrat avec le Barça. En effet, le 25 novembre 2017, le capitaine catalan signait son nouveau contrat avec son club de toujours, étendant son lien avec le FC Barcelone jusqu'en juin 2021 et acceptant ainsi une clause libératoire de 700 millions d'euros. Toutefois, et avant d'arriver à cet accord avec les dirigeants barcelonais, les rumeurs se sont multipliées et le quintuple Ballon d’or a été l'un des joueurs fortement prisés par Manchester City. Khaldoon al Mubarak, président de l’écurie mancunienne depuis 2008, a admis que le club 'citizen' avait essayé d'engager le génie argentin lors du mercato estival 2017.

"Nous avons offert le triple de son salaire, mais il n'a jamais accepté"

« Nous avons demandé à Guardiola de lui parler en 2017. Nous lui avons même offert le triple du salaire qu'il a au Barça» révèle le richissime propriétaire émirati dans des propos relayés par le journal espagnol Mundo Deportivo. Messi qui touchait à l’époque 40 millions d’euros par an aurait pu ainsi percevoir un salaire record de 120 M€ annuels. Il a tout de même refusé. « Lionel Messi a dit non merci. Il n’a jamais accepté notre offre » conclut le président de City.

Coup de tonnerre à Madrid: Zidane menacerait de démissionner !

Florentino Pérez - Zinédine Zidane Copyright -Twitter @realmadrid
Le quotidien anglais, The Independent, a lâché une bombe ce samedi : Zinedine Zidane, frustré au Real Madrid, penserait déjà à rendre son tablier. Zinedine Zidane pourrait à nouveau quitter la "Maison Blanche" madrilène selon le très informé journal britannique "The Independent", qui s'appuie sur une analyse du journaliste de El Pais, Diego Torres. Le technicien franco-algérien serait déçu par l’attitude attentiste de Florentino Perez concernant plusieurs profils qu’il a suggérés à son président lors de l’actuel mercato estival. Zidane serait ainsi loin d’être satisfait par l’effectif qu’il a à disposition en vue du nouvel exercice et menacerait de quitter son poste pour la deuxième fois en un peu plus de 12 mois. Tout serait parti de l'échec des dirigeants merengue dans le dossier Paul Pogba cet été. En effectuant son retour au Real Madrid, Zizou a clairement expliqué au patron de la Casa Blanca que le milieu de terrain français devait jouer un rôle crucial dans la restructuration de son équipe après un exercice 2018/2019 en deçà des attentes. « Ne pas réussir à recruter Pogba pousse Zidane au bord de la démission », affirme le journaliste du quotidien espagnol El Pais, Diego Torres. « Perez a bien tenté d'inclure à la fois James Rodriguez et Gareth Bale dans l'échange avec Manchester United, mais il ne s'est pas rapproché de la somme de 170 millions d'euros exigée par le club mancunien ». Au début du mercato d’été, Zinédine Zidane aurait présenté à son président une liste de souhaits comportant Eden Hazard, Paul Pogba et Kylian Mbappé. Le surdoué kabyle était bien conscient que le recrutement du dernier cité n’allait pas être une tâche aisée, mais il s'attendait au moins à bénéficier des services de Pogba et Hazard. Idem en ce qui concerne les départs. L'effectif pléthorique du Real Madrid a besoin d’un sérieux dégraissage. Or, Gareth Bale (en conflit avec Zidane) et James Rodriguez (indésirable) doivent maintenant être réintégrés au sein du groupe après que le club n'ait pas réussi à les vendre. Toutes ces raisons, combinées à une pré-saison loin d’être brillante tant en termes de résultats que de performances, pousserait Zidane à la démission selon The Independent.

Ligue 2 : Premier revers de la saison pour Lens

Lens a chuté à domicile contre Le Havre ce samedi après-midi (1-3). C’est le premier revers de la saison pour le RCL, qui voit son adversaire du jour grimper sur le podium.
Au lendemain des victoires de Lorient et de Clermont, Lens devait s’imposer à domicile face au Havre pour rester collé aux deux leaders de Ligue 2. Raté. Devant leur public, les Sang et Or ont été battus par de solides Havrais (1-3) qui ont réalisé une belle deuxième période. Car dans le premier acte, les joueurs de Paul Le Guen ont souvent dû s’en remettre à Gorgelin pour ne pas sombrer. Sans être très séduisants, les Lensois se sont procurés les meilleures occasions, notamment par Sotoca, très en vue mais pas assez efficace dans le dernier geste ou alors vaincu par un excellent portier havrais. Perez, lui aussi, a fait passer un frisson dans les tribunes de Bollaert, mais sa frappe n’a pas accroché le cadre (36eme).

Lens rate le break


Gillet a ouvert le score dès le début du deuxième acte. Après une touche longue de Michelin, le milieu belge a profité d’une déviation de la tête de Sotoca pour tenter sa chance de volée et surprendre Gorgelin (46eme). Après avoir pris l’avantage, Lens aurait pu faire le break, mais Mendy et Sotoca ont échoué dans leurs tentatives. Le Havre a alors profité de ce sursis pour se relancer. Les Normands ont poussé mais ont longtemps été très brouillons dans la surface lensoise. Ils ont fini par régler la mire, sous l’impulsion du meilleur buteur du championnat Kadewere. Servi à merveille par Thiaré face au but, l’avant-centre zimbabwéen a d’abord égalisé en poussant le ballon au fond des filets (67eme).

Le show Kadewere


Un but qui a clairement fait prendre l’ascendant au HAC. Les visiteurs auraient dû bénéficier d’un penalty après une main de Gillet dans la surface, mais ils ne se sont pas attardés sur ce fait de jeu et ont continué de mettre le RCL sous pression dans sa moitié de terrain. La solution est, comme toujours, venue de l’intenable Kadewere, buteur d’une frappe croisée (80eme), sa sixième réalisation de la saison en quatre journées. Pour couronner le tout, Bese a marqué de la tête sur corner, en profitant d’une mauvaise sortie de Leca (84eme). C’est le premier raté de Lens cette saison en Ligue 2. Le club artésien chute à la 7eme place alors que Le Havre, toujours invaincu, grimpe sur le podium.

Inter Milan : Qui pour oublier Edin Dzeko (AS Rome) ?

Selon les informations de Sky Sport Italia, l’Inter Milan explorerait cinq nouvelles pistes afin de renforcer sa ligne d’attaque.
Après l’échec des négociations concernant Edin Dzeko (33 ans, AS Rome), qui a prolongé son contrat jusqu’en juin 2022, l’Inter Milan explorerait cinq nouvelles pistes afin de renforcer sa ligne d’attaque. Selon les informations de nos confrères de Sky Sport Italia, les Nerazzurri d'Antonio Conte penseraient à Ante Rebic (25 ans, Eintracht Francfort), Timo Werner (23 ans, Leipzig), Fernando Llorente (34 ans, libre), Alexis Sanchez (30 ans, Manchester United) et Arkadiusz Milik (25 ans, Naples). Ce dernier pourrait faire l’objet d’un échange avec Mauro Icardi, qui resterait néanmoins dans l’attente d’une offensive de la Juventus Turin.