Ligue 1 : le PSG s’amuse contre l’OM (4-0) !

Mbappé (PSG) Copyright -AFP
Copyright : Panoramic
Avec des doublés de Mauro Icardi et de Kylian Mbappé, le PSG a réalisé un festival lors du choc de dimanche soir contre l’OM. Alors que le club de la Capitale s’envole en tête du classement, les Phocéens ont pris une leçon.

LE DEBRIEF


Il n’y a pas eu de miracle sur la pelouse du Parc des Princes. Après une entame de match intéressante, l’OM a progressivement coulé face aux attaques parisiennes. Alors que Valère Germain a raté une belle occasion de débloquer la situation (10eme), les troupes de Thomas Tuchel sont montés en puissance au fil des minutes. Avec Marco Verratti et Angel Di Maria à la manœuvre, les Parisiens ont progressivement fait exploser le verrou adverse, Mauro Icardi (10eme, 26eme) et Kylian Mbappé (32eme, 44eme) se chargeant de tromper un Steve Mandanda abandonné par sa défense. C’est la première fois que le club de la Capitale marque autant de buts lors de la première période d’un Clasico, et le match était évidemment plié à la pause.

Alors que les coéquipiers de Thiago Silva ont tranquillement pu gérer la seconde mi-temps, André Villas-Boas avait raison de parler d’une « différence abyssale entre les deux équipes ». L’OM a d’ores et déjà connu une telle déconvenue dans un passé pas si lointain (contre l’OL en 2002 et face à Monaco en 2017), mais il va être délicat de se relever de ce 4-0. Et ceci malgré un léger mieux au retour des vestiaires. Si les Parisiens ont pu faire le plein de confiance avec une victoire qui leur permet de prendre huit d’avance sur leur premier poursuivant, Nantes, les partenaires de Steve Mandanda se retrouvent dans une position délicate avant d’affronter Monaco (en Coupe de la Ligue), Lille et Lyon. Aujourd’hui, l’écurie du président Jacques-Henri Eyraud ne compte que deux longueurs de retard sur le podium, mais cette prestation illustre les limites de la formation olympienne.



L’instant T :
Alors que les deux équipes sont toujours dos à dos, Germain se procure la première vraie situation de la rencontre (10eme). Parfaitement servi par Payet, l’ancien Monégasque peut reprendre au point de penalty, mais sa frappe du pied gauche ne trouve pas le cadre du but de Navas. Un raté suivi quelques instants plus tard par l’ouverture du score du PSG. On connait la suite…

 

LES BUTS


10eme minute (1-0)
Sur le côté droit aux abords de la surface de l’OM, Di Maria est au duel avec Sakai. Après un crochet, l’ancien sociétaire du Benfica Lisbonne, du Real Madrid et de Manchester United se met sur son pied gauche et adresse un centre parfait pour Icardi. Oublié par B.Kamara, qui est trop court pour intervenir, l’Argentin est en position idéale pour placer une tête piquée. S.Mandanda repousse sur sa ligne, mais le joueur prêté par l’Inter Milan a parfaitement suivi pour marquer du pied droit dans le but vide.

26eme minute (2-0)
Après une nouvelle perte de balle de Rongier, Di Maria sert en retrait Verratti. Aux 20 mètres, le milieu de terrain italien a tout le temps pour déclencher une merveille d’ouverture pour Icardi. Parti dans le dos de B.Sarr, l’Argentin devance la sortie de S.Mandanda pour placer un coup de tête qui termine dans le but vide.

32eme minute (3-0)
Idéalement lancé par Verratti, Di Maria part à la limite du hors-jeu côté droit. Couvert par B.Sarr au départ de l’action, l’Argentin échappe au marquage de Sakai avant de centrer en retrait pour un Mbappé qui n’a plus qu’à marquer dans le but vide.

44eme minute (4-0)
A la suite d’une passe magnifique de Verratti pour casser les lignes, Di Maria sort le grand jeu avec un extérieur du pied gauche pour lancer Mbappé en profondeur. Alors que B.Sarr est pris de vitesse, le Tricolore déclenche une frappe du pied droit pour le 4-0. S.Mandanda touche le ballon, mais cela n’empêche pas le 2eme but du Tricolore.

 

LES TOPS ET LES FLOPS


MAURO ICARDI (8)

Préféré à Edinson Cavani, l’attaquant international argentin n’a pas raté ses premiers pas lors d’un Clasico. Au contraire. Auteur d’un doublé, le joueur prêté par l’Inter Milan a parfaitement profité des limites de la défense marseillaise. Avec un peu plus de réussite (23eme, 29eme), le natif de Rosario aurait pu terminer avec un triplé, mais il n’y a pas grand-chose à lui reprocher. Buteur lors des 5 derniers matchs officiels du PSG, il s’agit d’une vraie bonne pioche qui va certainement mériter un gros investissement l’été prochain.
ANGEL DI MARIA (9)

Mauro Icardi et Kylian Mbappé ont marqué un doublé, mais il faut souligner la performance XXL de l’ancien joueur du Benfica Lisbonne, du Real Madrid et de Manchester United. L’Argentin est tout simplement impliqué dans les quatre buts du club de la Capitale.
KYLIAN MBAPPE (9)

Dans la lignée de son triplé face au Club Bruges, le Tricolore a été beaucoup trop fort pour les défenseurs marseillais. Après avoir profité d’une offrande d’Angel Di Maria pour inscrire son premier but (32eme), l’ex-Monégasque a remis ça juste avant la pause (44eme). De retour dans le onze de départ de Thomas Tuchel, le champion du monde 2018 devient le seul jouer de l’histoire à avoir marqué lors de quatre Clasicos de suite.  Pas
BOUNA SARR (2) ET HIROKI SAKAI (3)

Alors que l’international japonais a vécu un calvaire face à Angel Di Maria, cela n’a pas été beaucoup mieux pour mieux pour l’ancien Messin. Concerné par trois des 4 buts parisiens, le numéro 17 est beaucoup trop léger au niveau défensif. C’est encore plus flagrant face à un tel adversaire.
MAXIME LOPEZ (3)

Aligné aux côtés de Valentin Rongier et Kevin Strootman, le Bleuet n’a pas fait le poids sur la pelouse du Parc des Princes. Avant de céder sa place à la pause, le milieu de terrain phocéen a été dépassé par les événements. Alors que l’OM était positionné trop bas, le numéro 27 n’a pas été en mesure d’apporter sa touche technique.

 

LA FEUILLE DE MATCH


PSG – OM : 4-0

Parc des Princes (45 000 spectateurs environ)
Temps nuageux – Pelouse en très bon état
Arbitre : M.Bastien (5)

Buts : Icardi (10eme et 26eme) et Mbappé (32eme et 44eme) pour le PSG

Avertissements : Dagba (39eme) et Bernat (59eme) pour le PSG – Sakai (62eme) pour l’OM

Expulsions : Aucune

 

Amiens
PSG
Navas (5)

Dagba (6)

Thiago Silva (cap) (6)

Kimpembe (7)

Bernat (6)

Herrera (6)

Marquinhos (6)

Verratti (7)

Mbappé (9)

Icardi (8)

Di Maria (9)

 

N’ont pas participé : Rico (g), Ab.Diallo,, Draxler, Choupo-Moting
Entraîneur : T.Tuchel

Guingamp
OM
S.Mandanda (cap) (4) – B.Sarr (2), B.Kamara (4), Caleta-Car (4), Sakai (3) – Rongier (5), Strootman (4), M.Lopez (3) puis Amavi (46eme – 5) – Germain (4) puis M.Sanson (82eme), Benedetto (4) puis M.Aké (80eme), Payet (5)

N’ont pas participé : Y.Pelé (g), A.Gonzalez, Radonjic, Khaoui
Entraîneur : A.Villas-Boas
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Muleka, Koulibaly, Muntari... toutes les infos mercato du 5 juillet

J. Muleka - K. Koulibaly - S. Muntari Copyright -AFP
Le buteur vedette du TP Mazembe Jackson Muleka courtisé en France, l'Atlético Madrid entre dans la danse pour s’attacher les services du roc sénégalais Kalidou Koulibaly, le vétéran ghanéen Sulley Muntari pourrait tenter une dernière aventure sur le continent africain... Voici notre bulletin mercato du jour :

Le RC Lens revient à la charge pour Muleka

Co-meilleur buteur du championnat congolais sous les couleurs du TP Mazembe (12 buts) et actuel meilleur artificier de la Ligue des Champions africaine (7 buts en 10 matchs) Jackson Muleka est en train de réaliser un exercice 2019/2020 époustouflant. Ambitieux, le jeune attaquant international congolais de 20 ans espère désormais vivre une aventure en Europe. Le Léopard serait notamment courtisé par le Racing Club de Lens . En effet, et après avoir essuyé un premier échec, le promu en Ligue 1 serait revenu à la charge pour le joueur du TPM selon France Football. Le club français aurait proposé un prêt payant de 100.000 euros avec une option d’achat fixée à 300.000 euros ainsi qu'un pourcentage à la revente. Toutefois, toujours selon le média français, les Corbeaux réclameraient actuellement 1,5 M€ pour céder leur joyau.

L'Atlético entre dans la danse pour Koulibaly !

Très sollicité lors de ce mercato d’été, le roc défensif sénégalais de Naples, Kalidou Koulibaly, serait également dans le radar de la direction de l’Atlético Madrid. Les responsables du club de Liga auraient activé la piste du vice-champion d’Afrique lors des dernières semaines selon les informations du journal sénégalais Le Quotidien. Les dirigeants espagnols seraient prêts à mettre le paquet pour s’offrir les services du défenseur central de Naples, un montant supérieur à 40 millions d’euros est évoqué. Le club de Madrid n’est pas le seul à s’être manifesté pour l’international sénégalais. Ce dernier serait suivi par le Paris Saint-Germain, Manchester City ainsi que Liverpool. Toutefois, aucun de ces prétendants n’a formulé une offre satisfaisante pour le moment. >> Mercato: Koulibaly dit non au PSG Aurelio De Laurentiis, le patron du Napoli, serait décidé à ne pas brader le pilier défensif des Lions de la Téranga.

Muntari pourrait tenter une dernière aventure en Afrique du Sud !

Serie A (Inter, AC Milan), Premier League (Sunderland), la Liga (Deportivo La Corogne)... l’illustre milieu de terrain des Black Stars du Ghana, Sulley Muntari (35 ans, 84 sélections), a connu plusieurs clubs de renom et de nombreux prestigieux championnats. Libre de tout contrat depuis plusieurs mois au crépuscule de sa carrière, le vétéran ghanéen pourrait tenter une dernière aventure sur le sol africain. Annoncé proche du club ghanéen Hearts of Oak, l'ancien pensionnaire de l'Inter et du Milan AC pourrait toutefois rejoindre un club en Premier Soccer League (PSL) en Afrique du Sud. Le Black Star aurait en effet donné carte blanche à l’agent sud-africain Sipho Shaven pour des négociations en Afrique du Sud selon les dires de ce dernier: « Sulley m’a donné le mandat de parler à des clubs en Afrique du Sud, a affirmé Shaven. Il est très désireux de jouer dans la PSL la saison prochaine. Je vais discuter avec quelques clubs dans les prochains jours pour voir s’il y a est une chance de l’amener en Afrique du Sud la saison prochaine. Notre championnat est bien respecté sur le continent et un joueur de haut niveau ne refusera pas une occasion de jouer dans la PSL ».

Courtisé par le PSG, Saint-Maximin reste à Newcastle

Après avoir produit une bonne première campagne avec les Magpies, le prodige français Allan Saint-Maximin (23 ans) aurait suscité l’intérêt du PSG et celui de Tottenham selon une indiscrétion du Daily Mail. Toutefois, son manager à Newcastle, Steve Bruce, a évoqué l’avenir de celui qui s’est rendu l’auteur de trois offrandes lors du récent succès face à Bournemouth (4-1) mercredi. Des propos dénués d’équivoque: « Il n’y a aucune chance de voir Allan partir. Aucune chance. Je ne fixerai aucun prix pour Allan. C’est probablement le meilleur rapport qualité-prix chez les recrues en Premier League ».

L'Inter entame les négociations pour Palmieri

The Guardian affirme ce weekend que les responsables de l'Inter Milan auraient entamé les négociations avec la direction de Chelsea pour s’offrir les services du défenseur de la Squadra Azzurra, Emerson Palmieri. Toutefois, les Nerazzurri ne seraient pas les seuls à s’activer pour l’arrière gauche de 25 ans, la Juventus de Turin serait aussi intéressée et une offre serait en préparation du côté de la Vieille Dame. Après le recrutement d’Achraf Hakimi à droite de la défense contre 36 millions d’euros, la "Beneamata" veut désormais renforcer le couloir gauche. Les Italiens seraient en train de préparer une offre de 20 millions d’euros toujours selon le quotidien anglais. Chelsea devrait, toutefois, exiger un montant plus élevé pour Emerson Palmieri, le défenseur étant sous contrat jusqu’en juin 2022.

Mercato : Accord entre Brest et Adrian Grbic ?

Adrian Grbic pourrait découvrir la Ligue 1 à la reprise. D'après plusieurs médias, un accord aurait été trouvé pour permettre à l'attaquant de Clermont de rejoindre Brest.
Un an après son arrivée à Clermont, Adrian Grbic pourrait déjà s'en aller. Véritable révélation de la saison de Ligue 2, l'attaquant pourrait découvrir le niveau supérieur à la reprise. D'après MaLigue2.fr et RMC Sport, l'Autrichien va s'envoler pour Brest. Un accord estimé à 7 millions d'euros + bonus aurait été trouvé entre le club breton et Clermont Foot. Déjà d'accord avec son futur club, le joueur de 23 ans pourrait signer un contrat de quatre ans en début de semaine.

Avec ce transfert, Brest frappe un grand coup sur le marché des transferts. Marseille, Lorient, Lens et des clubs étrangers avaient été séduits par Grbic. Le joueur d'origine croate a été impliqué sur 21 buts en 26 apparitions dans le championnat de Ligue 2 cette saison. Avec 17 réalisations, il n'a été devancé que par Tino Kadewere dans le classement des meilleurs buteurs.

L'été dernier, il était arrivé en France en provenance d'Altach. Dès la première journée, il avait inscrit un doublé et a réussi à confirmer sur la longueur. Sa puissance de frappe, son sens du but et ses coups de pieds arrêtés lui ont permis de se révéler et d'obtenir un contrat dans l'élite du football français. Une étape intéressante dans sa progression qui pourrait passer par une participation à l'Euro 2020 dans un an.

Lyon : pourquoi Toko-Ekambi n’a pas joué contre Nice

Vainqueur de l’OG Nice samedi en amical (1-0), l’entraîneur de l’OL Rudi Garcia a expliqué la raison pour laquelle il n’a pas aligné Karl Toko-Ekambi.

L’Olympique Lyonnais n’a pas eu besoin de Karl Toko-Ekambi pour vaincre Nice (1-0) en match amical samedi, au Groupama Stadium. Auteur d’un doublé lors du précédent match de préparation des Ghones contre Port-Valais (12-0), l’attaquant camerounais est resté cette fois sur le banc. Un choix qui ne repose ni sur les conditions physiques du Lion Indomptable, ni sur ses performances.

Répondantaux questions de journalistes sur le départ de Martin Terrier à Rennes, l'entraîneur de Lyon, Rudi Garcia a évoqué la raison pour laquelle Toko-Ekambi n’a pas joué. «Oui, j'ai des regrets [pour le départ de Terrier] car je veux garder tous mes joueurs. Mais non, je n'en ai pas car c'est aussi devant que nous avons plus de concurrence. Karl (Toko-Ekambi) n'a pas participé, je ne voulais pas prendre de risque avec lui. Et nous avons quand même huit joueurs offensifs qui ont joué. Amine (Gouiri) était dans le camp d'en face et Martin est parti. C'est un secteur où j'ai des solutions de rechange. Quand ce sera officiel (pour le transfert de Terrier à Rennes), nous pourrons dire au revoir à Martin. C'est comme ça», a-t-il déclaré.

Le Real Madrid dispose de Bilbao et se rapproche du titre !

Sergio Ramos -Real Madrid Copyright -AFP
En s'imposant à Bilbao (0-1), le Real Madrid a fait un nouveau pas vers le titre de champion d'Espagne, reléguant à 7 points le Barça, qui se déplace à Villarreal (22h). Identifié comme le déplacement piège par excellence, ce match à San Mamés a été conforme à ce que Zinédine Zidane en attendait : intense, âpre, serré, haché. Pour le leader, ne pas perdre suffisait à garder une distance respectable du Barça, mais le Real a fait un peu mieux que cela, encore une fois. Il a pris ce qu’il était venu chercher pour faire un pas supplémentaire vers un titre de champion d’Espagne qui lui tend les bras. En fait, les semaines passent et l’impression reste la même : tout sourit à cette équipe qui ne brille plus depuis un moment, mais dont l’unité et la cohérence tranchent radicalement avec le flou général qui se dégage de son rival. Sur la pelouse de Villarreal, cette nuit, le Barça se présentera avec 7 points de retard. Tout est peut-être déjà joué.

Tous les feux sont au vert pour le Real

Zinédine Zidane avait choisi de remodeler son onze malgré l’opposition redoutée du club basque. Pas de Raphaël Varane ou d’Eden Hazard, absents, là où certains titulaires des dernières semaines – Vinicius Jr, Mendy et surtout Kroos – étaient tous laissés sur le banc au coup d’envoi. Asensio s’est essayé sur un coup-franc à mi-distance dès les première minutes – sans succès. L’Athletic a réagi par l’intermédiaire de Raul Garcia, qui a obligé Courtois à sortir le grand jeu (16e). Le Real est resté dangereux dans ce premier acte disputé, mais Rodrygo, dans une situation idéale, a manqué de promptitude et de précision (22e). Côté basque, le puissant Iñaki Williams a donné du fil à retordre à la défense madrilène, sans se montrer suffisamment tranchant devant le but (36e). Malgré une dernière alerte de Benzema (45e+1), il n’y avait rien à redire sur ce score nul et vierge à la pause.

Il y a bien un « Ramos time »

Le Real Madrid est revenu des vestiaires avec les ingrédients qui lui manquaient. Un peu plus de calcul, de pragmatisme et de vice pour prendre le contrôle des opérations. Une configuration identique à celle de sa dernière sortie contre Getafe. Les hommes de Zidane se sont donc attelés à geler le ballon pour attendre l’ouverture, sans s’exposer. Et c’est un vieux briscard, Marcelo, qui a allumé la mèche. Accroché sur un contact avec Dani Garcia dans la surface, le Brésilien, roublard, a obtenu un penalty grâce à l’utilisation de la VAR. Sergio Ramos n’a pas tremblé pour inscrire son deuxième but capital de la semaine (0-1, 72e). Le capitaine du Real inscrit au passage son 10e but en Liga – le 12e toutes compétitions confondues – pour égaler Mariano Pierna, recordman du nombre de buts inscrits sur une saison en championnat au 21e siècle. Que l’on aime ou pas le bonhomme, c’est très fort. Les Merengue ont conservé ce précieux avantage jusqu’au coup de sifflet final. L’instant de la délivrance pour un Real toujours plus proche du paradis.

Mercato : Le Red Bull Salzbourg pense à un espoir français

Véritable pépinière à talents, le Red Bull Salzbourg serait très intéressé par un espoir français. D'après Le Progrès, le club autrichien pourrait prochainement passer à l'offensive dans le dossier Oumar Solet.
Et si la prochaine grande révélation du Red Bull Salzbourg était française ? Un seul joueur originaire de l'Hexagone y joue actuellement, l'ancien Parisien Antoine Bernede. Mais durant l'été, il pourrait être rejoint par un international espoirs français. Le Progrès a dévoilé l'intérêt du champion d'Autriche pour Oumar Solet. Le défenseur est sous contrat avec l'OL jusqu'en 2022. Mais en raison d'une concurrence importante à son poste, il pourrait accepter un départ. Et c'est bien l'ancien club d'Erling Haaland qui semble être favori dans ce dossier.

Salzbourg a déjà sondé l'OL pour un prêt de Solet


L'intérêt autrichien remonte au début de l'année. A l'époque, le joueur né en 2000 avait été proche d'un prêt dans la ville de Mozart. Mais une grave blessure au genou du natif de Melun avait stoppé les négociations. Désormais rétabli, celui qui n'a joué que deux matchs de Ligue 1 depuis le début de sa carrière pourrait être tenté de signer avec une formation habituée à révéler les jeunes joueurs au grand potentiel. Affaire à suivre...