PSG : le casse-tête de Tuchel avant le match contre Manchester United

Copyright : Panoramic
Alors que Marquinhos est incertain pour la réception de Manchester United en Ligue des Champions mardi prochain, Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG, va devoir résoudre ce casse-tête défensif.



Touché en tout début de match contre le Pérou (2-4) dans la nuit de mardi à mercredi, Marquinhos a quitté ses partenaires avant même le quart d’heure de jeu. Le défenseur central, blessé à une cuisse, est donc très incertain pour la réception de Manchester United mardi prochain, lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Alors que le PSG se rendra d’abord à Nîmes vendredi, Thomas Tuchel va donc devoir repenser sa défense. Et choisir qui accompagnera le solide Presnel Kimpembe dans l’axe droit de la défense.

C’est là que le casse-tête commence. Les deux solutions se nomment Abdou Diallo et Thilo Kehrer. Mais le premier, même s’il l’a déjà fait, n’a pas l’habitude de jouer axe droit et n’a eu droit qu’à une titularisation cette saison, en plus de trois petites entrées. L’Allemand, lui, n’a repris l’entraînement qu’en milieu de semaine dernière après plus de trois semaines d’absence. Ses dernières séances ont été « rassurantes » selon L’Equipe, mais son manque de rythme pose évidemment question. Sans compter que dans le couloir gauche, le PSG doit composer sans Juan Bernat, blessé. Suspendu depuis son rouge contre l’OM le 13 septembre, Layvin Kurzawa manque également de rythme. Mitchel Bakker, lui, paraît tendre pour un niveau Ligue des Champions. Tuchel va avoir de quoi se creuser la tête.



A lire aussi >> PSG : un forfait de taille face à Manchester United ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Ligue des champions : le PSG encore puni par Manchester United !

Le Paris Saint-Germain a chuté de nouveau contre Manchester United au terme d'une soirée à oublier (1-2).
La grande conquête de la saison dernière est terminée. Thomas Tuchel n’a pas manqué de le rappeler avant ce PSG-Manchester United de gala aux airs de revanche. C’est pourtant bien avec l’idée de capitaliser sur son nouveau statut de vice-champion d’Europe que le Paris Saint-Germain se plongeait dans sa campagne européenne. Et l’adversaire était idéal pour cela. Parce que Manchester United est un grand nom, mais que son équipe n’est pas à la hauteur de son institution cette saison. En attendant les choses sérieuses dans quelques mois, la bande à Tuchel a donc envoyé un petit message à l’Europe en domptant le club le plus titré d’Angleterre. Thomas Tuchel comptait une flopée d’absents pour cette première rencontre de poules. Les forfaits de Verratti, Icardi ou encore Paredes ne l’ont pas empêché de composer un onze qui avait de l’allure. Le trio Di Maria-Mbappé-Neymar faisait son grand retour, tandis que tout le monde se préparait à scruter la grande première du Portugais Danilo Pereira, recrue estivale la plus référencée au très haut niveau.

Une première mi-temps à l’envers

Une fois le décor planté, une bataille tactique s’est rapidement dessinée. Pour Paris, la problématique était claire : ne pas se faire prendre à son propre jeu contre un adversaire qui ne pouvait miser que sur sa force de frappe offensive au coup d’envoi. C’est pourtant exactement ce qui s’est passé. Les Parisiens ont bien tenté d’effectuer un pressing intense pour étouffer l’équipe de Solskjaer, mais l’ensemble a manqué de coordination, de liant et d’idée dans une première période où Paris a globalement tout fait à l’envers. Il y a bien eu ce petit temps fort – ou plutôt cette minute folle – où Di Maria puis Kurzawa ont inquiété De Gea (11e, 12e). Mais après cela, le rapport de force s’est déroulé comme Manchester l’avait décidé. Et il ne manquait qu’un arbitrage litigieux pour accentuer la frustration. Sur un penalty concédé par Abdou Diallo, Keylor Navas a sorti le grand jeu devant Bruno Fernandes mais l’arbitre a fait retirer le Portugais, qui a transformé sa seconde tentative (0-1, 23e). Le gardien costaricien était bien le seul Parisien à ressortir dans ce brouillard. C’est lui, encore, qui a sorti la parade qu’il fallait sur un nouveau tir de Fernandes à l’entrée de la surface (38e). Neymar et Mbappé étaient bloqués, les trois milieux manquaient de créativité et l’arrière-garde a peiné à gérer la profondeur dans son dos, à l’image d’Abdou Diallo, en grande difficulté. Il y avait une réponse à donner. Elle est arrivée, collectivement déjà, et par certains joueurs, même si tout est resté fragile. Tuchel a troqué son 4-3-3 par un 4-4-2 en lançant Moise Kean aux côtés de Kylian Mbappé. Un Mbappé beaucoup plus incisif, justement, avec une action, une vraie, sur une série de crochets amenant une frappe violente qui a obligé De Gea à un arrêt miracle (47e). Cette attitude plus conquérante a rebattu les cartes, montrant au passage que cette formation mancunienne n’a pas beaucoup d’alternatives pour se montrer dangereuse. Quelques minutes plus tard, Layvin Kurzawa a touché du bois sur un cente vicieux (53e). La pression s’accentuant, les Parisiens ont fini par trouver la faille en poussant leur adversaire à la faute. Et c’est Anthony Martial qui a trompé son propre gardien sur une tête mal maîtrisée après un corner (1-1, 54e). Paris revenait de loin. Un nouveau match avait bien commencé. Mais la dernière demi-heure a été indécise.

Comme un air de déjà-vu…

Avec le ballon, les hommes de Thomas Tuchel ont continué à se montrer entreprenants en attaquant la profondeur par Kylian Mbappé, ou en optant pour du jeu plus direct en se servant du jeu de fixation de Kean. Sans le ballon, en revanche, les Parisiens n’en ont pas fait assez pour éviter le pire. On se disait alors que sans un grand Keylor Navas, décisif pour sauver les meubles sur deux occasions franches (68e, 80e), l’affaire aurait mal tourné… Mais le portier costaricien n’a rien pu faire sur une frappe croisée de l’inévitable Rashford, comme pour raviver un spectre que les Parisiens avaient laissé dans la boîte à souvenirs cet été (1-2, 87e). Un air de déjà-vu, forcément… A la différence que la campagne européenne débute, et ne s’arrête pas là-dessus. Il y aura un filet. Après ce match-là, il le fallait.

Ligue des Champions : la statistique inquiétante du PSG

Le PSG semble assez fébrile en Ligue des Champions sur le plan mental. Une statistique illustre parfaitement cette impression.
Finaliste de la dernière édition de la Ligue des Champions et défait par le Bayern Munich en août dernier à Lisbonne (1-0), le PSG espère remporter la compétition, comme depuis de nombreuses années, avec un recrutement orienté en ce sens.


Cette saison, le club de la capitale a notamment vu son effectif être renforcé par les arrivées de Danilo Pereira, Rafinha, Alessandro Florenzi et Moise Kean, même si le groupe a perdu Thiago Silva, désormais à Chelsea, et Edinson Cavani, qui a rejoint Manchester United.

18 penalties concédés en C1 depuis 2012/2013 par le PSG




Sur le plan mental, le PSG a souvent affiché des limites, et une statistique en provenance d'Opta le montre. En effet, depuis 2012/13, Paris est l'équipe qui a concédé (18) et encaissé (13) le plus de penalties en Ligue des Champions. Un record qui n'est pas forcément très encourageant.

🔴Ligue des Champions (J1): PSG - Manchester United en direct

PSG - Manchester United Copyright -OFC
Vivez en direct commenté sur notre portail la rencontre PSG - Manchester United, comptant pour la première journée de la phase de poules de la Ligue des Champions UEFA. Le coup d’envoi est prévu à 19h00 GMT. A lire aussi >> Ligue des Champions (J1): calendrier et résultats

Manchester City : Guardiola n'a pas digéré l'élimination contre l'OL

Pep Guardiola a largement évoqué l'élimination subie face à l'Olympique Lyonnais lors de la précédente édition de la Ligue des Champions alors que Manchester City va entamer une nouvelle campagne face au FC Porto, mercredi soir.
Manchester City, en dépit de millions d'euros dépensés sur le marché des transferts de façon quasiment continue, ne parvient pas à s'établir dans la hiérarchie des meilleures équipes européennes lorsqu'il s'agit d'atteindre le stade des demi-finales de la Ligue des Champions. C'est la meilleure performance de l'histoire du club anglais, réalisée à l'époque sous la direction de Manuel Pellegrini (avec une élimination face au Real Madrid, en 2016).


Lors du Final 8 de la dernière édition, c'est face à l'OL de Rudi Garcia que Manchester City avait concédé une lourde défaite (3-1) pour une élimination en quart de finale du tournoi. Et Pep Guardiola y pense encore, lui qui estime avoir été coupable dans cette désillusion. "C’était un moment compliqué, je me sens responsable de la défaite. Le club et les joueurs ont tout donné, je me sens responsable de ne pas avoir atteint nos objectifs. Nous devons accepter la réalité, nous n’étions pas assez bons. Nous n’avons pas mal joué. Nous avons bien joué, nous avons eu notre chance, mais nous avons fait des erreurs qui, dans cette compétition, vous empêchent d’aller plus loin", a expliqué l'ancien entraîneur du FC Barcelone.

Manchester City n'a pas été au niveau de la compétition, selon Guardiola


Conscient des limites de son équipe au moment de répondre à l'intensité exigée par la Ligue des Champions, l'entraîneur ne veut toutefois pas baisser les bras dans la quête du Graal. "Nous n’avons pas joué au niveau qu’il faut pour se qualifier dans cette compétition. Il faut l’accepter, avec humilité, accepter les mauvais moments. L’accepter est la meilleure manière de progresser. Et accepter un nouveau défi, la saison débute, tout repart à zéro, il faut réessayer. Je me sens mal vis-à-vis des joueurs. C’est une nouvelle chance, une nouvelle opportunité, et nous chercherons à la saisir, dès demain."


Double vainqueur de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone, en tant qu'entraîneur, en 2008-2009 et 2010-2011, Guardiola n'a plus atteint la finale de la compétition depuis neuf ans. Dans le groupe C de la Ligue des Champions 2020-2021, le club anglais sera avec le FC Porto, l'Olympique de Marseille et l'Olympiakos.

🔴PSG - Manchester United: les compositions officielles

Idrissa Gueye - PSG vs Manchester United Copyright -AFP
Finaliste de la dernière édition, le PSG retrouve la Ligue des Champions UEFA ce mardi (19h gmt) avec la réception de Manchester United et ce, à l'occasion de la 1ère journée de la phase de poules. Découvrez les compositions officielles des deux équipes.

>> Suivez le choc PSG vs Manchester United en direct

Pour ce premier grand rendez-vous européen, le technicien parisien Thomas Tuchel est contraint de se passer des services de plusieurs de ses éléments majeurs à l’image de Mauro Icardi, Marco Verratti, Juan Bernat ou encore Thilo Kehrer et Leandro Paredes, tous à l’infirmerie. Tuchel aligne ainsi son équipe dans un 4-3-3 offensif avec la nouvelle recrue Danilo Pereira qui sera associé à Ander Herrera et le guerrier sénégalais Idrissa Gana Gueye au milieu de terrain. Le redoutable trio Mbappé, Neymar et Di Maria mènera l'attaque parisienne. A lire aussi >> Ligue des Champions: les chiffres à connaître avant PSG - Manchester United En face, le coach mancunien, Ole Gunnar Solskjaer, doit composer avec les absences de son pilier défensif ivoirien Eric Bailly mais également de Harry Maguire et Mason Greenwood, blessés. Pas de retrouvailles également pour Edinson Cavani. La superstar uruguayenne, anciennement au PSG, a rallié les rangs de Manchester United lors du dernier jour du mercato d’été, mais est trop juste physiquement pour participer à la joute européenne.

Ci-après les compositions officielles des deux équipes :

PSG : Navas - Florenzi, Diallo, Kimpembe, Kurzawa - Herrera, Pereira, Gueye - Di Maria, Mbappé, Neymar. Manchester United : De Gea - Tuanzebe, Lindelöf, Shaw - Wan-Bissaka, McTominay, Fred, Telles - Fernandes (c) - Rashford, Martial.