Premier League : Dans le sillage de Pogba, United brille

Copyright : Panoramic
Grâce à un super Paul Pogba, Manchester United s'est largement imposé sur la pelouse d'Aston Villa (0-3). Avec ce succès, le collectif mancunien s'affirme comme l'équipe en forme de la Premier League.
Si les amoureux de Manchester United doivent ramasser des miettes ces dernières années, ce que propose la bande à Ole Gunnar Solskjaer depuis la reprise ressemble à un festin. Avoir quelques certitudes change tout, dans la vie d'une équipe. Man United le constate à chacune de ses sorties, où la qualité de ses individualités va de pair avec des nouveaux circuits toujours plus huilés.

Pogba, la renaissance


Pour les individualités, commençons par Paul Pogba, justement. Le champion du monde avait déjà démontré que son absence longue durée n'avait rien altéré de son immense talent. Lorsqu'il prend du plaisir, le leader technique de cette équipe reste une référence mondiale à son poste. Ce jeudi, "la pioche" a couronné une copie très consistante par un but plein de classe, d'une frappe imparable en seconde période (0-3, 58e). Actif dans le jeu, si facile, Pogba a noué une complicité très prometteuse avec Bruno Fernandes, l'autre homme fort du milieu.

Le Portugais enchaîne lui aussi les prestations remarquées. Son corner bien botté avait amené le but de Pogba, mais c'est lui, bien avant cela, qui a débloqué la situation en première période sur un penalty qu'il avait lui-même provoqué avec un zeste de vice (0-1, 27e). Dans les individualités, toujours, comment ne pas citer Mason Greenwood ? C'est un nom à retenir, vraiment. Ce garçon a de l'or dans les pieds. Le jeune Anglais de 18 ans a fait le break sur un mouvement splendide qu'il a conclu d'une frappe pleine d'assurance après un une-deux victorieux avec Anthony Martial (2-0, 45e+5).

Dans une forme remarquable lui aussi, Martial aurait pu participer à la fête mais l'ancien Monégasque a trouvé la barre (61e), après que Marcus Rashford ait vu son but refusé logiquement suite à une position de hors-jeu de Pogba (56e). Bref, United a déroulé offensivement. Derrière, tout n'a pas été parfait. En début de match, notamment, où Villa aurait pu ouvrir le score lors de son premier temps fort, par Grealish (18e) ou Trezeguet, dont le tir s'est écrasé sur le poteau (22e). Mais une fois cet orage passé, la machine s'est mise en route. Et les hommes de Solskjaer ont pu passer une soirée relativement agréable. Grâce à ce succès, United, cinquième, recolle à un petit point de Leicester. La ligne d'arrivée est encore lointaine, mais les grandes oreilles de la Ligue des champions se dessinent à l'horizon...
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Espagne : Le beau message de Messi pour Casillas

Alors qu'Iker Casillas a confirmé ce mardi son départ à la retraite, Lionel Messi a salué l'ancien capitaine du Real Madrid avec un message émouvant.
Parce qu'ils incarnent les deux institutions fortes du pays, Lionel Messi et Iker Casillas étaient avant tout rivaux. Mais ils l'étaient dans les règles de l'art. Le numéro 10 du FC Barcelone n'est pas resté sans réaction suite à l'annonce de l'ancien gardien du Real Madrid, qui a confirmé ce mardi vouloir raccrocher les crampons. Dans des propos accordés à AS, Messi a tenu à lui adresser un petit mot.

"C'était vraiment difficile de t'avoir comme adversaire"


"Iker prend sa retraite aujourd'hui, mais cela fait bien longtemps qu'il est entré dans l'histoire du football. Non seulement parce qu'il était une référence en Liga, mais aussi parce qu'il a réussi à tout gagner au niveau international, a déclaré le natif de Rosario. Tu étais un gardien spectaculaire. C'était vraiment difficile de t'avoir comme adversaire, mais avec le recul, je pense aussi que cette belle rivalité nous a obligés à nous surpasser à chaque fois que nous nous sommes affrontés."

Explosions à Beyrouth : Le monde du football rend hommage aux victimes

Explosions à Beyrouth Copyright -OFC
Ce mardi à Beyrouth, une double explosion a fait des milliers de blessés et plusieurs morts. De nombreux clubs, comme des joueurs, ont tenu à rendre hommage aux victimes.
Ce mardi, une double explosion a secoué Beyrouth, et plus précisément le secteur du port de la capitale libanaise. Selon un bilan provisoire du ministère de la santé libanais publié à 21h45, la double explosion a fait au moins 50 morts et 2 750 blessés. Ainsi, une journée de deuil national a été décrété mercredi.


La L1 mobilisée, comme le Barça ou Manchester United









Par la suite, plusieurs clubs ou joueurs ont exprimé une solidarité envers les victimes de l'explosion. Le PSG a ainsi commenté : "Nos pensées vont vers les victimes de l’explosion qui a touché la ville de Beyrouth." Kylian Mbappé, lui, a écrit : "Toutes mes prières vont aux victimes de cette explosion à Beyrouth."







Marseille a lui aussi tenu à réagir face à l'ampleur de ce drame. "L'Olympique de Marseille tient à apporter son soutien au peuple libanais et à ses supporters de Beyrouth touchés par ce drame", adressant donc un message envers sa communauté présente au pays.

L'émotion forte a été partagée par de nombreux clubs de Ligue 1 (Saint-Étienne, l'Olympique Lyonnais, Montpellier...), mais également des clubs étrangers, par exemple le FC Barcelone ou Manchester United. Le club anglais a indiqué : "Nos pensées et nos prières vont à toutes les personnes touchées par la récente explosion à Beyrouth, au Liban."

PSG : Quel onze de départ pour le match amical face à Sochaux ?

Pour sa dernière rencontre de préparation avant le retour de la Ligue des Champions, le PSG reçoit Sochaux ce mercredi à huis clos au Parc des Princes. L'occasion pour Thomas Tuchel de faire les derniers réglages.
Un dernier tour de chauffe avant le grand départ. C'est l'idée de ce PSG-Sochaux. Les joueurs du Paris Saint-Germain vont accumuler quelques minutes supplémentaires à une semaine de leur huitième de finale de Ligue des champions face à l'Atalanta. Ce match amical contre le FC Sochaux-Montbéliard n'était initialement pas prévu, mais il a été rajouté au calendrier des Parisiens. Il ne sera pas totalement dénué d'enjeux. Collectivement, la bande a Tuchel a l'occasion de parfaire sa condition athlétique et de peaufiner un peu plus ses automatismes, notamment dans l'animation offensive.

Bernat de retour, la paire brésilienne Thiago Silva - Marquinhos ménagée


Quelques cas personnels pourraient concentrer les attentions, à commencer par celui de Juan Bernat. Très attendu, le latéral gauche espagnol n'a toujours pas rechaussé les crampons depuis la reprise du football. Débarrassé de ses problèmes physiques, il devrait être titulaire ce mercredi et retrouver des sensations. Mauro Icardi, lui, cherchera à retrouver une confiance quelque peu effritée lors des finales de coupes nationales. Thomas Tuchel devrait laisser certains joueurs au repos, parmi lesquels Marquinhos et Thiago Silva. Il pourra en revanche compter sur le retour de Colin Dagba, en plus de Juan Bernat.

L'équipe probable du PSG contre Sochaux : Navas - Dagba, Diallo, Kimpembe, Bernat - Paredes, Verratti, Gueye - Sarabia, Icardi, Neymar

Championship : Fulham s'offre Brentford et retourne en Premier League

Ce mardi soir, à Wembley, Fulham a dominé Brentford (2-1, ap) en finale des playoffs de Championship et retrouve la Premier League seulement un an après leur descente.
Fulham est de retour en Premier League ! Au bout d’une longue et harassante saison (49 matches joués), le club londonien a obtenu son ticket pour l’étage supérieur. Les Cottagers sont remontés un an seulement après leur descente en remportant les playoffs à Wembley. Après s’être défaits de Cardiff City en demi-finale, ils ont pris le dessus sur Brentford en finale ce mardi (2-1, ap). Face aux voisins londoniens, la différence ne s’est faite qu’en prolongation grâce à un doublé du défenseur Joe Bryan.

Joe Bryan, ce héros


Le latéral gauche a délivré la bande à Scott Parker en trouvant la faille sur un coup-franc de 40 mètres. Personne ne s’attendait à ce qu’il frappe son coup de pied arrêté directement. Tous les Bees ont été pris au dépourvu, y compris le gardien de but David Raya. L’Espagnol a laissé une bonne partie de sa cage à découvert et il en a été sévèrement puni (1-0, 105eme). Un coup dur dont sa formation ne s’est pas remise, même s’il restait un quart d’heure à jouer après. Renversant lors de son précédent match contre Swansea, Brentford a dû cette fois baisser pavillon et abandonner ses rêves d’accession. En fin de partie, l’équipe de Thomas Frank prenait même un deuxième de la part de Bryan (106eme). La réduction du score de Dalsgaard à la 124eme restera anecdotique.



Fulham l’a donc emporté après 120 minutes de jeu. Mais ce succès était tout sauf galvaudé. En termes d’occasions franches, c’est l’équipe qui s’est montrée la plus dangereuse. Avant que Bryan ne sort de sa boite, Kebano (48eme) et Reid (59eme) avaient déjà failli ouvrir le score. Côté opposé, seul Watkins (72eme) a réussi à s’offrir une opportunité digne de ce nom. La formation la plus méritante l’a donc emporté.

Ligue des champions : le Real Madrid, un roi en péril

Vainqueur de la Ligue des champions à treize reprises, le Real Madrid n'est pas dans la meilleure position possible avant une rencontre décisive face à Manchester City, vendredi en huitième de finale retour de la compétition.
Le Real Madrid a enfin su gagner le tournoi de la régularité après une attente longue de 3 ans. Sacré champion d'Espagne pour la 34ème fois de son histoire, le club merengue, sous la direction de Zinédine Zidane, a pris le meilleur face au Barça à l'échelle nationale en cet exercice 2019-2020. Ce n'était pas la chose la plus aisée à réaliser, alors que l'équipe était située à deux points derrière le club catalan lors de la reprise de la Liga. Grâce à une défense très efficiente (25 buts encaissés cette saison), et une certaine efficacité au moment de gérer ses avantages, le club s'est hissé au sommet du championnat.



En Ligue des champions, le Real est dos au mur, comme rarement depuis ces dernières saisons. Triple vainqueur de façon consécutive en 2016, 2017 et 2018, l'équipe était tombée contre l'Ajax la saison passée. Lors de cette campagne européenne 2019-2020, le Real Madrid était dans un groupe à sa portée, en compagnie du PSG, du Club Bruges, et de Galatasaray. Au classement, le club merengue a terminé second de son groupe (11 points), à 5 unités du PSG, les deux équipes se qualifiant pour la suite du tournoi.

Sans Ramos, mais avec un Benzema en feu, le Real Madrid jouera sous pression


Lors du huitième de finale aller face à Manchester City, disputé le 26 février en Espagne, le Real s'était incliné (2-1) malgré un but d'Isco face à des réalisations de Gabriel Jesus et Kevin de Bruyne. Sergio Ramos ayant été expulsé, le club devra faire sans son emblématique capitaine vendredi, lors du huitième de finale retour (21h). Et en pensant au potentiel offensif des joueurs de Guardiola (102 buts marqués en 38 matches de Premier League cette saison), il y a de quoi avoir des craintes du côté des supporters madrilènes.

La force principale du Real sera son expérience dans la compétition. Habitué des soirées de C1, le club madrilène n'a que rarement déçu dans la compétition. Pep Guardiola, lui, n'a d'ailleurs cessé de le rappeler quand il était interrogé sur cette rencontre. "D'abord, nous devons jouer contre le Real Madrid. Si nous pensons au prochain tour, les rois de la compétition vont nous expulser. Il n'y a personne à Manchester City qui connaît le Real Madrid aussi bien que moi. Je sais comment nous devons jouer", avait notamment commenté l'ancien entraîneur du Barça.

Sans son leader, Sergio Ramos, en défense centrale, le Real Madrid pourra compter sur le leader de son attaque, Karim Benzema, rayonnant dans de nombreuses rencontres et qui a été élu meilleur joueur de la saison en Liga par les supporters. Auteur de 26 buts et 11 passes décisives, l'ancien élément de l'OL s'était montré concentré sur le défi face à Manchester City.

"Je trouve l’équipe bien. La Ligue des champions arrive, nous savons que c’est un match important que nous devons gagner. Je me sens très bien et nous allons préparer de la meilleure des manières la rencontre contre Manchester City", avait-il indiqué. Zinédine Zidane et l'ensemble des supporters madrilènes peuvent espérer le voir dans une grande forme afin de tenter de renverser une situation compromise pour le roi de la Ligue des champions.