OM : Les confessions de Bernard Tapie

Copyright : Panoramic
L'ancien président de l'Olympique de Marseille, Bernard Tapie, a accordé un entretien à France Football, dans lequel il évoque notamment l'actualité chaude de son ancien club.
[/EMBED]

Qui de mieux que Bernard Tapie pour évoquer un potentiel rachat de l'Olympique de Marseille ? Alors que l'ancien président du club de rugby de Toulon Mourad Boudjellal a annoncé qu'un fonds d'entreprise émanant du Golfe avait déposé une offre de rachat, l'ex-président emblématique de l'OM a exprimé son point de vue dans un long entretien accordé à France Football. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'homme d’affaires en connaît un rayon sur le sujet.

"Le mec que les footballeurs vont respecter et écouter, c'est celui qui signe leurs chèques"


Bernard Tapie a notamment dévoilé ce qui est, selon lui, le facteur essentiel pour réussir dans la cité phocéenne. "Il y a une condition, c'est de bien comprendre le football à Marseille. C'est-à-dire comprendre que les joueurs ne respectent que deux choses : l'argent et les grands noms. Pour ce qui est du blé (de l'argent), cela signifie qu'au fond, le vrai mec que les footballeurs vont respecter et écouter, c'est celui qui signe leurs chèques, pas le président délégué ou je ne sais qui. Ensuite, le truc qui peut impressionner ces mêmes joueurs, ce sont les icônes qui les ont faits rêver quand ils étaient gamins. C'est pour ça que quand j'ai repris l'OM, j'ai fait venir Michel Hidalgo, Gérard Banide, Alain Giresse, Jean Tigana... Donc, il est indispensable de savoir s'appuyer sur l'histoire du club, l'histoire du jeu. C'est important pour poser des fondations. Ensuite, il faut s'inscrire dans la culture propre à Marseille."

"Le deuxième nom français le plus connu à l'étranger après Paris, c'est Provence"


« Si je devais conseiller un investisseur ? Ah les mecs, vous avez de ces questions (rires). Tout ce que je sais c’est que, contrairement à d’autres clubs, il y a un ancrage régional très fort, a continué Tapie. D’ailleurs, vous ne le savez peut-être pas, mais le deuxième nom français le plus connu à l’étranger après Paris, c’est Provence. Et avec la décentralisation et l’autonomie de plus en plus grande des régions, il y a fort à parier que la région PACA va être tout en haut. Oui, je pense qu’en termes de développement, ça va faire très mal. Et si les investisseurs comprennent cela, alors l’OM peut vraiment s’inscrire dans ce mouvement. »

Ce n'est pas la première fois que Bernard Tapie s'exprime sur ce sujet. Récemment, l'ancien président de l'OM avait déjà affiché son enthousiasme quant à la possibilité de voir Mourad Boudjellal prendre les commandes. "Il faut un taulier et il est de cette trempe. Croyez-moi sur parole, il saura faire, avait-il indiqué pour Nice-Matin. On ne peut pas dire que c’est un inconnu dans la région. Il a démontré ses compétences pour diriger un club de sport. Franchement, ça ne serait pas une mauvaise nouvelle. Il va y arriver. Mais qu’il fasse gaffe quand même. Car s’il reprend Marseille, je reprends le Sporting Toulon !". 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cameroun : le chef de l’Etat offre 22 maisons aux héros du Mondial 90

Le chef de l'Etat camerounais Paul Biya vient d’ordonner la mise à disposition de 22 maisons modernes au profit des joueurs présents à la Coupe du monde d’Italie 1990.

Selon certaines indiscrétions, il s’agit d’une promesse qui a été faite par le président camerounais à la bande à Roger Milla depuis fort longtemps. Le dossier aurait été rouvert au lendemain du décès il y a quelques jours de Stephen Tataw, défenseur et capitaine des Lions Indomptables à cette édition du Mondial de football.

A lire aussi >> Hommage : Diego Maradona salue la mémoire de Tataw Stephen

Notons qu’en Italie 1990, le Cameroun avait terminé en quarts de finale, devant ainsi le premier pays africain à réaliser une telle performance.

Le Covid-19 agace Oyongo Bitolo et Montpellier

En raison d’un cinquième cas de Covid-19 déclaré dans le groupe, Montpellier et Ambroise Oyongo Bitolo ont déjà dû annuler deux matchs amicaux.

La préparation de la saison ne se passe pas comme prévue pour Ambroise Oyongo et son club, Montpellier Hérault Sport Club. Le MHSC est (presque) dans la tourmente. La faute à l’épidémie de coronavirus qui a déjà touché cinq joueurs au sein de l’effectif de Michel Der Zakarian. Le match amical prévu ce samedi contre Clermont Foot 63 est annulé. «Par mesure de précautions sanitaires, le MHSC, Clermont Foot 63 et le club de Millau ont pris la décision, à regret, d’annuler le match amical prévu ce samedi 8 août à Millau», a annoncé le club montpelliérain. Deux jours avant cette annonce, Ambroise Oyongo et ses coéquipiers n’avaient pas pu jouer un autre match amical contre l’Olympique de Marseille. Du coup, le défenseur camerounais, ses coéquipiers et tout le staff seront testés comme ce vendredi matin. Et déjà, le Lion Indomptable tient à rassurer. «Je ne suis ni positif au Covid-19 ni en quarantaine. Je vais bien et je m’entraîne normalement avec le groupe. Je me prépare avec le groupe pour retrouver les terrains de Ligue 1 très bientôt. Merci pour vos messages», a-t-il publié sur les réseaux sociaux.

Inter Milan : Sanchez veut "gagner quelque chose avec ce club"

Alors qu'il va rester en Lombardie sous le maillot de l'Inter Milan, Alexis Sanchez n'a pas caché sa joie et veut gagner un titre avec le club italien.
Après une saison en prêt à l'Inter Milan, Alexis Sanchez va rester en Lombardie comme l'a confirmé Manchester United, son ancien club. "Tout le monde à Manchester United souhaite à Alexis Sanchez le meilleur dans sa future carrière alors qu'il rejoint l'Inter Milan pour un transfert permanent", a expliqué le club anglais au sujet du chilien. Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de l'Inter Milan, le joueur a adressé un message aux supporters du club italien.

Alexis Sanchez affirme sa faim de gagner




"Bonjour les fans de l'Inter. Je suis très, très heureux de rester ici avec vous. Je pense que j'avais ce désir de rester ici parce que j'ai trouvé une famille, un staff et on a tous hâte de se battre et de gagner quelque chose pour ce club. J'ai faim et je veux gagner quelque chose, c'est pourquoi je suis si heureux d'être ici, avec vous, pour gagner quelque chose", a affirmé l'ancien joueur du Barça.


Alexis Sanchez avait rejoint le club italien via un prêt d'une saison en août 2019 et a fait 29 apparitions pour l'Inter, marquant quatre buts. L'ancien joueur d'Arsenal est désormais engagé avec les Lombards jusqu'en 2023.

Ligue Europa : Le Final Eight est complet

On connaît désormais toutes les affiches du Final Eight de Ligue Europa, après les dernière qualifications de Bâle et Wolverhampton.
Après les qualifications du FC Séville et du Bayer Leverkusen un peu plus tôt dans la soirée, Wolverhampton et le FC Bâle ont également composté leur ticket pour les quarts de finale de cette Ligue Europa.

Bâle a passé une soirée tranquille


La mission de Bâle était aisée après le large succès de la formation suisse à Francfort lors de la première manche (3-0). L'Eintracht n'a pas trouvé les ressources physiques et mentales pour renverser la situation. Dans une situation confortable, Bâle s'est attelé à bien gérer son avantage, avant de s'imposer pour la forme en fin de match grâce à un but de Fabian Frei (1-0, 88e).

Wolverhampton a tremblé


Les Wolves, de leur côté, ont connu une soirée un peu plus animée contre l'Olympiakos après le score de parité entre les deux équipes à l'aller (1-1). Le buteur attitré Raul Jimenez a rapidement débloqué la situation sur penalty (1-0, 8e s.p.), mais l'Olympiakos a eu les situations pour refaire surface. L'ancien Dijonnais Bobby Allain, titulaire dans les buts du Pirée, s'est illustré à plusieurs reprises en seconde période après avoir été malheureux sur l'action amenant le penalty. En face, Rui Patricio a aussi répondu présent sur les opportunités nettes de l'Olympiakos. Les Wolves ont conservé leur précieux avantage jusqu'au coup de sifflet final.

LDC - Lyon : Toko-Ekambi dans le groupe qui affronte Juventus

Karl Toko-Ekambi avec Lyon Copyright -AFP

L’attaquant camerounais de l’OL Karl Toko-Ekambi fait partie des 24 joueurs retenus pour le match retour des 1/8es de finale de la Ligue des champions de vendredi face à la Juve.

Karl Toko-Ekambi est à Turin. L’attaquant camerounais a rejoint la ville italienne ce jeudi avec ses coéquipiers de l’Olympique Lyonnais. Le Lion Indomptable et les siens affrontent en effet Juventus ce vendredi. Ce sera dans le cadre du match retour des huitièmes de finales de la Ligue des champions. Au match aller en France, le club rhodanien s’est imposé 1-0 devant son public.

Objectif : se qualifier

A Turin, Karl Toko-Ekambi et l’Olympique Lyonnais se battront pour valider leur ticket pour Lisbonne, la ville qui accueillera le Final 8 de la compétition. «Ce sera un match particulier demain, a indiqué le capitaine de l'OL, Memphis, en conférence de presse. On va tout donner pour obtenir la qualification. On a été bons contre le PSG. On a fait un bon match… Je vais essayer de donner le meilleur de moi-même. Je n’ai pas joué le premier match mais l’équipe a très bien joué avec un stade plein». Le groupe de Rudi Garcia est au complet. «Aucun forfait à signaler. Tout le monde est disponible pour ce grand rendez-vous à l'image de Youssouf Koné et Ciprian Tatarusanu, qui n'avaient pas pu participer à la finale de Coupe de la Ligue il y a une semaine. A noter aussi les présences des jeunes Sinaly Diomande et Melvin Bard», informe le club sur son site internet.