National 1 : Dunkerque reste aux commandes malgré son nul

Copyright : Panoramic
Dunkerque a gardé les commandes du National 1 malgré son match nul sur le terrain de Villefranche. Pau est son dauphin. Retrouvez tous les résultats de la 9eme journée.
NATIONAL 1 / 9EME JOURNEE
Vendredi 27 septembre 2019
Villefranche - Dunkerque : 0-0
Bastia-Borgo - Quevilly Rouen : 3-2
Le Puy - Lyon Duchère : 1-2
Pau - Ajaccio GFC : 4-0
Laval - Bourg-en-Bresse Peronnas : 0-1
Avranches - Béziers : 1-1
Concarneau - Red Star : 2-1
Créteil - Toulon : 1-1
Boulogne - Cholet : 1-2

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

L’OM passe sans briller face à Granville / Coupe de France (1/16e de finale)

Le mois prochain, l’Olympique de Marseille prendra part aux huitièmes de finale de la Coupe de France. Les hommes d’André Villas-Boas ont rempli leur mission en prenant le dessus sur Granville, mais au-delà de la qualification il n’y aura pas grand-chose à retenir de cette sortie. Brouillons aux avant-postes, les Provençaux ont longtemps été tenus en échec et ce n’est qu’en supériorité numérique qu’ils ont réussi à se détacher à la marque. Leurs opposants leur ont mené la vie dure, et ils sont à féliciter pour la copie livrée. Le score final de 0-3 parait même trop sévère au vu ce que Granville aura affiché comme vertus mentales et qualités collectives face au deuxième de la Ligue 1.

Les Marseillais ont longtemps buté sur un mur


Les Olympiens ont totalement dominé la première période de cette rencontre, mais sans parvenir à trouver la faille devant. Ils ont essayé, souvent même, mais se sont heurtés à un portier en état de grâce, en la personne de Jeffrey Baltus. Sur sa ligne, ce dernier a multiplié les parades, intervenant avec brio contre Dimtri Payet (26e), face à Boubacar Kamara (30e) et aussi devant Maxime Lopes (37e). Et les fois, où il n’a pu attraper le cuir, il a pu compter sur le manque d’efficacité des Marseillais. Valentin Rongier (23e) et Payet (29e) ont notamment manqué d’attraper le cadrer alors qu’ils étaient en position favorable pour conclure.

A l’image de ce qu’ils ont fait lors du précédent tour contre Trélissac, les Phocéens ont donc eu du mal à matérialiser leur domination. Leurs adversaires normands ne les y ont pas aidés non plus, en défendant corps et âme et avec beaucoup de solidarité. Ils ont continué à le faire en deuxième mi-temps, subissant un peu moins, même si Baltus a eu à effectuer d’autres sauvetages contre successivement Kevin Strootman (54e), Valère Germain (70e) et Dario Benedetto (75e).

À dix, Granville a fini par s’écrouler


Granville a tenu le choc, mais il ne pouvait le faire avec un homme en moins. Et, malheureusement pour eux, le match a basculé avec l’expulsion de leur avant-centre William Sea. À un quart d’heure de la fin, ce dernier s’est rendu coupable d’un excès d’engagement. Et la sanction fut double puisqu’immédiatement après ce rouge, Marseille parvenait à débloquer la situation. Profitant de ce moment de flottement chez leurs opposants, les visiteurs ont multiplié les passes à l’entrée de la surface avant qu’Alvaro Gonzalez n’ait réussi à faire mouche d’une frappe à bout portant (77eme). Ça faisait 0-1, et il n’y avait dès lors plus de doute quant à l’issue de cette rencontre.

À sept minutes de la fin, les Marseillais ont plié les débats par l’intermédiaire de Nemanja Radonjic (84e). Le Serbe a fait trembler les filets d’un tir du gauche suite à un dribble à la Ronaldo. Un coup de semonce qui a définitivement enterré l’équipe de Johan Gallon, battue ensuite une troisième fois dans le temps additionnel sur un tir enroulé de Dimitri Payet de l’extérieur de la surface (92eme). Granville a donc fini par craquer, mais il n’aura pas à rougir de sa prestation. Loin s’en faut. Les pensionnaires du National2 ont livré un visage plus qu’honorable avant ce terrible tournant qui leur a fait si mal. S’ils étaient restés à onze, qui sait ce qu’ils auraient pu réaliser, surtout qu’ils eu les opportunités de faire la différence avec des tentatives non converties d’Akueson (39e) et de Blondel (78e).

Mourinho (Tottenham) cherche un remplaçant à Harry Kane

Privé de Harry Kane jusqu’au mois d’avril, le manager des Spurs, José Mourinho, a admis qu’il cherchait à recruter un avant-centre.
Au début du mercato hivernal, José Mourinho et son club de Tottenham ont fait savoir qu’ils ne cherchaient pas particulièrement à se renforcer en ce mois de janvier. La donne a depuis changé en raison de la longue indisponibilité de Harry Kane. Touché à la cuisse, ce dernier ne reviendra pas avant avril. Les pronostics les moins optimistes laissent même craindre une absence de ce dernier à l’Euro 2020. Evidemment, devant cette importante défection, les Londoniens ne pouvaient pas rester les bras croisés. « Oui, on a besoin d’un attaquant. Mais cela doit être un transfert positif pour nous. Ce n'est pas facile, mais nous essayons de faire venir ce type de joueur à l'équipe », a avoué Mourinho.

Mourinho réagit aux rumeurs


Dans la presse anglaise, de nombreux noms ont circulé comme potentiels renforts pour les vice-champions d’Europe, dont ceux du Polonais Krzystof Piatek (Milan) ou du Parisien Edinson Cavani. The Special One a été prié par les journalistes de démêler le vrai du faux. Il ne l’a pas fait, mais a assuré : « On entend beaucoup de noms, mais je pense que la majorité viennent de l'entourage des joueurs qui cherchent à caser leurs clients sur le marché. »

Dortmund : Alcacer écarté

Dans le groupe de Dortmund pour ce week-end, on ne retrouve pas l’attaquant espagnol Paco Alcacer.
Les jours de Paco Alcacer au Borussia Dortmund seraient-ils comptés ? C’est ce qu’on pourrait en déduire à la lecture des nouvelles qui émanent de l’Allemagne. L’attaquant espagnol n’a pas été retenu par Lucien Favre pour participer au match de reprise de la Bundesliga contre Augsbourg (samedi, à 15h30). Vu que le joueur ne souffre d’aucun pépin physique, cette absence a de quoi alimenter les rumeurs de départ le concernant.

Favre aurait sanctionné Alcacer


Contrairement à ce qui avait été le cas lors de la précédente campagne où il avait empilé les buts, l’ancien joueur de Valence a beaucoup plus de peine à être performant cette saison (seulement 11 matchs joués et 5 buts marqués). Des bruits ont laissé suggérer que le BVB ne compte plus sur lui, surtout après l’acquisition du buteur norvégien Erling Haaland. Toutefois, il n’y a pour l’instant rien de concret en vue d’un transfert. Par ailleurs, si l’on se fie à Bild, son absence lors du prochain match est plutôt due au fait qu’il ne s’est pas montré suffisamment impliqué lors des dernières séances d’entrainement.

Liverpool : Klopp s'en prend à la CAN 2021

L'entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp a critiqué les dates de la CAN 2021.
La CAF a décidé cette semaine de reprogrammer sa compétition phare en plein hiver à partir de 2021. Une décision importante et qui a fait grincer beaucoup de dents, notamment auprès des grands clubs européens. Ce vendredi, Jurgen Klopp, le manager de Liverpool, s’est engagé dans un long monologue pour pester contre ce rétropédalage des instances africaines, mais aussi et surtout pour défendre ses joueurs. « La CAN est de retour au mois de janvier est, pour nous, c’est une catastrophe, a-t-il clamé. De plus, nous n'avons absolument aucun pouvoir, donc si nous disions : « Nous ne les laissons pas partir », le joueur sera suspendu. Comment est-ce possible que celui qui emploie le joueur ne puisse pas décider si le joueur doit rester ou non. » Quatre joueurs de Liverpool pourraient être concernés par cette compétition en deux ans : Mohamed Salah, Naby Keita, Mohamed Salah et Joel Matip.

Klopp avait déjà exprimé par le passé son mécontentement par rapport au nombre important de matches dans le calendrier européen. Il en a même fait son cheval de bataille à l’occasion de la dernière réunion UEFA des entraineurs. L’Allemand déplore fortement le fait que son message et ses mises en garde restent lettre morte. « J’en parle ici aujourd’hui et personne ne m'écoutera, a-t-il regretté. C'est comme si c’était la plus grande perte de temps de l’histoire. Mais, tant que rien ne changera, je continuerai à en parler. Et parce qu'il s'agit des joueurs, pas de moi. Il y a tellement de choses à ordonner, mais tous ces gars-là ne trouvent jamais le temps de s'asseoir autour d'une table et de faire un calendrier général ».

Klopp : « Je ne peux respecter la CAN plus que je ne le fais »


L’ancien entraineur de Dortmund a suggéré comme solution que la CAN ne concerne désormais que les équipes B de l’Afrique. « Au lieu des superstars actuelles, on verra celles de demain », a-t-il justifié. Et à ceux qui oseraient affirmer qu’il manque de respect à ce tournoi et à l’Afrique de manière générale, l’intéressé a préparé sa réponse à l’avance : « Je ne peux pas respecter la CAN plus que ça parce que j’aime cette compétition. Je l'ai beaucoup regardé par le passé. C’est un tournoi très intéressant et on y trouve des joueurs sensationnels. Mais le fait de jouer en Afrique est un problème évident, même si je conçois qu’il est plus logique pour l'Afrique de jouer pendant l’hiver quand le temps est meilleur pour eux. Je l’entends. Le problème c’est pas spécifiquement la CAN, c’est plus général que ça ».

Atlético : Lemar n'est plus dans les plans de son entraîneur

L'ailier français Thomas Lemar n'est plus vraiment dans les plans de son entraîneur. Diego Simeone l'a lui-même reconnu.
Thomas Lemar a un contrat avec l’Atlético Madrid qui court jusqu’en 2023. Mais, il y a peu de chances pour qu’il reste avec les Rojiblancos jusqu’à cette date-là. L’international tricolore n’est plus en odeur de sainteté du côté du Wanda Metropolitano. Il a aussi des touches ailleurs, avec des propositions intéressantes émanant d’Angleterre, et sa direction, au même titre que son entraîneur, ne font rien pour le retenir.

Ce vendredi, en conférence de presse, Diego Simeone a eu à évoquer le cas de l’ancien monégasque. Le coach argentin a fait savoir clairement que le joueur français ne faisait plus partie de ces choix prioritaires et qu’il ne s’opposerait pas à un éventuel départ le concernant. « Il n'a pas répondu aux attentes fixées pour lui, mais nous avons toujours eu les mêmes attentes, a-t-il confié. Elles n’ont pas changé. Aujourd'hui, personne ne sait s’il va rester ou pas. Ses représentants travaillent d’arrache-pied et les clubs opèrent selon leurs besoins. »

Simeone a perdu patience avec Lemar


Lemar avait réalisé une première saison en Liga plutôt encourageante, avant de décliner et perdre notamment sa place de titulaire. Le joueur est-il le seul responsable de cette situation ? Pour "El Cholo", cela ne peut qu’être le cas et il accable même son joueur en indiquant que « Les faits parlent d'eux-mêmes, mieux que les mots. Il est certain qu'il n'a pas pu montrer toutes ses qualités (…) Chaque fois qu'il est disponible, j'ai essayé de le faire jouer. J'ai toujours été enthousiasmé par ses qualités de joueur. » Pour information, en terme de minutes cumulées, Lemar n’a que le 15e temps de jeu de l’effectif rojiblanco.