Mondial U17 : Les Bleuets en toute formalité

Copyright : Panoramic
Grâce à sa victoire contre l’Australie, l’équipe de France est qualifiée pour les demi-finales du Mondial U17. C’est la 5eme fois que les Bleuets se qualifient pour ce stade de la compétition.
Une formalité. Avec des buts de Nathanaël Mbuku (auteur d’un triplé) et Enzo Millot, l’équipe de France n’a fait qu’une bouchée de l’Australie lors des quarts de finale de la Coupe du Monde U17. Portés par la performance XXL de l’avant-rémois, qui a inscrit ses premiers buts de la compétition, les Bleuets de Jean-Claude Giuntini ont validé leur billet pour la suite de la compétition. Les Tricolores ont désormais rendez-vous avec l’Espagne. « C'est une belle victoire, une belle qualification, a indiqué le sélectionneur français dans des propos relayé par nos confrères de L'Equipe. On a marqué le premier but rapidement mais on a tardé à se mettre à l'abri et cela aurait pu engendrer une certaine nervosité. Ce ne fut pas le cas finalement et je suis content du comportement des garçons. Ils n'ont jamais perdu le fil, malgré les occasions manquées, et ils ont continué à être collectif. Ils sont restés calmes avec le souci de produire du jeu. Je suis content... Si ça vous a semblé facile, ça ne l'était pas. Il fait encore très chaud, humide même en soirée. Et il fallait être très concentré car à la perte du ballon les Australiens pouvaient vite se projeter vers l'avant. En quarts de finale, ça sera l'Espagne, un adversaire très difficile qu'on connaît bien et avec laquelle il y a toujours une rivalité spéciale. » La rencontre est programmée lundi prochain au stade Olympico Pedro-Ludovico de Goiâna (20h30).

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Un pasteur ivoirien annonce la mort prochaine de Samuel Eto’o !

Le pasteur Christ Imela Joshua, modérateur de l’église catholique divine consolation, une congrégation pentecôtiste basée à Anono en Côte d’Ivoire, a récemment fait une « prédication » au sujet de la légende camerounaise Samuel Eto’o. Le voyant ivoirien prédit la mort prochaine de la star du ballon rond, Samuel Eto'o ! L’homme de Dieu ne se limite pas à cette annonce. Il estime que l'ex capitaine des Lions Indomptables aura une triste fin similaire à celle de Dj Arafat, star du coupé-décalé, mort tragiquement après un accident de moto en août 2019. « Prions pour Samuel Eto’o fils. Je vois un départ prématuré type Arafat. Amos 3:7 Dieu ne fait rien sans le révélé aux prophètes» écrit Christ Imela Joshua. Une annonce largement critiquée par les Fans de Samuel. A lire aussi sur OFC >>Sorcellerie au sein de la sélection ghanéenne: Boateng fait d’effroyables révélations !

Coup dur pour Drogba dans la course à la présidence de la FIF

Didier Drogba Copyright -AFP
A deux mois des élections de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Didier Drogba vient de recevoir un sacré coup dur, lui qui est toujours en quête d'un parrainage en vain. Le rêve de l'ancien capitaine des Éléphants de devenir le patron de la FIF sera-t-il compromis ? Candidat à ce poste, l'ancien buteur des Blues se trouve en difficulté lui qui devrait avoir le parrainage de l'un des cinq groupements d’intérêt reconnus par la FIF pour que sa candidature soit validée : les anciens joueurs, les arbitres, les entraîneurs, les médecins ou l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI). Après les anciens joueurs et les arbitres qui ont parrainé Sory Diabaté, plutôt que Drogba, c'est un troisième organisme qui tourne le dos à lui. En fait, les entraîneurs et encadreurs sportifs ont décidé de parrainer le candidat Idriss Diallo suite à un vote interne. Diallo a reçu 8 votes contre 2 voix pour Sory et un seul pour Drogba. Que reste pour le buteur historique des éléphants ? Les médecins ou l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI), dont il est membre mais dont le président Cyrille Domoraud milite plutôt en faveur d'Idriss Diallo. Les deux concurrents de Drogba peuvent donc pousser un ouf de soulagement en ayant obtenu un parrainage contrairement à l'ex-Marseillais dont la candidature est encore dans le doute. ice-président de l’AFI, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection ivoirienne va devoir manœuvrer pour avoir le soutien de ses anciens coéquipiers en sélection à l'instar des frères Touré, Yaya et Kolo. L'AFI devrait donner son verdict dans les prochains jours et annoncer son candidat alors que Drogba commence à penser sérieusement de se retirer de la course avant ce verdict qui risque de lui faire beaucoup de mal s'il tourne à sa défaveur. Drogba ne peut maintenant que patienter pour voir si sa candidature sera validée ou pas pour le scrutin final. A lire aussi >> Drogba fait sa première déclaration en tant que candidat

Sauveur du Barça, Luis Suarez dans l'histoire du club

Luis Suarez - FC Barcelone Copyright -Twitter officiel du FC Barcelone
Auteur de l'unique but du derby catalan mercredi soir, Luis Suarez est encore un peu plus entré dans l'histoire du FC Barcelone grâce à cette nouvelle réalisation. Le Barça doit beaucoup à Luis Suarez et pas seulement parce qu'il a marqué l'unique but du derby catalan face à l'Espanyol mercredi soir. Alors que le club blaugrana lui cherche un successeur, le Pistolero uruguayen aux 195 buts sous le maillot barcelonais est devenu le troisième meilleur buteur de la riche histoire de son club derrière Lionel Messi (630 buts) et César Rodriguez Alvarez (232 buts). L'ancien joueur de Liverpool a atteint cette statistique en 278 matches.

Luis Suarez, serial buteur

Suarez a rejoint le FC Barelone depuis Liverpool en 2014, et le joueur de 33 ans est resté une menace constante pour les défenses adverses depuis. Après avoir marqué 25 buts dans toutes les compétitions lors de sa première saison en Espagne, Suarez a inscrit 59 buts en 53 apparitions lors de la campagne 2015-16. Il a réussi plus de 20 buts au cours de chacune des quatre dernières saisons de Liga, lui qui affiche désormais 14 réalisations en championnat en 2019-2020. A lire aussi >> FC Barcelone : Luis Suarez dans l'histoire du club

Sénégal : La saison ne reprendra pas, aucun titre attribué

La Fédération sénégalaise de football a opté mercredi pour l'arrêt définitif de son championnat, interrompu en mars dernier par le Coronavirus.

Changement de cap total au Sénégal sur fond de pandémie de Covid-19. Alors que la Fédération sénégalaise de football s'était prononcée en mai dernier pour une reprise tardive des compétitions sous forme de "play-offs et play-downs", l'instance a fait une volte-face totale mercredi en interrompant définitivement l'exercice 2019-2020. Réunis en comité exécutif, les représentants fédéraux ont opté pour le principe d'une saison blanche, sans attribution de titre, ni montée ni descente, dans aucune des divisions concernées (L1, L2, N1, N2 et Régional). Les deux premiers du classement de l'élite au moment de l'interruption des rencontres, à savoir le Teungueth FC et le Jaraaf ont été désignés pour représenter le Sénégal en Coupes africaines (Ligue des Champions pour les premiers, Coupe de la Confédération pour les seconds).




La prochaine saison démarrera le 31 octobre 2020, a également communiqué l'instance, qui a voté pour le versement de subventions aux équipes différents championnats du pays. Ce changement à 180 degrés fait suite à la fronde persistante de nombreux dirigeants de clubs, très réticents à l'idée de terminer la saison sur la base de la formule envisagée ("play-offs et play-downs") au printemps dernier par la FSF.


RD Congo - Larrys Mabiala : Nonda et Lualua, derrière son choix

Larrys Mabiala (RD Congo) Copyright -AFP
Léopard depuis 2008 et un match contre la France à Marabella, Larrys Mabiala est revenu sur son choix de porter les couleurs de son pays d'origine, alors qu'il était international Français U21. "Le choix de la génération a été un choix logique pour moi car j’ai vraiment été honoré d’avoir reçu cette convocation", a révélé le défenseur des Timbers de Portland, en MLS, dans une interview accordée à Leopardsactu. "Ce qui m’a convaincu est le fait que j’allais avoir l’opportunité d’évoluer avec des joueurs comme Shabani Nonda double brassard et Trésor Lualua", a-t-il ajouté. "Le fait que j’allais me retrouver avec des joueurs que je côtoyais tout le temps comme Christopher Oualembo, Youssouf Mulumbu, ou encore Cedric Mongongu m’avait aussi convaincu et bien sûr la fierté de représenter le pays de mes origines paternelles", a-t-il conclu. A lire aussi >> MLS - Portland Timbers : Larrys Mabiala vu comme un leader de vestiaire