Mondial U17/Cameroun : Libih ne regrette pas d’avoir dit non à Eto’o et Cie

Etienne Eto'o - Cameroun
Limogé au lendemain de l’élimination de l’équipe nationale du Cameroun après trois défaites consécutives en phase de groupes de la Coupe du monde des moins de 17 ans qui se tient au Brésil, le désormais ex-entraîneur des Lionceaux affirme n’avoir aucun regret. Surtout pas en ce qui concerne la non-sélection d’Etienne Eto’o et les cinq autres joueurs de la diaspora, pourtant présents au dernier stage préparatoire à ce tournoi.

« ‪Parler des joueurs de la diaspora serait un peu de trop. Pour moi, les joueurs de la diaspora n’étaient pas au niveau de ceux qui sont là. Je ne pouvais pas outrepasser le décret du Chef de l’Etat. De là à regretter, je dis non. Je pense que les joueurs qui sont là le méritent et sont plus forts », a déclaré Thomas Libih à nos confrères de Allez Les Lions. L’entraîneur avait en effet fait le choix de la « prudence ».

Alors que quitus lui avait été donné par le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) de « constituer et de communiquer à la FIFA la liste définitive des joueurs sans tenir compte de quelque restriction que ce soit », le sélectionneur a botté en touche cette instruction qui l’aurait amené à transgresser un décret signé le 26 septembre 2014 par le président de la République. Et dont l’article 7 alinéa 3 dispose que : « pour les sélections nationales de football U15 (minimes) et U17 (cadets), seuls les joueurs enregistrés dans les compétitions organisées par la Fécafoot peuvent être sélectionnés ».

 
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Ligue 1- Le programme de la 7e journée

Confortable leader de la Ligue (16 points) avec 3 longueurs d’avance sur le deuxième, l’AS Douanes, Teungueth FC reçoit ce samedi à Ngalandou Diouf le Ndiambour (8ème, 7 pts) avec l’objectif affirmé de s’imposer.   Ainsi, les Rufisquois conforteraient leur position en tête du classement et mettraient la pression sur l’AS Douanes qui n’entre en jeu que dimanche, dans un match-piège face à Diambars. Mais, à Rufisque, les Lougatois du Ndiambour voudront frapper un grand coup et rentrer au moins avec le point du nul.   Dans le second match de ce samedi, le Dakar Sacré-Cœur ‘3ème avec 11 points) voudra confirmer son bon début de saison face à un Jaraaf particulièrement instable (9ème, 7 pts). Les « Vert et blanc » surclassés au tour précédent par le Stade de Mbour (1 – 3), éviteront à tout prix un deuxième revers de rang qui pourrait ne pas être sans conséquence pour la suite de la saison.   La 7ème journée de L1 se poursuivra le dimanche 26 janvier avec comme tête d’affiche le derby mbourois, entre deux équipes (Stade, 11ème 7 pts et MPC, 4ème 9 pts) qui sortent toutes deux de victoire.   Samedi 25 janvier à 16h30 à Ngalandou Diouf : Teungueth FC – Ndiambour ; à Amadou Barry : DSC – Jaraaf   Dimanche 26 janvier à 16h30 à Caroline Faye : Stade de Mbour – Mbour PG ; à Aline Sitoé Diatta : Casa Sports – Génération Foot ; à Amadou Barry : AS Douanes – Diambars ; à 17h au stade de Mbao : Gorée – NGB ; à 18h à Lat-Dior : CNEPS Excellence – AS Pikine

Classement des pays africains qui dépensent le plus au Mercato !

Public de la RD Congo Copyright -OFC
La commission des transferts internationaux et des statistiques à la fédération internationale de football (FIFA TMS) a publié son rapport annuel pour 2019 où le championnat de Tunisie occupe le deuxième rang en Afrique au niveau des dépenses pour les transferts avec 2,9 millions de dollars (8 millions de dinars) pour 46 transactions. L'Egypte arrive très loin à la première place avec un total de dépenses pour les transferts de l'ordre de 33,7 millions de dollars (95 millions de dinars) pour 24 transactions. L'Afrique du Sud complète le podium avec 2 millions de dollars. Arrivent ensuite le Maroc (1,7 million de dollars), l'Angola (0,3 million de dollars) et la République démocratique du Congo (0,2 million de dollars). A lire aussi >> Le Top 20 des équipes les plus prolifiques d’Europe

Le père de Piatek (AC Milan) imite celui de Cavani

L’attaquant polonais Krzystof Piatek n’a pas participé aux derniers matches de Milan. Une mise à l’écart qui n’a pas du tout été apprécié par…son père.
Décidément, la rébellion est à la mode chez les pères des joueurs professionnels. Après celui d’Edinson Cavani, qui avait reproché au PSG de ne pas trop respecter son fils, ce fut au tour de Piatek Sr de taper du poing sur la table. Depuis la venue de Zlatan Ibrahimovic en Lombardie, l’international polonais est réduit à un rôle du remplaçant lors des rencontres de Serie A. Wladyslaw Piatek estime que cette situation n’est pas acceptable. « Kris disputer l'Euro 2020 dans une forme optimale et cela signifie qu'il ne peut pas être un réserviste qui reste sur le banc, mais un joueur qui est régulièrement dans le onze de départ, a-t-il déploré dans un entretien au média polonais Sportowefakty. S'il ne peut pas faire ça à Milan, alors il le fera volontiers ailleurs. Il est sur le marché des transferts en janvier ».

Milan s’oppose à un prêt de Piatek


Milan est en effet prêt à se séparer de Piatek, mais pas à n’importe quel prix. Les Lombards se montrent exigeants pour leur avant-centre. Une situation qui suscite là aussi le mécontentement du père. « De nombreux clubs ont demandé à l’avoir en prêt, mais Milan veut vendre tout de suite pour récupérer l'argent qu'ils ont payé à Gênes il y a un an et réinvestir immédiatement dans d’autres joueurs (…) Je pense que son avenir se décidera lors des derniers jours du mercato », a-t-il confié. À noter que le nom de Piatek a été cité du côté de Crystal Palace et de Tottenham. Après une première saison plutôt séduisante à San Siro (9 buts en 18 rencontres), l’ex-joueur de KS Cracovie a levé le pied et n’a signé que quatre réalisations durant la campagne en cours de la Serie A.

LDC Afrique : Abdelli et Tougay sur la liste africaine de l'EST ?

Espérance Sportive de Tunis (EST) Copyright -OFC
Après avoir inscrit ses recrues l'attaquant Mohamed Ali Ben Hamouda et le meneur de jeu algérien Abderrahmane Meziane, l'Espérance Sportive de Tunis espère ajouter les noms de Youssef Abdelli et de l'Algérien Mohamed Amine Tougay sur la liste africaine. En effet, la Confédération africaine vient de prendre une mesure exceptionnelle qui autorise les clubs encore en lice à remplacer sur la liste continentale quatre joueurs par quatre autres nouveaux. A condition que les quatre joueurs qui quittent la liste n'aient pas disputé une seule minute dans les compétitions organisées par la CAF. Mise en garde réitérée Brahima Ouattara, l'avant-centre ivoirien sera confirmé à la pointe de l'attaque de l'EST contre Raja Casa, samedi 25 janvier (20h) au stade de Radès pour le compte de la 5e journée de la Ligue des champions d'Afrique. Par ailleurs, une nouvelle fois, le comité directeur de l'EST a prévenu ses supporters contre le jet de fumigènes ou de projectiles qui pourraient coûter cher à leur club favori. L'EST se trouve sous l'effet d'une suspension de deux matches à huis clos avec sursis. De nouveaux débordements inciteraient la CAF à rendre ces sanctions effectives. Le Raja est arrivé Adversaire de l'Espérance Sportive de Tunis, samedi à Radès, le club marocain Raja Casa a débarqué jeudi à Tunis. Le RAC est deuxième de la poule "D" avec 7 points, derrière l'EST (10). A lire aussi >> Espérance de Tunis : Chaâbani et Mbarki seront auditionnés

PSG : une absence plus longue que prévue pour Marquinhos

Marquinhos PSG
Auteur du premier but du PSG à Reims (0-3), Marquinhos a surtout dû céder sa place à vingt minutes de la fin de la rencontre (71eme). Remplacé par le jeune Tanguy Kouassi - qui a lui aussi trouvé le chemin des filets - le défenseur international brésilien se tenait les adducteurs. Et le Paris Saint-Germain a communiqué ce jeudi soir sur sa blessure : Marquinhos devrait être absent 3 semaines. "Marquinhos s’est blessé aux ischios jambiers mercredi soir. Les examens confirment une lésion du biceps fémoral. La durée d’indisponibilité devrait être autour de 3 semaines", a indiqué le club de la capitale dans son point médical publié sur son site officiel. Marquinhos devrait donc être opérationnel pour le huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Borussia Dortmund, programmé le 18 février, mais le timing reste serré pour le Brésilien. Le Paris Saint-Germain devrait communiquer dans les prochains jours sur l'évolution de sa blessure. A lire aussi >> PSG : Pourquoi Marquinhos a prolongé