Mondial Féminin 2019 : 5 choses à retenir de la victoire du Nigéria

Nigéria femmes Copyright -OFC
Le Nigeria s’est relancé, mercredi 12 juin, lors de la deuxième journée des phases de groupe du Mondial féminin de football, en l’emportant face à la Corée du Sud (2-0), qui peut, elle, quasiment dire adieu aux huitièmes de finale.

Avec cette victoire, la meilleure nation africaine respire un peu mieux, malgré sa défaite inaugurale face à la Norvège (0-3). Avec trois points, elle peut encore espérer se qualifier pour les huitièmes de finale.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Les révélations de Djemba-Djemba sur Cristiano Ronaldo

Copyright -OFC
L'ancienne star Camerounaise,Éric Djemba-Djemba, n'a pas brillé avec Manchester United (2003-2005) à cause de son style de jeu ultra agressif. L'ancien Lion Indomptable n'est pas adapté à la Premier League mais il a quant même soulevé un FA Cup avec le club mancunien, en 2004. Durant les deux saisons passés sous le maillot des Red Devils, Djemba-Djemba a côtoyé Cristiano Ronaldo... Pour le Camerounais Ronaldo est un bosseur infatigable, jamais rassasié... "Ronaldo a tout fait! Il arriverait au terrain d’entraînement avant tout le monde. Il était toujours dans le gymnase, la piscine, courir après l’entraînement. Il allait au gymnase tous les jours, faisant des abdos à chaque fois.Il pratiquait ses coups francs tous les jours. Il était au gymnase tous les jours. Il était fou!, Il était toujours obsédé par l’amélioration. Même quand il était à la maison, il travaillait à s’améliorer. Il se concentrerait sur une alimentation saine. Il n’y avait rien dans son style de vie en dehors du football" a confié l'ancien joueur du FC Nantes A lire aussi >> Ghana : Le penalty raté contre l'Uruguay hante toujours Asamoha Gyan

Everton : Digne suivi par Chelsea et City

Les performances de Lucas Digne à Everton ne passent pas inaperçues, puisque Chelsea et Manchester City souhaiteraient recruter l'arrière gauche tricolore.
Auteur de deux saisons convaincantes sous le maillot d’Everton, Lucas Digne aurait tapé dans l’œil des principaux clubs du championnat anglais. Si l’on se fie à ce que rapporte ESPN, l’international tricolore (30 sélections) intéresserait à la fois Manchester City et Chelsea. Le mercato estival ne fait que commencer, les deux cadors pourraient ainsi se livrer une rude bataille pour obtenir la signature de l’ancien parisien. Les responsables des Toffees s’en frottent les mains à l’avance, même si garder cet élément performant dans leurs rangs ne serait pas pour leur déplaire.

Digne vers un retour au-devant de la scène


Initialement, les Eastlands et les Blues avaient dans leur viseur un autre latéral gauche, en l’occurrence Ben Chilwell. Or, le prix de ce dernier a été jugé trop élevé. Leicester City ne compte pas libérer son protégé pour une somme inférieure à 50M€. La valeur marchande de Digne est un peu moins élevée. Elle se situerait autour de 28M€, si l’on en croit le site transfermarkt. Même s’il est épanoui à Goodison Park, Digne ne serait assurément pas contre un beau challenge au sein d’une prestigieuse formation d’Outre-Manche, lui qui, pour rappel, a déjà évolué chez un cador européen. Entre 2016 et 2018, il avait porté les couleurs du FC Barcelone.

Dijon : Gregory Coupet qualifie Alfred Gomis d'un vrai numéro 1

Alfred Gomis - Dijon Copyright -AFP
Le club de Ligue 1, Dijon, a nommé Gregory Coupet, comme nouvel entraîneur des gardiens et l'a présenté à la presse. L'ancien portier de Lyon aimerait faire de ses gardiens, de vrais leaders, notamment Alfred Gomis. « On a un vrai numéro 1, a-t-il indiqué, en parlant d’Alfred Gomis. Il a un coté solaire, un vrai impact sur le groupe, un sourire magnifique, je vois le leader qu’il est, charismatique ». « Je sais qu’il a été élu meilleur joueur du DFCO la saison dernière, ça place la barre haute », a déclaré l’ancien entraîneur des gardiens de Lyon. Alfred Gomis a été élu meilleur joueur dijonnais de la saison, récompensant ses belles performances. A lire aussi >> Dijon : Alfred Gomis élu joueur de la saison par les fans 

Man Utd : Fernandes comparé à Cantona

Pour Gary Neville, ancien défenseur emblématique des Red Devils, les débuts de Bruno Fernandes à Manchester peuvent être comparés à ceux d'Eric Cantona.
[/EMBED]

Transféré de Sporting en janvier dernier, Bruno Fernandes a fait plus que répondre aux attentes lors de ses premiers mois du côté de Manchester United. Parfaitement intégré à sa nouvelle formation, le milieu lusitanien empile les performances convaincantes et les gestes décisifs. Il a d’ailleurs été impliqué sur 8 réalisations des Red Devils lors des 8 dernières sorties des Red Devils. Une adaptation express et qui lui vaut déjà d’être comparé aux plus grands. Gary Neville, un ancien de la maison mancunienne, pense par exemple qu’il n’est pas inconvenant de mentionner Cantona en cherchant d’autres joueurs ayant eu un impact aussi conséquent et rapide sur l'équipe immédiatement après leur arrivée.



« Comme Cantona, Bruno Fernandes a illuminé la scène »


A la question à qui Bruno Fernandes lui fait penser, posée par Premier League Productions, Neville a répondu : « Cantona a probablement eu la plus grande influence comme recrue dans l’histoire du club. A l’époque, United est resté longtemps sans remporter un titre de champion, au moment où il a débarqué et a illuminé toute la scène. Il (Fernandes) a illuminé tout le monde et fait que tout le monde autour de lui fasse mieux, mais je pense toujours qu'il a encore un long chemin à parcourir. Il faudra qu’il fasse aussi bien lors des mois d'hiver - janvier, février quand il fait froid et les terrains sont mauvais - mais pour le moment son impact est phénoménal ». Cantona a été pour rappel transféré à MU en janvier 2012 en provenance de Leeds. Il a ensuite mené cette équipe à quatre titres de champion en cinq ans. Fernandes a beau avoir impressionné lors de ses premiers mois outre-Manche, il reste encore très loin de ce bilan.

Ghana : Le penalty raté contre l'Uruguay hante toujours Asamoha Gyan

Copyright -OFC
Le 2 juillet 2010, le représentant africain au Mondial 2010, le Ghana, était en passe d'entrer dans l'histoire en étant le premier pays du "Continent-mère" à réussir l'exploit d'accéder au dernier carré de la Coupe du Monde. Mais la vie n'est pas toujours juste. Une performance qui ne se réalisera finalement pas, la faute à une main du roublard Luis Suárez qui s'est mué ce jour-là en gardien de but mais aussi au penalty manqué d'Asamoah Gyan, à l'ultime minute des prolongations. Lors de la séance des tirs au but, le Ghana s'est incliné et a quitté le tournoi avec un sentiment d'injustice. Un match qui restera l'un des plus mauvais souvenirs dans la vie de l'attaquant ghanéen. C'était il y a 10 ans mais le souvenir est encore vivace du côté de Gyan, toujours hanté par le penalty raté. "Honnêtement, je n’ai plus jamais regardé le match. Il m’arrive de regarder juste le penalty. Je donnerais tout pour repartir en arrière mais la vie continue. D’autres grands joueurs ont été dans ma position...C’est quelque chose que je n’oublierai jamais" a déclaré le joueur à TV3 une chaine ghanéenne. Pas épargné par les critiques, l'ancien joueur du stade rennais a marre qu’on lui rappelle cette situation à chaque fois. "Nous célébrons l’échec plus que les réalisations. Moi je suis mon coin et je m’amuse. Ma famille est très fière de moi. C’est ce qui m’importe le plus" a écrit Gyan sur son compte twitter. A lire aussi >> Mohamed Salah revient sur la colère de Sadio Mané