Mondial 2022 (Zone Afrique): Tirage au sort le 21 janvier au Caire !

Mondial 2022 - Qatar Copyright -AFP
Nous connaissons désormais la date du tirage au sort de la phase de poules des éliminatoires du Mondial 2022 en zone Afrique. Celui-ci aura lieu le 21 janvier 2020 à 18h GMT au Caire, a annoncé la FIFA ce mercredi.



Comme lors de l’édition précédente, 40 sélections africaines seront réparties en 10 groupes de 4 équipes. L’instance dirigeante du football mondial précise que les chapeaux utilisés pour le tirage seront basés sur le Classement FIFA des Nations qui sera publié au mois de décembre.

>> Zone Afrique : Le classement FIFA du mois de Novembre

A l’issue des six journées de qualifications, les dix premiers de chaque groupe croiseront le fer en matchs de barrages. Les cinq vainqueurs représenteront l’Afrique à la Coupe du Monde 2022.

Il convient de noter également que la 1ère journée des groupes sera au programme dès le mois de mars prochain. Pour rappel, la compétition suprême du football mondial aura lieu au Qatar du 21 novembre au 18 décembre 2022.

Ci-après la liste des 40 nations qualifiées pour la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2022:

  1. Sénégal

  2. Tunisie

  3. Nigeria

  4. Algérie

  5. Maroc

  6. Egypte

  7. Ghana

  8. Cameroun

  9. RD Congo

  10. Côte d’Ivoire

  11. Mali

  12. Burkina Faso

  13. Afrique du Sud

  14. Guinée

  15. Cap Vert

  16. Ouganda

  17. Zambie

  18. Bénin

  19. Gabon

  20. Congo

  21. Madagascar

  22. Niger

  23. Libye

  24. Mauritanie

  25. Kenya

  26. Centrafrique

  27. Malawi

  28. Djibouti

  29. Zimbabwe

  30. Mozambique

  31. Angola

  32. Rwanda

  33. Togo

  34. Guinée Bissau

  35. Namibie

  36. Soudan

  37. Ethiopie

  38. Tanzanie

  39. Guinée équatoriale

  40. Liberia.









S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Orange Football Café: cela s’est passé hier

Pour attaquer la journée du bon pied, Orange Football Café vous propose chaque matinée un récapitulatif des nouvelles les plus importantes de la veille. Tirage Ligue des Champions : Ronaldo retrouve Messi, Le FC Barcelone s'offre Sergino Dest, L'EST frappée de plein fouet par l'épidémie COVID-19, Amicaux : Une sélection marocaine remaniée face au Sénégal et la RDC, FC Barcelone : Messi vote contre Depay Voici les faits saillants ayant marqué hier le monde du football:

Tirage Ligue des Champions : Ronaldo retrouve Messi

Le tirage au sort de la Ligue des Champions propose de nombreuses affiches dont un duel Lionel Messi - Cristiano Ronaldo. Découvrez le tirage intégral. Le tirage au sort de la phase de poules a eu lieu ce jeudi, à Genève, en Suisse, et il réservera quelques affiches alléchantes dans un format très dense dès l'automne - réaménagement du calendrier oblige. Voici toutes les poules de cette nouvelle campagne européenne. Groupe A : Bayern Munich, Atlético de Madrid, RB Salzbourg, Lokomotiv Moscou. Groupe B : Real Madrid, Shakhtar Donetsk, Inter Milan, Borussia M’Gladbach. Groupe C : FC Porto, Manchester City, Olympiakos, Marseille. Groupe D : Liverpool, Ajax Amsterdam, Atalanta, Midtjylland. Groupe E : FC Séville, Chelsea, Krasnodar, Rennes. Groupe F : Zenit Saint-Petersbourg, Borussia Dortmund, Lazio Rome, Bruges. Groupe G : Juventus Turin, FC Barcelone, Dynamo Kiev, Ferencvaros. Groupe H : Paris Saint-Germain, Manchester United, RB Leipzig, Istanbul Basaksehir. >>Ligue des Champions : un choc Ronaldo – Messi, tous les groupes après le tirage

Le FC Barcelone s'offre Sergino Dest

Comme attendu, le FC Barcelone a engagé le jeune latéral de l'Ajax Amsterdam Sergino Dest. Après le départ de Nelson Semedo à Wolverhamtpon, le Barça se renforce avec le jeune Américain Sergino Dest. Le défenseur de 19 ans s'est fait connaître après une une très belle saison d'Eredivisie en 2019-2020, lui qui a aidé son équipe à atteindre la première place de l'élite néerlandaise avant que la campagne ne soit déclarée nulle et non avenue en raison de la pandémie de coronavirus. Courtisé notamment par le Bayern Munich, Dest a rallié la Catalogne contre 21M€. >>FC Barcelone : C'est officiel pour Dest

L'EST frappée de plein fouet par l'épidémie COVID-19

L'Espérance Sportive de Tunis est frappée de plein fouet par l'épidémie COVID-19. Le champion de Tunisie 2019-2020 et finaliste de la coupe de Tunisie compte à présent jusqu'à douze cas de contamination. Il s'agit de l'entraineur Mouine Chaâbani, de ses adjoints Mejdi Traoui, Sabri Bouazizi et Othmane Najjar, de l'entraineur des gardiens Naceur Chouchène, du médecin Fayçal Ben Ahmed, des kinésithérapeutes Seif Dziri et Lassaâd Laâmari, et des joueurs l'attaquant Alaâ Marzouki, le défenseur Mohamed Amine Ben Hamida, le milieu de terrain Mohamed Amine Meskini et l'avant-centre Zied Berrima. Par ailleurs, l'entraineur sang et or Mouine Chaâbani est entré mercredi dans une clinique. Il a assuré sur facebook que son état est stable et n'incite pas à l'inquiétude. En contrepartie, la nouvelle recrue Hamdi Nagguez a été testé négatif. >>Coronavirus : des cas positifs en cascade à l'Espérance ST

L'EST frappée de plein fouet par l'épidémie COVID-19

26 joueurs ont été retenus par Vahid Halilhodzic pour les prochains matchs amicaux du Maroc. Face au Sénégal et à la RDC, il y aura huit débutants dont Munir El Haddadi. Le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, a dévoilé la liste des joueurs retenus pour disputer les deux rencontres amicales, programmées à Rabat, face au Sénégal (le 9 octobre) et à la RD Congo (le 13). Huit nouveaux joueurs font leur apparition, au premier rang desquels Munir El Haddadi (FC Séville), bénéficiaire de la nouvelle législation FIFA en matière de binationaux. Les défenseurs centraux Sofian Chakla, et Samy Mmaee, ancien international belge chez les jeunes, les milieux de terrain Nassim Boujellab, Dries Saddiki et Aymen Barkok, ex-international Espoirs allemand, et enfin l’attaquant Moha Rharsalla (Slovan Bratislava). >>Amicaux : Une sélection marocaine remaniée face au Sénégal et la RDC

FC Barcelone : Messi vote contre Depay

Alors que le FC Barcelone essaie de recruter un attaquant avant la fermeture du Mercato, Lionel Messi serait contre la venue de Memphis Depay, l'attaquant néerlandais de Lyon. Ancien sélectionneur des Pays-Bas, Ronald Koeman parviendra-t-il à faire venir son compatriote Memphis Depay au FC Barcelone ? A priori et selon une indiscrétion signée Don Balon, rien n'est moins sûr. La faute notamment à Lionel Messi. Le très influent joueur mythique et accessoirement capitaine du Barça, est contre une arrivée du joueur batave, sachant que le Barça compterait financer ce transfert en cédant Ousmane Dembélé à Manchester United. Un départ qui ne plairait guère à La Pulga. Voici donc un nouveau motif de clash entre le Barça et l'idole des supporters catalans. Il ne reste qu'une année de contrat à Memphis Depay à l'OL, lui qui pourrait être vendu pour un montant n'excédant pas les 15 millions d'euros. Mais Messi est en passe de gagner cette bataille, sachant que la date butoir pour tout départ au sein de Lyon, fixée par le président rhodanien Jean-Michel Aulas, est fixée à ce vendredi. >>FC Barcelone : Messi ne veut pas de Depay

Matchs amicaux- Aliou Cissé dévoile une liste de 25 joueurs

Comme plusieurs de ses homologues, le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, a dévoilé ce jeudi sa liste de 25 joueurs retenus pour les matchs amicaux contre le Maroc (9 octobre à Rabat) et la Mauritanie (13 octobre à Thiès). Cinq nouveaux vont découvrir la tanière pour la première fois. Il s'agit du gardien de but Bingourou Kamara (Image, Strasbourg), du défenseur Ousseynou Ba (Olympiakos), des milieux de terrain, Pape Cheikh Diop (Dijon) et Joseph Lopy (FC Sohaux) et de l'attaquant de Reims, Boulaye Dia. Parmi les absents on note les deux portiers habituels, Alfred Gomis et Abdoulaye Diallo. Comme nous vous l'annoncions, Mbaye Niang et Diao Baldé Keita ont été zappés de la liste des 25 qui iront au Maroc et recevront la Mauritanie, à Thies. Mame Baba Thiam qui avait été convoqué pour la première fois en vue des éliminatoires de la prochaine CAN, avait déclaré forfait en raison d’une blessure à la cheville. De retour, il devrait cette fois-ci jouer ses premières minutes avec l'équipe du Sénégal.
 

Liga : Le FC Barcelone enchaine

Réduite à dix avant la mi-temps, l'équipe de Ronald Koeman, le FC Barcelone a récolté son deuxième succès consécutif au terme d'une prestation plutôt encourageante, ce jeudi, à Vigo (3-0). Barcelone est en reconstruction. Il faudra attendre longtemps pour sauter au plafond, mais ce nouveau cru version Ronald Koeman a le mérite des faire les choses correctement. Après une victoire convaincante contre Villarreal (4-0), le club catalan a fait tomber une autre écurie plutôt bien calibrée, le Celta de Vigo, en Galice, sous une pluie battante (3-0). Et il ne l’a pas fait sans obstacle, ce qui donne un peu de relief à sa performance. Barcelone a maitrisé son sujet malgré le scénario du match Les difficultés du soir pourraient être illustrées par les deux internationaux français, Clément Lenglet et Antoine Griezmann. Car le champion du monde a fait les frais de la réorganisation tactique de Koeman après l’expulsion du défenseur en fin de première période (42e). La pilule est difficile à avaler, encore, pour le Mâconnais. D’autant que dans le secteur offensif, les tendances se confirment. Philippe Coutinho retrouve de la confiance, et le jeune Ansu Fati confirme son efficacité match après match. C’est encore lui qui a débloqué la situation d’un bel enchaînement après un service parfait de l’ancien joueur de Liverpool (0-1, 12e). Quid de Lionel Messi ? L’Argentin n’a pas marqué, mais il a eu ses fulgurances, évidemment. Sur l’une d’elles, les Blaugrana ont fait le break, après que Lucas Olaza ait dévié dans son propre but un centre de la Pulga après une accélération dévastatrice (0-2, 52e). Avant et après cela, Barcelone a plutôt bien maîtrisé son sujet, même si le Celta a touché la barre dans la dernière demi-heure (73e). Au contraire, Sergi Roberto a conclu ce rapport de force avec la manière d’une belle frappe sous la barre (0-3, 90e+4). Mission accomplie. Place à la suite. A lire aussi >> Ligue des Champions : un choc Ronaldo – Messi, tous les groupes après le tirage

Liga : A dix, le Barça arrive à enchaîner

A dix contre onze pendant plus de 45 minutes, le FC Barcelone a su s'employer pour vaincre le Celta Vigo (0-3). C'est une deuxième victoire en autant de sorties pour le club catalan.
Barcelone est en reconstruction. Il faudra attendre longtemps pour sauter au plafond, mais ce nouveau cru version Ronald Koeman a le mérite des faire les choses correctement. Après une victoire convaincante contre Villarreal (4-0), le club catalan a fait tomber une autre écurie plutôt bien calibrée, le Celta de Vigo, en Galice, sous une pluie battante (3-0). Et il ne l'a pas fait sans obstacle, ce qui donne un peu de relief à sa performance.

Barcelone a maitrisé son sujet malgré le scénario du match


Les difficultés du soir pourraient être illustrées par les deux internationaux français, Clément Lenglet et Antoine Griezmann. Car le champion du monde a fait les frais de la réorganisation tactique de Koeman après l'expulsion du défenseur en fin de première période (42e). La pilule est difficile à avaler, encore, pour le Mâconnais. D'autant que dans le secteur offensif, les tendances se confirment. Philippe Coutinho retrouve de la confiance, et le jeune Ansu Fati confirme son efficacité match après match. C'est encore lui qui a débloqué la situation d'un bel enchaînement après un service parfait de l'ancien joueur de Liverpool (0-1, 12e).

Quid de Lionel Messi ? L'Argentin n'a pas marqué, mais il a eu ses fulgurances, évidemment. Sur l'une d'elles, les Blaugrana ont fait le break, après que Lucas Olaza ait dévié dans son propre but un centre de la Pulga après une accélération dévastatrice (0-2, 52e). Avant et après cela, Barcelone a plutôt bien maîtrisé son sujet, même si le Celta a touché la barre dans la dernière demi-heure (73e). Au contraire, Sergi Roberto a conclu ce rapport de force avec la manière d'une belle frappe sous la barre (0-3, 90e+4). Mission accomplie. Place à la suite.

Ligue 1 : Hiroki Sakai innocente Neymar

Un temps accusé d'insultes racistes envers Hiroki Sakai, Neymar a été dédouané par le principal intéressé. Le témoignage du Japonais a mis hors de cause l'attaquant parisien.
Cela ressemble à une affaire classée. Au lendemain de la décision de la Commission de discipline de la LFP, qui n'a pas sanctionné Alvaro Gonzalez et Neymar suite aux incidents survenus lors du Classico PSG-OM (0-0), Hiroki Sakai a également tenu à apporté son éclairage sur les événements de ce match.

Certains médias espagnols avaient diffusé des images montrant un échange verbal entre Neymar et Sakai, des experts accusant la superstar brésilienne d'avoir proféré des termes racistes à l'encontre du défenseur de l'OM. Mais l'international Japonais a catégoriquement nié cette version. « Je suis heureux d’entendre que les deux joueurs n’ont pas été sanctionnés cette fois. Personne ne m’a dit quoi que ce soit de discriminatoire. Nous avons juste eu une petite conversation dans un match qui est devenu tendu », a-t-il écrit dans un message publié sur les réseaux sociaux, ce jeudi soir. Fin de l'histoire.