Mondial 2018 - Présentation des équipes: Le Sénégal (Les Lions de la Téranga)

Les Lions de la Téranga Copyright -Twitter @FootballSenegal


A l’approche du coup d’envoi du Mondial 2018 qui sera donné le 14 juin prochain en RussieOrange Football Club effectue une revue d’effectifs des 32 nations en lice. Au tour du Sénégal, qui fête sa deuxième qualification pour la compétition suprême.


A lire aussi >> Coupe du Monde 2018 : le calendrier complet

Qualifications :


La qualification n’aura pas été chose aisée pour les Lions de la Téranga, la faute au Burkina Faso et à un match rejoué face à l’Afrique du Sud après un scandale d’arbitrage >> L'arbitre de Sénégal - Afrique du Sud radié à vie

Les hommes d’Aliou Cissé ont toutefois achevé leur brillant parcours de qualification largement à la tête du groupe D avec 5 unités d’avance sur le Burkina Faso (2ème) et le Cap-Vert (3e).

> 2ème participation à la Coupe du Monde

Meilleur résultat au Mondial : Quart de finale en 2002 (en une participation)

Classement Fifa : 28ème (Avril 2018)

Le parcours de qualification : Premier de la Poule D de la Zone Afrique

Les stars à suivre : Sadio Mané (Liverpool), Keita Baldé (AS Monaco), Kalidou Koulibaly (Naples)

Sélectionneur : Aliou Cissé (depuis 2015)

Le Onze-type : Ndiaye – Wague, Mbodj, Koulibaly, Mbengue – Gueye, Kouyaté, Ndiaye – Baldé, Mané, Sakho

 



Son groupe au Mondial 2018:


Au sein d'une Poule H corsée, les Lions du Sénégal devront se défaire de vaillants Colombiens, excellents lors du dernier exercice jusqu’à leur élimination en quarts de finale face au Brésil, de la Pologne, forte d’éléments offensifs de haut vol, mais également du Japon, qui vise à franchir le cap des huitièmes de finale pour la première fois de son histoire.

 

Ambitions :


Qualifiés pour la 2ème fois à la phase finale de la compétition suprême, les Sénégalais veulent croire à une place en 8es de finale et ne se mettent aucune barrière.

Quatrième meilleure attaque et troisième meilleure défense des éliminatoires africaines pour le Mondial 2018, la sélection sénégalaise semble avoir le potentiel pour titiller les cadors du football mondial. Les Lions ont bien l’intention de jouer leur carte à fond comme l’a affirmé le patron de la tanière Aliou Cissé dans un entretien accordé au site officiel de la FIFA :

Rééditer l’exploit du Mondial 2002


«Rien n’est impossible en football. Il faut affronter ce groupe avec une grande motivation et ne pas s’avouer vaincus » a souligné le technicien sénégalais « Se qualifier à une coupe du monde, c’est bien, mais le seul objectif qui compte aujourd’hui pour le Sénégal, c’est de briller et de gagner afin de représenter dignement le football sénégalais»

Les coéquipiers de Mané visent en effet une deuxième qualification historique pour les huitièmes de finale. Les Sénégalais auront ainsi à cœur de rééditer l’exploit du Mondial 2002 en Corée du Sud et au Japon où ils se sont brillamment extirpés d’une poule relevée devant la France et l’Uruguay.

 

La star de l’équipe : Sadio Mané


On ne présente plus le quadruple Ballon d’or sénégalais Sadio Mané. Véritable star du ballon rond mais aussi l’idole de tout un pays, tous les espoirs du Sénégal reposent sur ses épaules, son talent et son expérience du plus haut niveau.

Pièce maîtresse de l’effectif pléthorique d’Aliou Cissé pour le Mondial 2018, l’attaquant vedette de Liverpool ne cesse de faire étalage de tout son talent sous le maillot des Lions de la Téranga (14 buts en 49 sélections).

Auteur de 18 réalisations en 35 apparition cette saison avec Liverpool, le buteur vedette des Lions vit un rêve éveillé avec les Reds. En effet, le Sénégalais est bien parti pour entrevoir la grande finale de la Ligue des Champions après le succès retentissant des siens décroché mardi dernier face à l'AS Roma (5-2).

A lire aussi >> LDC UEFA: Un Mané de gala, un doublé de Salah et un match fou… Liverpool a surclassé la Roma (5-2)

Le calendrier :


1ère journée

Pologne-Sénégal le 19 juin (12h GMT) à Moscou

2e journée

Japon-Sénégal le 24 juin (15h GMT) à Ekaterinbourg

3e journée

Sénégal-Colombie le 28 juin (14h GMT) à Volgograd

LDC - Real Madrid : Marcelo absent face au PSG

Marcelo - Real Madrid Copyright -AFP
Marcelo manquera le déplacement du Real Madrid à Paris pour y affronter le PSG en Ligue des Champions UEFA ce mercredi (19h fmt). Le latéral brésilien, remplacé a priori par Ferland Mendy, s’ajoute à la longue liste des absents du côté merengue. Le Real Madrid continue de s’affaiblir avant le PSG. Marcelo a déclaré à son tour forfait pour le déplacement à Paris pour le premier match de la saison en Ligue des Champions mercredi (21h00). Le club merengue a publié un communiqué pour indiquer que le latéral brésilien souffrait d’une cervico-dorsalgie post-trumatique. Si le Real ne précise pas la durée de son absence, elle devrait s’étendre sur une dizaine de jours, d’après les médias espagnols. Marcelo forfait, Ferland Mendy devrait débuter sur le côté gauche de la défense madrilène au Parc des Princes. Gêné par une blessure aux adducteurs pendant la préparation estivale, le latéral franco-sénégalais, qui a annoncé qu’il aurait pu signer au PSG cet été, n’a disputé qu’un match officiel depuis le début de la saison, sur la pelouse de Villarreal avant la trêve internationale (2-2). Outre Marcelo, Marco Asensio, Isco, Luka Modric et Federico Valverde sont à l’infirmerie. Sergio Ramos et Nacho sont eux suspendus.

HAZARD TITULAIRE ?

Le Real alignera ainsi un onze de départ inédit face au club de la capitale française. Eder Militao et Raphaël Varane devraient être associés en défense centrale, comme lors de la dernière demi-heure du match contre Levante le week-end dernier (3-2). De retour de blessure samedi, James Rodriguez devrait évoluer à nouveau en soutien de Karim Benzema. Après avoir joué une demi-heure à sa sortie de l’infirmerie, Eden Hazard devrait accompagner l’international colombien et Gareth Bale, qui était suspendu face à Levante, devrait évoluer sur l’autre aile.

Ci-après la composition probable du Real Madrid :

Courtois – Carvajal, Varane, E.Militao, F.Mendy – Kroos, Casemiro – Bale, J.Rodriguez, Hazard – Benzema

🔴FLASH - LDC: Lionel Messi de retour dans le groupe du Barça !

Lionel Messi - Barça Copyright -AFP
Absent des terrains depuis bientôt deux mois en raison d’une blessure à un mollet, Lionel Messi figure dans le groupe convoqué par Ernesto Valverde pour aller défier le Borussia Dortmund en Ligue des Champions mardi (19h gmt). Lionel Messi disputera-t-il ses premières minutes de la saison 2019-20 ce mardi (19h00), sur la pelouse du Signal Iduna Park ? C’est fort probable. Touché au mollet droit début août et contraint de déclarer forfait pour toutes les rencontres du FC Barcelone qui se sont déroulées depuis, l’Argentin a obtenu le feu du staff médical ce lundi. Par conséquent, Ernesto Valverde ne s’est pas privé de le convoquer dans le groupe qui se rendra dans la Ruhr afin d’affronter le Borussia Dortmund en Ligue des Champions UEFA. Les Blaugrana récupèrent donc leurs forces vives au meilleur des moments, puisque Luis Suarez a repris samedi contre Valence, inscrivant d’ailleurs un doublé à cette occasion (5-2). Le surdoué franco-malien, Ousmane Dembélé, est en revanche toujours à l’infirmerie.

Coupe du Monde des clubs : Liverpool pourrait jouer l'Espérance de Tunis

L'Espérance de Tunis et Liverpool pourraient se retrouver en finale de la prochaine Coupe du Monde des clubs, dont le tirage au sort a été effectué ce lundi à Zurich.
Un duel Virgil Van Dijk-Taha Yassine Khenissi ? Des face-à-face entre Sadio Mané et Anice Badri, ou Mohamed Salah et Ilyes Chetti ? Ces oppositions entre joueurs de Liverpool et de l'Espérance sportive de Tunis pourraient devenir réalité lors de la prochaine édition de la Coupe du Monde des clubs, qui aura lieu du 11 au 21 décembre prochains au Qatar. Si et seulement si les deux équipes se qualifient pour la finale. Tout juste sacrés définitivement champions d'Afrique après des mois de prolongations sur tapis vert, les Tunisiens entreront dans le tournoi au stade des quarts de finale, face au lauréat de la Ligue des Champions asiatique. Le vainqueur affrontera ensuite le gagnant sud-américain de la Copa Libertadores. S'ils parviennent à franchir cet obstacle, les hommes de Mouine Chaâbani auraient alors la possibilité de jouer le trophée face aux Reds de Jürgen Klopp. Si toutefois ces derniers passent le cap des demi-finales, qui les opposeront soit à Monterey soit au vainqueur du play-off d'ouverture entre Al-Sadd (sauf si les Qatariens gagnent la C1 asiatique) et Hienghène Sport (Océanie).

Asamoah, Mputu, Diouf… ou les illusions perdues de joueurs de génie

A. Gyan - T. Mputu - E. Diouf Copyright -AFP
Ils auraient pu être les stars d'aujourd'hui mais ils ne seront plus que les regrets de demain. Stars précoces du football africain, leurs étincelles embrasaient les stades et leur promettaient une carrière brillante. Mais c'est dans l'ombre que ces joueurs au don extraordinaire ont progressivement sombré dans l’oubli. Mauvais choix de carrière, blessures récurrentes, manque d’application ou tout simplement trop grande pression, nombreux sont les enfants prodiges du "Continent-mère" qui n'ont pas réussi à exploser. Top 10 des joueurs africains de génie qui ont gâché leur talent :

10- Kevin-Prince Boateng (Ghana)

Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération, le fantasque milieu de terrain offensif des Black Stars du Ghana, Kevin-Prince Boateng, n'aura finalement jamais réussi à s'imposer comme étant un élément majeur du football mondial. Talent gâché ? Peut-être bien. Indolent à Schalke 04, indiscipliné à Tottenham et viré du Milan AC, le "Bad Boy" de 32 ans, débarqué la saison écoulée au FC Barcelone, a une nouvelle fois manqué une chance inouï de mettre enfin en exergue toute l’étendue de son génie footballistique.  

9- El-Hadji Diouf (Sénégal)

L’ex star des Lions du Sénégal fait partie de ces prodiges dotés d'un indéniable talent qui laissent une fois leur carrière de footballeur achevée, un grand sentiment de gâchis. Double Ballon d'or africain en 2001 et en 2002 à seulement 21 printemps, l’enfant de Balacoss pouvait avoir un palmarès plus reluisant sans son caractère de Bad boy qui lui a sans doute porté préjudice dans sa carrière. Adulé par le grand public pour son talent, décrié par certains pour ses déboires extra-sportifs, le héros de la glorieuse épopée du Sénégal lors du Mondial 2002, a toutefois marqué toute une génération en Afrique et dans le monde entier. A lire aussi >> Top 100 des joueurs africains de l'histoire: 10e - El-Hadji Diouf  

8- Ahmed Hossam “Mido” (Egypte)

L’ex-attaquant de la sélection égyptienne Ahmed Hossam “Mido” a laissé plus de mauvais souvenirs conséquences d'un comportement lunatique que de bons malgré un talent tangible. L’homme aux 51 capes avec les Pharaons a traversé la première décennie des années 2000 comme une étoile filante. Destiné à devenir l’un des meilleurs attaquants de la planète-foot, celui qui a évolué sous les couleurs de l’Ajax Amsterdam, de l’OM, de l’AS Rome ou encore de Tottenham, ne s’est finalement imposé nulle part, affichant une préférence pour les soirées mondaines et les coups de gueule.  

7- Emmanuel Amunike (Nigeria)

Ballon d’or africain 1994, Emmanuel Amunike, alias « la mobylette », a brillé au sein d’une génération dorée de Super Eagles composée des Jay-Jay Okocha, Amokachi et Yekini. Le véloce ailier nigérian a régné en maître sur le «Continent-mère», en remportant notamment la Coupe d'Afrique des Nations 1994. Doté d’une accélération foudroyante et d’un pied gauche redoutable, Amunike a même rejoint le grand Barça en 1996. Hélas, et après un premier exercice plutôt réussi sous le maillot blaugrana, il passa les trois saisons suivantes sans disputer un seul match en raison d'une grave blessure au genou, qui le priva d'ailleurs de la Coupe du monde 1998.  

6- Nii Lamptey (Ghana)

L’ex attaquant des Black Stars du Ghana des années 1990, Nii Lamptey, aurait dû devenir une superstar mondialement reconnue mais, au final, peu connaissent son histoire. Annoncé par le Roi Pelé lui-même comme son successeur, il est finalement devenu un joueur anonyme dont l’histoire sert à prévenir les jeunes talents en herbe : à 19 ans, le Ghanéen avait le monde à ses pieds mais, à cause de mauvais choix de carrière et de blessures à répétition, il n’a jamais percé.  

5- Sadick Adams (Ghana)

Voici une nouvelle étoile filante du football africain qui a brillé de mille feux le temps de nous faire plaisir avant de disparaître brusquement. Grande révélation de la Coupe du Monde U17 en 2007, le prodige des Black Stars Sadick Adams attisait alors les convoitises des plus grosses écuries européennes. Auteur de 4 buts lors de la prestigieuse compétition mondiale, le natif d’Accra s’était alors engagé avec l’Atlético Madrid en novembre 2007. Toutefois, celui qui était promis à un avenir doré n’aura jamais réussi à s’imposer chez la prestigieuse écurie espagnole. Il a ensuite eu une carrière pour le moins tortueuse. Transféré en Serbie au FK Vojvodina en décembre 2009, il portera ensuite les couleurs de l’Etoile Sportive du Sahel (Tunisie) , d’Al Nasr en Arabie Saoudite (Al-Ansar) avant de retourner au Ghana au Berekum Chelsea et d'enchaîner avec deux nouvelles expériences en Arabie Saoudite.  

4- Obafemi Martins (Nigeria)

Débarqué à l’Inter Milan à seulement 17 ans, l’ex attaquant des Super Eagles n’a pas tardé à faire ses preuves en Serie A, inscrivant 49 réalisations avec les Nerazzurri et remportant notamment 4 titres, dont un championnat lors de la saison 2005-2006. Présenté alors par les médias comme le futur « George Weah », le prodige des Super Eagles n’a ensuite jamais réussi à confirmer son talent. De 2006 à 2016, il a été constamment en mode transfert, enchaînant pas moins de sept clubs ! Il termine actuellement sa carrière du côté de l’Empire Celeste sous les couleurs du Shanghai Shenhua.  

3- Mohamed Kallon (Sierra Leone)

Le surdoué Mohamed Kallon a débuté en Première division locale à l'âge de 14 ans ! Plus jeune joueur à inscrire un but lors d'un match international (à l’âge de quinze ans), le Sierra-Léonais possède une carrière footballistique absolument inédite. Dix-huit clubs sur son curriculum vitæ (dont l’Inter Milan et l’AS Monaco), dix pays différents : celui qui a disputé trois saisons sous les couleurs de l’Inter est une véritable idole dans son pays. Mais hélas, en 20 ans de carrière, il n’arrivera jamais à se hisser à la hauteur de son potentiel. En effet, entre graves blessures et une suspension pour dopage, l’attaquant Sierra-Léonais a eu un parcours beaucoup trop instable. Personne ne pouvait croire qu’un tel talent finirait sans avoir un ballon d’or africain, pire encore avec un seul titre gagné en 20 ans de carrière !  

2- Asamoah Gyan (Ghana)

Le meilleur buteur de l'histoire de la sélection ghanéenne aurait pu sans doute devenir l’égal d’un Didier Drogba ou d’un Samuel Eto’o. Mais l’emblématique numéro 3 des Black Stars n’a pas fait les mêmes choix de carrière que l’Ivoirien et le Camerounais, passés par les plus grands clubs du « Vieux Continent ». Le Ghanéen, lui, a opté pour une voie exclusivement lucrative, enchaînant les destinations exotiques du côté de la Chine ou encore des Emirats.  

1- Trésor Mputu (RD Congo)

Le jeu de mots est facile mais approprié et nullement exagéré : Trésor Mputu Mabi est un trésor, un joyau pur, une technique exceptionnelle, bref, un joueur qu’on admire regarder jouer. Considéré comme le meilleur footballeur évoluant en Afrique depuis plusieurs années, le maître à jouer du TP Mazembe est aussi génial qu’ingérable. L’enfant de Kinshasa détient en effet une liste de coups de sang aussi longue que celle de ses exploits footballistiques avec, notamment, une suspension d’un an décrétée par la Fifa en août 2010, pour avoir tenté de piétiner un arbitre. Sa réputation de Bad Boy a été certainement la raison principale pour laquelle aucun club européen n’a jamais pris le risque de l’enrôler.

Lyon - Zenit Saint-Pétersbourg / Ligue des Champions : Chaîne TV, compos, stats

Lyon entame sa campagne de Ligue des Champions 2019-20 par la réception du Zenit Saint-Pétersbourg, champion de Russie en titre (18h55). Un match déjà crucial pour l'OL.

Lyon - Zenit Saint-Pétersbourg, où et quand voir le match


En direct sur RMC Sport 1 le mardi 17 septembre 2019 à 18h55

Lyon - Zenit Saint-Pétersbourg, les compos probables


Lyon


A venir...

Zenit Saint-Pétersbourg


A venir...

Lyon - Zenit Saint-Pétersbourg, les groupes


Lyon


A venir...

Zenit Saint-Pétersbourg


A venir...

Lyon - Zenit Saint-Pétersbourg, la forme du moment


Les trois derniers matchs de Lyon


13/09/2019 : Amiens - Lyon (2-2 / L1)
31/08/2019 : Lyon - Bordeaux (1-1 / L1)
27/08/2019 : Montpellier - Lyon (1-0 / L1)

Les trois derniers matchs du Zenit Saint-Pétersbourg


13/09/2019 : Zenit Saint-Pétersbourg - Arsenal Tula (3-1 / PL)
01/09/2019 : Spartak Moscou - Zenit Saint-Pétersbourg (0-1 / PL)
24/08/2019 : Ufa - Zenit Saint-Pétersbourg (1-0 / PL)

Lyon - Zenit Saint-Pétersbourg, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Ce sera la 3eme rencontre entre Lyon et le Zenit en compétition européenne - le club russe ayant remporté les 2 premières rencontres en phase de groupes de Ligue des Champions 2015-16.

  • Lyon va disputer la phase de groupes de la Ligue des Champions pour la 16eme fois, plus que tout autre club français dans l’histoire de la compétition (depuis 1992/93). L’OL a systématiquement atteint la phase à élimination directe entre 2003/04 et 2011/12, mais seulement une fois depuis (en 2018/19).

  • Lyon a remporté son match d’ouverture la saison précédente en Ligue des Champions sur le terrain de Manchester City (2-1), mais n’a remporté depuis aucun des 7 suivants (6 nuls, 1 défaite).

  • Lyon peut devenir la 1ère équipe à effectuer 6 matches nuls consécutifs à domicile dans l’histoire de la Ligue des Champions.

  • Le Zenit va disputer la Ligue des Champions pour la 1ere fois depuis 2015/16 – le club russe s’était qualifié en 8emes avant d’être éliminé par Benfica.

  • Lyon n’a perdu qu’une seule de ses 14 dernières réceptions en compétition européenne (7 victoires, 6 nuls) – mais c’était contre un club russe : face au CSKA Moscou en Ligue Europa en mars 2018 (2-3).

  • La moyenne d’âge du 11 de départ de Lyon en Ligue des Champions 2018-19 était de 24 ans & 282 jours – soit la 3eme plus jeune de cette édition derrière le CSKA Moscou (24 ans & 84 jours) et le PSV (24 ans & 273 jours).

  • L’entraîneur de Lyon Sylvinho va diriger un match de Ligue des Champions pour la toute 1ere fois & deviendra par la même occasion le 1er coach étranger sur le banc de l’OL dans la compétition. En tant que joueur, il avait disputé 32 matches de LdC sous les couleurs de Barcelone, du Celta de Vigo et d’Arsenal.

  • Sergei Semak a remporté le seul match de Ligue des Champions qu’il a dirigé en tant qu’entraîneur, c’était avec le Zenit Saint-Pétersbourgface au Borussia Dortmund de Jürgen Klopp (2-1 en 8emes de finale en mars 2014).

  • Le capitaine du Zénith Branislav Ivanovic pourrait faire sa 1ère apparition en Ligue des Champions depuis mars 2016 avec Chelsea. Il a disputé 58 rencontres dans la compétition, seuls Dejan Stankovic (87) & Predrag Djordjevic (62) ont fait mieux parmi les joueurs serbes.

  • L’attaquant de Lyon Moussa Dembélé n’a inscrit que 2 buts lors de ses 12 dernières rencontres de Ligue des Champions, après avoir marqué à 3 reprises lors de ses 4 premières.