Mondial 2018 - Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal : « Penser à gagner notre premier match et… »

Aliou Cissé Copyright -Galsenfoot
En marge de la présentation du trophée de la coupe du monde au président de la République du Sénégal, Macky Sall, le sélectionneur des lions de la Téranga a répondu aux journalistes présents à la cérémonie.

 

Sur la venue du trophée de la coupe du monde au Sénégal, Aliou Cissé s’en félicite « Quand nous étions des joueurs, on voyait la coupe du monde de loin. Aujourd’hui, le fait de s’approcher et de toucher la coupe du monde, c’est super important. C’est très motivant pour tout entraîneur et tout joueur de football. »

Lors de la cérémonie, le président du Sénégal a déclaré que le Sénégal pouvait remporter le trophée, mais Aliou Cissé joue la prudence « Le président (Macky Sall) a raison. Il faut rêver grand. Mais nous savons que cela va être une compétition très difficile. On a une jeune équipe inexpérimentée. Tous les joueurs, c’est leur première Coupe du monde. Cela a été le cas, il y a 17 ans. On avait quand même fait une bonne coupe du monde. Il faut prier que tous les joueurs soient au rendez-vous et qu’il n’y ait pas de pépins physiques. En tout cas, nous ferons de notre de mieux pour défendre dignement les couleurs du Sénégal et de l’Afrique. Nous sommes en droit d’avoir des rêves et des ambitions. Il faut d’abord commencer à gagner un match. On a 3 matchs de poule. Notre philosophie, c’est d’aborder cette coupe du monde match par match contre la Pologne sera très important. C’est un vrai client. Après, on va enchaîner contre le Japon et le 3ème match contre la Colombie. C’est un groupe équilibré. » Le président de la République a aussi exhorté Aliou Cissé et les lions à remporter la prochaine coupe d’Afrique des nations. « Si on veut postuler parmi les équipes qui gagner la coupe d’Afrique en 2019, cela passe d’abord par une bonne préparation à la Coupe du monde. Pour moi, la coupe d’Afrique 2019 sera la plus difficile de l’histoire du football africain. Tous les grands y seront dans la mesure où il y aura 2 équipes qui vont se qualifier (par groupe des éliminatoires).

Dans une compétition comme celle-là, il y a toujours une surprise. Cela fait partie de nos objectifs et ceux des joueurs », a répondu le sélectionneur des lions du Sénégal.

Iker Casillas : « Messi a fait de moi un meilleur gardien »

Casillas Copyright -AFP
L'ancien gardien emblématique du Real Madrid, Iker Casillas, a évoqué ses duels avec Lionel Messi lorsqu'il évoluait encore en championnat espagnol. Le gardien actuel de Porto a confirmé qu’il jouerait au moins jusqu’à l’âge de 40 ans au club portugais dans une interview accordée à The after after. « J’ai eu la chance de pouvoir affronter Messi et je dois dire qu’il a fait de moi un meilleur gardien », a reconnu l’humilité de l’ancien gardien international de la Roja. Au total, 17 buts ont été marqués par Messi en Clasicos, (dix en Liga, cinq en Super Coupe d’Espagne et deux en Ligue des champions). Enfin, Casillas a laissé ouverte la possibilité d’un retour dans l’équipe nationale espagnole si Luis Enrique Martínez le souhaitait. « Ma dernière sélection remonte à trois ans et cette période est devenue un peu difficile, étrange », a-t-il conclu.

CAN 2019 - Tunisie : Dylan Bronn, 3e forfait après Khazri et Skhiri

Dylan Bronn Copyright -AFP
Après les forfaits des milieux de terrain Wahbi Khazri et Ellyes Skhiri, le nouveau sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse sera confronté au forfait de son défenseur Dylan Bronn. Le joueur de la Gantoise en Belgique ne sera pas en mesure d'honorer sa convocation pour les matchs contre l’Eswatini (ex-Swaziland) le 22 mars puis l’Algérie le 26 mars. Bronn souffre d’une inflammation aux oreilles l’empêchant de prendre l’avion. Pour l'heure, aucun remplaçant n'a été annoncé par la fédération tunisienne dans la liste des 2 de Giresse. A lire aussi >> CAN 2019 - Tunisie : Khazri et Skhiri absents pour les débuts de Giresse

CAN 2019 - Gabon : Frédéric Bulot charge Daniel Cousin

Bulot
Transféré au FC Gifu en D2 japonaise, Fréderic Bulot ne fait pas partie des joueurs appelés par le sélectionneu du Gabon, Daniel Cousin, pour défier le Burundi en éliminatoires de la CAN 2019. "La situation est inquiétante ! Pour une fois, je me vois dans l’obligation de parler dans la mesure où notre équipe est à la croisée des chemins. Face au Burundi, le coach a besoin des joueurs habitués à ce type de rencontre. Il y aura une forte pression à Bujumbura, c’est indéniable. Il faut des joueurs qui ne viennent pas découvrir la pression. Or, il se trouve qu’il y’a dans cette liste des joueurs qui vont apprendre à contenir pour la première fois une si forte pression", a indiqué le joueur de 28 ans à Sport Gabon. "S’ils sont lancés dans la bataille, comment vont-ils gérer la situation ? C’est à lui d’assumer plus tard ses choix (Cousin)." A lire aussi >> CAN 2019 : Aubameyang va répondre à l'appel du Gabon !

Davide Nicola (Udinese) écarté, Igor Tudor revient

Davide Nicola n’est plus l’entraîneur de l’Udinese (Serie A). Le technicien italien a été remplacé par le Croate Igor Tudor.
Après deux défaites de rang en championnat, l’Udinese a décidé de se séparer de Davide Nicola (46 ans). En poste depuis novembre dernier, l’ancien coach de Crotone, Bari, Livorno et Lumezzane a été remplacé par le Croate Igor Tudor, qui a déjà occupé ce poste entre avril et juin 2018. Alors que les coéquipiers de Valon Behrami ne comptent qu’un point d’avance sur la zone rouge, les dirigeants frioulans ont décidé de trancher dans le vif.

CAN 2019 - Congo : Thievy Bifouma forfait face au Zimbabwe

Congo Copyright -AFP
Coup dur pour le Congo ! L'attaquant du Yeni Malatyaspor, Thievy Bifouma, ne sera pas en mesure d'honorer sa convocation pour le match décisif face à la Zimbabwe dimanche, à l'occasion de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019. A lire aussi >> CAN 2019 - Congo : Faitout Maouassa snobe les Diables Rouges Blessé au genou depuis le 10 février, le buteur des Diables Rouges est sur le flanc depuis et il demeure insuffisant pour cette rencontre décisive pour son équipe nationale. Le Congo, toujours concerné par une qualification, tentera de chercher la victoire sans son arme offensive numéro une. Dur dur ! A lire aussi >> CAN 2019 - Congo : Valdo convoque 16 expatriés, dont Bifouma