« Miracle », « cataclysme », « Marc of triomphe »… La revue de presse française et anglaise après l’élimination du PSG

Copyright : Panoramic
Au lendemain de l’élimination surprise du PSG contre Manchester United, la presse anglaise a salué l’exploit des Mancuniens à coup de jeux de mots. En France, c’est la soupe à la grimace deux après après la désillusion de la « remontada » barcelonaise.
100%. Dans toute l’histoire de la Ligue des Champions, aucune équipe ne s’était fait éliminer après avoir remporté le match aller 2-0 à l’extérieur. Ce refrain, les Parisiens l’avait déjà entendu deux ans auparavant après une victoire 4-0 à domicile contre le Barça en 8eme de finale aller. Mais une fois de plus le PSG a déjoué les statistiques et a dit adieux prématurément à ses rêves de titre européens. La faute à Manchester United venu faire le « come-back » et le hold-up au Parc des Princes mercredi soir (1-3) avec notamment un penalty à la dernière minute de Marcus Rashford.

Après le « Fergie Time », le « Ole Time »


Plus que Romelu Lukaku, auteur d’un doublé, c’est bien le jeune international anglais qui fait les gros titres jeudi matin dans la presse anglaise. Jamais avare de jeu de mots, les journaux et autres tabloïds d’outre-Manche s’en sont donnés à cœur joie avec notamment un « Marc de Triomphe », en référence à l’Arc de Triomphe, en Une du Mirror et du Sun. Malgré tout le Star Sport n’oublie pas de rappeler que ce but de la qualification en toute fin de match est le fruit d’une décision – contestée – du VAR et titre « VAR, VAR, BOOM » comme pour remercier l’utilisation de l’arbitrage vidéo pour un Manchester United réaliste mais loin d’avoir été souverain dans le jeu mercredi soir.


Ayant perdu un peu de crédit après le match aller malgré un début d’intérim quasi parfait, Ole Gunnar Solskjaer est également l’un des grands gagnants de ce retournement de situation. En qualifiant les Red Devils pour les quarts de finale au terme d’un scénario fou, le Norvégien a peut-être gagné sa prolongation de contrat pour une saison de plus. Ancien disciple de Sir Alex Ferguson, le « baby face killer » est félicité par Metro Sport qui reprend le fameux « Fergie Time » en « Ole Time » en référence aux nombreux buts inscrits dans les dernières minutes sous le règne de l’Ecossais.

Pendant ce temps en France…


En France c’est clairement la soupe à la grimace après cette nouvelle désillusion du PSG. Malgré cet avantage de deux buts, les coéquipiers de Presnel Kimpembe ont failli pour la 3eme fois de suite en 8emes de finale de la plus grandes des coupes européennes. Pour L’Equipe, cette élimination est « encore pire » que la remontada face au Barça, le club barcelonais étant plus impressionnant à l’époque que le Manchester actuel.



Après s’être moqué sur les réseaux sociaux avec un rappel de 1993 et un « A jamais les premiers », La Provence insiste elle aussi sur ce nouveau come-back subit par le club de la Capitale avec « Remontada, acte 2 ! ». Pourtant quotidien de la Capitale, Le Parisien s’est contenté d’un encart sur sa Une pour parler de l’élimination du PSG qu’il considère comme une « terrible camouflet ». Une pensée que partage le Figaro avec « une nouvelle désillusion européenne » et ce « don pour se gâcher la vie ». Comme si ce nouvel écart en Ligue des Champions devait se passer de mots...

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Ligue 1 Sénégal: Les favoris de la saison 2019/2020

Génération Foot Copyright -@GFoot_Senegal
La Ligue 1 Sénégalaise reprend ses droits ce week-end sur les pelouses sénégalaises. Malgré le retard de démarrage, le championnat est très attendu par les amateurs du football sénégalais. Champion en titre, Génération Foot est favori pour conserver son titre, mais les académiciens devront batailler face à des équipes revanchardes comme le Jaraaf ou le Casa Sport. Pour ce début de la Ligue 1 Sénégalaise, tous les yeux sont braqués sur la Génération Foot. En effet, champions en titre, les académiciens débutent le championnat avec l’étiquette de favori. Malgré le départ de Demba Mbaye et l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Djiby Fall, les protégés de Mady Touré peuvent espérer garder leur titre. Cependant, ça ne sera pas facile face des équipes comme son premier adversaire. En effet, Génération Foot débute son championnat face au Jaraaf de Dakar. Ce dernier est aussi cité parmi les favoris. Cependant, les Médinois ont perdu plusieurs joueurs cette saison. Mais, deux ans après son dernier sacre, Jaraaf garde un espoir d’accrocher un titre en fin de saison. Comme toutes les années, le Casa Sport débute le champion avec le statut de favori. La saison devrait être difficile pour le club de Ziguinchor, car ils ont perdu leur meilleur joueur, Youssouph Badji. Le Casa Sport a aussi un nouvel entraîneur, Pape Ansoumana Diadhiou.

OL : Aulas molesté à Nîmes

Jean-Michel Aulas a vécu une soirée difficile à Nîmes. Le président lyonnais a été molesté en tribune, quand les joueurs locaux ont été réduits à neuf.
Le scénario était tellement défavorable aux Nîmois contre Lyon ce vendredi que le public des Costières a craqué. Après avoir déjà subi l’expulsion de Théo Valls en tout début de match pour une semelle aussi dangereuse qu’involontaire sur Maxence Caqueret et concédé un penalty pour une obstruction de Pablo Martinez sur Bertrand Traoré, les Crocos se sont retrouvés à 9 avant même la mi-temps. Gaëtan Paquiez a écopé d’un deuxième avertissement pour un tacle non maîtrisé sur Rafael, qui est sorti par conséquent sur blessure, et a à son tour reçu un carton rouge. L’ambiance s’est alors tendue dans les tribunes.


« Carton rouge, carton rouge ! » : L’ironie du public


Les dirigeants lyonnais présents, dont Jean-Michel Aulas, ont été invectivés par des spectateurs autour d’eux. Le président de l’OL est notamment accusé, dans une vidéo publiée par Colin Delprat sur Twitter, d’avoir « payé » l’arbitre. Si Aulas n’a pas réagi, Mapou Yanga-Mbiwa, prêt à en découdre, s’est levé. Mais le service de sécurité est intervenu avant que la situation ne dérape. Ironiquement, les supporters nîmois ont régulièrement scandé « Carton rouge, carton rouge ! » ou « Penalty, penalty ! » sur chaque faute commise par leurs protégés.

LDC (J2) : L'Espérance bat la JSK dans la douleur (1-0)

L'Espérance de Tunis s'est imposée face à la JS Kabylie par la plus courte des marges (1-0), vendredi à Radès pour le compte de la 2eme journée de la Ligue des Champions.
L'essentiel, ce sont les trois points, peut se dire ce vendredi soir l'Espérance de Tunis. Les doubles tenants du trophée ont remporté aux dépens de la JS Kabylie (2-0) leur deuxième victoire de rang dans ce groupe D de la Ligue des Champions. Au terme d'une rencontre très accrochée, les Sang et Or l'ont emporté grâce à un penalty obtenu et transformé par Anice Badri (73eme), suite à un magnifique service en talonnade d'Ibrahim Ouattara. Dominateurs mais pas souverains défensivement, les hôtes furent jusqu'au bout inquiétés par les hommes d'Hubert Velud, qui repartent bredouilles sans avoir jamais démérité.

Les onzes de départ :


Les stats du match :


Classement du groupe D : 1. Espérance Tunis, 6 pts (+3). 2. JS Kabylie, 3 pts (0). 3. Raja Casablanca, 3 pts (-1). 4. AS Vita Club, 0 pt (-2).

LDC (J2) : Al-Ahly se lance aux dépens d'Al-Hilal (2-1)

Al-Ahly a pris le meilleur sur Al-Hilal (2-1), vendredi pour le compte de la 2eme journée des phases de poules de Ligue des Champions.
Al-Ahly lance sa campagne de Ligue des Champions. Battu sur le terrain de l'Etoile du Sahel lors de la première journée, les Diables Rouges ont disposé des Soudanais d'Al-Hilal (2-1), grâce à des buts signés Hussein El Shahat (15eme) et Ramadan Sobhi, sur penalty (37eme). Malgré la réduction du score concédée à Eltahir dans le temps additionnel de la seconde période, les octuples vainqueurs de l'épreuve se replacent dans le groupe B en attendant la rencontre entre le FC Platinum et l'Etoile du Sahel, samedi après-midi.

Les onzes de départ :


Les stats du match :

🔴 Liverpool : nouvelle distinction pour Sadio Mané !

Sadio Mané
Quatrième du classement du Ballon d'Or, Sadio Mané s'est consolé en étant élu meilleur joueur du mois en Premier League. Mérité pour un joueur qui a enflammé les compteurs lors du mois de novembre. Auteur de trois réalisations et une passe décisive, le Sénégalais a permis aux Reds de poursuivre leur série de victoires en championnat Anglais. « Je suis très heureux d’aider l’équipe, c’est un grand honneur pour moi. Cela a été des semaines merveilleuses pour moi et mes coéquipiers et nous devons continuer à avancer. Je tiens à remercier les fans, ainsi que tous ceux qui ont voté pour moi, je vous aime tous », a déclaré le joueur au site officiel du club.