Mercato : Quand José Mourinho a empêché Glen Johnson de rejoindre l'OL en déchirant son contrat

Copyright : Panoramic
José Mourinho, alors entraîneur de Chelsea à l'époque, a refusé que Glen Johnson rejoigne l'OL par le passé. En déchirant le contrat du joueur.
José Mourinho n'a jamais été un entraîneur aisé à vivre, comme en témoigne son passif avec certains joueurs, dont Tanguy Ndombele, par exemple, ou encore Iker Casillas au Real Madrid. Toutefois, il a aussi laissé une grande empreinte émotive auprès de certains groupes, comme lorsque Marco Materazzi, à l'Inter Milan, a fondu en larmes dans ses bras, lors du départ de Mourinho vers le Real Madrid. Glen Johnson, l'ancien élément de Chelsea, a reconnu avoir vécu un épisode difficile avec le technicien portugais, alors que Mourinho dirigeait les Blues. Il s'est confié à talkSPORT sur le sujet avec une anecdote surprenante.

Le changement d'avis de Mourinho






Il est revenu sur le comportement de Mourinho quand le joueur a failli rejoindre l'OL et la Ligue 1. "Pendant six mois, il ne m’a pas laissé partir, puis j’ai réussi à lui faire accepter de me laisser partir en prêt. Il voulait que j’aille dans une équipe de Ligue des champions pour acquérir de l’expérience. Le lendemain, je suis entré et j’ai dit: ‘Je vais à Lyon’. Lyon me voulait, le contrat était là, j’allais y aller et il était surpris que je veuille partir à l’étranger quand j’étais jeune. J’ai donc signé, mais il a déchiré le contrat devant moi et m’a dit: 'Non, j’ai changé d’avis'. Il a dit qu’il voulait que je reste en Premier League, alors je suis allé à Portsmouth et, évidemment, j’ai commencé à jouer et j’ai montré ce que je pouvais faire", a commenté Johnson.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Chedjou, Neymar, Blanc... toutes les infos mercato du 2 août

Amiens : Brest s'intéresse à Chedjou, PSG : Barcelone a pris une décision dans le dossier Neymar, FC Barcelone : Bartomeu évoque la piste Laurent Blanc... Voici notre bulletin mercato du jour :
>Amiens : Brest s'intéresse à Chedjou
D'après Foot365 Afrique, Brest penserait à Aurélien Chedjou, l'international camerounais d'Amiens, pour renforcer sa défense. En quête de renforts défensifs, le Stade Brestois étudie les profils d'éléments d'expérience. Selon les informations recueillies par Football365 Afrique, Aurélien Chedjou (35 ans) fait partie des joueurs ciblés par le club breton. Apparu à 22 reprises avec Amiens la saison dernière, l'international camerounais souhaite continuer à évoluer en Ligue 1. Le club picard, qui évoluera à l'échelon inférieur en 2020-2021, ne le devrait pas retenir l'ancien Lillois, sous contrat jusqu'en juin 2021, en cas d'offre satisfaisante.  
> PSG : Barcelone a pris une décision dans le dossier Neymar
Neymar n'ira pas à Barcelone cet été. Le club catalan a renoncé à cette opération à en croire les propos de Josep Bartmoneu dans la presse. Après un été 2019 agité, il n’y aura finalement pas de saison 2 du feuilleton Neymar cet été. Naturellement cité comme une piste du FC Barcelone, l’attaquant parisien devrait continuer son petit bonhomme de chemin en France. Dans un entretien au quotidien catalan Sport, le président du Barça, Josep Bartomeu, a affirmé qu’aucune offre ne sera formulée pour l’ailier de la Selecao, lors du mercato estival.
>FC Barcelone : Bartomeu évoque la piste Laurent Blanc
Dans un entretien à Sport, Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, s'est exprimé sur la rumeur faisant état d'un intérêt du club pour Laurent Blanc. Dans un entretien accordé au quotidien sportif espagnol Sport qui paraîtra ce dimanche, Josep Maria Bartomeu a été convié à rétorquer à la rumeur évoquant une arrivée de l'entraîneur français Laurent Blanc sur le banc du Barça la saison prochaine, alors que Quique Setién est actuellement très contesté en Catalogne. Le cacique catalan a tué la rumeur Blanc dans l’œuf, mais a admis des contacts avec Xavi, l'ancien joueur des Blaugrana. "Nous n'avons parlé avec personne. Ni avec Laurent Blanc, ni avec un autre. Oui on a échangé avec Xavi, parce que nous avons une bonne relation. Mais il a prolongé il y a peu avec son équipe (Al-Saad ndlr). Il entraînera un jour le Barça. Il décidera quand", a asséné le dirigeant dans les colonnes du journal. Pour rappel, Xavi avait récemment déclaré ouvertement son envie de coacher le FC Barcelone.
>Bayern Munich : Le PSG s'intéresse à Thiago Alcantara
Alors que Thiago Alcantara voudrait quitter le Bayern Munich cet été, le PSG aurait formulé une première offre pour le milieu de terrain espagnol. Annoncé avec insistance du côté de Liverpool ces derniers temps, l’expérimenté milieu espagnol Thiago Alcantara pourrait finalement se diriger vers la France en s’engageant avec le Paris SG. C’est ce que révèle le site Le 10 Sport, en indiquant qu’une offre a déjà été transmise par les responsables franciliens pour l’ancien barcelonais. Elle approcherait les 30M€. C’est 10M€ de moins que ce que demande le Bayern pour son sociétaire, mais les discussions sont toujours en course.
>Lille : Manchester United arrive pour Gabriel
Fortement convoité, Gabriel, le défenseur central brésilien de Lille, a vu Manchester United s'entretenir avec ses représentants, d'après RMC Sport. Courtisé par de nombreux clubs européens après sa bonne saison avec les Dogues, le Brésilien de 22 ans disposerait d’un bon de sortie cet été. Selon les informations de RMC Sport, les représentants du défenseur central auraient rencontré les dirigeants de Manchester United, lors des derniers jours, en Angleterre. « Tous les jours, mes amis m'envoient des choses : des clubs, beaucoup de clubs... J'en suis content, car mon travail, et tout ce que j'ai fait, est récompensé, a affirmé de son côté l’ancien de Troyes dans une déclaration à France Football. Ça ne fait pas que du bien à moi, mais aussi à d'autres personnes autour. »

FC Barcelone : Pochettino ne dit plus non

Actuellement en quête d'un nouveau défi, Mauricio Pochettino s'est montré moins opposé que par le passé à propos d'un futur au FC Barcelone.


Mauricio Pochettino ouvre la porte au Barça. Sans club depuis son licenciement en novembre 2019, l'Argentin cherche à rebondir cet été et semble être prêt à revenir sur certaines de ses déclarations. En effet, dans un entretien à El Pais, le natif de Murphy a évoqué un possible futur au FC Barcelone. « A l’époque, j’avais passé cinq minutes avec Bartomeu (président du Barça) dans un bar et nous nous étions salués car nos enfants allaient au même établissement scolaire. Cela avait généré des rumeurs importantes auxquelles j’avais répondu par cette formule. Je ne voulais pas manquer de respect à Barcelone. Je peux le dire d’une façon différente : à l’Espanyol je me suis fait un nom. Mais je ne suis pas arrogant et je n’aime pas faire ce genre de déclarations. Peut-être qu’aujourd’hui je ne dirais pas la même chose car dans la vie on ne sait jamais ce qu’il peut se passer », explique notamment Pochettino.

« L'envie ? Elle n'a jamais disparue »


La formule en question qu'il mentionne ? Des propos qui datent de janvier 2018. « Je ne serai jamais l'entraîneur du Barça ou d’Arsenal car je suis très lié à l’Espanyol et à Tottenham. J’ai grandi à Newell’s et je n’entraînerai jamais le Rosario Central. Je préfère travailler dans ma ferme en Argentine qu’aller entraîner certains clubs », avait-il déclaré à l'époque en conférence de presse. Depuis, la donne a donc bien changé, car il veut rebondir et vite. « L'envie ? Elle n'a jamais disparue. Dès le jour où tu arrêtes de travailler, tu as envie d'être devant un joueur. C'est ton essence. Et nous sommes (lui et son adjoint Jesus Pérez, ndlr) plus proches de trouver un nouveau projet, confie d'ailleurs Pochettino. Il s'agit de trouver un club, un président ou des personnes qui adhèrent aux idées que nous avons et qui, selon nous, peuvent vous rapprocher de la réussite. Lorsque cette offre sera faite, nous dirons tous oui. »

Coupe de France (F) : Lyon et le PSG verront la finale

En battant respectivement Guingamp (0-1) et Bordeaux (1-2), Lyon et le PSG se sont qualifiées pour la finale de la Coupe de France féminine, qui se disputera le 9 août à Auxerre.
Décidément, que ce soit en championnat ou en Coupe de France, voire en Ligue des Champions, Lyon et le Paris Saint-Germain ne se quittent plus. Ainsi, pour la 5eme fois de l'histoire, la finale de l'ancienne compétition connue sous le nom de Challenge de France verra les deux formations s'affronter le dimanche 9 août au stade de l'Abbé-Deschamps à Auxerre. Pour cela, les deux équipes ont dû batailler ce dimanche pour s'en sortir. En effet, au Roudourou, les joueuses de Jean-Luc Vasseur ont fait le service minimum contre Guingamp (0-1), pour leur premier match officiel après la pause liée à la pandémie de coronavirus dans le monde. Toujours privées d'Ada Hegerberg, qui se remet de sa rupture du ligament croisé, les Lyonnaises ont d'abord vu Solène Durand sortir le grand jeu en première période, face à Amel Majri, Dzsenifer Marozsan et Lucy Bronze. Finalement, trouvée par Wendie Renard, l'Anglaise Nikita Parris a donné la qualifications aux Fenottes de la tête (65eme). Dimanche prochain, elles viseront ainsi un 9eme titre dans la compétition.


Le PSG renverse Bordeaux


Un peu plus tard ce dimanche, le PSG a souffert contre Bordeaux pour rejoindre Lyon en finale (1-2). A Libourne, au stade Jean-Antoine-Moueix, ce sont même les Girondines qui ont ouvert le score par l'intermédiaire de Katja Snoeijs (23eme). Fraîchement arrivée, l'attaquante néerlandaise permettait à son équipe de faire la course en tête sous les yeux de Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France. Mais, en seconde période, les joueuses d'Olivier Echouafni se sont réveillées. Après l'égalisation d'Irene Paredes (55eme), c'est Signe Bruun (84eme) qui a offert la victoire à son équipe. Parfaitement servie Sandy Baltimore, la Danoise envoyait le PSG rejoindre Lyon en finale, alors que Khadija Shaw avait touché le poteau peu avant pour Bordeaux. Pour le moment, les championnes de France mènent 4-1 dans leurs confrontations contre les Parisiennes en Coupe de France, mais avaient été battues par celles-ci en finale lors du dernier match en 2018 (0-1). Les Lyonnaises sont prévenues.

Hommage : Diego Maradona salue la mémoire de Tataw Stephen

Affecté par le décès de l’ex-capitaine de la sélection du Cameroun qui l’a battu lui et l’Argentine en phase de groupes du Mondial 1990, la légende Diego Maradona salue la mémoire de Tataw Stephen.

Ils ont été rivaux sur le terrain le 8 juin 1990. C’était à l’occasion du choc de la première journée dans le groupe B de la Coupe du monde en Italie. Ce soir-là, Diego Maradona et l’Argentine se sont inclinés devant Tataw Stephen et le Cameroun (0-1). Près de 30 ans plus tard, l’ancien capitaine des Lions Indomptables plonge de nouveau la légende de la nation de l'Albiceleste dans la tristesse. Stephen Tataw est en effet décédé vendredi à Yaoundé, la capitale camerounaise, des suites de maladie. Une nouvelle qui choque particulièrement Maradona, qui a publié en guise d’hommage, l’image de son échange de poignée avec le vieux Lion Indomptable avant le coup d’envoi de ce Cameroun - Argentine de 1990. «Il y a 30 ans, avec Stephen Tataw, capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, lors du Mondial de 1990. Mes respects à ta famille, repose en paix», a écrit Maradona.
 
Voir cette publication sur Instagram
 

Hace 30 años, con Stephen Tataw, capitán de los "Leones Indomables" de Camerún en el mundial de 1990. Mis respetos a tu familia, que en paz descanses.

Une publication partagée par Diego Maradona (@maradona) le

A lire aussi >> Décès de Stephen Tataw : Le vibrant hommage de Samuel Eto’o

Serie A (J38) : Le Genoa écrase l'Hellas Vérone et se sauve, Lecce relégué

A la lutte pour son maintien en Serie A, le Genoa ne s'est pas raté ce dimanche soir contre l'Hellas Vérone (3-0) et se maintient dans l'élite du football italien. En revanche, battu par Parme (3-4), Lecce accompagne Brescia et la Spal en Serie B.
Les Rossoblu peuvent souffler. Après une saison des plus compliquées, avec deux entraîneurs licenciés dont Thiago Motta, l'un des clubs de Gênes s'est encore une fois sauvé in extremis en Serie A, grâce à sa nette victoire sur l'Hellas Vérone ce dimanche soir (3-0). Dans son antre de Luigi-Ferraris, le Genoa a rapidement pris les devants grâce à un doublé d'Antonio Sanabria (13eme et 25eme) pour se mettre à l'abri. Peu avant la mi-temps, Cristiano Romero (44eme) a acté le maintien des siens face à une équipe qui n'avait plus rien à jouer. Pour autant, la rencontre a été disputée et les locaux ont fini à 10 contre 11, suite aux expulsions du dernier buteur (62eme), puis de Francesco Cassata et Sofyan Amrabat pour une dispute dans le temps additionnel (91eme). L'histoire finit donc bien pour Miguel Veloso qui voit son beau-père, le président du Genoa, rester dans l'élite du football italien.


Lecce de retour en Serie B


En revanche, Lecce fait l'ascenseur et retrouvera la Serie B. Alors que les Giallorossi devaient l'emporter et espérer une défaite du Genoa pour se maintenir, ils ont eu tout faux. Face à Parme, au Stade Via del Mare, les locaux se sont inclinés au terme d'un match riche en buts (3-4). En première période, Antonin Barak (40eme) et Biagio Meccariello (45eme) ont répondu à Fabio Lucioni (11eme, csc) et Gianluca Caprari (24eme). Au retour des vestiaires, Andreas Cornelius (52eme) et Roberto Inglese (66eme) ont donné la victoire aux Crociati, malgré la réduction du score de Gianluca Lapadula (68eme). Défait, Lecce est relégué avec Brescia et la Spal, l'Hellas Vérone étant le seul promu à se maintenir cette saison. Dans les autres rencontres du jour, Bologne et le Torino ont fait match nul (1-1), tandis que l'Udinese s'est imposé à Sassuolo (0-1). Un peu plus tôt, la Fiorentina était allé l'emporter à la Spal (1-3).