Mercato : le Celtic reviendra en charge pour Wanyama en janvier

Victor Wanyama à refusé Bruges à cause ... du décès de Sala !
L'entraîneur du Celtic Glasgow, Neil Lennon, a indiqué que son club tentera de recruter l'attaquant kényan de Tottenham, Victor Wanyama, cet hiver.

Le joueur s'y était révélé avant de partir en Premier League il y a quelques années. Il n'a joué aucune minute cette saison.

Wanyama a connu les meilleurs moments de sa carrière statistiquement parlant, avec le Celtic, en disputant 49 matchs, dont 47 en tant que titulaire, pour 9 buts. Des chiffres qui feraient du bien au club leader du championnat d'écosse.



Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Etoile du Sahel : Coulibaly sera-t-il revendu au Zamalek ?

Coulibaly (ESS) Copyright -OFC
L'agent égyptien, M.Nabil Abouzid propose l'attaquant ivoirien Souleymane Coulibaly au club de l'Egyptian League, Zamalek. Toutefois, il faudra auparavant obtenir l'accord de son club actuel, l'Etoile Sportive du Sahel, et de l'entraineur zamalkaoui, le Français Patrice Carteron qui doit dire s'il a besoin d'un tel joueur ou non. C'est ce que rapporte ce vendredi la presse égyptienne qui indique que l'impresario de Coulibaly a placé la transaction à hauteur de 1,5 million de dollars, proposant le rééchelonnement de ce montant à verser à l'ESS sur plusieurs tranches, au cas où le club cairote est intéressé par une telle transaction. On s'attend à ce que Zamalek étudie la possibilité de recruter l'avant-centre ivoirien dans les prochains jours. Il faut dire qu'un éventuel départ du joueur de l'Etoile Sportive du Sahel correspond parfaitement à la nouvelle stratégie prônée par le président, M.Ridha Charfeddine qui, crise financière aigue oblige, donne la priorité absolue aux jeunes du centre de formation du club, et veut dégraisser l'effectif en se débarrassant des gros salaires. De plus, depuis le 25 mars dernier, le club égyptien Al Ahly du Caire ne cesse d'alerter l'Etoile Sportive du Sahel afin de lui verser l'argent du transfert de Coulibaly. Il avait alors donné au club tunisien des délais de deux semaines pour s'acquitter de cet argent, avant que l'affaire ne soit gelée en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

Al Ahly attend ses 1,4 million de dollars

Un accord avait été conclu au mois de novembre dernier en vertu duquel, en plus d'une avance de 200 mille dollars, le club de Ligue 1 tunisienne doit s'acquitter du montant de transfert de 1,2 million de dollars en trois échéances de 400 mille dollars chacune. Or, l'octuple champion d'Afrique n'a toujours pas reçu l'avance de 200 mille dollars. Coulibaly a signé à l'ESS en août 2018 un contrat allant jusqu'au 30 juin 2023, mais il n'a pu être qualifié pour son nouveau club qu'au mercato de l'hiver dernier. Le tribunal arbitral du sport l'a obligé à verser un montant de 1,4 million de dollars à son ancien club, Al Ahly du Caire pour rupture unilatérale du contrat lorsqu'il était parti au mois de mai 2017 vers le club écossais Partick Thistle Football Club. Le secrétaire général de l'ESS, M.Hamouda Bouazza assure qu'il est certes vrai que les deux clubs se sont mis d'accord sur les délais de ce premier versement. "Toutefois, les conditions prévalant en raison de la crise actuelle mondiale liée au nouveau coronavirus empêche de nous acquitter amicalement de ce paiement qui sera tout simplement repoussé. Nous allons le faire dès la fin de cette crise du COVID-19", déclare le dirigeant étoilé qui écarte tout recours par Al Ahly à la FIFA. Coulibaly, 25 ans a signé deux buts seulement en championnat de L1 depuis sa qualification pour l'ESS. Il a été aligné dans 9 matches pour un temps de jeu de 627 minutes. A lire aussi >> Coulibaly sera-t-il interdit de participation avec l'ESS ?

Florentin Pogba « content » de rejoindre Sochaux !

Florentin Pogba - Guinée Copyright -AFP
Libre depuis son départ d’Atalanta United en fin 2019, Florentin Pogba s'est engagé avec Sochaux, pensionnaire de Ligue 2 Française, pour la nouvelle saison. Le défenseur Guinéen n'a pas caché sa joie et a savouré son nouveau contrat dans des propos relayés par le site officiel du club. « Très content d’avoir rejoint le club. Je nous souhaite le meilleur pour la saison qui arrive. Allez Sochaux ! », a lancé le frère de Paul Pogba. A lire aussi >> Officiel - Guinée: Florentin Pogba de retour en France

Affaire finale LDC : l'EST compte sur le commissaire du match

Espérance de Tunis (EST) Copyright -OFC
Le tribunal arbitral du sport va écouter ce vendredi par visioconférence la plaidoirie du Wydad Casa qui a poursuivi la décision de la confédération africaine de football de considérer qu'il s'est retiré de la finale retour de la Ligue des champions de la CAF, le 31 mai 2019 à Radès contre l'Espérance Sportive de Tunis. A la 60e minute, l'attaquant marocain Walid Karti a cru avoir égalisé lorsque l'arbitre gambien Bakary Gassama annula le but égalisateur (1-1). Demandant le recours à la vidéo assistance pour l'arbitre (VAR), les Wydadis furent surpris, selon leurs dires de constater qu'il ne fonctionnait pas. Après une heure de palabres, la rencontre a été suspendue. Au terme d'un imbroglio juridique, l'EST a été sacrée champion d'Afrique, même si ses joueurs avaient déjà reçu médailles et trophée juste après le match. Si l'EST se considère étrangère au dossier, n'ayant d'aucune façon pesé sur la décision de son couronnement, par contre, le Wydad compte sur le témoignage du président de la Confédération africaine de football, le Malgache Ahmad Ahmad qui a soutenu devant la commission de discipline de l'instance continentale que le président de l'EST, M.Hamdi Meddeb l'aurait menacé à la fin du match suspendu après une heure de jeu, lui disant: "Si vous ne nous remettez pas le trophée, personne ne peut savoir ce qui risque de se passer dans le stade, si une révolte ne va pas s'y dérouler". Le Jury disciplinaire de la CAF a adressé un rappel à l’ordre à M.Meddeb, et lui a infligé une amende de 20 mille dollars "pour son comportement antisportif à l’encontre du président de la CAF". M.Ahmad doit ensuite apporter son témoignage sur la panne survenue à la VAR.

"L'argument de la sécurité du stade de Radès"

Par ailleurs, le WAC compte sur la non homologation par la CAF du stade de Radès qui ne répondrait pas aux normes de sécurité. Une décision annoncée il y a un mois. Le rapport du commissaire du match, le Mauritanien M.Ahmed Oueld Yahia, qui a constaté des menaces proférées par M.Meddeb à l'adresse de M.Ahmad et du président du club marocain, M.Said Naciri souligne que les deux capitaines d'équipe étaient au courant que la VAR ne fonctionnait pas bien avant le coup d'envoi du match. Ould Yahia a signalé que les techniciens de la VAR étaient dans l'impossibilité de juger de la validité du but, et qu'ils ont dit qu'ils pourraient juger de cette validité chemin fisant, en cours de partie. Chose que refusèrent les hommes de Faouzi Benzarti qui préférèrent se retirer, non sans avoir déposé des réserves techniques. Le WAC compte également dans sa plaidoirie sur le commissaire des arbitres, le Togolais qui aurait considéré le but régulier et exprimé son étonnement pour l'absence de la VAR, à en croire la partie marocaine. A lire aussi >> LDC Afrique : l'Espérance de Tunis éliminée par Zamalek

Ahmad Ahmad se prononce sur le report de la CAN 2021

Infantino et Ahmad Copyright -AFP
La Coupe d'Afrique des Nations 2021 sera-t-elle reportée ? Le président de la Confédération Africaine de Football, Ahmad Ahmad, s'est exprimé sur le sujet lors d'une interview accordée à BeIn Sports. « Avant de parler de la CAN, il faut voir où en sont les éliminatoires. On est presque au mois de juin. Je me demande si nous serons capables de les terminer. Je ne veux pas anticiper », a lancé le patron de l'instance mère du football africain. « Personne n’a imaginé que nous allions vivre cette situation et une telle crise due à un virus d’une ampleur inimaginable. Tous les pays du monde ont été touchés. Plusieurs pays africains dépendent d’une seule compagnie aérienne. Ce n’est donc pas évident de reprendre les qualifications maintenant », a-t-il ajouté. A lire aussi >> CAF : Ahmad Ahmad nie penser à un deuxième mandat

Mercato : Moussa Wagué pisté en Andalousie !

Moussa Wagué (Nice) Copyright -AFP
A la recherche d'un latéral droit pour remplacer l'emblématique Jesús Navas, qui devrait quitter le club à 35 ans, le FC Séville aurait jeté son dévolu sur Moussa Wagué. Selon les informations de Mundo Deportivo, le défenseur Sénégalais du FC Barcelone, qui revenait d'un prêt non concluent à Nice, est sur les tablettes du club Andalou, qui piste également le latéral de l'Olympique de Marseille, Bouna Sarr. A 21 ans, Wagué n'a finalement disputé que 8 matches avec le club Français, avant l'arrêt définitif du championnat de Ligue 1 à cause du Coronavirus. Nice a refusé de payer son option d’achat de 10 millions d’euros et Séville veut en profiter pour convaincre le Barça de le lui céder à un prix plus abordable. A lire aussi >> Lâché par Nice, Moussa Wagué de retour au Barça !