Mercato : Burak Yilmaz est lillois

Copyright : Panoramic
Burak Yilmaz est un joueur du LOSC. Ce samedi, Lille a officialisé le recrutement de l'attaquant turc.
Lille tient son premier renfort offensif de l’intersaison. Au lendemain du départ de Victor Osimhen vers Naples, le club nordiste a bouclé le recrutement de l’attaquant turc Burak Yilmaz. Âgé de 35 ans, ce dernier s’est engagé pour deux ans avec les Dogues. Au sein de cette formation, il retrouvera deux de ses coéquipiers en sélection, Zeki Celik et Yusuf Yazici. A l’équipe de Christophe Galtier, Yilmaz devrait apporter son immense vécu, mais aussi son sens du but. Il compte plus de 250 réalisations en 500 rencontres disputées chez les pros.

« Un vrai guerrier » pour le LOSC


Marc Ingla, la directeur général du LOSC, a été le premier à se féliciter de cette signature. Sur le site du club, il a déclaré : « Le club est vraiment fier et heureux de l’accueillir ici à Lille. Burak Yilmaz a un profil de vrai numéro 9, très présent dans la surface, particulièrement adroit devant le but. C’est un joueur très expérimenté, une véritable légende en Turquie où il est cadre en sélection et où il a évolué sous le maillot de quatre grands clubs. Burak est un joueur de caractère, un vrai guerrier qui vient aujourd’hui exporter son talent dans le championnat de France ».

Yilmaz n’a connu jusqu’ici qu’une seule expérience à l’étranger et c’est la première fois qu’il rejoint un championnat majeur européen. Avec le LOSC, il espère montrer son savoir-faire, mais aussi rester compétitif afin d’assurer sa place dans la liste des 23 Turcs pour l’Euro l’année prochaine. Ses débuts sous ses nouvelles couleurs pourraient se produire dès ce samedi lors de l’opposition amicale contre Anderlecht.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Real : Zidane révèle que Bale ne voulait pas jouer contre Manchester City

Absent du groupe du Real Madrid, Gareth Bale ne voulait pas jouer contre Manchester City. C'est en tout cas ce que son entraîneur Zinédine Zidane a révélé.
Gareth Bale a un contrat avec le Real Madrid qui court jusqu’en 2022. Mais, il n’est pas sûr qu’on le revoie un jour sous le maillot merengue. Le chevronné attaquant gallois vient lui-même de demander à être écarté d’un match de Ligue des Champions, celui que sa formation va disputer ce vendredi contre Manchester City à l’extérieur (8e de finale). L’intéressé n’a plus du tout la tête à ses obligations envers le club et c’est pourquoi il n’a pas été convoqué pour ce grand rendez-vous continental.

Le coach merengue, Zinédine Zidane, s’est confié sur cette absence lors de la conférence de de presse d’avant-match. Et il a confirmé que son joueur lui a demandé de ne pas être convoqué. Le technicien français en a aussi profité pour assurer qu’il n’y avait aucun problème personnel entre lui et le Gallois. « Je vais expliquer parce que beaucoup de choses sont dites, a confié l’entraineur madrilène aux journalistes jeudi. Nous avons une relation joueur-entraineur basée sur le respect, c'est clair. La seule chose que je peux dire, c'est qu'il a décidé de ne pas jouer, et le reste c’est entre lui et moi. »

"Bale est toujours un joueur du Real Madrid"


Voir Bale manquer sciemment un match capital de Ligue des Champions c'est du jamais vu. Le gaucher a souvent laissé son empreinte sur les grandes performances du Real dans cette épreuve, comme lors des finales de 2014 à 2018. Le fait qu’il tourne le dos à son club dans un moment aussi important laisse place à de nombreuses interprétations et rumeurs de tous genres. Zidane le sait et c'est pourquoi il a veillé à ne pas les alimenter : « J'ai déjà répondu à propos de cette situation. Le reste est une conversation entre le joueur et l'entraîneur, et je ne vais rien vous dire (…) Bale est un joueur du Real Madrid, rien ne change. Je respecte ça. Il a décidé de ne pas jouer. Maintenant, nous sommes tous ici concentrés sur le match de demain. »

Cameroun : le chef de l’Etat offre 22 maisons aux héros du Mondial 90

Le chef de l'Etat camerounais Paul Biya vient d’ordonner la mise à disposition de 22 maisons modernes au profit des joueurs présents à la Coupe du monde d’Italie 1990.

Selon certaines indiscrétions, il s’agit d’une promesse qui a été faite par le président camerounais à la bande à Roger Milla depuis fort longtemps. Le dossier aurait été rouvert au lendemain du décès il y a quelques jours de Stephen Tataw, défenseur et capitaine des Lions Indomptables à cette édition du Mondial de football.

A lire aussi >> Hommage : Diego Maradona salue la mémoire de Tataw Stephen

Notons qu’en Italie 1990, le Cameroun avait terminé en quarts de finale, devant ainsi le premier pays africain à réaliser une telle performance.

Le Covid-19 agace Oyongo Bitolo et Montpellier

En raison d’un cinquième cas de Covid-19 déclaré dans le groupe, Montpellier et Ambroise Oyongo Bitolo ont déjà dû annuler deux matchs amicaux.

La préparation de la saison ne se passe pas comme prévue pour Ambroise Oyongo et son club, Montpellier Hérault Sport Club. Le MHSC est (presque) dans la tourmente. La faute à l’épidémie de coronavirus qui a déjà touché cinq joueurs au sein de l’effectif de Michel Der Zakarian. Le match amical prévu ce samedi contre Clermont Foot 63 est annulé. «Par mesure de précautions sanitaires, le MHSC, Clermont Foot 63 et le club de Millau ont pris la décision, à regret, d’annuler le match amical prévu ce samedi 8 août à Millau», a annoncé le club montpelliérain. Deux jours avant cette annonce, Ambroise Oyongo et ses coéquipiers n’avaient pas pu jouer un autre match amical contre l’Olympique de Marseille. Du coup, le défenseur camerounais, ses coéquipiers et tout le staff seront testés comme ce vendredi matin. Et déjà, le Lion Indomptable tient à rassurer. «Je ne suis ni positif au Covid-19 ni en quarantaine. Je vais bien et je m’entraîne normalement avec le groupe. Je me prépare avec le groupe pour retrouver les terrains de Ligue 1 très bientôt. Merci pour vos messages», a-t-il publié sur les réseaux sociaux.

Inter Milan : Sanchez veut "gagner quelque chose avec ce club"

Alors qu'il va rester en Lombardie sous le maillot de l'Inter Milan, Alexis Sanchez n'a pas caché sa joie et veut gagner un titre avec le club italien.
Après une saison en prêt à l'Inter Milan, Alexis Sanchez va rester en Lombardie comme l'a confirmé Manchester United, son ancien club. "Tout le monde à Manchester United souhaite à Alexis Sanchez le meilleur dans sa future carrière alors qu'il rejoint l'Inter Milan pour un transfert permanent", a expliqué le club anglais au sujet du chilien. Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de l'Inter Milan, le joueur a adressé un message aux supporters du club italien.

Alexis Sanchez affirme sa faim de gagner




"Bonjour les fans de l'Inter. Je suis très, très heureux de rester ici avec vous. Je pense que j'avais ce désir de rester ici parce que j'ai trouvé une famille, un staff et on a tous hâte de se battre et de gagner quelque chose pour ce club. J'ai faim et je veux gagner quelque chose, c'est pourquoi je suis si heureux d'être ici, avec vous, pour gagner quelque chose", a affirmé l'ancien joueur du Barça.


Alexis Sanchez avait rejoint le club italien via un prêt d'une saison en août 2019 et a fait 29 apparitions pour l'Inter, marquant quatre buts. L'ancien joueur d'Arsenal est désormais engagé avec les Lombards jusqu'en 2023.

Ligue Europa : Le Final Eight est complet

On connaît désormais toutes les affiches du Final Eight de Ligue Europa, après les dernière qualifications de Bâle et Wolverhampton.
Après les qualifications du FC Séville et du Bayer Leverkusen un peu plus tôt dans la soirée, Wolverhampton et le FC Bâle ont également composté leur ticket pour les quarts de finale de cette Ligue Europa.

Bâle a passé une soirée tranquille


La mission de Bâle était aisée après le large succès de la formation suisse à Francfort lors de la première manche (3-0). L'Eintracht n'a pas trouvé les ressources physiques et mentales pour renverser la situation. Dans une situation confortable, Bâle s'est attelé à bien gérer son avantage, avant de s'imposer pour la forme en fin de match grâce à un but de Fabian Frei (1-0, 88e).

Wolverhampton a tremblé


Les Wolves, de leur côté, ont connu une soirée un peu plus animée contre l'Olympiakos après le score de parité entre les deux équipes à l'aller (1-1). Le buteur attitré Raul Jimenez a rapidement débloqué la situation sur penalty (1-0, 8e s.p.), mais l'Olympiakos a eu les situations pour refaire surface. L'ancien Dijonnais Bobby Allain, titulaire dans les buts du Pirée, s'est illustré à plusieurs reprises en seconde période après avoir été malheureux sur l'action amenant le penalty. En face, Rui Patricio a aussi répondu présent sur les opportunités nettes de l'Olympiakos. Les Wolves ont conservé leur précieux avantage jusqu'au coup de sifflet final.