Neymar, Sané, Kadewere… toutes les infos mercato du 19 janvier

Neymar - L. Sané - N. Kadewere Copyright -AFP
Le PSG relance le clan Neymar en vue d’une prolongation, Leroy Sané rêve toujours du Bayern Munich, le buteur zimbabwéen Tino Kadewere se rapproche de l’Olympique Lyonnais... Voici notre bulletin mercato du jour:

Neymar plus ouvert que jamais à une prolongation ?


Inimaginable il y a encore quelques mois, la possibilité de voir Neymar rempiler au PSG serait redevenue réelle. La star brésilienne arrive au terme de son bail en 2022 et les dirigeants franciliens réfléchiraient sérieusement à la possibilité de le prolonger. Et c’est dans ce but qu’ils viennent de se rapprocher du clan du joueur, si l’on se fie à ce que révèle Téléfoot ce dimanche.

L’idée de faire parapher un nouveau contrat à l’ancien Barcelonais n’est pas nouvelle. Mais, jusque-là, il n’y a pas eu de véritables démarches entreprises en ce sens. Avec ce premier pas fait, Leonardo et le reste de la direction manifestent clairement à leur joueur l’envie qu’ils ont de poursuivre ensemble.

Un signe auquel le principal intéressé ne devrait pas rester insensible, surtout que lui aussi serait favorable à un nouveau deal. Une position qui contraste totalement avec celle qu’il affichait lors du dernier mercato estival. Affaire à suivre…


Leroy Sané change d’agent et rêve encore du Bayern


L’ailier international allemand, Leroy Sané, reste très séduit par l’idée de retourner en Bundesliga et signer en faveur du Bayern Munich. Ça serait même son objectif pour le prochain mercato, d’après ce que rapporte The Daily Mirror ce dimanche.

Le joueur de Manchester City, qui s’apprête à retrouver le chemin des terrains après de longs mois d’absence, a récemment changé d’agent. Le fils de l’ancien capitaine des Lions de la Téranga Souleymane Sané, est désormais représente par l’agence LIAN Sports.


Tino Kadewere déjà d'accord avec Lyon ?


Ces derniers jours, le nom de l'attaquant zimbabwéen Tino Kadewere est apparu à de nombreuses reprises dans la rubrique des rumeurs Mercato. Courtisé par des écuries de Premier League (Southampton, Bournemouth) et de Bundesliga (Eintracht Francfort), le meilleur buteur de la Ligue 2 française (18 réalisations en 20 matchs) aurait aussi la cote auprès d’un cador de l’élite française, à savoir l’Olympique Lyonnais.

D’après les informations de Paris-Normandie, l'OL aurait d’ores et déjà trouvé un accord avec le joueur de 24 ans. Ainsi, le natif d’Harare aurait désormais l’esprit résolument tourné vers le Rhône, qu’il pourrait rejoindre en début de semaine prochaine.

Le quotidien régional précise en effet que des représentants des deux clubs devraient se rencontrer lundi ou mardi afin de préciser les conditions du transfert et, donc, de boucler définitivement ce dossier. L'offre rhodanienne est de l’ordre de quinze millions d’euros .


Podolski quitte le Japon pour la Turquie


Lukas Podolski ne sera pas resté trop longtemps sans club. Quelques heures après que son départ de Vissel Kobé a été officialisé, le chevronné attaquant allemand a pris la direction de la Turquie et de la ville d’Antalya. A 34 ans, il devrait s’offrir un nouveau challenge dans ce championnat, lui qui avait porté les couleurs du Galatasaray entre 2015 et 2017.

Comme toutes les vedettes qui débarquent dans la Super Lig, l’ex-joueur du Bayern a eu droit à un accueil très chaleureux de la part des fans locaux à l’aéroport suite à son arrivée la nuit dernière.


L'Atalanta lève l'option d'achat de Duvan Zapata


Duvan Zapata est définitivement un joueur de l’Atalanta. Prêté depuis l’été 2018 par la Sampdoria, l’attaquant international colombien a vu le club de Bergame lever son option d’achat, estimée à 12 millions d’euros, comme annoncé ce weekend dans un communiqué.

Le joueur de 28 ans a inscrit 35 buts et délivré 11 passes décisives toutes compétitions confondues depuis son arrivée au sein de la formation de Gian Piero Gasperini. « Il s’agit d’un investissement important qui représente pour le club une volonté claire de maintenir le niveau technique de l’équipe première et d’affronter les défis de la Serie A et de la Ligue des Champions », peut-on notamment lire dans le communiqué.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

🔴FLASH: Victime de racisme, Moussa Marega quitte le terrain !

Moussa Marega - FC Porto Copyright -AFP
Victime de cris racistes ce dimanche dans le championnat portugais sur la pelouse de Guimaraes (2-1), la superstar malienne du FC Porto, Moussa Marega, a quitté le terrain en plein match ! C'est le genre de scène qui n'a rien à faire dans un stade de football ! À la 70e minute de la rencontre qui a mis aux prises le FC Porto et Guimaraes dans le championnat du Portugal ce dimanche, l'attaquant malien, Moussa Marega, a quitté le terrain de lui-même après avoir été visé par des cris racistes comme relayé par L'Equipe. Le buteur vedette des Aigles du Mali n'a pas écouté son entraîneur Sergio Conceiçao qui avait tenté de le rasséréner, et a préféré rejoindre les vestiaires.  Auteur de la réalisation qui avait permis à son équipe de remporter le succès lors de cette 21e journée du championnat portugais, Marega a ensuite brandi des doigts d’honneur en direction des tribunes avant d’être remplacé en catastrophe par Wilson Manafa. Toujours aussi excédé, Marega s'est également fendu d'un message incendiaire sur les réseaux sociaux : «Je voudrais juste dire aux idiots qui viennent faire des cris racistes au stade... Allez vous faire f**tre ! Et je remercie également les arbitres de ne pas me défendre et de m'avoir donné un carton jaune parce que je défends ma couleur de peau. C'EST UNE HONTE !!! »

Cameroun - Affaire Hugo Broos: le verdict de la FIFA est tombé

Opposé à la Fécafoot pour « rupture abusive » de son contrat à la tête de la sélection nationale du Cameroun en 2017, Hugo Broos a été débouté par la FIFA. L’entraîneur belge n’aura droit qu’à ses arriérés de salaire. Rien de plus. Il réclamait près de 974 millions de francs CFA à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Parce que celle a mis fin à son contrat d’entraîneur des Lions Indomptables le 4 décembre 2017, soit deux mois avant son terme. Cet argent, Hugo Broos ne l’aura pas. Le juge unique de la Commission du Statut du joueur de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) s’est prononcé dans cette affaire. Et le verdict n’est pas en faveur de l’entraîneur belge. 94 millions de FCFA, pas plus « Hugo Broos avait en effet saisi la Commission du Statut du joueur de la FIFA pour une condamnation de la Fécafoot », indique le service de communication de la Fécafoot. « Hugo Broos réclamait le paiement de la somme de 974 millions de FCFA, majorée des intérêts de 5 % l’an à compter du 21 décembre 2017 ». En plus du paiement de « 13 millions de FCFA de frais de défense et l’ensemble des frais de procédure. Pourtant, la Fécafoot ne reconnaît lui devoir que des arriérés de salaires s’élevant à environ 94 millions de FCFA et demandait qu’il lui en soit donné acte », apprend-on encore. Hugo Broos débouté Problème ? « Le jugement rendu a débouté Hugo Broos de l’ensemble de ses demandes, notamment sa demande principale des dommages et intérêts pour la prétendue rupture abusive de son contrat. La Fécafoot ne lui doit que ses arriérés de salaire, a établi le juge unique de la Commission du statut du joueur de la FIFA », informe la Fécafoot. L'instance camerounaise du football encourait d’importants risques financiers. Mais elle « s’en tire à bon compte grâce aux précautions juridiques ayant entouré la rupture de contrat de l’entraineur Hugo Broos », se réjouit-on à Yaoundé. Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 avec le Cameroun, Hugo Broos avait été limogé suite à l’élimination des Lions, en phase qualificative du Mondial 2018.

Adrien Rabiot (Juventus) plaide pour un retour en équipe de France

Adrien Rabiot reparle de l'équipe de France après son refus du statut de réserviste avant la Coupe du monde, lui qui n'a plus été appelé par Didier Deschamps depuis.

Titulaire et auteur de prestations convaincantes à la Juventus Turin depuis plusieurs semaines, Adrien Rabiot aimerait revenir en équipe de France, lui qui estime que ses prestations piémontaises sont suffisantes pour pouvoir prétendre à porter de nouveau la tunique tricolore : "Si je peux revenir en équipe de France grâce à mon statut de titulaire à la Juve? Même si on n'est pas titulaire à la Juve... il y a des joueurs qui jouent en France ou en Angleterre qui sont en équipe de France. Cela ne dépend pas d'où on joue mais des performances. Aujourd'hui, mes performances sont positives. C'est un choix du sélectionneur. Mais je ne pense pas que ce soit le fait que je sois titulaire à la Juve qui me dit que je peux aller en équipe de France ou pas. Ce sont surtout mes performances", a indiqué le milieu de la Juve à RMC Sport. Reste à savoir si Didier Deschamps est rancunier...


Classement FIFA: les expectatives d’évolution du Top 10 africain

Classement FIFA Copyright -Orange Football Club
Selon les derniers calculs de la fédération internationale du ballon rond (FIFA), il n’y aura pas beaucoup de réaménagements dans le classement mensuel des nations, déterminant les meilleures équipes nationales africaines des mois de janvier-février 2020. En effet, les "Lions" du Sénégal (20èmes au rang mondial) continueront de trôner sur l’Afrique, tandis que les Aigles de la Tunisie (27èmes mondial) occuperont toujours la seconde marche du podium africain. >> Le Classement FIFA de la Zone Afrique Deux nations africaines sont toutefois assurées de légèrement grimper au prochain Classement FIFA, qui sera publié le jeudi 20 février. Il s’agit de la République Démocratique du Congo, récente vainqueur du TIFOCO 2020, mais également du Ghana. A lire aussi >> TIFOCO 2020 : La RDC et Jackson Muleka sacrés Installés respectivement aux 47e et 56e places mondiales (7e et 10e africaines), les Ghanéens et les Congolais devront ainsi être les plus grands bénéficiaires du prochain classement FIFA pour la Zone Afrique. Les Black Stars et les Léopards devraient en effet récolter 2 points en janvier-février, ce qui leur permettra de s’emparer respectivement des 46e et 55e places du classement mondial (6e et 9e du classement africain). Il convient de noter également que d’après les statistiques de la FIFA, l'Algérie (4e) et le Maroc (5e) compléteront toujours le Top 5, tandis que de grandes nations du football africain à l'image de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, de l'Afrique du Sud, du Burkina Faso ou encore de la Zambie ne figureront pas dans le Top 10. Ci-après le probable Top 10 africain du mois de Février 2020 : 1) Sénégal (20e mondial) (=) 2) Tunisie (27e) (=) 3) Nigeria (31e) (-1 place) (- 1 point) 4) Algérie (35e) (=) 5) Maroc (43e) (-1 place) (-1 point) 6) Ghana (46e) (+1 place) (+2 points) 7) Egypte (51e) (-1 place) (- 1 point) 8) Cameroun (53e) (=) 9) RD Congo (55e) (+1 place) (+2 points) 10) Mali (56e) (-1 place) (- 1 point) ... >> Le classement complet des 54 pays africains

L1 : Rennes peut avoir des regrets

Dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1, le Stade de Reims s’est imposé ce dimanche après-midi face à Rennes (1-0). Un résultat qui va laisser des regrets aux hommes de Julien Stéphan. Les Bretons n’ont remporté qu’un seul de leurs 5 derniers matchs de Ligue 1.
Le Stade de Reims respire ! Les Champenois ont réalisé une belle opération ce dimanche, en s’imposant face au Stade Rennais. Grâce à un but de leur jeune attaquant malien El Bilal Touré sur penalty (72ème minute), les hommes de David Guion ont remporté leur deuxième victoire de 2020 en championnat. Un succès précieux, qui leur permet de s’éloigner de la zone rouge. Le Stade Rennais est, a contrario, sous la menace du LOSC, quatrième à un point des Bretons avant son match de ce soir, à domicile contre l’OM (21h).

Une pelouse pas au niveau


Malgré les agréables conditions météorologiques (17 degrés au coup d’envoi), la piètre qualité de la pelouse rémoise a considérablement gêné les 22 acteurs et altéré la qualité du jeu. C’est seulement sur une glissade d’Edouard Mendy, le gardien rennais et ancien de la maison champenoise, que Xavier Chavalerin parvenait à inquiéter les Bretons (23ème minute). Mendy arrivait cependant à se reprendre devant sa ligne de but… Disasi (20ème), Munetsi (43ème) tentaient également leur chance, mais c’était trop imprécis pour réellement inquiéter l’équipe bretonne. Une première période très tranquille pour mettre en selle Steven Nzonzi : le champion du monde déjà à l'aise défensivement, fêtait sa première titularisation en Ligue 1, et était peu mis en difficulté par ses adversaires directs.

Rennes a fini par craquer


Les Bretons, pas à l’aise techniquement cette après-midi, ont vu la menace rémoise se préciser. C’est d’abord Moussa Doumbia, servi par Boulaye Dia, qui envoyait une belle frappe enroulée à 25 mètres, de peu au-dessus des buts d’Edouard Mendy (52ème). C’est finalement Damien Da Silva qui va faciliter la tâche de l’équipe locale : déjà passé tout près du jaune après une faute sur Dia (69ème), le capitaine rennais va accrocher El Bilal Touré dans sa surface sur le contre rémois (70ème). Intervention manquée du défenseur et penalty accordé par Monsieur Batta. Un penalty parfaitement tiré par le jeune Touré (18 ans), Édouard Mendy étant pris à contre-pied (72ème). C’est le deuxième but de la saison pour l’attaquant malien, le deuxième sur penalty : Touré avait déjà marqué lors de la victoire à Angers, le 1er février dernier (1-4). Malgré une belle tentative de Raphinha, sortie avec autorité par Predrag Rajkovic (90ème +1), le Stade de Reims réussissait à conserver sa cage inviolée, et son statut de meilleure défense de Ligue 1 (19 buts encaissés seulement).

Un sur cinq en Ligue 1 pour Rennes


Un succès qui soulage considérablement les coéquipiers de Yunis Abdelhamid, qui passent à la 9ème place et s’éloignent de la zone rouge, avec 36 points. C’est 10 points de plus que le barragiste, Dijon. Qualifié cette semaine pour les demi-finales de la Coupe de France, le Stade Rennais n’a cependant remporté qu’un seul de ses cinq derniers matchs de Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls, 2 défaites). Les Rouge et Noir sont toujours troisièmes (41 points), mais ils sont sous la pression de Lille, qui accueille Marseille ce dimanche soir au Stade Pierre-Mauroy (21h). Les Dogues comptent seulement une unité de moins au classement.