Pogba, Hakimi, Semedo… toutes les infos mercato du 14 janvier

P. Pogba - A. Hakimi - N. Semedo Copyright -AFP
La Juventus souhaiterait toujours faire revenir Paul Pogba, le défenseur marocain Achraf Hakimi sème le doute sur son avenir, le Bayern Munich ferait les yeux doux au latéral du FC Barcelone, Nelson Semedo... Voici notre bulletin mercato du jour:

La Juventus revient à la charge pour Pogba !


La Juventus de Turin continue de lorgner son ancienne star franco-guinéenne, Paul Labile Pogba. C’est ce que révèle ce mardi le quotidien italien Tuttosport, en précisant que les manœuvres des responsables piémontais en coulisses vont à l’encontre des discours que ces derniers tiennent officiellement.

Fabio Paratici, le directeur général, avait indiqué il y a quelques semaines que l’international tricolore n’était pas une cible. Mais, en interne, on continue pourtant à plancher sur un montage pouvant aboutir à un transfert de "la Pioche".

Selon le journal italien, les Bianconeri réfléchiraient à un échange impliquant Adrien Rabiot ou même Paulo Dybala, avec une somme d’argent pour compléter le deal et convaincre Manchester United de céder son joueur.

Si les Turinois ont décidé de passer à l’offensive, c’est aussi parce qu’ils ont trouvé le champ libre dans cette optique. Le Real Madrid, qui avait longtemps convoité le Red Devil, ne serait désormais plus intéressé. L’éclosion de Federico Valverde dans l’entrejeu cette saison aurait conduit Florentino Perez et ses disciples à changer leurs plans. L’intérêt de Zinedine Zidane envers son compatriote a aussi décliné.

Dorénavant, les Merengue sont nettement moins motivés à l’idée de débourser 100M€ ou plus pour le milieu de terrain français. Un retrait de la course qui fait donc les affaires des Bianconeri.


Entre le Real et Dortmund, le cœur de Hakimi balance...


Depuis un an et demi, Achraf Hakimi évolue en prêt au Borussia Dortmund. Du côté de la Ruhr, tout se passe bien pour le talentueux latéral marocain. Il a du temps de jeu - il est le deuxième joueur le plus utilisé cette saison derrière Manuel Akanji -, la confiance de son coach et il enchaine les bonnes prestations. De quoi envisager un transfert définitif chez les Scwharzgelben ?

Cette perspective est intéressante, mais il y en a aussi une autre qui aurait de quoi l’enchanter : un retour au Real Madrid, où l’ère de Marcelo semble toucher progressivement à sa fin. Le dilemme est de taille et le principal intéressé a reconnu qu’il a pour l’instant beaucoup de mal à trancher.

Dans un entretien accordé au site allemand Ruhr Nachrichten, Hakimi a admis qu’il était actuellement indécis. « J’ai le cœur partagé entre Madrid et Dortmund. Il reste encore six mois avant l’été, je vais devoir évaluer la situation. Quels sont les avantages à Dortmund, qu’est-ce qui m’attend à Madrid ? », a-t-il confié.

Le discours de celui qui a été élu dernièrement comme meilleur espoir du continent africain a évolué depuis quelques mois. Pour rappel, en octobre dernier, il est déterminé à retourner dans la capitale espagnole : « Je ne vais pas mentir, j’aimerais bien y réussir, bien sûr. J’ai grandi à Madrid, c’est le club que j’appelle chez moi et j’aimerais continuer à grandir en tant que joueur là-bas ».


Le Bayern suit de très près Nelson Semedo


Arrivé au FC Barcelone lors du mercato d'été 2017, Nelson Semedo n’a pas totalement convaincu en Catalogne. Le défenseur latéral droit reste un titulaire en puissance dans la rotation d’Ernesto Valverde, mais son manque de régularité ternit son bilan global.

Cela ne l’empêche pas d’avoir une cote assez élevée sur le marché des transfert, où plusieurs cadors européens surveillent son évolution. L’été dernier, notamment, son nom était revenu avec insistance dans le feuilleton Neymar du côté du Paris Saint-Germain.

Cet hiver, Nelson Semedo reste un joueur très prisé. Selon les informations du quotidien allemand Bild, le Bayern Munich aurait ainsi coché le nom de l’international portugais. Mais le club bavarois ne sera pas seul sur ce dossier puisqu’il doit affronter la concurrence de Tottenham.

Pour rappel, la clause libératoire de Semedo s’élève à 100 millions d’euros. Une indemnité conséquente qui en ferait le latéral le plus cher de l’histoire, s’il venait à être transféré durant l'actuel mercato…


Le Real Madrid vise de nouveau Timo Werner


Après l’avoir déjà ciblé durant le dernier mercato estival, le Real Madrid étudie de nouveau la possibilité de faire signer Timo Werner. Selon la chaine allemande Sky, les décideurs merengue perçoivent l’avant-centre du RB Leipzig comme le suppléant idéal de Karim Benzema. Ça ne serait qu’une question de temps avant qu’une proposition ne soit transmise à l’actuel leader de la Bundesliga.

Werner vient tout juste de prolonger son contrat avec Leipzig (jusqu’en 2023). Cependant, un départ sous d’autres cieux dès la fin de la saison ne devrait pas poser problème. L’intéressé a pris le soin d’inclure une clause dans son dernier bail pour être en mesure de se libérer de ses engagements si un club de renom venait à taper à sa porte.

Il y aurait bien une indemnité de transfert à payer pour le club acquéreur, mais elle ne devrait pas être très élevée. S’il rejoint la capitale espagnole, Werner y retrouverait notamment son coéquipier en sélection, Toni Kroos.


Pepe Reina s'engage avec Aston Villa


Pepe Reina retourne en Angleterre. Le gardien espagnol, visage bien connu des suiveurs de Premier League pour son passage marquant à Liverpool, a été prêté par l’AC Milan à Aston Villa.

Le club de Birmingham a officialisé son arrivée sur son compte Twitter officiel, ce mardi. Ce prêt, qui le lie à l’écurie britannique jusqu’à la fin de la saison 2019-20, comporte une option d’achat.

Pepe Reina, âgé de 37 ans, ouvre donc un nouveau chapitre de sa carrière en Angleterre. Ce sera peut-être le dernier. Formé au FC Barcelone, le portier international espagnol a multiplié les expériences dans des grandes institutions européennes, avec notamment des passages à Liverpool donc, mais aussi au Bayern Munich et à Naples avant son arrivée à l’AC Milan en 2018.

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

OL - Cherki : « Comme deux frères avec Dembélé »

A Lyon (vainqueur 4-3 à Nantes samedi, en seizièmes de finale de Coupe de France), Rayan Cherki éblouit.

Rayan Cherki (Lyon) :


« Nous voulions que ça se termine le plus rapidement possible, mais s’il avait fallu tenir dix minutes de plus nous l'aurions fait. Notre objectif est de rester en lice dans les quatre compétitions, nous pouvons donc rentrer avec le sourire ! Ma maturité ? Je l'ai acquise grâce à mes coéquipiers. Avec Moussa Dembélé, nous sommes comme deux frères sur le terrain. J'espère que ça va continuer ainsi. »

Rudi Garcia (Lyon) :


« Le pire dans cette histoire, c'est que les gardiens ont été très bons, que ce soit Anthony Lopes ou Alban Lafont ! Quand il y a un tel spectacle et que l'on gagne avant la prolongation, on ne peut qu'être ravis ! Rayan Cherki ? C'est un garçon à l'écoute, qui travaille beaucoup. Bien sûr, j'ai apprécié son doublé, ses passes décisive et le penalty qu'il a obtenu. Mais j'ai surtout vu un Rayan qui a fait les efforts défensifs, qui a fait les bons choix dans l'élaboration du jeu, qui a joué avec ses partenaires. Tout cela me montre qu'il progresse. Maintenant, il faut surtout que je le protège. Tout le monde va le porter aux nues alors qu'il n'a que 16 ans et 5 mois. S'il s'arrête de travailler et qu'il pense que tout est facile en rentrant sur le terrain, il risque de perdre le fil. A moi de lui dire de continuer comme ça, à l'entraînement et sur le temps de jeu qu'il aura. »

Christian Gourcuff (Nantes) :


« Le début de match nous a plombés, avec une fragilité défensive qui s'est prolongée tout au long de la rencontre. Nous avons été dépassés dans la vitesse, en étant très statiques. En seconde période, l'équipe n'a pas renoncé. En jouant 90 minutes, l'équipe aurait pu revenir mais là, ça n'a pas été le cas. Nous nous sommes renforcés sur le plan offensif avec l'arrivée de Renaud Emond, qui apporte des choses intéressantes grâce à sa mobilité, et avec Anthony Limbombe. Nous devons maintenant récupérer nos défenseurs, et tout ira mieux. »

Renaud Emond (Nantes) : 


« Nous avons poussé pour égaliser en fin de match mais, malheureusement, nous n'y sommes pas parvenus. Pour le spectateur neutre, ce devait être un très beau match à voir ! Bravo à l'équipe, qui a tout donné et a essayé de se qualifier jusqu'à la fin. C'est un peu dommage de prendre quatre buts à domicile malgré tout. Les supporters m'ont déjà adopté, ça fait chaud au cœur. »

Anthony Lopes (Lyon) :


« A 4-1, nous aurions dû mieux maîtriser notre match. Il y a encore plein de choses à améliorer, surtout sur cette fin de partie. Nous restons un peu agacés en raison de cela, même s'il y a la qualification au bout. »

Imran Louza (Nantes) :


« Nous avons réagi trop tard. Nous marquons peu de buts en règle générale. Là, nous en avons inscrit trois, mais en prendre quatre, ce n'est absolument pas positif ! Maintenant, nous allons nous concentrer sur le championnat jusqu'à la fin de la saison. »

Source : Eurosport

Martinez se sent « bien à l'Inter »

Lautaro Martinez n'a aucune envie de partir de l'Inter, où il empile les buts depuis le début de la saison.
Un départ de l'Inter Milan ? Voilà qui n'effleure même pas l'esprit du buteur argentin des Nerazzuri Lautaro Martinez. L'attaquant, très performant avec le club lombard au sein duquel il forme un partenariat létal avec Romelu Lukaku, ne se voit pas quitter de sitôt l'Inter comme il l'a confié à Tyc Sports. «Aujourd’hui, je suis un joueur de l’Inter et je suis heureux ici. Les gens m’apprécient. Si on parle de moi, c’est que cela signifie que je fais les choses bien et j’ai l’intention de continuer sur cette voie. Je suis calme et heureux, je me sens bien ici. »

La rumeur évoquant un intérêt du Barça enflait pourtant ces derniers jours, notamment depuis la blessure de Luis Suarez. Le 'Pistolero' uruguayen, touché au genou droit, s'est fait opérer et le club catalan évoque une indisponibilité longue de quatre mois. Pour rappel, Lautaro Martinez s'est rendu l'auteur de 15 buts et 3 passes décisives en 24 matches toutes compétitions confondues depuis le début de la saison.

Real Madrid : Casemiro est « très heureux »

Casemiro, qui a inscrit le doublé de la victoire du Real contre Séville (2-1), nage dans le bonheur.
Auteur d'un doublé face au FC Séville qui a offert la victoire au Real Madrid (2-1), Casemiro, double buteur inattendu, a préféré rendre hommage à ses passeurs et a évoqué le collectif pour justifier sa performance : « Nous savions que Séville jouait très bien, c’est une excellente équipe, c’est pour ça qu’ils se battent pour être en haut du classement. Beaucoup de travail, beaucoup d’efforts, un match très exigeant. Les trois points sont très importants. Le public ? J’apprécie vraiment ça, au stade, quand je sors dans la rue… J’apprécie toujours ça. Je suis très heureux de jouer et travailler ici», a confié l'ancien joueur du FC Porto en zone mixte après la rencontre dans des propos relayés par Movistar Plus.



Luka Jovic marque peu depuis son arrivée au Real Madrid l'été dernier. Auteur d'une très belle passe décisive en talonnade pour le premier but de Casemiro, l'attaquant serbe a vu le milieu brésilien lui rendre hommage : « Je suis content non seulement pour les buts, mais aussi pour le travail de toute l’équipe, contre un grand adversaire comme Séville, qui est très difficile à jouer et qui a un entraîneur qui sait ce qu’il fait. Le premier but arrive sur une passe de Jovic, c’est pour ça que je suis allé le célébrer avec lui car c’était vraiment une passe de rêve. L’autre vient d’un centre de Lucas Vázquez sur lequel j’ai mis ma tête. Il faut donner du crédit à ces passes, elles étaient spectaculaires ».

Premier League : City encore accroché

Manchester City a laissé échapper deux nouveaux points samedi, devant Crystal Palace (2-2, 23eme journée de Premier League).
Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas pour Manchester City. Une semaine après leur démonstration de force sur le terrain d'Aston Villa (1-6), les Skyblues sont passés par toutes les émotions contre Crystal Palace ce samedi. Longtemps menés au score suite au premier but de Cenk Tosun sous le maillot des Eagles (39eme), les hommes de Pep Guardiola ont peut-être d'abord entrevu le spectre d'une troisième défaite à domicile cette saison en Premier League. Ils ont sans doute ensuite dû croire dur comme fer à la victoire, puisqu'un doublé express de Sergio Agüero (82eme, 87eme) leur a permis d'inverser la tendance. Mais les Mancuniens ont finalement été contraints de se contenter d'un partage des points, Fernandinhos ayant dévié au fond de ses propres filets un centre de Wilfried Zaha (90eme). Tenus en échec dans leur antre (2-2), les Citizens ne quittent pas la deuxième place. Mais Leicester, qui rendra visite à Burnley dimanche (15h00), pourrait revenir à leur hauteur.

Arsenal avance au ralenti, Norwich gagne le duel des mal-classés


Dans le même temps, Arsenal recevait Sheffield United avec la ferme intention d'enchaîner un troisième succès d'affilée à domicile toutes compétitions confondues. Tout avait plutôt bien commencé pour les Gunners, mis sur de bons rails par Gabriel Martinelli juste avant la pause (45eme). Mais les Blades n'ont pas abdiqué et John Fleck a fini par égaliser (83eme). Ce nul (1-1) n'arrange pas franchement la formation entraînée par Mikel Arteta, qui profite malgré tout du score de parité entre West Ham et Everton (1-1) pour passer devant les Toffees et s'installer à la dixième place. En bas de tableau, Norwich (20eme) a décroché une victoire très importante face à Bournemouth (19eme) grâce à un penalty transformé par l'inévitable Teemu Pukki (1-0). Les Canaries n'ont plus que six points de retard sur Watford, le premier non-relégable.

Premier League : Tottenham muselé à Watford

Watford et Tottenham se sont quittés sur un nul sans but samedi (0-0), en ouverture de la 23eme journée de Premier League.
Décidément, Tottenham n’arrive plus à avancer en Premier League. Ce samedi, l’équipe londonienne a concédé le nul à l’occasion du derby face à Watford, portant à quatre son nombre de matchs consécutifs sans victoire. Malgré une nette mainmise dans le jeu, et aussi 17 tirs tentés, les hommes de José Mourinho n’ont jamais trouvé la solution aux avant-postes. À l’exception d’une frappe de Son-Heung Min (62eme), passée au-dessus, ils ne sont d’ailleurs offert aucune vraie occasion dans cette partie.

Tottenham peut remercier Gazzaniga


Les Spurs ont donc dû essuyer le nul. Et, ils auraient même pu s’incliner sans le pénalty détourné par leur gardien Paulo Gazzaniga (70eme). Lors de ce qui était probablement sa dernière rencontre comme titulaire vu qu’Hugo Lloris est en passe de reprendre la compétition, le portier argentin a sauvé la mise aux siens en remportant son duel avec Troy Deeney. Ses coéquipiers peuvent le remercier, de même que Mourinho. Après des débuts encourageants dans le nord de Londres, The Special One ne maitrise plus rien désormais. Et la sortie tapageuse à la 73e minute de Dele Alli, mécontent d’être remplacé, en est une preuve supplémentaire.