Maroc : Patrice Carteron et le Raja c'est fini !

Patrice Carteron quitte le Raja Casablanca
Patrice Carteron n'est plus l'entraîneur du Raja Casablanca ! L'ancien coach du TP Mazembe a été démis de ses fonctions, onze mois après son arrivée.

Le technicien français a disputé samedi son dernier match sur le banc des Verts contre le Youssoufia de Berrechid. Un match perdu par le Raja (2-3).

Une réunion du comité dirigeant a eu lieu ce dimanche pour discuter de l'avenir du technicien de 49 ans. Les responsables du club casablancais ont décidé de se séparer de Carteron, suite aux mauvaises prestations du groupe rajaoui.

Une réunion se tiendra dans la soirée ou au plus tard demain matin entre Carteron et le président Jawad Ziyat pour discuter des détails de la résiliation du contrat.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

« Sadio Mané et Mohamed Salah sont deux joueurs explosifs »

Mané et Salah Copyright -AFP
Le défenseur du FC Barcelone, Clément Lenglet, a couvert d'éloges les deux stars des Reds, Sadio Mané et Mohamed Salah. Il a qualifié les deux joueurs d'explosifs. Salah a marqué 19 buts alors que Mané en a planté 16 cette saison en Premier League. 35 buts importants qui ont contribué au sacre de Liverpool après de longues années d'attente. "Sadio Mané et Mohamed Salah sont deux joueurs explosifs qui complètent très bien Roberto Firmino , car il crée des espaces pour les deux autres", a déclaré le défenseur Français à Barca TV. A lire aussi >> Mané se rappelle quand il s'est rendu en France à l’insu de sa mère

Le Maroc suit toujours Imran Louza (Nantes)

Le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, souhaite prochainement convoquer Imran Louza (Nantes) chez les Lions de l'Atlas.

Vahid Halilhodzic pense à l'avenir. Même si les prochaines journées des éliminatoires de la CAN 2022 n'ont pas encore été programmées, la faute à la pandémie de Covid-19, le sélectionneur du Maroc planche déjà sur ses prochaines échéances, qui opposeront les Lions de l'Atlas aux Fauves de Centrafrique. Si l'on en croit le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, deux milieux de terrain binationaux, tous deux internationaux Espoirs dans le pays où ils évoluent, sont dans le viseur : le Germano-Marocain Abdelhamid Sabiri (Paderborn) et le Franco-Marocain Imran Louza (Nantes). Le premier est apparu à 24 reprises en Bundesliga cette saison (4 buts inscrits), quand le second, également titulaire, est bien connu de "coach Vahid", qui l'a eu sous ses ordres chez les Canaris. Dans sa dernière édition, l'hebdomadaire France Football confirme une telle piste.


Huit joueurs de Botola surveillés


Les joueurs de Botola Pro ne sont pas négligées par le technicien franco-bosnien. Toujours selon Al Ahdath Al Maghribia, quatre éléments du Raja Casablanca seraient sur sa liste : le gardien de but Anas Zniti, le défenseur Badr Benoun, le meneur de jeu Abdelilah Hafidi et l'attaquant Hamid Ahaddad. Trois cadres du Wydad, le milieu défensif Yahya Jabrane et les offensifs Walid El Karti et Ismaïl El Haddad, y figureraient aussi, tout comme le latéral droit du Hassania d’Agadir, Abdelkarim Baaddi.


Cinq chiffres à connaître avant Manchetser City - Real Madrid

Zinédine Zidane - Real Madrid Copyright -AFP
Manchester City accueille le Real Madrid en 8es de finale retour de la Ligue des Champions. Les Citizens se sont imposés au match aller (2-1) en Espagne et veulent réitérer leur performance. OFC vous donne les cinq chiffres à connaître avant ce choc.

1 : Un duel serré en 2015/16

Il n'y a eu qu'un seul but d'inscrit lors de la demi-finale 2015/16 entre les deux équipes. Au terme du match aller à Manchester, les deux équipes se sont quittées dos à dos (0-0) alors qu'un but contre son camp de Fernando à la 20e minute avait été suffisant à Santiago Bernabéu pour que le Real se qualifie pour la finale, qu'il remportera face à son voisin l'Atlético aux tirs au but.

4 : les Citizens en ballottage favorable

Lors de son dernier match à domicile face à un visiteur espagnol, Manchester City s'imposait 3-1 face à Barcelone en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2016/17. Bilan des Mancuniens à domicile face à des clubs de Liga : 4 v., 3 n., 2 d., ces deux revers étant face au Barça.

6 : Les victoires des Merengues en Angleterre

• Bilan de Madrid en déplacement chez des clubs anglais : 6 v., 4 n., 6 d. ; ils restaient sur cinq matches outre-Manche sans défaite (3v., 2 n.) avant ce revers face aux Spurs.

7 : le Real Madrid se déplace bien

• Madrid reste sur sept victoires consécutives en déplacement en 8es de finale, depuis un nul 1-1 chez le CSKA Moskva en 2011/12 ; ils ont inscrit 19 buts lors de ses sept succès, contre seulement cinq encaissés. Leur dernière défaite à l'extérieur en 8es – la quatrième consécutive – était à Lyon en 2009/10 (0-1).

32 : Une attaque en feu des Citizens

Manchester City a inscrit 32 buts lors de ses 11 derniers matches d'UEFA Champions League. Depuis la défaite concédée face à Lyon la saison dernière, le club présente un bilan de 12 victoires, 3 nuls, une défaite et a inscrit 47 buts pour 15 concédés.  

Ligue des champions : Sylvinho estime qu'avec Messi, le Barça peut être sacré

Le FC Barcelone est encore à la recherche de ses meilleures sensations dans une saison compliquée, mais pour Sylvinho, ancien coach de l'OL et latéral du club catalan, le Barça peut croire en la C1 avec Messi dans ses rangs.
Le FC Barcelone n'a pas remporté la Ligue des champions depuis 2015 et un sacre face à la Juventus Turin à Berlin (3-1) à l'époque du trio Messi-Suarez-Neymar sur le front de l'attaque. Opposé à Naples, samedi en huitième de finale retour de la compétition (21h), le club catalan est encore à la recherche de sa meilleure version sous la direction de Quique Setien, arrivé en janvier dernier au sein de l'équipe. Face à l'irrégularité affichée par l'équipe, Lionel Messi avait tiré la sonnette d'alarme, regardant impuissant le Real Madrid s’emparer du titre de champion en Liga.

Messi peut changer la donne pour le Barça


Pour Sylvinho, ancien latéral du club et vainqueur de la C1 en 2009 contre la Roma avec le Barça, Messi est la raison pour laquelle l'équipe peut encore espérer un possible triomphe dans la compétition. "Messi dans une mauvaise saison marque 25 buts. Même un peu de Messi, c'est beaucoup Messi. Il est toujours le meilleur. Il peut changer le match en quelques secondes. Il obtient le ballon, tac, tac, tac, but ! Une équipe avec un joueur comme ça, attention, ils peuvent toujours gagner cette Ligue des champions", a jugé le Brésilien.


Par ailleurs, il a estimé que le natif de Rosario n'a pas beaucoup changé au fil du temps."Il était le même alors qu'aujourd'hui à bien des égards. Il ne parlait pas beaucoup, il était détendu, il s'entraînait et rentrait chez lui. Il a une grande famille derrière lui.

Nous ne savions pas jusqu'où il irait. Nous savions qu'il y avait là beaucoup de potentiel. Nous savions qu'il était quelqu'un de différent, de très différent. Mais c'est un mensonge de dire que nous pensions 'ce type gagnera six Ballons d'Or', on ne sait jamais ce qui va se passer", a conclu le Brésilien au sujet de la Pulga.

Tunisie : la valse des entraîneurs se poursuit en Ligue 1

Club Athlétique Bizertin Copyright -OFC
Alors que le championnat en Tunisie vient tout juste de reprendre, deux clubs de LP1 et un autre, promu en division supérieure, viennent de changer de commandant.

Yaâkoubi au chevet du CAB

C'est ce mardi que doit être signé le contrat engageant Kaïs Yaâkoubi à la tête du Club Athlétique Bizertin. L'ancien coach de l'USM, ASM, EOGK, SG, EGSG, ESBK... a rejoint un accord en vertu duquel il va succéder à Sofiène Hidoussi qui a démissionné la semaine dernière. Yaâkoubi avait auparavant posé la condition de payer les émoluments en retard revenant aux joueurs afin de donner son feu vert et signer un contrat. Dimanche dernier, lors du nul (0-0) concédé devant l'Union Sportive de Ben Guerdane, c'est Karim Touati assisté par Zied Laâroussi qui a conduit la formation cabiste. L'ancien avant-centre du Club Africain, 54 ans va inaugurer sa nouvelle aventure dimanche prochain (18h) à Sfax contre le Club Sportif Sfaxien dans le cadre de la 18e journée du championnat national. Depuis novembre 2016, et son passage au Club Africain, Yaâkoubi n'a plus entrainé en Tunisie. Le CAB est lanterne rouge avec 12 points, ex aequo avec la Jeunesse Sportive Kairouanaise.

Khatoui relève Tasco chez les Verts

Le Club Sportif de Hammam-Lif a nommé Chokri Khatoui à la tête de sa barre technique à la place de Nabil Tasco, démissionnaire après la défaite (3-0) sur la pelouse du Croissant Sportif de Chebba. L'ancien coach de l'ESM, OSB, ASG, USBG, ST... débutera dimanche prochain à domicile dans le derby contre l'Avenir Sportif de Soliman. Khatoui restera la saison prochaine 2020-2021 au cas où les Verts assurent leur maintien dans la suite de la saison 2019-2020 où ils se trouvent 12e, ex aequo avec l'ES Metlaoui, un petit point de plus que le tandem des lanternes rouges, le CA Bizertin et la JS Kairouanaise.

Saïd Saïbi à l'AS Rejiche

Après avoir échoué à conclure un accord avec Walid Chettaoui, le nouveau promu en L1, l'Avenir Sportif de Rejiche a trouvé un deal avec Saïd Saïbi qui exerçait jusque-là comme adjoint de Lassaâd Dridi au Club Africain. D'ailleurs, Chokri Zaâlani est pressenti pour le relever au club de Bab Jedid. Said Saibi commencera son exercice à Rejiche le 10 août. L'ASR a vivement remercié le club de Bab Jedid pour avoir accepté de laisser partir Saïbi qui succède à Hassène Gabsi, parti exercer en Arabie Saoudite.