Manchester United : Rooney critique les tactiques "suicidaires" de Ferguson face au Barça

Copyright : Panoramic
Wayne Rooney, l'ancien attaquant de Manchester United, a fustigé les tactiques employées par Sir Alex Ferguson face au Barça de Guardiola lors des finales de Ligue des champions.
Wayne Rooney a la dent dure contre son ancien entraîneur à Manchester United, Sir Alex Ferguson. L'ancien attaquant des Red Devils a encore en mémoire les deux finales perdues en Ligue des champions face au FC Barcelone de Pep Guardiola. Son équipe s'était inclinée une première fois à Rome, en 2009 (2-0), avant de tomber une nouvelle fois face aux catalans, deux ans plus tard à Wembley (3-1). Selon Rooney, ces deux revers se sont déroulés à cause des tactiques employées par le légendaire ancien technicien écossais.

Rooney pense que les joueurs savaient que Ferguson se trompait


"C'est toujours dur pour un club comme le Real d'aborder un match en se disant 'on va laisser le ballon'. C'est pareil pour Manchester United. Mais on a perdu deux finales de Ligue des Champions contre le Barça de Guardiola en essayant de les presser haut, ce qui était suicidaire. Je me souviens d'Alex Ferguson qui disait 'on est Manchester United et on va attaquer, c'est la culture du club' et de moi qui pensait 'je ne suis pas très sûr de ça'", a-t-il indiqué dans les colonnes du Sunday Times.


Critique envers son ancien coach, Rooney a estimé qu'il aurait fallu opérer de façon différente afin d'avoir une chance contre Lionel Messi, Xavi, Iniesta et les autres. "Je pense qu'au fond, tous les joueurs savaient que ce n'était pas la bonne approche, que l'on abandonnait ce qui nous avait permis de remporter cette demi-finale en 2008. (...) Pour moi, peu importe la manière de jouer lors de ces grands matches de Ligue des Champions, tant que vous gagnez. Regardez comment Liverpool a joué en finale la saison dernière, et je pense que Zidane pense pareil", a jugé l'actuel joueur de Derby County.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Quand Eric Bailly chambre Idrissa Gana Gueye

Dimanche dernier à l'occasion de la 2e journée de Ligue 1, l'OM a pris le meilleur sur le PSG grâce à Florian Thauvin (0-1), dans un Classique très tendu. Ce Clasico électrique va laisser des traces. Et pas seulement parce que le club phocéen a enfin réussi à s’imposer au Parc des Princes (0-1), pour la première fois depuis 2011. En effet, ce classico a été surtout marqué par une bagarre générale, après un accrochage. Kurzawa, Paredes et Benedetto ont été ainsi expulsés, sans oublier Neymar et Amavi. De son côté, Idridda Gana Gueye s'est distingué par son comportement très calme. L'international sénégalais a préféré jouer le rôle du spectateur plutôt que s'immiscer dans le clash. Un cliché qui a bien faire rire Eric Bailly. L'ivoirien n'a pas laissé passer l'occasion de chambrer le Lion de la Teranga sur Instagram. "mon cher, on est pas venu se battre on est venu chercher l'argent pour rentrer au pays". a écrit l’Éléphant. Une blague qui a enflammé les réseaux sociaux A lire aussi >>PSG – OM : Les sanctions sont connues

Europa League : Galatasaray se qualifie grâce à ses africains

Galatasaray a composté son billet pour le troisième tour de l’Europa League en s'imposant face à la formation azerbaïdjanaise, Neftchi 3-1. Galatasaray n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout de la modeste formation azerbaïdjanaise, Neftchi. Les "Cimbom" se sont imposés 3-1. Le club turc peut remercier ses africains. En effet, Mbaye Diagne et Christian Luyindama ont été les grands artisans de ce succès. L'international sénégalais a inscrit un doublé alors que l'international congolais a redonné l'avantage aux siens après l'égalisation des Azéris. A noter que le sénégalais Mamadou Mbodj a inscrit l'unique but du club azerbaïdjanais Galatasaray affrontera, au prochain tour, les Croates du Hajduk Split, le 24 septembre prochain. A lire aussi >> Ligue Europa : Eteki et Faï Collins passent, Clinton Njie cale

Ligue Europa : Eteki et Faï Collins passent, Clinton Njie cale

Si Yan Brice Eteki et Faï Collins ont décroché une place pour le troisième tour qualificatif de la Ligue Europa avec leurs clubs respectifs, Clinton Njie et le Dinamo Mouscou sont éliminés.

Clinton Njie n’ira pas plus loin que le deuxième tour qualificatif de la Ligue Europa. La faute au Lokomotiv Tbilisi. Le club géorgien de football a mis fin aux espoirs de l’attaquant camerounais. En déplacement dans un stade Mikheil Meskhi de Tbilisi vidé de ses spectateurs en raison de la crise du Covid-19, jeudi, Njie et le Dinamo Moscou se sont inclinés (2-1). Pourtant en forme en championnat de Russie, Clinton Njie et ses coéquipiers ont eu de la peine à exister offensivement. On les croyait au-dessus techniquement, mais les Moscovites ont été incapables de produire du jeu et de créer du danger dans un match pauvre en occasions nettes. Conséquence, les locaux sont les premiers à marquer, grâce notamment à Sikharulidze (1-0, 54e). Le club géorgien va même ensuite mener 2-0 après un but de Gavashelishvili (76e). Avant que Komlichenko ne réduise l’écart en fin de match (2-1, 90e).

Faï vainqueur, Eteki spectateur

La soirée s’est mieux déroulée pour Faï Collins. De nouveau indispensable dans l’effectif de Philippe Montanier, le défenseur camerounais était titulaire avec le Standard de Liège, tombeur de Bala Town (2-0). Supérieurs à la possession de balle (58%), Faï et les siens n’ont pas tremblé face à une équipe galloise peu inspirée en attaque. Les Belges ont fait le job grâce à Avenatti (1-0, 19e) et Amallah (2-0, 34e). Le club liégeois passe au troisième tour qualificatif de la Ligue Europa. Comme Yan Brice Eteki qui a assisté en spectateur, au large succès de son club, Granada face aux Albanais de Teuta (0-4).

Juan Bernat blessé, le PSG réactive la piste Mattia De Sciglio (Juventus Turin)

Suite à la grave blessure de Juan Bernat, le PSG devrait se mettre en quête d'un nouveau latéral gauche. D'après Sky Sport Italia, la piste menant à Mattia De Sciglio pourrait de nouveau être étudiée.

Ce début de saison 2020-21 est décidément bien compliqué pour le PSG. Après deux défaites inaugurales à Lens (0-1) et contre Marseille (0-1), les champions de France ont relevé la tête face à Metz mercredi soir (1-0). Mais Thomas Tuchel doit quand même se faire du souci car, entre les suspendus (Neymar, Leandro Paredes, Abdou Diallo, Layvin Kurzawa), l'incertitude planant au-dessus de Kylian Mbappé (Covid-19) et les blessés (Marco Verratti, Thilo Kehrer), bâtir une équipe capable d'être compétitive à Nice dimanche (13h) devient un sacré challenge. Et ce d'autant plus que Juan Bernat vient de s'ajouter à la liste des absents, pour une longue durée qui plus est. Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche contre les Grenats, le latéral espagnol sera éloigné des terrains pendant cinq à six mois.




De Sciglio aurait déjà pu débarquer à Paris en janvier


Face à une telle situation, il ne serait pas étonnant que les Parisiens cherchent à profiter des derniers jours du Mercato - qui fermera exceptionnellement ses portes le 5 octobre cette année - pour se renforcer. En janvier, le club de la Capitale avait déjà étudié la piste menant à Mattia De Sciglio, dans le cadre d'un éventuel échange avec Layvin Kurzawa. Cela ne s'était finalement pas concrétisé mais, à en croire les informations de Sky Sport Italia, Leonardo aurait décidé de rouvrir ce dossier. Gêné par des pépins physiques récurrents, le latéral italien (27 ans) n'est apparu que treize fois toutes compétitions confondues au cours de l'exercice écoulé. L'AS Rome souhaiterait également le recruter.


Gareth Bale à Tottenham, c’est imminent !

L’attaquant gallois se trouve actuellement à Londres pour officialiser son retour dans son ancien club de Tottenham.

Les supporters des Spurs ont de quoi se frotter les mains. Gareth Bale, l’un des meilleurs joueurs passés par leur club, est sur le point d’effectuer son retourà la maison après sept ans effectués au Real Madrid. D’après le média anglais Sky Sports, l’international gallois se trouve déjà dans la capitale anglaise, prêt à parapher son deal avec la formation de José Mourinho. Bale aurait même déjà passé sa visite médicale avec Tottenham alors qu’il se trouvait encore à Madrid.


Le Real se débarrasse d’un lourd fardeau


Les détails de ce transfert n’ont pas encore été communiqués. Il n’est pas impossible que le géant espagnol ait accepté de céder son joueur gratuitement. C’est ce qu’il avait précédemment fait avec le Colombien James Rodriguez. Les Merengue vont se délester d’un élément qui pesait 15 millions d’euros par an, et qui n’entrait pas du tout dans les petits papiers de Zinédine Zidane. Ce deal arrange bien sûr aussi le joueur, qui retrouve un environnement familier et avec la possibilité de pouvoir jouer et prendre du plaisir régulièrement.