Makoun revient sur la rumeur Mazembe et vise un retour en Afrique

Copyright : Panoramic
Jean II Makoun est revenu sur les rumeurs l'ayant annoncé au TP Mazembe et confirmé son désir de rejouer en Afrique.

Annoncé tout proche du TP Mazembe cette semaine, Jean II Makoun a vu le club congolais démentir tout contact. Au micro de RSI, le milieu de terrain a livré sa version, sensiblement différente, des faits. "Les contacts ont bel et bien existé entre le TP Mazembe et moi. Mais c'était avant la période du confinement ou j’ai discuté avec le manager du club que je connais très bien. Il était question que j’aille renforcer l'équipe qui était engagée sur la scène africaine. On avançait très bien dans les discussions mais tout s’est arrêté avec l’évolution du coronavirus", a expliqué l'ancien Lillois et Lyonnais, pessimiste sur un possible rebondissement après que le TP Mazembe ait fermé la porte dans la semaine, jugeant le sociétaire du Merit Alsancak Yesilova SK à Chypre incompatible avec le projet sportif du club à long terme.


« Un intérêt de Cotonsport et de Feutcheu FC »


"Le club avait besoin d’un joueur tout de suite c’est-à-dire très vite opérationnel, a poursuivi Jean II Makoun. Avec la longue trêve et la reprise qui n’est pas encore fixée, ce sera difficile de repartir sur les bases du départ. Je connais un peu ce milieu et en plus je ne suis plus très jeune donc…" L'international camerounais n'exclut en revanche pas de se relancer dans son pays natal. "J'ai une grande envie de rejouer en Afrique avant d'arrêter définitivement ma carrière. Cette envie est même très forte ! Et je confirme que depuis que je suis au Cameroun, il y a eu un intérêt de Cotonsport et même de Feutcheu FC. Pour l'instant cependant, rien ne s’est concrétisé", a-t-indiqué. Dossier à suivre donc.


Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

"Pelé est meilleur que Messi et Ronaldo"

Copyright -OFC
Depuis plus d'une décennie, les deux mastodontes Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dominent le monde du ballon rond, raflant presque tous les titres possibles. Ces deux géants n’ont laissé aucune miette aux autres joueurs. La domination des deux Monstres a été remarquable, mais qui est le meilleur joueur de tous les temps ? Selon la légende brésilienne Tostao ces deux génies ne sont pas au niveau du roi Pelé. "Je pense que Pelé était meilleur que tous. Pour moi, il n’y a pas de comparaison. Pelé était beaucoup plus complet. Il avait toutes les qualités qu’un attaquant pouvait avoir. Il n’avait pas un défaut... Messi est spectaculaire, mais il ne dirige pas le ballon comme le faisait Pelé, il ne tire pas aussi bien avec les deux pieds, il ne réussit pas les mouvements et les dribbles que Pelé faisait. Cristiano Ronaldo est un joueur exceptionnel, mais il ne le fait pas... Si vous prenez les qualités de Cristiano Ronaldo et Messi, mettez-les ensemble, alors vous auriez un joueur à comparer au roi !" a déclaré l'ancien joueur de la seleçao lors d'une interview exclusive accordée à FIFA A lire aussi >> Daka, Nsamé, Cissé… Le Top 10 des meilleurs buteurs africains en Europe

Daka, Nsamé, Cissé… Le Top 10 des meilleurs buteurs africains en Europe

Le classement des buteurs africains en Europe Copyright -OFC
Alors que le sport-roi a repris ses droits au sein de plusieurs championnats européens, la rédaction d’Orange Football Club vous propose un gros plan sur le classement des meilleurs buteurs africains sur le "Vieux Continent". Comme depuis quelques semaines, le prodige zambien du Red Bull Salzbourg (Autriche), Patson Daka, truste la première place. Le "serial-buteur" de 21 ans n’a pas trouvé le chemin des filets le weekend dernier, toutefois, et avec l’impressionnant total de 24 réalisations dans son escarcelle en 31 apparitions cette saison en Tipico Bundesliga, il trône toujours au sommet de notre classement. A lire aussi >> Patson Daka, l’autre prodige de Salzbourg africains A la seconde marche du podium, on retrouve toujours le buteur camerounais des Young Boys de Berne, Jean-Pierre Nsamé (26 ans/ 23 buts), qui devance l'inoxydable artificier sénégalais d'Alanyaspor Papiss Cissé (34 ans/ 20 buts) ainsi que l'attaquant marocain de l'OlympiakosYoussef El-Arabi (33 ans, 20 buts). Le canonnier gabonais d'Arsenal Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur buteur africain dans les cinq grands championnats (Angleterre/Espagne/Italie/Allemagne/France), complète le Top 5 avec 19 buts au compteur. Ci-après la liste des meilleurs buteurs africains dans les principaux championnats européens : Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France, Belgique, Portugal, Pays-Bas, Suisse, Russie, Ukraine, Grèce, Autriche, Danemark, République Tchèque, Serbie, Ecosse, Turquie: (06/07/2020) 1) Patson Daka (Zambie/ Red Bull Salzbourg/ Autriche) : 24 buts 2) Jean-Pierre Nsamé (Cameroun/ Young Boys/ Suisse) : 23 buts 3) Papiss Cissé (Sénégal/Alanyaspor/ Turquie) : 20 buts 4) Youssef El-Arabi (Maroc/ Olympiakos/ Grèce) : 20 buts 5) Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/ Arsenal/ Angleterre) : 19 buts 6) Dieumerci Mbokani (RD Congo/Royal Antwerp/ Belgique) : 18 buts 7) Mohamed Salah (Egypte /Liverpool /Angleterre): 17 buts 8) Sadio Mané (Sénégal /Liverpool /Angleterre) : 16 buts 9) Victor Osimhen (Nigeria/LOSC/ France): 13 buts 10) El Fardou Ben Nabouhane (Comores/ Étoile rouge de Belgrade/ Serbie) : 13 buts 10) Oussama Idrissi (Maroc/ AZ Alkmaar/ Pays-Bas): 13 buts   Les meilleurs buteurs africains en Premier League : 1) Pierre-Emerick Aubameyang : 19 buts 2) Mohamed Salah : 17 buts 3) Sadio Mané : 16 buts   Les meilleurs buteurs africains en Ligue 1 : 1) Victor Osimhen : 13 buts 2) Habib Diallo : 12 buts 3) M'Baye Niang et Denis Bouanga: 10 buts   Les meilleurs buteurs africains en Liga : 1) Youssef En Nesyri: 7 buts 2) Karl Toko-Ekambi : 6 buts 3) Lago Junior : 4 buts   Les meilleurs buteurs africains en Bundesliga : 1) Dodi Lukebakio: 7 buts 2) Ihlas Bebou et Amine Harit : 6 buts 3) Achraf Hakimi, Ramy Bensebaini et Streli Mamba: 5 buts   Les meilleurs buteurs africains en Serie A : 1) Jérémie Boga : 11 buts 2) Gervinho et Musa Barrow : 6 buts 3) Christian Kouamé : 5 buts

Top 10 des joueurs qui ont tourné le dos au Cameroun

Tantôt pour des raisons personnelles, et tantôt dans l'espoir de défendre un jour les couleurs de leur pays d'adoption, ils sont nombreux, ces footballeurs qui ont un jour dit non au Cameroun. Voici le Top 10.

Jean-Alain Boumsong

A un moment donné de sa carrière, Jean-Alain Boumsong a rêvé de jouer pour le Cameroun. Mais quand l’occasion de choisir entre son pays natal et la France s’est présentée, l’ancien défenseur de la Juve va très vite oublier ses rêves de gosse. Il intègre alors l’équipe de France avec laquelle il remporte la Coupe des Confédérations en 2003.

Samuel Umtiti

La légende Roger Milla n’a pas réussi à le convaincre de jouer pour le Cameroun. Champion du monde U20 en 2013 avec la France, Samuel Umtiti savait qu’il aurait un jour sa chance avec les Bleus. Et quand elle s’est présentée en 2016, le défenseur du Barça a su la saisir. Finaliste de l’Euro cette année-là, puis champion du monde deux ans plus tard, il fait désormais partie des pièces maîtresses de l’équipe.

Joël Matip

Arrivé chez les Lions en 2010, Joël Matip a refermé la porte 4 ans plus tard, après le Mondial au Brésil où il a inscrit l’unique but de son pays. En raison de l’amateurisme et la « guerre » des clans qui polluaient la sélection. Depuis, il a officiellement déclaré sa volonté de ne plus jamais porter les couleurs vert-rouge-jaune.

Ibrahim Amadou

Le Cameroun a fait appel à lui pour disputer la CAN 2017. Mais Ibrahim Amadou a dit non. L’ex-international junior français comptait sur ses performances à Lille cette année-là pour décrocher une place chez les Bleus. Un mauvais calcul ; puisque le Cameroun a remporté la CAN et lui, il continue de lorgner l’équipe de France.

Olivier Ntcham

Olivier Ntcham (24 ans) fait partie des premiers binationaux courtisés par le nouvel entraîneur du Cameroun, Toni Conceição. Mais le milieu de terrain du Celtic Glasgow a décliné l'offre, déclarant qu'il préfère tenter sa chance avec les Bleus de France.

Adrien Tameze

Contacté par le Cameroun en août 2018, Adrien Tameze a poliment décliné l’invitation de Clarence Seedorf. Et même Samuel Eto’o qui s’était rendu à Nice à l’époque pour discuter avec le milieu de terrain de 26 ans n’a pas réussi à le convaincre. Pourquoi ? Le pensionnaire d’Atlanta croit en ses chances de jouer pour la France.

Georges-Kévin Nkoudou

Très courtisé par le Cameroun à l’époque où il faisait les beaux jours de Nantes (2014-2015) et de l’OM (2015-2016), Georges-Kévin Nkoudou a, à chaque fois, décliné les convocations, attendant d’avoir sa chance avec les Bleus. Seulement, l’attente semble vouloir ne jamais s’arrêter.

Dimitri Oberlin

Officiellement convoqué chez les Lions Indomptables en septembre 2018, Dimitri Oberlin n’a pas hésité à dire non. Conseillé par son père, le joueur qui a fait ses classes avec les équipes jeunes de Suisse attend toujours d’être sélectionné avec les séniors.

Breel Embolo

Il n’avait que 17 ans en 2014, lorsque le Cameroun entame des négociations avec sa famille, pour lui offrir la nationalité. Mais le jeune talent qui faisait déjà parler de lui avec le FC Bâle a choisi de prendre un passeport suisse. Passé par les équipes jeunes de son pays d'adoption, il défend la sélection helvétique depuis le 31 mars 2015.

David Ngog

Formé au PSG, David Ngog a longtemps tourné le dos au Cameroun, lorgnant un appel de la France qui ne viendra jamais. Connu pour ses mauvais choix sportifs, Ngog a mis fin à sa carrière cette année, à 31 ans.

Inter Milan : Conte veut que son équipe devienne grande

Dépité par la défaite concédée par l'Inter Milan face à Bologne, Antonio Conte a dressé un constat sévère sur la qualité de son groupe.
La défaite de l'Inter Milan face à Bologne, dimanche soir à domicile (2-1) a sans doute brisé les derniers espoirs dans la course au titre en Italie pour l'équipe dirigée par Antonio Conte. Avec désormais onze points de retard sur le leader, la Juventus Turin, l'Inter a connu un scénario compliqué. Menant au score et et ratant ensuite un penalty, le club lombard a concédé deux buts par la suite, sans jamais réussir à revenir au score. De fait, Conte n'a pas mâché ses mots après la rencontre, en parlant des joueurs à sa disposition.

Une pression énorme, selon Conte



"La déception est énorme, du moins en ce qui me concerne. J'espère que les joueurs en ressentent au moins 1%. J'ai besoin de comprendre qui est à la hauteur de ce maillot et de ce club. Tout le monde est sous pression", a indiqué le technicien italien. "Ce genre de choses n'arrivent pas aux grandes équipes. Nous ne sommes pas une grande équipe et nous devons le devenir", a constaté le coach. L'Atalanta Bergame, qui a su disposer de Cagliari grâce à un penalty de Muriel (1-0) est juste derrière l'Inter au classement, avec un point de retard, et pourrait même dépasser l'équipe de Conte afin de se placer sur le podium de la Serie A.

CAN U20- Youssouph Dabo: "nous sommes encore dans le flou"

Youssouf Dabo - Sénégal U20 Copyright -OFC
Youssouph Dabo, l’entraîneur de l’équipe nationale U20, déclare ne pas avoir de nouvelles sur les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de la catégorie dont la phase finale est prévue en mars prochain en Mauritanie. "Pour les U20, nous sommes encore dans le flou, le tournoi UFOA qualificatif pour la CAN était prévu en septembre-octobre et jusque-là, pas de nouvelles", a dit ce vendredi l’entraîneur national, indiquant qu’il ne sait pas où et quand ce tournoi de qualifications se jouera. Youssouph Dabo a soutenu que "c’est assez compliqué", soulignant que le staff de l’équipe nationale est dans l’attente de voir "comment les choses vont évoluer". Au sujet de ses joueurs, le technicien a indiqué qu’il il y’ a moins de souci pour ceux qui sont à l’étranger, parce qu’ils ont repris leurs compétitions. C’est plus difficile pour les joueurs évoluant sur le plan local où les compétitions sont à l’arrêt depuis la mi-mars, a expliqué l’entraîneur national qui avait conduit les Juniors en finale de la CAN et en quart de finale de la coupe du monde de la même catégorie en 2019. Pour la reconstruction de son groupe de performance en perspective des compétitions, l’équipe du Sénégal qui a renouvelé son effectif à plus de 80 pour cent, avait gagné en décembre dernier le tournoi de la catégorie en Guinée. Trois mois plus tard, en mars dernier, l’équipe U20 a dominé le tournoi arabe de la catégorie où elle a été invitée quelques mois plus tôt. "Au sujet des joueurs locaux, nous discutions souvent et ils m’ont certifié qu’ils travaillent", a dit Youssouph Dabo, relevant que de toute façon la sélection est très concurrentielle. "S’ils ne travaillent pas, ils ont tout à perdre, s’ils ne sont pas bons, ils vont céder la place", a-t-il dit, soulignant que tout va se vérifier au retour.