Lyon : Les raisons du choix d'engager Rudi Garcia expliquées par Jean-Michel Aulas et Juninho

Copyright : Panoramic
En conférence de presse aux côtés de Rudi Garcia, Jean-Michel Aulas et Juninho ont justifié leur choix de remplacer Sylvinho par l'ancien entraîneur de l'OM.
Les présentations sont faites. Nommé nouveau coach de l’Olympique Lyonnais lundi, Rudi Garcia a répondu aux question de la presse mardi, en fin de matinée, aux côtés de Jean-Michel Aulas et Juninho. Arrivé dans un climat de défiance d’une partie du public lyonnais, l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille a fait part, dans les grandes lignes, de ses objectifs. Mais le président et le directeur sportif de l’OL ont aussi été mitraillés de questions concernant un choix qui fait encore beaucoup parler, bien qu’il ait été fait « à l’unanimité » selon JMA.

Juninho veut retrouver du jeu et un leader d’hommes


Le Brésilien l’a dit et redit : les neuf petits points pris par l’OL depuis le début de saison ont forcément pesé dans la balance, mais c’est surtout l’absence de créativité des Gones qui a fait office d’alarme. En choisissant un Garcia qui a insisté sur sa volonté d’imposer le jeu à ses adversaires, Juninho a donc avant tout pris en compte cet argument : « On a perdu les bases laissées par Bruno (Genesio), on avait une équipe qui jouait vers l’avant, qui avait une base technique, qui avait la possession, qui était créative. On était surtout inquiets par rapport à la production du jeu », a-t-il affirmé d'emblée.

Mais l’ancien numéro 8 du club rhodanien a également insisté sur la nécessité de retrouver plus de fermeté dans la gestion du groupe : « J’ai fait l’analyse par rapport au vestiaire. On manque encore de discipline. Les remplaçants ne font jamais la différence. J’aime bien le caractère de Rudi, en plus de sa connaissance et de ses résultats. Il a la culture de la victoire. L’esprit de combattant a été un élément important de la décision a-t-il énuméré. Il va falloir régler aussi les fuites qu’on a au vestiaire, ça me gêne beaucoup ». Motivation, rigueur, loyauté : l’ancien de la Roma n’a donc pas été choisi que pour inculquer la science du beau jeu aux siens.

Aulas rassuré par l'expérience de Garcia 


Si Garcia a rappelé son attache pour le contenu des rencontres, l’OL n’a plus gagné de titre depuis trop longtemps et se doit de rapidement retrouver les sommets. Avec un entraîneur qui dispose du CV de l’ancien du Mans, Aulas s’est ainsi offert quelques garanties : « Il a une expérience concrète, plus de 700 matchs dirigés, 80 matchs de Coupes d’Europe, a rappelé le président lyonnais, rassuré par les avis des anciens dirigeants de son nouveau coach. On a regardé l’OM, le fait qu’il ait été finaliste de l’Europa League ici, et qu’il ait globalement une expérience en Coupes d’Europe, ça a retenu notre attention ».

Le patron des Gones a également évoqué les conditions dans lesquelles Garcia souhaitait arriver, bien différentes de celles d’un Laurent Blanc qui voulait d’un staff élargi : « Certains proposaient de venir avec plusieurs adjoints, Jocelyn Gourvennec sans. On a choisi un intermédiaire. Donc ce n’est pas une question de moyens économiques, on a essayé de tenir compte du projet ». Un projet qui est « d’enrichir la vitrine », toujours selon JMA. Pour être accepté par le public lyonnais, Garcia n’aura de toute façon pas le choix. Il lui faudra gagner, et vite.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

CAN 2021 : le Togo sans Ihlas Bebou contre les Comores et le Kenya

CAN 2019 : le Togo laisse des plumes contre le Bénin ! Copyright -AFP
Le Togo sera privé de son milieu de terrain, Ihlas Bebou, durant les deux prochains matches des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2021. Blessé et remplacé ce week-end en Bundesliga, le joueur d’Hoffenheim est touché à un genou. Son club a annoncé qu’il ne rejoindre pas l’équipe à Lomé. Pour le remplacer, Claude Le Roy fait appel à Moise Adjahlin, joueur de Gomido (club de D1 Togo) et à Kossivi Amededjisso (RB Leipzig). Le Togo affrontera les Comores le 14 novembre avant de se déplacer au Kenya le 18 du même mois.

PSG : Neymar de retour au Barça ? Son père brise le silence !

Neymar en compagnie de son père Copyright -AFP
La rumeur évoquant des contacts entre le clan Neymar (PSG) et les dirigeants du FC Barcelone a de nouveau enflé ces dernières semaines. Le père du joueur s’est empressé de démentir un prétendu voyage en Catalogne. Neymar est toujours escorté par les rumeurs évoquant un éventuel retour dans son ancien club du FC Barcelone. Il a même fallu l’intervention du père et représentant de l’attaquant parisien dans les médias brésiliens pour calmer le jeu. Car plus de deux mois après la fermeture du mercato estival, plusieurs médias rapportent encore des discussions entre les deux camps, évoquant même un voyage prochain de Neymar SR en Catalogne pour y discuter avec les dirigeants barcelonais. « Je suis au Brésil et je ne vais pas bouger d’ici », a fermement commenté le papa de la star pour ESPN Brazil. « Il n’y a aucun plan pour me rendre à Barcelone », a-t-il encore démenti.
Neymar (PSG)

NEYMAR N’IRA NULLE PART !

Blessé avec sa sélection lors d’un match face au Nigéria et convalescent, Neymar est concentré sur sa saison au PSG, lui qui espère revenir sur les terrains après la trêve internationale comme l’a récemment confié son coéquipier au sein du club de la Capitale Marco Verratti : « C’est sûr qu’il est plus heureux quand il est sur le terrain, mais il travaille bien. À un moment, il a voulu partir. Il a eu des moments difficiles (…) Finalement, il est resté et il s’entraîne mieux qu’avant. Il sait qu’il doit se faire pardonner. Il a vraiment envie de revenir le plus tôt possible pour aider son équipe à aller le plus loin possible. », avait confié l’Italien au micro de Telefoot dimanche. Voir aussi :  >>> Les dernières news du Mercato

Ryan Fraser (Bournemouth) à Liverpool en janvier ?

En fin de contrat en juin prochain, Ryan Fraser pourrait bien faire ses valises dès cet hiver. Liverpool prépare une offensive pour l’attaquant de Bournemouth.
Avec 7 buts et 14 passes décisives la saison passée, Ryan Fraser était clairement l’un des gros poissons du marché anglais l’été dernier. Finalement, l’ailier écossais a été bloqué par Bournemouth et traîne son spleen depuis. En fin de contrat en juin prochain, Fraser se sait en position de force malgré des tentatives de discussions pour une prolongation. Des échanges qui n’ont abouti à rien et qui poussent aujourd’hui les dirigeants des Cherries à réfléchir à un transfert dès cet hiver. Face à cette situation, TalkSport croit savoir que Liverpool va préparer une offre surprise en janvier . Avec seulement six mois de contrat, le prix de Ryan Fraser sera forcément revu à la baisse par rapport à cet été (30 millions d’euros demandés à l’époque) et une arrivée hivernale permettrait de devancer de nombreux concurrents en juin 2020.

A voir aussi :
>>> Toute l’actualité du Mercato

Tanzanie : L'ex-président de la Fédération suspendu pour détournement de fonds

La FIFA a suspendu un ancien président de la Fédération tanzanienne de football pour détournement de fonds.
L'ancien président de la Fédération de football de Tanzanie (TFF), Jamal Emil Malinzi, a été suspendu dix ans de toute activité liée au football pour détournement de fonds, a annoncé lundi la FIFA. Egalement condamné par la commission de discipline de l'instance internationale à une amende de 500.000 francs suisses (environ 455.000 euros), le dirigeant a été reconnu coupable d'avoir détourné des fonds, non seulement de la FIFA, mais aussi de la Confédération africaine de football (CAF) et de sa propre Fédération (TFF), entre 2013 et 2017. L'intéressé est également suspendu pour avoir falsifié une résolution du Comité exécutif de la TFF, précise le communiqué de la FIFA.

CAN U23 : Le Cameroun sort le Mali, l'Egypte se qualifie face au Ghana

Le Cameroun a battu le Mali, lundi à la CAN U23, éliminant les Aigles de la course aux JO de Tokyo 2020. En battant le Ghana (3-2) au terme d'un match renversant, l'Egypte s'est qualifiée pour les demi-finales.
Le Cameroun a battu le Mali (1-0), lundi lors de la CAN des moins de 23 ans. En infligeant aux Aigles une deuxième défaite en deux journées, les Lions olympiques ont précipité l'élimination de ces derniers, qui ne verront donc pas les Jeux Olympiques de Tokyo l'été prochain. Sans dominer leur sujet, les hommes de Rigobert Song ont fini par profiter des approximations de la défense malienne pour ouvrir le score par Franck Evina (75eme). « Nous n’avons pas vu sur le terrain le match que nous espérions mais l’essentiel a été fait, c’est-à-dire gagner la rencontre contre le Mali, a réagi le sélectionneur camerounais après la rencontre. Une manche a été franchie mais le premier objectif de qualification en demi-finale n’est pas encore atteint. »

Une Egypte renversante


Le spectacle était davantage au rendez-vous dans le second match de la journée. Menés deux fois au score, les Pharaons olympiques ont renversé les Black Meteors (3-2) pour se qualifier pour les demi-finales. Ramadan Sobhi (82eme) puis Ahmed Rayan (88eme) ont renversé une situation bien mal embarquée dans les dernières minutes de la partie. Pour le Ghana, la qualification reste jouable, sous certaines conditions : il faudra pour cela aux poulains d'Ibrahim Tanko battre le Mali, tout en espérant une défaite camerounaise contre l'Egypte. Mardi, le tenant du titre, le Nigeria, battu d'entrée par la Côte d’Ivoire (0-1), n’aura pas le droit à l’erreur face à la Zambie dans le groupe B. Les Ivoiriens, eux, seront en demies en cas de victoire devant l’Afrique du Sud.

Résultats de la 2eme journée (groupe A) :

Mali - Cameroun : 0-1
But : Evina (75eme).

Egypte – Ghana : 3-2
But : M.Mostafa (18eme), Sobhi (82eme), Rayan (88eme) - Yeboah (7eme), Obeng (46eme).