L’OM a toutes les raisons d’être motivé face à Lyon

Malgré une fin de saison sans enjeu apparent, l’OM a de nombreuses raisons de vouloir s’offrir un succès face à Lyon ce dimanche soir (21h00). Pour le prestige, et bien au-delà.

6eme de Ligue 1 avec sept points de retard sur Saint-Etienne et huit sur Lyon, l’OM ne disputera vraisemblablement pas de Coupe d’Europe la saison prochaine. Si tout le monde s’accorde à dire que cet exercice est un échec, le pire est probablement de l’avoir traversé sans avoir connu d’émotions. A l’exception d’une victoire arrachée dans les arrêts de jeu à Monaco en début de saison (3-2, 4eme journée), les supporters marseillais n’ont jamais eu l’occasion de vibrer. La réception de Lyon ce dimanche (21h00) fait figure de dernière chance pour les Phocéens de sauver au moins l’honneur après une saison où les humiliations ont été nombreuses (élimination par Andrézieux en 32eme de finale de la Coupe de France, défaite à domicile face à Limassol en Ligue Europa, etc.).



Prendre sa revanche


En dehors de la perspective de pouvoir priver Lyon de Ligue des Champions la saison prochaine, les Marseillais n’auront qu’à se remémorer le très chaud Olympico de l’année passée pour trouver une source de motivation supplémentaire. Après le succès des Lyonnais dans les derniers instants du match (2-3), de nombreux joueurs en étaient venus aux mains au coup de sifflet final. Le maillot de l’OL brandi par Marcelo sous le nez du public marseillais ou le coup d’épaule d’Adil Rami sur le défenseur brésilien sont encore présents dans les mémoires. « Ils le paieront », avait alors lâché Florian Thauvin en zone mixte après la rencontre. Et si certains Marseillais ont la mémoire longue, ils pourront se souvenir de la saison 2008-09, au cours de laquelle Lyon était venu s’imposer à l’Orange Vélodrome au soir de la 36eme journée (1-3), permettant ainsi à Bordeaux de remporter le titre. « On a choisi notre successeur », avait déclaré quelques mois plus tard Claude Puel dans un entretien accordé à So Foot.



Battre enfin un gros


En dehors de gâcher la saison de Lyon, ce rendez-vous peut aussi permettre aux Marseillais de s’offrir enfin un succès de prestige après lequel ils courent depuis des lustres. Si la victoire à Monaco début septembre donnait l’impression que cette anomalie appartenait au passé, la triste saison de l’ASM ne permet pas aux hommes de Rudi Garcia de pouvoir s’enorgueillir de ce succès. Sans se focaliser sur les résultats face aux grosses cylindrées en général, Marseille présente un bilan désastreux face aux Lyonnais ces dernières années, avec un seul succès lors de leurs 17 dernières confrontations en Ligue 1. L’occasion est belle de faire coup double.



Une carte individuelle à jouer


Si l’OM n’a plus grand-chose à espérer de cette fin de saison, certaines individualités ont tout intérêt à profiter de ce rendez-vous pour se montrer au milieu du marasme ambiant. Malgré des statistiques honnêtes cette saison (13 buts, 8 passes décisives), Florian Thauvin a vu sa cote baisser sensiblement sur le marché des transferts. En dehors de nombreuses prestations inabouties, le champion du monde affiche trop souvent ses limites dans les grandes affiches. Également annoncé parmi les partants possibles, un élément comme Morgan Sanson pourrait profiter de cette rencontre pour envoyer un message à de potentiels acquéreurs. Sans oublier le cas Mario Balotelli, régulièrement buteur au Vélodrome et de nouveau sur le marché cet été. De nombreux joueurs défaillants tout au long de la saison (Mandanda, Amavi, Strootman, Luiz Gustavo…) ont également l’opportunité de montrer un autre visage lors de ce rendez-vous toujours particulier. Une raison de plus pour l’OM de se lâcher dans cet Olympico.

Turquie : le Galatasaray veut conserver Onyekuru

Henry Onyekuru Copyright -AFP
Le Galatasaray souhaite conserver ses joueurs qui ont permis à l'équipe turque de remporter le championnat cette saison. Le club voudrait notamment lever l'option d'achat de son attaquant nigérian, Henry Onyekuru. Selon Fanatik, le club d'Istanbul ne veut pas se séparer de son joueur, arrivé à Everton lors de l'été 2017 avant de faire un passage en Belgique, avec Anderlecht. Après une très bonne saison dans l'équipe turque, ses dirigeants pourraient lever l'option d'achat du joueur auteur de 16 buts et quatre passes décisives après 44 matches. Même si d'autres clubs sont intéressés comme Séville, l'avenir d'Onyekuru pourrait se dessiner finalement en Turquie.

Mercato : Maxwell Cornet répond à l’intérêt de Klopp !

Cornet
Auteur d'une bonne fin de saison, Maxwell Cornet serait dans le viseur de Liverpool. Le Lyonnais a parlé d'un possible départ chez les Reds. L'Ivoirien a gagné sa place dans le onze de départ de Bruno Génésio, aux dépens de Bertrand Traoré. Annoncé dans les petits papiers de Liverpool, Cornet est revenu sur cet intérêt des Reds. « En janvier, j’avais rencontré le président et lui avait fait part de mon souhait de rester à l’OL. Malheureusement, les discussions n’ont pas abouti. L’intérêt de Liverpool ? C’est très flatteur qu’un aussi grand club s’intéresse à moi. Je suis en contrat jusqu’en 2021, mais on ne sait jamais de quoi est fait le football », a indiqué Cornet dans une interview accordée à l'émission Tribune Sport. A lire aussi >> Cornet, Gradel, Pépé... Qui succèdera à Wilfried Zaha au palmarès du Prix Sport Ivoire ?

Liverpool - James Milner : "Messi m'a traité d'âne"

Léo Messi Copyright -OFC
Le milieu de terrain de Liverpool, James Milner, a révélé son échange avec Lionel Messi lors de la rencontre entre les Reds et le Barça. Selon l'international anglais, ce dernier l'a traité d'âne en demi-finale aller de la C1. Lors d'un duel en fin de première période entre les deux hommes, Milner s'est fendu d'une intervention très virile sur le virtuose argentin et ce dernier n'a guère apprécié. "Il n'était pas content", a confié Milner au Daily Mail. "Il m'avait engueulé en Espagnol dans le tunnel à la pause et m'avait traité de 'burro'. Ca se traduit en 'âne', mais je croit qu'on peut l'utiliser aussi dans le foot espagnol pour quelqu'un qui balance des coups de pieds", a raconté Milner, qui apprend actuellement l'Espagnol. "Je lui ai demandé si ça allait, mais il ne s'est pas calmé. Je crois qu'il n'a pas réalisé que je comprenais son Espagnol. Il a dit : 'Cette faute de ta part, c'est à cause du petit pont'. Je l'ai quitté à ce moment là et je suis parti aux vestiaires. Moi je n'ai que de l'admiration pour lui. Il a gagné le droit de dire ce qu'il veut". A lire aussi >> FC Barcelone : Lionel Messi veut qu’Ernesto Valverde reste au club

Algérie : Faouzi Ghoulam ne jouera pas la CAN 2019

Ghoulam
Auteur de son premier but avec Naples cette saison, face à Bologne samedi, Faouzi Ghoulam ne disputera pas la prochaine Coupe d'Afrique des Nations 2019 en Egypte. Selon source proche du joueur du Napoli, ce dernier ne sera pas dans la liste de Djamel Belmadi pour disputer la phase finale dont le coup d'envoi sera donné le 21 juin. Si le sélectionneur avait indiqué qu'il préférait ne pas convoquer Ghoulam à cause de sa blessure, il est revenu sur sa déclaration en le mettant dans sa liste élargie. Mais malgré cela, le joueur qui ne se sent pas au top pour disputer une compétition d'un tel calibre, préfère se reposer pour bien entamer la phase de préparation avec son équipe pour la saison prochaine. A lire aussi >> Serie A (38e J) : Ghoulam marque son premier but de la saison

Coupe de la CAF : Zamalek renverse Berkane et gagne le trophée

Coupe de la CAF
Le Zamalek a soulevé la Coupe de la CAF 2018-19 en renversant la RS Berkane (1-0, 5-3 TAB) ce dimanche en Egypte. Une victoire qui permet aux Cairotes de retrouver le sommet de l'Afrique. La formation égyptienne était en avance au score à la fin des 90 minutes sur le score d'un but à zéro grâce à un penalty transformé par Mahmoud Alaa à la 55e minute. Ce penalty a été sifflé après le recours de l'arbitre à la vidéo. Il est à rappeler que la Renaisance Sportive de Berkane avait remporté le match aller au Maroc sur ce même score. Aux tirs au but, le Zamalek s'est imposé par cinq tirs à trois. Il s'agit du dixième titre africain pour Zamalek, deuxième club égyptien le plus titré après Al Ahly...