L’OM a toutes les raisons d’être motivé face à Lyon

Malgré une fin de saison sans enjeu apparent, l’OM a de nombreuses raisons de vouloir s’offrir un succès face à Lyon ce dimanche soir (21h00). Pour le prestige, et bien au-delà.

6eme de Ligue 1 avec sept points de retard sur Saint-Etienne et huit sur Lyon, l’OM ne disputera vraisemblablement pas de Coupe d’Europe la saison prochaine. Si tout le monde s’accorde à dire que cet exercice est un échec, le pire est probablement de l’avoir traversé sans avoir connu d’émotions. A l’exception d’une victoire arrachée dans les arrêts de jeu à Monaco en début de saison (3-2, 4eme journée), les supporters marseillais n’ont jamais eu l’occasion de vibrer. La réception de Lyon ce dimanche (21h00) fait figure de dernière chance pour les Phocéens de sauver au moins l’honneur après une saison où les humiliations ont été nombreuses (élimination par Andrézieux en 32eme de finale de la Coupe de France, défaite à domicile face à Limassol en Ligue Europa, etc.).



Prendre sa revanche


En dehors de la perspective de pouvoir priver Lyon de Ligue des Champions la saison prochaine, les Marseillais n’auront qu’à se remémorer le très chaud Olympico de l’année passée pour trouver une source de motivation supplémentaire. Après le succès des Lyonnais dans les derniers instants du match (2-3), de nombreux joueurs en étaient venus aux mains au coup de sifflet final. Le maillot de l’OL brandi par Marcelo sous le nez du public marseillais ou le coup d’épaule d’Adil Rami sur le défenseur brésilien sont encore présents dans les mémoires. « Ils le paieront », avait alors lâché Florian Thauvin en zone mixte après la rencontre. Et si certains Marseillais ont la mémoire longue, ils pourront se souvenir de la saison 2008-09, au cours de laquelle Lyon était venu s’imposer à l’Orange Vélodrome au soir de la 36eme journée (1-3), permettant ainsi à Bordeaux de remporter le titre. « On a choisi notre successeur », avait déclaré quelques mois plus tard Claude Puel dans un entretien accordé à So Foot.



Battre enfin un gros


En dehors de gâcher la saison de Lyon, ce rendez-vous peut aussi permettre aux Marseillais de s’offrir enfin un succès de prestige après lequel ils courent depuis des lustres. Si la victoire à Monaco début septembre donnait l’impression que cette anomalie appartenait au passé, la triste saison de l’ASM ne permet pas aux hommes de Rudi Garcia de pouvoir s’enorgueillir de ce succès. Sans se focaliser sur les résultats face aux grosses cylindrées en général, Marseille présente un bilan désastreux face aux Lyonnais ces dernières années, avec un seul succès lors de leurs 17 dernières confrontations en Ligue 1. L’occasion est belle de faire coup double.



Une carte individuelle à jouer


Si l’OM n’a plus grand-chose à espérer de cette fin de saison, certaines individualités ont tout intérêt à profiter de ce rendez-vous pour se montrer au milieu du marasme ambiant. Malgré des statistiques honnêtes cette saison (13 buts, 8 passes décisives), Florian Thauvin a vu sa cote baisser sensiblement sur le marché des transferts. En dehors de nombreuses prestations inabouties, le champion du monde affiche trop souvent ses limites dans les grandes affiches. Également annoncé parmi les partants possibles, un élément comme Morgan Sanson pourrait profiter de cette rencontre pour envoyer un message à de potentiels acquéreurs. Sans oublier le cas Mario Balotelli, régulièrement buteur au Vélodrome et de nouveau sur le marché cet été. De nombreux joueurs défaillants tout au long de la saison (Mandanda, Amavi, Strootman, Luiz Gustavo…) ont également l’opportunité de montrer un autre visage lors de ce rendez-vous toujours particulier. Une raison de plus pour l’OM de se lâcher dans cet Olympico.

Mercato : Officiel pour Fekir !

C'est désormais officiel : Nabil Fekir quitte Lyon et rejoint le Betis Séville, où il a signé lundi soir un contrat de quatre ans.
Nabil Fekir n'est plus un joueur de l'Olympique Lyonnais. C'est ce lundi soir, tard, que le club rhodanien a officalisé la vente de son capitaine au Betis Séville. Le club espagnol a déboursé 19,75 millions d'euros pour recruter le champion du monde français. Des bonus allant jusqu'à 10 M€, ainsi qu'un intéressement de 20% sur une éventuelle plus-value ont aussi été négociés par l'OL. Nabil Fekir a signé un contrat de quatre ans en faveur du Betis. Il rejoint l'Espagne avec son frère Yassin, lui aussi formé à Lyon et lancé en équipe première en fin de saison dernière par Bruno Genesio. Pour ce dernier, le club du président Jean-Michel Aulas a négocié un a négocié un joli pourcentage à la revente de l'ordre de 50%.



Can 2019 - Sénégal : le bilan de la compétition !

Sadio Mané - Sénégal
Attendu comme le grand favori de la coupe d’Afrique des nations, le Sénégal a terminé vice-champion de la compétition continentale. Les lions de la Téranga ont été battus par l’Algérie en finale sur le score d’un but à 0.  Le Sénégal était très attendu avant le début de la coupe d’Afrique des nations 2019. Malgré un jeu très critiqué, les lions ont réussi à atteindre la finale de la compétition, après 17 ans.  Aliou Cissé et ses hommes ont réussi à atteindre ce stade de la compétition grâce à une bonne défense. Malgré la blessure de Salif Sané dès le premier match contre la Tanzanie (2-0), le Sénégal n’a encaissé que 2 buts en 7 matchs. Avec un Kalidou Koulibaly exceptionnel dans ce tournoi et un Cheikhou Kouyaté repositionné en défenseur central, les lions de la Téranga ont terminé 5 matchs sans encaisser de buts. Les cages de la sélection sénégalaise n’ont été violées que deux fois dans ce tournoi et les deux fois, c’était face à l’Algérie en match de poule (0-1) et en finale (0-1). Le Sénégal a terminé la compétition en étant la meilleure défense avec l’Algérie, le vainqueur de la coupe d’Afrique.  Malgré des attaquants de pointe muets, le Sénégal a marqué 8 buts dans cette compétition loin derrière l’Algérie meilleur attaque du tournoi avec les 13 buts inscrits. Les lions affichent aussi un bilan de 5 victoires et deux défaites. 

Mercato : Un champion d'Afrique à Nantes

Dans la foulée de son titre de champion d’Afrique avec l’Algérie, Mehdi Abeid s’est officiellement engagé avec le FC Nantes.
En fin de contrat à Dijon, Mehdi Abeid quitte la Bourgogne mais reste en Ligue 1. Le milieu de terrain algérien était attendu depuis plusieurs jours à Nantes, et il a fallu attendre son retour d’Afrique, où il a remporté la CAN 2019 avec les Fennecs, pour officialiser son transfert. Chose faite ce lundi après-midi par le FCN, où Abeid a signé un contrat de trois ans. Il vient renforcer l’entrejeu des Canaris, qui pourraient perdre Valentin Rongier dans les prochaines semaines. Le capitaine nantais plait à l’OM et à l’OL, notamment. « Je suis très heureux de pouvoir rejoindre le FC Nantes. C'est un très bon club du championnat, avec une grande histoire. J'espère pouvoir faire une bonne saison et de belles choses ici », a déclaré le néo-Nantais sur le site du club.

Mercato : Lens cherche un défenseur

Lens pourrait recruter un défenseur avant la fin du Mercato. Jonathan Gradit et Steeve Yago intéressent tout particulièrement le club nordiste.
Confronté au possible départ de Jean-Kévin Duverne, pour l’instant mis à l’écart, le RC Lens commence à prospecter pour lui trouver un remplaçant. Le club nordiste s’est mis en quête d’un défenseur polyvalent, capable de couvrir le poste de central et de latéral droit. Si l’ancien Messin Ivan Balliu a bien été ciblé, nos confrères de La Voix du Nord révèlent que les Sang et Or concentrent leurs efforts sur deux joueurs plus polyvalents : le Toulousain Steeve Yago et le Caennais Jonathan Gradit. Le premier est sous contrat avec le TFC jusqu’en 2020, tandis que le second est lié à Malherbe jusqu’en 2021.

Justice : Le procureur ne poursuit pas CR7 pour viol

Ce lundi, le procureur de Las Vegas indique que Cristiano Ronaldo ne sera pas poursuivi dans l’affaire de viol dans laquelle il avait été cité.
L’AFP indique ce lundi soir que le procureur de Las Vegas a décidé de ne pas poursuivre Cristiano Ronaldo dans l’affaire de viol dans laquelle il avait été cité à la fin des années 2000. « Les allégations d'agression sexuelle contre Cristiano Ronaldo ne peuvent être prouvées au-delà de tout doute raisonnable », explique le procureur. Les faits dataient de 2009. La plaignante accusait CR7 de l’avoir agressé sexuellement à Las Vegas un soir de juin. Les deux protagonistes avaient ensuite trouvé un accord financier, par l’intermédiaire de leurs avocats respectifs, mais l’année dernière, la victime présumée avait demandé la réouverture de l’enquête. Une demandé rejetée par la justice américaine ce lundi, faute de preuves.