Ligue des Champions africaine: tous les résultats du tour préliminaire aller

Ligue des Champions africaine Copyright -OFC
La Ligue des Champions africaine a repris ses droits ce weekend avec le tour préliminaire aller de la nouvelle édition 2019/2020.

Si les favoris ont répondu présents dans ce début de compétition avec notamment le brillant succès de l'ogre égyptien Al Ahly qui a déroulé 4-0 contre les Sud-Soudanais d’Atlabara, et la victoire de l’USM Alger qui s’est imposée 2-1 au Niger contre Sonidep, quelques grosses écuries du Continent n’ont pas eu la partie facile.

On pense notamment aux Tunisiens de l’Etoile du Sahel, défaits 2-1 par Hafia en Guinée, aux Sénégalais de Génération Foot qui ont chuté 1-0 au Liberia contre LPRC Oilers, mais également aux deux représentants sud-africains, Mamelodi Sundowns (défaite 2-1 au Congo contre l’AS Otoho) et Orlando Pirates (revers 1-0 en Zambie contre Green Eagles).

Il convient de rappeler que l’Espérance Sportive de Tunis, double tenante du titre, le Wydad Casablanca et le TP Mazembe sont exemptés de ce premier tour de la prestigieuse compétition africaine.

Ci-après tous les résultats du tour préliminaire aller de la Ligue des champions africaine:

Vendredi 9 août 2019

Sonidep (Niger) 1-2 USM Alger (Algérie)

JS Kabylie (Algérie) 1-0 El Merreikh (Soudan)

Samedi 10 août 2019

Young Africans (Tanzanie) 1-1 Township Rollers (Botswana)

Nyasa Big Bullets (Malawi) 0-0 FC Platinum (Zimbabwe)

UD Songo (Mozambique) 0-0 Simba (Tanzanie)

KMKM (Zanzibar) 0-2 Primeiro de Agosto (Angola)

Green Eagles (Zambie) 1-0 Orlando Pirates (Afrique du Sud)

Brikama United (Gambie) 3-3 Raja Casablanca (Maroc)

Stade Malien (Mali) 1-1 Horoya (Guinée)

Rahimo (Burkina Faso) 1-0 Enyimba (Nigeria)

Cano Sport (Guinée Equatoriale) 2-1 Mekelle (Ethiopie)

Kano Pillars (Nigeria) 3-2 Asante Kotoko (Ghana)

African Stars (Namibie) 3-2 KCCA (Ouganda)

Green Mamba (Eswatini) 0-2 Zesco (Zambie)

Dimanche 11 août 2019

Hafia (Guinée) 2-1 Etoile du Sahel (Tunisie)

Matlama (Lesotho) 0-2 Petro Atletico (Angola)

Fomboni (Comores) 2-2 Côte D’Or (Seychelles)

AS Otoho (Congo) 2-1 Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud)

SOA (Côte d’Ivoire) 0-0 Nouadhibou (Mauritanie)

CMS (Gabon) 0-0 Elect Sport (Tchad)

Fosa Juniors (Madagascar) 1-0 Pamplemousses (Maurice)

Tempete Mocaf (RCA) 1-0 El Nasr (Libye)

Buffles (Bénin) 1-1 ASCK (Togo)

UMS de Loum (Cameroun) 0-0 AS Vita (RD Congo)

Rayon Sport (Rwanda) 1-1 Al Hilal (Soudan)

Aigle Noir (Burundi) 0-0 Gor Mahia (Kenya)

Dekadaha (Somalie) vs Zamalek (Egypte) (reportée au 16 août)

Atlabara (Soudan du Sud) 0-4 Al Ahly (Egypte)

LPRC Oilers (Liberia) 1-0 Generation Foot (Sénégal)

(Les manches retour auront lieu du 23 au 25 août)
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Marcel Desailly explique pourquoi il a choisi la France plutôt que le Ghana

Copyright -Panoramic
Marcel Desailly, l'illustre défenseur franco-ghanéen, avait opté pour la France au lieu du Ghana Né au Ghana de parents ghanéens, la légende de Chelsea et de l'OM a rejoint la France à l'âge de 4 ans. Entre le Ghana et la France, le champion du monde en 1998 avait choisi "Les Coqs" plutôt que les "Black Stras" L'ex international français est revenu sur son choix dans une interview accordée à Football Made in Ghana «C’est étrange quand vous dites qu’il a remporté la Coupe du monde avec la France. Les gens m’identifient tout de suite à une sorte d’européen mais je suis ghanéen. Mes deux parents sont ghanéens. Vous savez, dans les années 80, j'ai quitté le Ghana, j'avais 4 ans. J’ai donc atteint la France et je suis entré lentement dans le football. Je n'avais pas vraiment le choix, j'étais dans le système et (chez) les moins de 13 ans, je jouais déjà pour l'équipe nationale de France. Je n’avais donc pas vraiment le choix, j'étais déjà dans le système», a expliqué Desailly. A lire aussi sur OFC >> "Benzema est 100% algérien" pour le président de la Fédération algérienne !

Messi ou Ronaldo ? Trent Alexander-Arnold répond

Depuis plus d'une décennie, les deux mastodontes Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dominent le monde du ballon rond, raflant presque tous les titres possibles. Ces deux géants n’ont laissé aucune miette aux autres joueurs. Mais qui est le meilleur joueur entre ces deux géants ? C'est le débat agite souvent les observateurs et acteurs du football à travers la planète Invité à donner sa préférence entre les deux génies, lors d’une session de questions/réponses avec ses followers sur Twitter, le joueur de Liverpool Trent Alexander-Arnold a choisi... Jordan Henderson Préférerais-tu jouer avec Messi ou avec Ronaldo ?", demande un fan à l’international anglais... Le champion d’Angleterre a donc répondu "Hendo" De quoi faire plaisir à son coéquipier et capitaine Jordan Henderson. A lire aussi >> Arsenal : Aubameyang bat un record de Thierry Henry

Arsenal : Aubameyang bat un record de Thierry Henry

Copyright -OFC
Arsenal a profité de la réception de la lanterne rouge de Premier League, Norwich City, pour l’emporter largement (4-0) dans le cadre de la 32e journée. Pierre-Emerick Aubameyang a été le grand artisan de cette victoire. L'international Gabonais a inscrit un doublé... Grâce à ces deux buts, le capitaine des Panthères du Gabon a atteint la barre des 50 réalisations au sein du club londonien, en seulement 79 apparitions en Premier League. L'ancien joueur du Borussia Dortmund fait mieux notamment que le légendaire Thierry Henry qui a eu besoin de 87 rencontres pour être bi-centenaire. Par ailleurs, "PEA" (19 buts) rejoint Jamie Vardy en tête du classement des meilleurs buteurs. A lire aussi >> Premier League : Arsenal facile contre Norwich, Aubameyang brille

Premier League : Chelsea craque contre West Ham

Favori dans ce derby londonien contre West Ham, Chelsea a fini par s'incliner dans toutes les toutes dernières minutes face aux Hammers (3-2).
Alors qu’ils restaient sur un succès de prestige en championnat face à Manchester City, les Blues ont concédé un inattendu faux-pas ce mercredi contre le voisin de West Ham. Trop sûrs d’eux ou peut-être émoussés par la répétition des rencontres, ils ont été battus sur le score de 3 à 2. Willian a surnagé avec un doublé inscrit, mais le reste de l’équipe s’est complètement effondré.

Willian n’a pas suffi


En instance de départ car étant en fin de contrat, l’international brésilien a démontré que son club a bien eu raison de le prolonger pour deux mois supplémentaires. Il a été doublement décisif, avec des réalisations signées sur coups de pied arrêtés. Le premier sur pénalty à la 42e pour ouvrir le score, et le second à la 72e sur coup franc pour égaliser à 2-2. Malheureusement pour lui, ce doublé n’a pas suffi pour éviter la défaite.

Car outre les carences du jour des Blues, il y a eu aussi la prestation héroïque des Hammers qui a pesé sur l’issue de l’empoignade. Les hommes de David Moyes se sont surpassés pour aller chercher cette victoire ultra-précieuse en vue du maintien. C’est le cas entre autres du Tchèque Tomas Soucek, qui a trouvé deux fois la faille à la réception des corners, mais avec un but refusé et un autre validé (45e). Son égalisation juste avant la mi-temps a été très importante pour le moral des locaux.

Yarmolenko refroidit les Blues


En seconde période, c’est le chevronné Michail Antonio qui a mis à mal Kepa (51e). D’une reprise du près sur une deuxième passe décisive de Jarrod Bowen, il mettait les siens sur la voie du succès. C’était avant que Willian ne sort de sa boite pour rétablir la parité. Le score de deux partout est ensuite resté de mise jusqu’à la 89e, avec une équipe de Chelsea très peu inspirée aux avant-postes. Et au moment où ils pensaient devoir se contenter d’un nul, les Blues ont cédé une troisième fois à la suite d’un contre adverse. L’Ukrainien Andriy Yarmolenko, entré en jeu 10 minutes auparavant, les a fusillés au bout d’une belle course et une frappe limpide du gauche.



En s’inclinant ce mercredi, Chelsea voit son avance sur Manchester United (5e) et Wolverhampton (6e) fondre. Kanté et ses coéquipiers n’ont plus que deux points d’avance sur les Red Devils et les Wolves. Leicester (3e) ayant aussi perdu ce mercredi, c’est une bataille à quatre qui se dessine pour les deux derniers tickets donnant accès à la prochaine C1 en Angleterre.

Serie A : L'Inter fait exploser Brescia

Opposé à Brescia, dernier de Serie A, mercredi soir à Milan, l’Inter s'est très largement imposé (6-0).
Après une reprise de championnat poussive, l’Inter Milan est en train de monter en puissance. Trois jours après son succès renversant sur Parme à l’extérieur (2-1), les protégés d’Antonio Conte ont pris la mesure de Brescia. Efficaces, ils se sont imposés sur un score sans appel de 6 buts à 0. Et l’addition aurait pu être encore plus lourde si la formation nerazzurra avait converti l’ensemble des occasions franches qu’elles a eues.

Le grand réveil d’Alexis Sanchez


Durant le premier acte, l’Inter s’est montré clinique, en trouvant la faille sur chaque tentative dangereuse. Ashley Young a été le premier à faire trembler les filets adverses en plaçant une superbe volée sur un excellent centre d’Alexis Sanchez (6e). Le même Sanchez a ensuite doublé la mise en mettant à profit un pénalty (23e, 2-0). Le Chilien s’offrait à l’occasion son premier but en Serie A depuis le mois de septembre dernier. Enfin, juste avant la pause (45e), Danilo D’Ambrosio a aggravé la marque d’une jolie reprise de la tête, à la réception d’un service de Young.

Au retour des vestiaires, la formation lombarde a un peu plus vendangé, à l’instar de Lautaro Martinez, pas très heureux dans le dernier geste (45e et 49e). Mais, c’était bien sûr sans conséquence sur le sort de la partie. De plus, tout en gaspillant quelques munitions, les Nerazzurri ont réussi à ajouter trois autres buts. Le 4e a été l’œuvre de Roberto Gargliardini à la 54e, lequel a exploité le troisième geste décisif de la soirée d’Alexis Sanchez. Le cinquième fut signé Christian Eriksen, buteur pour la première fois en Italie (83e). Et en fin, le sixième à la 88e, a été marqué par Antonio Candreva. Après une frappe sur la transversale (69e), l’international azzurro a tenté sa chance à ras de terre et cela a payé. 6-0, jeu, set et match.

Bien qu’acquise face au dernier au classement, cette belle démonstration de force va faire beaucoup de bien. D’abord sur le plan de la confiance, car l’équipe avait du mal à survoler ses matches depuis la reprise. Et aussi sur le plan arithmétique. En gagnant, la bande à Conte reste à 4 points de la Lazio (2e) et à 8 du leader bianconero. Elle fait aussi un pas de plus vers la qualification pour la C1, vu que 16 points la séparent du 5e.