Leonardo : "Le PSG ne doit avoir peur de personne"

Copyright : Panoramic
Le directeur sportif brésilien du PSG a évoqué les difficultés du club parisien en Ligue des champions.
Leonardo, le directeur sportif du PSG, a évoqué la théorie de la peur selon laquelle le club parisien cède à la pression dans les grands rendez-vous européens. Selon lui, Paris n'a à craindre aucune autre écurie européenne :« Pour ce qui est de la fragilité mentale du PSG, je pense qu'on doit oublier un peu ce qui s’est passé les dernières années. Chaque année est différente. Quand on regarde les autres résultats, cela n’arrive pas qu’à nous », a-t-il analysé. « Mais comme Paris est une équipe qui peut gagner mais n’a jamais remporté la Ligue des Champions, peut-être qu'il y a cette discussion quant à savoir si Paris réussira un jour. D’autres équipes l’ont gagné, mais Barcelone va à Liverpool et perd 4-0 après avoir gagné 3-0. Ce sont des choses qui arrivent », a encore considéré Leonardo.

Le directeur sportif du PSG a aussi indiqué, lors de cet entretien, que le PSG est suffisamment fort individuellement et collectivement pour se sortir de n'importe quelle situation :« Nous, on doit sortir un peu de ce film. Parce que le fait d'avoir perdu un match l’année dernière ne veut pas dire qu’on va le perdre cette année. Si on analyse l’équipe joueur par joueur, on ne doit avoir peur de personne. On doit construire un objectif avec tout ça, en mettant toutes nos forces dans la même direction. Je pense que c’est ça le secret. Quand on arrive à faire ça, l’équipe est à chaque fois plus compétitive. Le secret est de construire cette synergie ». Au PSG de se montrer digne de la confiance de son directeur sportif cette saison. Le champion de France a récemment montré sa force de caractère face au Real Madrid à Santiago Bernabeu.
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Révélation - Diouf: «Voilà ce que m’a dit Mané après son Ballon d’Or»

El-Hadji Diouf - Sadio Mané Copyright -AFP
Présent la semaine écoulée en Egypte lors de la 28ème édition des CAF Awards, le légendaire attaquant sénégalais, El-Hadji Diouf, s’est montré très fier de son jeune frère, Sadio Mané, élu Ballon d’Or africain 2019 pour la première fois de sa carrière. >> CAF Awards 2019: Mané, Belmadi, Katumbi… Le palmarès complet « Je suis fier de mon petit frère et de mon compatriote. C’est un ambassadeur, il entre dans la cour des grands et le Sénégal peut être fier de lui. C’est un monument du foot africain, qui a travaillé beaucoup et qui mérite ce titre. J’espère qu’il en aura d’autres », a d’abord expliqué l’ancien capitaine des Lions dans un entretien accordé à Dakaractu avant de révéler une anecdote émouvante au sujet de l’enfant de Bambali:

«  Mané est spécialement venu me voir dans les coulisses  »

« Il y a deux ans, au Ghana, quand il est arrivé second derrière Salah pour la première fois, je l'ai consolé en lui disant que ‘tôt ou tard, tu remporteras ce titre. Ne lâche rien, continue comme ça et tu l’auras’. Dès qu’il l’a gagné, il est spécialement venu me voir dans les coulisses pour me remercier et me dire que je l’avais prédit. C'est un gars en or. Il est humble et reconnaissant. Et ce trophée, Mané peut le remporter 3 ou 4 fois de suite » a révélé le double Ballon d’or africain (2001 et 2002). Les propos d'El-Hadji Diouf en vidéo:

CAN 2021 : les coulisses de la visite d’Ahmad au Cameroun

Paul Biya esquive le président de la CAF, l’idée d’une co-organisation du tournoi évoquée, Constant Omari met le « feu » dans un cabaret de Yaoundé, deux membres de la délégation disparaissent dans la nuit… Paul Biya esquive Ahmad (?) La première fois qu’il est venu à Yaoundé, Ahmad Ahmad a spécialement été reçu pas le chef de l’Etat, le 2 octobre 2018, soit cinq jours avant l’élection présidentielle au Cameroun. Au terme de l’audience à lui accordée par Paul Biya, le dirigeant malgache déclarait : « La CAF n’a pas de plan B, la CAF n’a jamais réfléchi à un retrait de la CAN 2019 au Cameroun. Ce n’est pas la CAF qui organise, c’est le Cameroun qui accueille cette compétition ». Près d’un mois plus tard, en novembre, le Comité exécutif de l’instance africaine prenait la résolution de décaler la CAN camerounaise de deux ans. Or pour sa deuxième visite officielle au pays des Lions Indomptables du 13 au 15 janvier dernier, Ahmad n’a pas eu le « privilège » de rencontrer le chef d’Etat camerounais. Des sources indiquent que Paul Biya a quitté Yaoundé un jour avant l’arrivée du Malgache, pour se rendre dans son village à Mvomeka’a. Ahmad propose de co-organiser la CAN Lors de son séjour au Cameroun, Ahmad Ahmad a rencontré le Premier ministre mardi, en début d’après-midi. Au cours de l’audience qui lui a été accordée, le patron de la CAF aurait fait une proposition surréaliste au chef du gouvernement camerounais. De la voix de plusieurs sources renseignées, le dirigeant malgache a émis le souhait de voir le Cameroun co-organiser la prochaine grand-messe du football africain avec l’un de ses voisins. Les noms du Nigeria et de la Guinée Equatoriale ont été évoqués par le président de la CAF, comme éventuel pays co-organisateur. Mais « la proposition d’Ahmad a tout de suite été balayée d’un revers de la main par le Premier ministre camerounais » qui « a opposé une fin de non recevoir à la demande tacite du président de la Confédération Africaine de Football », apprend-on. Au sein du Comité local d’organisation de ladite CAN, l’on s’est tout de suite mis à soupçonner le patron du football africain d’avoir spécialement fait le déplacement du Cameroun pour convaincre les autorités locales d’accepter son idée de co-organiser la compétition en 2021. Constant Omari met le « feu » dans un cabaret La Fécafoot a organisé le 14 janvier 2020, une soirée privée en l’honneur de la délégation de la CAF. Et c’est le restaurant - cabaret le Boucarou Lounge situé au centre ville de Yaoundé qui a servi de cadre à ce moment de détente qui tombait à pic pour la célébration du 62e anniversaire de Constant Omari. L’ancien Lion Samuel Eto’o, un des cerveaux de l’organisation de ce rendez-vous a profité de l’occasion pour offrir un gâteau géant au vice-président de la CAF. Surpris et ravi, le président de la Fédération congolaise de football s’est laissé emporter par la joie et à révélé à ses compagnons, ses talents de chanteur en offrant un récital de plus d’une trentaine de minutes à l’assistance.

Juninho satisfait des progrès de son OL

Juninho, le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais, s’est dit très content du visage qu’affiche la formation rhodanienne depuis le début de la nouvelle année.
Après avoir terminé l’année 2019 sur la pointe des pieds, l’Olympique Lyonnais a parfaitement démarré 2020 en signant trois succès convaincants d'affilée. L’équipe de Rudi Garcia a donc repris du poil de la bête et parmi ceux qui s’en félicitent le plus il y a Juninho, le directeur sportif du club. Alors qu’il avait souvent été contraint de monter du doigt ses troupes au début son mandat, le Brésilien est heureux de pouvoir enfin distribuer quelques compliments. « Nos dernières prestations nous donnent un peu plus de confiance. On joue un meilleur football depuis un mois et demi. On arrive à dominer nos adversaires. Notre équipe est plus solide collectivement. Il y a encore des choses à améliorer mais j’ai confiance. On a la capacité de faire un très bon match à Nantes », a-t-il confié.

Juninho redoute le piège nantais


L’ancien capitaine de l’OL voit du mieux chez ses Gones, mais il croise les doigts pour que ce rebond ne soit pas qu’une simple parenthèse enchantée. Il attend une confirmation, et ce dès ce samedi contre Nantes en 16es de finale de la Coupe de France. « La Coupe de France est un de nos objectifs, tout comme la Coupe de la Ligue. Ce déplacement ne sera pas facile, a prévenu Juninho. Rudi Garcia devrait faire un peu tourner en vu du match de mardi en Coupe de la Ligue face à Lille. Le groupe est plus concerné et tout le monde a du temps de jeu. Les joueurs ont répondu présent, à l’image des jeunes. »

Klopp : «La CAN 2021 en hiver ? Une catastrophe pour Liverpool»

Sadio Mané - Jurgen Klopp Copyright -@RedsFrance
Le manager de Liverpool, Jürgen Klopp, s'en est pris au calendrier de la CAN 2021 au Cameroun, à nouveau programmée en janvier la saison prochaine. Jürgen Klopp a exprimé sa consternation quant à la programmation de la CAN 2021 après la confirmation que le tournoi aura lieu entre janvier et février de l'année prochaine. >> Officiel : la CAN 2021 se jouera en hiver ! Interrogé ce weekend sur ce changement de date, le manager de Liverpool s’est engagé dans un long monologue pour pester contre ce rétropédalage des instances africaines, mais aussi et surtout pour défendre ses joueurs: «La CAN est de retour au mois de janvier est, pour nous, c’est une catastrophe, a-t-il clamé. De plus, nous n’avons absolument aucun pouvoir, donc si nous disions ‘on ne laisse pas partir Mané ou Salah’, les joueurs seront suspendus. Comment est-ce possible que celui qui emploie le joueur ne puisse pas décider si le joueur doit rester ou non. »

«Proposer une CAN avec les équipes B...»

L’ancien entraineur de Dortmund a suggéré comme solution que la CAN ne concerne désormais que les équipes B de l’Afrique : « Au lieu des superstars actuelles, on verra celles de demain», a-t-il justifié. Et à ceux qui oseraient affirmer qu’il manque de respect à ce tournoi et à l’Afrique de manière générale, l’intéressé a préparé sa réponse à l’avance : « Je ne peux pas respecter la CAN plus que ça parce que j’aime cette compétition. Je l’ai beaucoup regardé par le passé. C’est un tournoi très intéressant et on y trouve des joueurs sensationnels. Mais le fait de jouer en Afrique est un problème évident, même si je conçois qu’il est plus logique pour l’Afrique de jouer pendant l’hiver quand le temps est meilleur pour eux. Je l’entends. Le problème c’est pas spécifiquement la CAN, c’est plus général que ça ». Il convient de rappeler que pas moins de quatre pensionnaires de Liverpool pourraient être concernés par une participation à la prochaine grande messe du football africain : Sadio Mané (Sénégal), Naby Keita (Guinée), Mohamed Salah (Egypte) et Joel Matip (Cameroun). Ce dernier est toutefois en retrait de la sélection camerounaise depuis plusieurs saisons. >> Cameroun : Joel Matip vers un retour chez les Lions Indomptables ? Les propos de Jürgen Klopp en vidéo:

Inter Milan : Plutôt Llorente que Giroud ?

Selon La Gazzetta dello Sport, l’Inter Milan pourrait finalement recruter Fernando Llorente en attaque, plutôt qu'Olivier Giroud.
La signature d’Olivier Giroud en faveur de l’Inter Milan apparait de plus en plus hypothétique. Alors que la venue de l’international tricolore chez les Nerazzurri semblait presque bouclée il y a quelques jours, il s’avère que les dirigeants lombards sont désormais un peu moins chauds pour mettre la main sur l’ancien héraultais. L’échec de l’échange impliquant Matteo Politano et le Romain Leonardo Spinazzola les a amenés à revoir leurs plans du mercato et le champion du monde français est le plus à même de faire les frais de cette volte-face, si l’on en croit les derniers échos émanant d’Italie.

Giroud en stand-by


Selon La Gazzetta dello Sport, l’Inter envisagerait toujours de céder Politano. Mais, plutôt que de refiler ce dernier à la Roma, ils réfléchissent désormais à la possibilité de faire affaire avec le Napoli. Ainsi, ils pourraient récupérer un élément des Partenopei en contrepartie et sans avoir à débourser le moindre sou. Et l’élément en question serait Fernando Llorente. L’attaquant espagnol ne joue pas beaucoup du côté du San Paolo mais son profil plait beaucoup à Antonio Conte. Or, les caractéristiques du Basque correspondent à celles de Giroud. S’il venait à rallier San Siro, il n’y aurait assurément plus de place pour le natif de Chambéry dans l’effectif intériste.