Le rêve de Madagascar a pris fin mais les Barea ont marqué l'histoire

Malgré son élimination en quarts de finale, Madagascar aura réussi l'épopée marquante de cette CAN 2019. Retour sur le parcours inattendu des Barea.
À l’occasion de la CAN 2019, Western Union en partenariat avec Foot365 vous offre -30% sur vos frais de transfert avec le code FOOT2019

[/wu_promo]

Anicet puis Carolus, et le rêve prend forme


Les Barea avaient déjà reculé leurs limites avant même le coup d'envoi de la CAN 2019 en décrochant la première qualification de leur histoire. Pour ces grands débuts en phase finale, quel visage allaient présenter les Barea ? Seraient-ils inhibés ou décomplexés ? Soucieux ou décontractés ? Leur premier match, face à la Guinée, allait rassurer tous les supporters des Zébus, et surprendre agréablement tous les observateurs. Face au Syli national, les hommes de Nicolas Dupuis vont même mener au score avant de concéder le nul (2-2) après un penalty. La main sur le coeur, Faneva Andriatsima et ses coéquipiers s'époumonnent pendant l'hymne national, le premier pour la Grande Île en phase finale. Plus efficaces, les Guinéens mènent à la pause grâce à Sory Kaba ; mais déjà les Malgaches sont dans le ton. Au retour des vestiaires, Anicet Abel s'élève plus haut que tout le monde pour égaliser sur corner. Le joueur de Ludogorets en Bulgarie restera à jamais le premier à avoir marqué pour son pays en Coupe d'Afrique. Sept minutes plus tard, Madagascar croira même à un premier succès quand Carolus, l'ancien joueur de l'USM Alger, donne l'avantage aux siens. Le Syli égalisera finalement sur un penalty concédé par Romain Métanire, mais qu'importe, tout un peuple est rassuré : son équipe n'est pas là pour faire de la figuration, son onze national est à la hauteur de l'événement.

[caption id="attachment_9179269" align="alignnone" width="750"] Madagascar[/caption]

Le coup franc magique de Marco Ilaimaharitra


La suite ne fera que le confirmer. A tel point que Madagascar se paiera le petit luxe de décrocher sa qualification pour le second tour dès son deuxième match de poule. Longtemps tendu et indécis, ce choc des novices entre les Barea et les Intamba mu Rugamba du Burundi va tourner à l'affaire de binationaux et de balles arrêtées. Gaël Bigirimana se voit offrir l'occasion d'ouvrir le score sur coup franc aux vingt mètres, mais Melvin Adrien enlève la balle de sa lucarne. Quelques minutes plus tard, une occasion similaire de débloquer un match tendu s'offre à Madagascar. Cette fois, Marco Ilaimaharitra ne laisse pas passer l'aubaine (76eme). Devant toute sa famille, qui avait fait le déplacement en Egypte pour assister à cette rencontre, le discret milieu de terrain de Charleroi offre à son équipe la première victoire de son histoire à la CAN. « Le coup-franc de Marco (Ilaimaharitra) était énorme », saluera son sélectionneur Nicolas Dupuis, qui avait chambré son joueur dans la semaine. « Il passe tellement de temps à l’entraînement à tirer ses coups francs, des fois il me saoule ! », avait rigolé le sélectionneur, qui avait donné à l'ancien Sochalien sa première sélection, en novembre 2017.

[caption id="attachment_9178078" align="alignnone" width="750"] Romain Métanire (Madagascar)[/caption]

La folle chevauchée de Romain Métanire


Le coup d'essai était déjà un coup de maître ; il va tourner au chef d'oeuvre lors de la 3eme journée. Face au Nigeria, déjà qualifié, les Barea administrent une leçon de football. Deux des grands anciens, Lalaina Nomenjanahary et Carolus sont les buteurs du jour, qui permettent à Madagascar de terminer premier de sa poule et de jouer l'un des quatre meilleurs troisièmes, en l'occurrence la RD Congo. Sous les yeux du président Andry Rajoelina, Ibrahim Amada ouvre le score dès l'entame d'une magistrale frappe (9eme). La suite sera plus dure pour les Barea, qui concèderont le nul (2-2) et passeront aux tirs au but (4-2). Dans le dur, l'équipe malgache n'en montre pas moins un magnifique état d'esprit. L'action du second but, une chevauchée de près de quatre-vingt-mètres de Romain Métanire dans son couloir droit, suivie d'un centre pour la tête plongeante de Faneva Andriatsima, en atteste. Le coup est néanmoins passé près, et les coéquipiers de l'attaquant clermontois ont montré d'inquiétantes limites physiques. Etaient-ils programmés pour aller aussi loin ? Leur parcours s'arrêtera en quarts de finale sur une défaite des plus logiques face à la Tunisie, en tous points supérieure à eux. Mais nul ne pourra enlever leur magnifique parcours, qui les vit égaler le résultat du Cap-Vert, également quart-finaliste en 2013 pour sa première participation.

[caption id="attachment_9197599" align="alignnone" width="750"] Madagascar (déception)[/caption]

Une marche devenue trop haute...


Et maintenant ? Madagascar peut-il s'affirmer comme une nouvelle puissance du football continental ? Sans se prononcer sur son propre avenir à la tête de l'équipe, le sélectionneur Nicolas Dupuis a entonné un discours réaliste, avec un seul mot à la bouche : travail, travail et encore travail. « Cela va être difficile de faire mieux la prochaine fois, a réagi le technicien français. Il y a beaucoup de travail à faire à Madagascar. Il faut se servir de ce qu'on a fait pour dire que le travail paye. Il faut continuer à travailler, ou, sinon ça peut être quelque chose d'éphémère. Il faut revenir au travail. » La faible profondeur de banc laisse penser que le travail de détection et de valorisation des talents locaux et binationaux ne fait que commencer, aussi considérable ait déjà été la tâche accomplie par Nicolas Dupuis et son staff. Laissera-t-on celui qui entraîne par ailleurs le FC Fleury 91 (National 2), en région parisienne, poursuivre sa mission ? L'essai doit en tout cas être transformé. Sous peine de voir la belle aventure de cette équipe des Barea rester un simple feu de paille.

A voir aussi :
>>>

Juventus : Diego Forlán brise Cristiano Ronaldo en mille morceaux

Forlan et Ronldo
Diego Forlán (40 ans) a mis fin à sa carrière, le 7 août dernier. L’uruguayen avait joué avec Cristiano Ronaldo pendant ses années passées à Manchester United. « Ronaldo était un égocentrique dans le vestiaire, pas comme Beckham. Cristiano voulait toujours être proche d’un miroir, il passait sa journée à se regarder dans le miroir », a confié le joueur dans une interview récente accordée au Mirror. Il faut croire que le jeune attaquant à l’époque n’a pas laissé le plus beau des souvenirs à son ex-coéquipier. A lire aussi >> UEFA : Messi, Ronaldo et van Dijk nommés pour le titre de "Joueur de l’année"

Juventus : Khedira compare Cristiano Ronaldo à LeBron James et Tom Brady

Cristiano Ronaldo et Lebron James
Le milieu de terrain de la Juventus, Sami Khedira, a été sur la liste des départs, cet été mais est finalement resté en Italie. Il évoluera encore une saison avec Cristiano Ronaldo. Le joueur allemand a comparé son coéquipier Ronaldo, ainsi que Buffon, de retour à la Vieille Dame, dans une interview accordée à Kicker. « C’est un exemple pour tous les sportifs, c’est comme LeBron James dans le basket-ball ou Tom Brady dans le football américain. Ou comme Buffon. Les jeunes essayez de l’imiter quand vous verrez Gigi, à l’âge de 41 ans, pousser dans la salle de musculation pendant 45 minutes. » A lire aussi >> Les 10 meilleurs joueurs du monde selon Cristiano Ronaldo !

Côte d'Ivoire (J1) : La SOA et le WAC se neutralisent , le SOL FC surprend Bouaké

En ouverture de la nouvelle saison de l’élite du football ivoirien ce samedi 17 Août 2019 , le champion en titre la SOA a été tenue en échec par les Guêpes du Williamsville (2-2), son dauphin les pretruciens du FC San Pedro sont encore en vacance, défaite (0-1) face à l'AFAD. Après 7 ans au purgatoire, les hommes de Ginette Ross (ISSIA WAZI) ont pas retenu la leçon du nouveau coach, une défaite contre les hommes du Zanzan (0-2).
Ce dimanche, le nouveau promu SOL FC d'Abobo qui faisait ses premiers pas en MTN LIGUE 1, corrige l'ancien de la classe Bouaké FC (2-1),de l'autre côté les insulaires de #Bassam et les hommes du fromage (SC Gagnoa) se séparent sur un nul (1-1). L'ASEC Mimosas opposé au RC Abidjan ce lundi 19 aout 2019 , s'est Douze (12) buts inscrits ce week-end en attendant les matchs restants de cette première journée. SOA 2-2 WAC Issia Wazi 0-2 AS Tanda AFAD 1-0 FC San Pedro Sol FC 2-1 Bouaké FC USC Bassam 1-1 SC Gagnoa

FC Barcelone : un deuxième coup dur après Luis Suarez !

Gros coup dur pour le FC Barcelone ! Après la blessure de Luis Suarez, qui sera absent pendant un mois, le club catalan devrait se passer des services d'un autre joueur. En effet, Ousmane Dembélé a été lui aussi touché durant la rencontre face à l’Athletic Bilbao (1-0) ce weekend. Le français va devoir observer une longue période de repos, indique son club ce soir dans un communiqué. L'ancien joueur de Rennes souffre d'une lésion au biceps fémoral (muscle de la cuisse) de la jambe gauche. Il s'absentera pendant 5 semaines et pourrait fin septembre à la compétition. Dembélé manquera également le rendez-vous avec les Bleus lors de la trêve internationale.

La femme d'Icardi ferme la porte à Monaco

Ce lundi, l'épouse de Mauro Icardi a tenu à définitivement mettre fin à la piste Monaco. Dans la journée, la presse italienne affirmait pourtant que ce transfert était plutôt bien parti.
La rumeur Mauro Icardi à Monaco commençait à prendre de l’épaisseur ces dernières heures. Raisport indiquait en effet que le club du Rocher aurait proposé un salaire annuel de 12M€ à l’attaquant argentin, lui-même pas contre un départ en Principauté. Le tout dans le cadre d’un transfert à 65 M€, bonus compris. Problème, Wanda Nara, femme et représentante du buteur de l’Inter Milan, a démenti cette information sur TyC Sports, lundi : « « Il n’ira pas à Monaco », a-t-elle assuré. La préférence de l’Argentin irait toujours à la Serie A, où il aurait fait de la Juventus sa préférence. L’Inter a de son côté recruté Romelu Lukaku en provenance de Manchester United, et l’AS Monaco va visiblement devoir se tourner vers une autre piste, alors que Radamel Falcao semble toujours plus proche d’un départ vers la Turquie.