Le PSG rassure Buffon mais le flou persiste

Après des semaines de mutisme, le PSG a tenu à rassurer Gianluigi Buffon sur son futur dans la Capitale. La proposition d’une prolongation d’un an tient toujours mais la bonne saison de Kevin Trapp à Francfort vient mettre la zizanie dans une hiérarchie des gardiens déjà difficile à cerner.
Le mutisme des dirigeants du PSG avait fini par le surprendre voire même l’agacer mais depuis quelques jours Gianluigi Buffon (41 ans) s’est vu rassurer. En fin de contrat dans quelques semaines, le portier italien a vu le club parisien prendre les devants et organiser une réunion avec ses représentants afin de lui assurer qu’il a bel et bien un avenir chez les champions de France. Avant la désillusion contre Manchester United, Buffon s’était vu proposé une prolongation d’un an plus une en option sur les mêmes bases salariales que son contrat actuel (410 000 euros net mensuels). La signature ne faisait alors aucun doute et n’était qu’une question d’heures. Mais ça c’était avant que le champion du monde 2006 fasse preuve d’une certaine fragilité dans le but parisien. Un simple contre-temps donc pour L’Equipe qui assure tout doit être réglé dans les prochains jours.

Buffon prêt à être n°2 ?


Mais le flou autour des gardiens du PSG est-il vraiment un lointain mauvais souvenir ? Pas si sûr. Il y a quelques jours, Thomas Tuchel a confirmé que l’alternance entre Buffon et Alphonse Areola va prendre fin la saison prochaine et qu’un véritable statut de numéro 1 et numéro deux sera confié. Mais à qui ? La tendance penche du côté de l’international français (26 ans) qui représente bien plus l’avenir du club que l’ancien Turinois. Seulement l’offre d’une prolongation de contrat faite à Kevin Trapp (28 ans) auteur d’une grosse saison à l’Eintracht Francfort où il est prêté vient semer le doute. Malgré ses 41 ans Gianluigi Buffon est-il vraiment prêt à s’asseoir toutes les semaines sur le banc et à se contenter des coupes nationales ? La question reste en suspens et c’est un nouveau dossier chaud qui s’invite à la table des dirigeants parisiens dans un Mercato de tous les dangers.

Turquie : le Galatasaray veut conserver Onyekuru

Henry Onyekuru Copyright -AFP
Le Galatasaray souhaite conserver ses joueurs qui ont permis à l'équipe turque de remporter le championnat cette saison. Le club voudrait notamment lever l'option d'achat de son attaquant nigérian, Henry Onyekuru. Selon Fanatik, le club d'Istanbul ne veut pas se séparer de son joueur, arrivé à Everton lors de l'été 2017 avant de faire un passage en Belgique, avec Anderlecht. Après une très bonne saison dans l'équipe turque, ses dirigeants pourraient lever l'option d'achat du joueur auteur de 16 buts et quatre passes décisives après 44 matches. Même si d'autres clubs sont intéressés comme Séville, l'avenir d'Onyekuru pourrait se dessiner finalement en Turquie.

Mercato : Maxwell Cornet répond à l’intérêt de Klopp !

Cornet
Auteur d'une bonne fin de saison, Maxwell Cornet serait dans le viseur de Liverpool. Le Lyonnais a parlé d'un possible départ chez les Reds. L'Ivoirien a gagné sa place dans le onze de départ de Bruno Génésio, aux dépens de Bertrand Traoré. Annoncé dans les petits papiers de Liverpool, Cornet est revenu sur cet intérêt des Reds. « En janvier, j’avais rencontré le président et lui avait fait part de mon souhait de rester à l’OL. Malheureusement, les discussions n’ont pas abouti. L’intérêt de Liverpool ? C’est très flatteur qu’un aussi grand club s’intéresse à moi. Je suis en contrat jusqu’en 2021, mais on ne sait jamais de quoi est fait le football », a indiqué Cornet dans une interview accordée à l'émission Tribune Sport. A lire aussi >> Cornet, Gradel, Pépé... Qui succèdera à Wilfried Zaha au palmarès du Prix Sport Ivoire ?

Liverpool - James Milner : "Messi m'a traité d'âne"

Léo Messi Copyright -OFC
Le milieu de terrain de Liverpool, James Milner, a révélé son échange avec Lionel Messi lors de la rencontre entre les Reds et le Barça. Selon l'international anglais, ce dernier l'a traité d'âne en demi-finale aller de la C1. Lors d'un duel en fin de première période entre les deux hommes, Milner s'est fendu d'une intervention très virile sur le virtuose argentin et ce dernier n'a guère apprécié. "Il n'était pas content", a confié Milner au Daily Mail. "Il m'avait engueulé en Espagnol dans le tunnel à la pause et m'avait traité de 'burro'. Ca se traduit en 'âne', mais je croit qu'on peut l'utiliser aussi dans le foot espagnol pour quelqu'un qui balance des coups de pieds", a raconté Milner, qui apprend actuellement l'Espagnol. "Je lui ai demandé si ça allait, mais il ne s'est pas calmé. Je crois qu'il n'a pas réalisé que je comprenais son Espagnol. Il a dit : 'Cette faute de ta part, c'est à cause du petit pont'. Je l'ai quitté à ce moment là et je suis parti aux vestiaires. Moi je n'ai que de l'admiration pour lui. Il a gagné le droit de dire ce qu'il veut". A lire aussi >> FC Barcelone : Lionel Messi veut qu’Ernesto Valverde reste au club

Algérie : Faouzi Ghoulam ne jouera pas la CAN 2019

Ghoulam
Auteur de son premier but avec Naples cette saison, face à Bologne samedi, Faouzi Ghoulam ne disputera pas la prochaine Coupe d'Afrique des Nations 2019 en Egypte. Selon source proche du joueur du Napoli, ce dernier ne sera pas dans la liste de Djamel Belmadi pour disputer la phase finale dont le coup d'envoi sera donné le 21 juin. Si le sélectionneur avait indiqué qu'il préférait ne pas convoquer Ghoulam à cause de sa blessure, il est revenu sur sa déclaration en le mettant dans sa liste élargie. Mais malgré cela, le joueur qui ne se sent pas au top pour disputer une compétition d'un tel calibre, préfère se reposer pour bien entamer la phase de préparation avec son équipe pour la saison prochaine. A lire aussi >> Serie A (38e J) : Ghoulam marque son premier but de la saison

Coupe de la CAF : Zamalek renverse Berkane et gagne le trophée

Coupe de la CAF
Le Zamalek a soulevé la Coupe de la CAF 2018-19 en renversant la RS Berkane (1-0, 5-3 TAB) ce dimanche en Egypte. Une victoire qui permet aux Cairotes de retrouver le sommet de l'Afrique. La formation égyptienne était en avance au score à la fin des 90 minutes sur le score d'un but à zéro grâce à un penalty transformé par Mahmoud Alaa à la 55e minute. Ce penalty a été sifflé après le recours de l'arbitre à la vidéo. Il est à rappeler que la Renaisance Sportive de Berkane avait remporté le match aller au Maroc sur ce même score. Aux tirs au but, le Zamalek s'est imposé par cinq tirs à trois. Il s'agit du dixième titre africain pour Zamalek, deuxième club égyptien le plus titré après Al Ahly...