Le Nigeria brise la glace islandaise, le Brésil s'approche des 8es de finale…revivez la journée du 22 juin au Mondial 2018

Ahmed Musa - Philippe Coutinho - Xherdan Shaqiri Copyright -AFP
Les Super Eagles du Nigeria décrochent la 2e victoire africaine au Mondial 2018, le Brésil s'impose devant le Costa Rica dans le temps additionnel et s'approche des huitièmes de finale, la Suisse renverse la Serbie et revient sur la Seleção… retour sur la 9ème levée de la grande messe du football mondial :

Le Brésil s'est arraché pour faire tomber le Costa Rica




Plus les minutes passaient, plus la pression montait au Brésil. Quatre ans après le traumatisme à domicile, l’hypothèse d’une sortie de route dès le premier tour prenait du corps avec un deuxième match nul en autant de rencontres dans cette Coupe du Monde, après avoir buté sur la Suisse dimanche dernier (1-1). Mais la Seleçao a finalement trouvé la clé pour ouvrir la porte du but du Costa Rica dans le temps additionnel vendredi (2-0) et a arraché un succès mérité tant elle a poussé sans relâche tout au long de la seconde période. Keylor Navas a bien repoussé l’échéance tant qu’il a pu, mais ce n’était pas suffisant pour sauver les Ticos d’une élimination déjà assurée, après une deuxième défaite dans le tournoi.



Comme contre la Serbie (0-1), les quarts-de-finalistes de l’édition 2014 n’ont pas montré grand-chose. Ils se sont certes procuré la toute première occasion du match. Mais jamais leur 5-4-1 ne leur a servi à autre chose qu’à défendre, la faute à un trop grand déchet dans la projection vers l’avant malgré une première demi-heure intéressante dans ce domaine. Le Brésil avait tout fait pour mettre en confiance le Costa Rica au cours d’une première période indigne de son statut de favori. Incapable de mettre de la vitesse dans leurs enchaînements et trop imprécis à l’approche de la surface adverse pour faire fructifier sa large possession, il butait sur les mêmes limites que face à la Nati.

Mais il a appuyé sur l’accélérateur au retour des vestiaires, sous l’impulsion notamment de Douglas Costa, entré à la pause de Willian. Les hommes de Tite ont trouvé plus de profondeur et ont profité aussi des difficultés physiques des Ticos au fil des minutes pour se créer une foule d’occasions. Par la faute de Navas, de la malchance, de la VAR ou des trois, ils ont attendu les arrêts de jeu pour connaître la délivrance. Mais cette victoire arrachée pourrait bien se révéler fondatrice dans le parcours des Brésiliens, enfin libérés d’un poids évident sur leurs épaules, à l’image d’un Neymar en larmes à la fin du match. A confirmer mercredi prochain contre la Serbie, avec comme enjeu la première place du groupe E.




 

Grâce à Ahmed Musa, le Nigeria bat l’Islande et se relance dans la course aux huitièmes


En Islande, les bureaux de poste ont fermé plus tôt afin de permettre aux supporters de suivre la rencontre de leur sélection nationale face au Nigeria vendredi. S’ils ont sans doute été très nombreux à soutenir leurs protégés, les fans des Vikings ont cependant probablement assez peu vibré au cours des quarante-cinq premières minutes. Disputé sous une chaleur étouffante, le premier acte n’a en effet pas été des plus emballants. Solides défensivement, les Islandais n’ont que rarement inquiété Francis Uzoho (3eme, 44eme), la faute à une trop grande imprécision dans les transmissions. Et ce n’était guère mieux en face. Organisée en 3-5-2, la formation entraînée par Gernot Rohr n’a absolument pas su se montrer dangereuse. Au moment de regagner les vestiaires, les Super Eagles n’avaient d’ailleurs toujours pas tenté le moindre tir.



Il n’a fallu attendre que quelques secondes après la pause pour enfin voir un Nigérian, en l’occurrence Oghenekaro Etebo, mettre Hannes Halldorsson à contribution (46eme). Une occasion certes timide mais qui a donné le ton d’une deuxième période bien plus animée que la première. Trois minutes plus tard, Ahmed Musa a ouvert le score (49eme) et la partie est devenue bien plus animée. Mis en confiance par ce but, le Nigeria a pris l’ascendant et a logiquement fait le break, l’avant-centre du CSKA Moscou s’étant offert un doublé (75eme). Sonnés, les Islandais auraient pu se relancer dans les dernières minutes, mais Gylfi Sigurdsson n’a pas cadré son penalty (82eme). Grâce à cette victoire (2-0), les Super Eagles prennent la deuxième place du groupe D, et cela avant de défier l’Argentine lors d’une confrontation qui s’annonce explosive. Pour l’Islande, en revanche, la situation se complique…



 

La Suisse renverse la Serbie et revient sur la Seleção


Grâce à des buts de Xhaka et de Shaqiri, la Suisse a glané un précieux succès face à la Serbie, qui avait ouvert le score avec Mitrovic. La Nati revient à hauteur du Brésil en tête du Groupe E.

>> Le résumé complet de la rencontre



Iker Casillas : « Messi a fait de moi un meilleur gardien »

Casillas Copyright -AFP
L'ancien gardien emblématique du Real Madrid, Iker Casillas, a évoqué ses duels avec Lionel Messi lorsqu'il évoluait encore en championnat espagnol. Le gardien actuel de Porto a confirmé qu’il jouerait au moins jusqu’à l’âge de 40 ans au club portugais dans une interview accordée à The after after. « J’ai eu la chance de pouvoir affronter Messi et je dois dire qu’il a fait de moi un meilleur gardien », a reconnu l’humilité de l’ancien gardien international de la Roja. Au total, 17 buts ont été marqués par Messi en Clasicos, (dix en Liga, cinq en Super Coupe d’Espagne et deux en Ligue des champions). Enfin, Casillas a laissé ouverte la possibilité d’un retour dans l’équipe nationale espagnole si Luis Enrique Martínez le souhaitait. « Ma dernière sélection remonte à trois ans et cette période est devenue un peu difficile, étrange », a-t-il conclu.

CAN 2019 - Tunisie : Dylan Bronn, 3e forfait après Khazri et Skhiri

Dylan Bronn Copyright -AFP
Après les forfaits des milieux de terrain Wahbi Khazri et Ellyes Skhiri, le nouveau sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse sera confronté au forfait de son défenseur Dylan Bronn. Le joueur de la Gantoise en Belgique ne sera pas en mesure d'honorer sa convocation pour les matchs contre l’Eswatini (ex-Swaziland) le 22 mars puis l’Algérie le 26 mars. Bronn souffre d’une inflammation aux oreilles l’empêchant de prendre l’avion. Pour l'heure, aucun remplaçant n'a été annoncé par la fédération tunisienne dans la liste des 2 de Giresse. A lire aussi >> CAN 2019 - Tunisie : Khazri et Skhiri absents pour les débuts de Giresse

CAN 2019 - Tunisie : Deux joueurs appelés en renfort

Ghazi Ayadi (Club Africain) et Houssem Habbassi (CA Bizertin) ont été appelés en renfort par le staff de l'équipe nationale tunisienne, confronté à une série de forfaits.
Confronté à une cascade de (Bronn, Skhiri, Khazri se sont fait porter pâles), le staff technique de la sélection tunisienne a décidé de faire appel à deux nouveaux joueurs. Ces renforts évoluent dans le championnat tunisien : il s'agit du milieu de terrain Ghazi Ayadi (Club Africain, photo) et de l'ailier Houssem Habbassi (CA Bizertin). Si le premier avait déjà été convoqué l'an dernier (pour l'amical face au Costa Rica à Nice), le second fêtera sa première sélection chez les Aigles de Carthage. Ces derniers affronteront l'Eswatini, le 22 mars en éliminatoires de la CAN 2019, puis l'Algérie le 26 mars en amical.

CAN 2019 - Gabon : Frédéric Bulot charge Daniel Cousin

Bulot
Transféré au FC Gifu en D2 japonaise, Fréderic Bulot ne fait pas partie des joueurs appelés par le sélectionneu du Gabon, Daniel Cousin, pour défier le Burundi en éliminatoires de la CAN 2019. "La situation est inquiétante ! Pour une fois, je me vois dans l’obligation de parler dans la mesure où notre équipe est à la croisée des chemins. Face au Burundi, le coach a besoin des joueurs habitués à ce type de rencontre. Il y aura une forte pression à Bujumbura, c’est indéniable. Il faut des joueurs qui ne viennent pas découvrir la pression. Or, il se trouve qu’il y’a dans cette liste des joueurs qui vont apprendre à contenir pour la première fois une si forte pression", a indiqué le joueur de 28 ans à Sport Gabon. "S’ils sont lancés dans la bataille, comment vont-ils gérer la situation ? C’est à lui d’assumer plus tard ses choix (Cousin)." A lire aussi >> CAN 2019 : Aubameyang va répondre à l'appel du Gabon !

Davide Nicola (Udinese) écarté, Igor Tudor revient

Davide Nicola n’est plus l’entraîneur de l’Udinese (Serie A). Le technicien italien a été remplacé par le Croate Igor Tudor.
Après deux défaites de rang en championnat, l’Udinese a décidé de se séparer de Davide Nicola (46 ans). En poste depuis novembre dernier, l’ancien coach de Crotone, Bari, Livorno et Lumezzane a été remplacé par le Croate Igor Tudor, qui a déjà occupé ce poste entre avril et juin 2018. Alors que les coéquipiers de Valon Behrami ne comptent qu’un point d’avance sur la zone rouge, les dirigeants frioulans ont décidé de trancher dans le vif.