Buteurs africains en Europe: Diagne largement en tête, Ziyech se hisse dans le top 10

Le Top 10 des meilleurs buteurs africains en Europe Copyright -OFC
Vous y êtes désormais habitués, le lundi c’est la traditionnelle journée du classement des top buteurs de nos représentants africains en Europe.

Cette semaine, nos ambassadeurs sur le Vieux Continent ont été particulièrement prolifiques, en inscrivant un total de 37 réalisations sur les terrains européens.

Auteur de 18 buts en seulement quinze apparitions cette saison en Super Lig turque, le "serial-buteur" sénégalais de Kasımpaşa, Mbaye Diagne, occupe largement la tête du Top 10 des meilleurs artificiers africains en Europe.

Des performances exceptionnelles qui permettent également au néo-international sénégalais de trôner au sommet du classement des meilleurs buteurs du championnat turc.

A lire aussi >> Mercato : Mbaye Diagne courtisé en Angleterre

Le Top 3 est désormais complété par le virevoltant ailier ivoirien du LOSC Nicolas Pépé, en compagnie du buteur tanzanien de Genk, Mbwana Samatta (12 buts).

A la troisième marche du podium, on retrouve déjà quatre artificiers africains qui comptabilisent dix buts dans leurs escarcelles alors que l’exercice 2018/2019 n'est encore qu'à sa moitié. Il s'agit de la super star égyptienne de Liverpool Mohamed Salah, du milieu offensif marocain de l'Ajax Amsterdam Hakim Ziyech, du canonnier vedette d'Arsenal Pierre-Emerick Aubameyang, ainsi que du jeune prodige congolais d’Anderlecht, Nany Landry Dimata.

Il convient de noter également que la grande performance du week-end écoulé est à mettre à l’actif du crack marocain de l'Ajax Amesterdam, Hakim Ziyech, qui s’est remarquablement illustré dimanche dernier en inscrivant un magnifique triplé face à Graafschap, participant ainsi au récital offensif de son club (8-0).

Le "Lion de l'Atlas" porte ainsi son total but cette saison à 10 unités et s’installe désormais à la 6ème place du top 10 des meilleurs buteurs africains en Europe.



Ci-après les 10 meilleurs buteurs africains dans les principaux championnats européens : Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France, Belgique, Portugal, Pays-Bas, Suisse, Turquie: (17/12/2018)

1) Mbaye Diagne (Sénégal / Kasimpasa/ Turquie): 18 buts

2) Nicolas Pépé (Côte d'Ivoire/ LOSC/ France) : 12 buts

3) Mbwana Samatta (Tanzanie/Genk / Belgique) : 12 buts

4) Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/ Arsenal / Angleterre): 10 buts

5) Mohamed Salah (Egypte/ Liverpool/ Angleterre) : 10 buts

6) Hakim Ziyech (Maroc/ Ajax Amsterdam/ Pays-Bas): 10 buts

7) Landry Dimata (RD Congo/Anderlecht/ Belgique) : 10 buts

8) Hamdi Harbaoui (Tunisie/ Zulte-Waregem/ Belgique) : 9 buts

9) François Kamano (Guinée/ Bordeaux/ France) : 8 buts

10) Wahbi Khazri (Tunisie/ Saint-Etienne/ France) : 8 buts

10) Lebo Mothiba (Afrique du Sud/ RC Strasbourg/ France) : 8 buts

 

?? Le TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Premier League :


1) Pierre-Emerick Aubameyang et Mohamed Salah : 10 buts

2) Sadio Mané : 7 buts

3) Riyad Mahrez : 5 buts

 

?? Le TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Ligue 1 :


1) Nicolas Pépé : 12 buts

2) Wahbi Khazri, Lebo Mothiba et François Kamano : 8 buts

3) Ismaila Sarr, Bertrand Traoré et Max-Alain Gradel : 5 buts

 

?? Le TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Serie A :


1) Gervinho : 5 buts

2) Khouma Babacar et Kevin-Prince Boateng : 4 buts

2) Keita Baldé, Christian Kouamé et Franck Kessié : 3 buts

 

?? Le TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Liga :


1) Nabil El Zhar: 3 buts

2) Karl Toko-Ekambi, Sofiane Boufal, Samuel Chukwueze et Thomas Partey : 2 buts

 

?? Le TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Bundesliga :


1) Dodi Lukebakio : 6 buts

2) Ishak Belfodil : 4 buts

3) Nabil Bentaleb et Ihlas Bebou : 3 buts

Amical : Le Brésil renverse la République tchèque grâce à Gabriel Jesus

Mené 1-0 à la mi-temps en République tchèque, le Brésil s’est finalement imposé avec un doublé de Gabriel Jesus dans les 10 dernières minutes (1-3). Marquinhos et Thiago Silva étaient associés en défense centrale pour la Seleçao.
Gabriel Jesus a joué à merveille son rôle de « supersub » ce mardi. Lancé par Tite à une vingtaine de minutes du coup de sifflet final, l’attaquant de Manchester City a claqué un doublé en 7 minutes pour donner la victoire au Brésil contre la République tchèque en match amical (1-3). Il a d’abord profité d’une passe lumineuse de David Neres pour conclure de près (1-2, 83eme) avant de terminer en deux temps une magnifique action collective (1-3, 90eme). Avant les deux buts de Gabriel Jesus, dont les cinq derniers buts en sélection ont été inscrits lors de matchs amicaux, c’est Roberto Firmino qui avait égalisé grâce à un excellent pressing en tout début de seconde période (1-1, 49eme). La Seleçao courait en effet après le score à la mi-temps suite à l’ouverture du score de David Pavelka (1-0, 37eme), bien aidé par l’erreur d’appréciation de Marquinhos. Le défenseur du PSG était associé à son capitaine en club Thiago Silva en charnière, pour la première cape de l’ancien Milanais depuis septembre. Ils ont tous deux disputé le match dans son intégralité.



A voir aussi :
>>> Amical : Une petite Argentine domine le Maroc

Qualifs Euro 2020 : L’Italie cartonne avec Marco Verratti, l’Espagne ne force pas à Malte

L’Italie a atomisé le Liechtenstein mardi en éliminatoires pour l’Euro 2020 (6-0), grâce à notamment à un but de Marco Verratti et un doublé sur penalty de Fabio Quagliarella, devenu le plus vieux buteur de l’histoire de la Nazionale. L’Espagne s’est imposé tranquillement à Malte avec un doublé d’Alvaro Morata (0-2), alors que la Suisse s’est écroulée contre le Danemark (3-3).

Groupe D : Et la Suisse s’est effondrée…


La Suisse a cassé sa dynamique positive au moment où elle ne s’y attendait pas. Qualifiée pour le premier Final Four de l’histoire de la Ligue des Nations, la Nati était partie pour faire un grand pas vers la qualification pour l’Euro 2020. Mais elle n’a pas validé son succès en Géorgie (0-2) en se faisant remonter trois buts d’avance par le Danemark (3-3). Après l’ouverture du score de Remo Freuler entachée d’une faute de main préalable d’Albian Ajeti (1-0, 19eme), elle pensait s’être mise à l’abri. Granit Xhaka avait doublé la mise d’une belle frappe (2-0, 66eme) et Breel Embolo avait confirmé le break d’un geste acrobatique (3-0, 79eme). Mais les Danois sont revenus au prix d’un réveil spectaculaire, avec des réalisations de Mathias Jorgensen (3-1, 84eme), Christian Gytkjaer (3-2, 88eme) et Henrik Dalsgaard (3-3, 93eme). Exempts de la première journée, les Scandinaves sauvent un point déjà important. D’autant que l’Eire sort de ce rassemblement avec six points pris en deux matchs. Elle s’est imposée sans briller contre la Géorgie (1-0), grâce au premier but international de Conor Hourihane (36eme).

Groupe F : Morata a renoué avec le but, la Suède a cru à la « remontada »


Alvaro Morata n’avait plus marqué avec l’Espagne novembre 2017. L’attaquant de l’Atlético Madrid a stoppé cette disette avec un doublé pour concrétiser l’ultra-domination de la Roja à Malte (0-2), en marquant au cœur de chaque période (31eme, 73eme). L’Espagne a possédé le ballon 80% du temps, tenté 22 tirs et en a cadré 7, pour seulement deux frappes subies. C’est dire si le score final reflète mal la physionomie de la rencontre. La Roja a fait une excellente opération avec le nul entre la Norvège et la Suède (3-3). Menée 2-0 à 20 minutes de la fin à cause de Joshua King, passeur décisif puis buteur, la Suède était revenue de nulle part dans le sillage de Victor Claesson. Ce dernier avait réduit l’écart suite à un penalty manqué par Andreas Granqvist (2-1, 70eme) avant de délivrer deux passes décisives à Robin Quaison, qui pensait avoir donné la victoire aux siens à l’entrée du temps additionnel (2-3, 91eme). Mais Ola Kamara a arraché l’égalisation à la 97eme minute, pour offrir un premier point à la Norvège. Défaite en Suède samedi (2-1), la Roumanie s’est relancée en dominant aisément les Îles Féroé (4-1), derniers du groupe. Vieille connaissance de la L1 (Nantes, Angers, Bastia), Claudiu Keseru a inscrit un doublé.

Groupe J : L’Italie a déroulé, la Grèce est revenue de loin


L’Italie n’a laissé aucun répit au Liechtenstein, atomisé par la Nazionale (6-0). Après l’ouverture du score de Stefano Sensi (1-0, 17eme), Marco Verratti a doublé la mise d’une belle frappe enroulée (2-0, 32eme), peu après avoir tenté sa chance une première. Fabio Quagliarella est ensuite devenu le plus vieux buteur de l’histoire de l’Italie en transformant deux penalties de suite (35eme, 45eme+3) sifflées pour deux mains sur des tirs… de Verratti. Le deuxième, qui a privé le milieu du PSG d’un but tout fait, a causé l’expulsion de Daniel Kaufmann. La Squadra Azzurra n’a pas forcé par la suite, même si Moise Kean y est allé de son 2eme but en 3 jours après avoir couru après la réussite (5-0, 70eme). Leonardo Pavoletti a clos le score pour sa première cape, à 30 ans (6-0, 76eme). L’Italie est seule en tête de sa poule, devant la Bosnie-Herzégovine et la Grèce, qui se sont neutralisées (2-2). Les Bosniens menaient de deux buts à la pause, avant l’expulsion de Miralem Pjanic (65eme), qui avait marqué en première période. Dimitrios Kolovos a arraché l’égalisation à la 85eme minute. La Finlande a évité le piège en Arménie (0-2), qui avait bousculé la Bosnie samedi (2-1).

Côte d'Ivoire - Liberia (Amical) : Jonathan Kodjia offre la victoire aux Eléphants

Ce mardi 26 mars 2018 , la Côte d'Ivoire affrontait le Liberia au stade Felix Houphouet Boigny du Plateau dans le cadre d'un match amical international  . Apres leur victoire le samedi dernier face au Rwanda pour le compte de la 6e journée des éliminatoires de la CAN , la Côte d'Ivoire s'est imposée par la plus petite des marges dans ce match qui l'opposait au Liberia . Avec un onze complètement remanié , les hommes de Kamara Ibrahim ont eu du mal à animer cette rencontre . Faible en occasions lumineuses , le faible public ivoirien présent à ce match a du se contenter en première mi-temps des tacles défensifs de Simon Déli (22è, après une perte de balle de sa part) et de Serey Dié (43è) . Au retour des vestiaires, les Libériens, bien regroupés, se découvrent. De quoi créer quelques ennuis à la défense expérimentale ivoirienne. Mais les deux frappes de Mohamed Sangaré trouvent un Cissé Abdoul Karim bien inspiré. Derrière, la défense libérienne ouvre des brèches. Un bouffée d'oxygène pour Assalé Roger qui lance Maxwel Cornet. La tentative du Lyonnais cette fois ne trouve pas le cadre. Au bonheur d'Ashley Williams, le portier des visiteurs. Même scénario qu'en première période , à part ces trois occasions rien de consistant à se mettre sous la dent jusqu'à la sortie de Méïté Yakou et l'entrée de Jonathan Kodjia. Rentré à la 74e minute , ''Djoko''  a attendu 9 minutes pour se faire remarquer dans ce match . Apres avoir touché le poteau sur un lob presqu'astucieux , celui qui n'avait jamais marqué au Felicia benificie d'un penalty obtenu par le Lyonnais Maxwell Cornet . Il le transforme avec sérénité et offre la victoire dans les dernieres minutes aux Eléphants . Score final 1-0.

Amical : L'Algérie l'emporte à l'usure contre la Tunisie (1-0)

Grâce à un penalty de Baghdad Bounedjah, l'Algérie a battu la Tunisie, mardi à Blida en match amical.
L'Algérie a pris le meilleur sur la Tunisie (1-0), mardi à Blida en match amical de préparation à la CAN 2019. Bien en place, les deux équipes largement remaniées (Oukidja, Lekhal, sorti blessé au quart d'heure de jeu comme son remplaçant Abeid par la suite, et Benrahma titulaires côté Algérien ; Saidani, Khaoui, Chaouat et Dräger côté tunisien) ont peiné à se créer des occasions. Un tir croisé de Mahrez loupait le cadre de peu (30eme). Chaouat manquait un peu de précision au moment d'exploiter l'une des rares bévues d'Oukidja (60eme). Et c'est le plus remuant des Fennecs, Baghdad Bounedjah, qui ouvrait le score, sur un penalty en force consécutif à une faute sur Mahrez (70eme, 1-0). Un court avantage qui allait s'avérer suffisant.



"Ce n'était pas un match facile, la Tunisie est une belle équipe, elle s'est qualifiée pour la Coupe du Monde. C'est une victoire qui va nous donner de la confiance pour la CAN", a réagi Youcef Atal au micro de Canal Algérie. "C'est une grande fierté de représenter son pays. L'équipe m'a bien accueilli. C'est une bon résultat face à une bonne équipe, avec la satisfaction ne pas avoir pris de but", a de son côté souligné Alexandre Oukidja, qui a réussi son examen de passage en sélection.

Les onzes de départ :



Amical : Une petite Argentine domine le Maroc

Grâce à un but tardif de Correa, l’Argentine a battu le Maroc au terme d’une rencontre amicale décevante à Tanger.
Décevante et battue vendredi dernier à Madrid par le Venezuela (1-3), l’Argentine n’a pas spécialement rassuré, mardi soir à Tanger. Mais elle s’est néanmoins imposée face au Maroc (1-0). Une victoire miraculeuse obtenue à la 83eme minute grâce à un but de Correa, entré en jeu dix-neuf minutes auparavant. L'attaquant de l’Atlético Madrid a bénéficié d’un bon relais de Suarez et placé une accélération saignante avant de battre le portier marocain Bounou d’une frappe croisée à ras de terre.

Un vent violent, six avertissements distribués


Et auparavant ? Pas grand-chose du tout à recenser... Dans une rencontre disputée avec un vent violent à Tanger (sur un corner, Dybala a vu son ballon bouger avant de centrer) et marquée par des contacts particulièrement engagés (six avertissements ont été délivrés, fait rare pour une rencontre amicale), les occasions n’ont pas été légion. Privée de Messi, l’Argentine a fait face à un premier tir de Boutaïb, bloqué par Andrada (11eme). Rodriguez a répondu pour l’Albiceleste en cadrant à son tour (25eme). Et c’est à peu près tout... Plusieurs attroupements ont rythmé une première période rugueuse, le Maroc a eu globalement la possession mais n’a pas su en faire quelque chose. Au final, l’Argentine renoue avec le succès et le Maroc, qui était invaincu depuis la Coupe du monde, peut s’estimer frustré.