LDC (8emes) : la Juventus peut remercier 3 fois Ronaldo !

D’un triplé, Cristiano Ronaldo a permis à la Juventus Turin de renverser l’Atlético Madrid (3-0) mardi soir, en huitième de finale retour de la Ligue des Champions, après la défaite 2-0 du match aller. L’attaquant portugais entre encore un peu plus dans la légende, alors que les Colchoneros n’ont pas existé.

La Juventus l’attendait comme son héros. Comme son sauveur, plus précisément, après la défaite du match aller au Wanda Metropolitano (2-0). Et comme très souvent dans une compétition dont il est le roi des temps modernes, Cristiano Ronaldo a répondu présent. D’un triplé, l’international portugais a renversé des Colchoneros totalement inexistants (3-0). Pas à lui seul, comme on serait tenté de le dire, mais bien grâce à une performance collective de haute volée, et à l’aide d’un Federico Bernadeschi lui aussi dans un grand soir. La formation de Diego Simeone restait sur cinq victoires consécutives sans encaisser le moindre but. Mardi, elle a totalement craqué pour laisser filer son rêve de sacre européen, dans une compétition qui semble désormais connaître son grand favori…

La « rimonta » aurait pu se mettre en marche après seulement quatre minutes de jeu, quand Giorgio Chiellini a cru ouvrir le score après un cafouillage sur corner. Mais le défenseur italien a déchanté, voyant l’arbitre signaler une faute de Cristiano Ronaldo, sur Jan Oblak. Mais ce n’était, semble-t-il, pas le sens de l’histoire. L’histoire, c’est bien CR7 qui devait l’écrire. Alors, peu avant la demi-heure de jeu, il s’est envolé plus haut que Juanfran au second poteau, sur un amour de centre de Bernadeschi, pour ouvrir le score et embraser le Juventus Stadium (27eme). Puis au retour des vestiaires, c’est sur Diego Godin qu’il a pris le dessus pour tromper une nouvelle fois Oblak in extremis, une nouvelle fois de la tête, après validation de la Goal Line Technology. Avant de parachever son oeuvre d’un penalty à quelques minutes du terme (86eme).
BERNADESCHI ÉNORME, LES FRANÇAIS DE L’ATLÉTICO FANTOMATIQUES 

De quoi récompenser une véritable oeuvre collective, tant les Turinois ont étouffé leur adversaire par un pressing presque sans relâche. Dès les premières minutes, les hommes de Massimiliano Allegri ont donné le ton. On s’est dit, alors, que l’Atlético laisserait passer l’orage pour finir par exploiter quelques contres. Mais même dans ce domaine, les Rojiblancos sont apparus éteints. Les hommes de Simeone ont mal attaqué – pour ne pas dire pas attaqué – et ont mal défendu. Mis à part sur quelques rares séquences de conservation dénuées de toute envie de faire mal à l’adversaire, le dauphin du Barça en Liga n’a tout simplement jamais existé.

A l’image de ses individualités, d’ailleurs. Clairement pas dans son match, Thomas Lemar a été remplacé dès la 56eme minute, tandis qu’Antoine Griezmann a traversé la rencontre comme un fantôme. Le secteur défensif a perdu ses duels tandis qu’Alvaro Morata, d’une tête au-dessus, s’est procuré la seule véritable occasion madrilène, juste avant la pause (45eme+2). En face, Blaise Matuidi a livré un de ces matchs de combattant dont il a le secret, alors que Bernadeschi a brillé du début à la fin par ses choix justes et ses prises d’initiatives, concluant son festival en obtenant le penalty de la gagne. Après avoir totalement manqué son match aller, la Juve s’est réveillée avec les crocs. Et Ronaldo a mangé l’Atlético.

>> Revivez la rencontre en direct commenté :




A lire aussi >> Ligue des Champions UEFA: tous les résultats des huitièmes de finale

Serie A : L'Atalanta Bergame et l'Inter Milan en Ligue des Champions, Empoli relégué

L'Atalanta Bergame et l'Inter Milan ont validé, dimanche soir, leur qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Empoli rejoint Frosinone et le Chievo Vérone dans le train pour la descente en deuxième division.
Ils étaient quatre pour deux places. Deux places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions. Dimanche soir, la Serie A a rendu son verdict et ce sont l'Atalanta Bergame et l'Inter Milan qui accompagneront la Juventus et Naples pour représenter le football italien lors de la prochaine C1. Malgré des scénarios à rebondissements, le Top 6 est finalement resté inchangé lors de cette dernière journée. Le Milan AC et l'AS Rome devront donc se contenter de la Ligue Europa, alors qu'Empoli est relégué en deuxième division.

Icardi manque un penalty


Le scénario le plus fou de la soirée est venu de Giuseppe-Meazza, où l'Inter Milan s'est défait d'Empoli (2-1) dans un match à énorme enjeu et très tendu jusqu'au bout. Tenus en échec par une formation venue chercher son maintien, les hommes de Luciano Spalletti ont fait une première différence au retour des vestiaires quand Keita Baldé a ouvert le score d'une belle frappe des 20 mètres après être entré en jeu à la pause (51eme). Au coeur des débats cette saison, Icardi a ensuite manqué un penalty (61eme) qui aurait pu coûter très cher puisque Traoré a égalisé un quart d'heure plus tard (76eme).

L'Atalanta valide son excellente saison


C'est finalement Nainggolan qui a délivré les siens, en opportuniste, suivant une frappe de Vecino sur le poteau (81eme). Les Nerazzurri ont ensuite dû compter sur Handanovic (92eme, 98eme) et son poteau (89eme) pour ne pas craquer et empêcher Empoli de se maintenir. L'Atalanta, de son côté, a été justement récompensé de sa superbe saison en tremblant également quelque peu face à Sassuolo (3-1). Berardi a fait une grosse frayeur aux hommes de Gian Piero Gasperini en ouvrant le score (19eme) avant que Zapata (35eme), Gomez (53eme) et Pasalic (65eme) ne renversent la situation. Les locaux ont évolué durant toute la deuxième mi-temps à dix, après l'exclusion de Berardi (45eme+5), et même à neuf, après celle de Magnanelli (83eme).

Le Milan et la Roma avaient fait le job mais...


Le Milan AC et l'AS Rome n'avaient, de leur côté, par leur destin entre les pieds. Et s'ils ont fait le travail en battant respectivement la SPAL (3-2) et Parme (2-1), ils n'ont pas pu compter sur un faux pas de leurs adversaires directs. Les Rossoneri restent donc cinquièmes et décrochent une qualification directe pour la prochaine Ligue Europa, quand la Louve devra passer par un tour préliminaire. Un club romain qui a fait ses adieux à son légendaire capitaine Daniele De Rossi, évidemment sorti sous les ovations du public et les félicitations de tous les acteurs présents sur la pelouse. En bas de tableau, la Fiorentina et le Genoa se sont quittés sur un match nul qui a arrangé tout le monde (0-0) et restent en Serie A.

Mario Balotelli (Marseille) sur son avenir : « Je ne sais pas ce que les dirigeants veulent faire »

Dans une interview accordée au Canal Football Club, Mario Balotelli a avoué qu'il ne savait pas de quoi son avenir était fait. L'attaquant marseillais a expliqué qu'il n'avait pas rencontré ses dirigeants avant la dernière journée contre Montpellier vendredi.
Dans un peu plus d'un mois, le contrat de Mario Balotelli à Marseille arrivera à expiration. L'attaquant italien, arrivé l'hiver dernier après une expérience à Nice, est donc à un nouveau tournant de sa carrière. Mais ne sait visiblement pas encore où ce dernier le conduira. Interrogé par Canal+ avant la dernière journée de Ligue 1 vendredi, l'ancien du Milan AC, de l'Inter ou encore de Liverpool a confié être dans le flou. "Une prolongation ? Je ne sais pas, on verra. Je n'y pense pas encore, a-t-il expliqé. Je ne sais pas ce qu'ils (les dirigeants, ndlr.) veulent faire". Sans Coupe d'Europe à disputer, il semble difficile d'imaginer Super Mario poursuivre l'aventure. Pourtant, lui ne ferme pas la porte. "Bien sûr, ça peut être une option. Pourquoi pas ? Je me suis toujours senti bien ici, pourquoi est-ce que je devrais dire non ?". Concernant un éventuel départ à Brescia, ville où il a grandi, Balotelli s'est en revanche montré plus clair : "Un jour, oui. L'année prochaine, je ne pense pas". Au moins une option d'écartée...

Coupe du monde des U20 : Le Sénégal bat la Colombie et se qualifie en huitième de finale

Ce dimanche, le Sénégal jouait son deuxième match de poule pour la coupe du monde des moins de 20 ans. Les lionceaux sont venus au bout de la Colombie sur le score de deux buts à 0.  Après sa large victoire, 3 buts à 0, lors du premier match poule face au Tahiti, le Sénégal était de sortie ce dimanche pour le compte de la deuxième journée face à la Colombie. Et comme le premier match, les lionceaux ont de nouveau fait sensation en venant au bout d’une bonne équipe colombienne. Les protégés de Youssou Dabo ont battu la Colombie sur le score de 2 buts à 0. Après une demi-heure âprement disputée, le Sénégal réussit à ouvrir le score grâce à Ibrahima Niane sur pénalty.  Les Colombiens tentent de revenir au score mais se heurtent à une bonne défense des sénégalais. De retour des vestiaires, les lionceaux défendent bien leur cage et réussissent à faire le break à la 85ème minute de jeu grâce à Dion Lopy toujours sur penalty.  Grace à cette victoire probante, le Sénégal se qualifie pour les huitièmes de finale de la coupe du monde des moins de 20 ans. Le Sénégal affiche un bilan de 2 victoires, 5 buts marqués pour 0 encaissé.   

Mehdi Abeid et Arnold Bouka Moutou vont quitter Dijon

Selon L'Equipe, Mehdi Abeid et Arnold Bouka Moutou, qui sont en fin de contrat avec Dijon, ne prolongeront pas.
Alors que Dijon jouera son maintien dans l'élite lors d'une double-confrontation face au RC Les (30 mai et 2 juin), le DFCO a visiblement déjà réglé certains dossiers concernant le prochain Mercato. En effet, selon L'Equipe, Mehdi Abeid, qui est en fin de contrat, ne prolongera pas l'aventure. Le milieu de terrain de 26 ans aimerait retourner en Angleterre, où il avait évolué entre 2011 et 2015, étant prêté plusieurs reprises du côté de St.Johnstone (Ecosse) durant cette période. Lui aussi libre au 30 juin, le défenseur de 30 ans Arnold Bouka Moutou va également faire ses valises selon le quotidien.

Courtisé par Manchester City, Houssem Aouar souhaite devenir un

Dans une interview accordée au Canal Football Club, Houssem Aouar a rappelé son admiration pour Pep Guardiola, coach d'un Manchester City qui le courtiserait. Pour rester, le jeune milieu de terrain lyonnais attend d'avoir "un rôle de leader technique" à Lyon.
Nabil Fekir, Memphis Depay, Tanguy Ndombele ou encore Ferland Mendy : de nombreux joueurs à fortes valeurs marchandes sont courtisés du côté de Lyon, qui s'attend à perdre au moins un ou deux éléments clés lors du prochain Mercato. Auteur d'une saison un temps difficile, Houssem Aouar ne fait, lui, pas partie des candidats au départ. Du moins, pas pour le moment. Mais le numéro 8 rhodanien sait qu'il avait tapé dans l'oeil d'un certain Pep Guardiola lors de la phase de poules de la Ligue des Champions, en septembre dernier. De là à rêver d'un départ chez les Citizens ? "T'aimerais pas jouer à Manchester City, toi ? a-t-il lancé à un journaliste dans une interview accordée au Canal Football Club. C'est un grand club européen et tous les joueurs ont cette envie. En plus c'est entraîné par Pep Guardiola, qui est une référence, qui a la science infuse, qui voit tout avant, qui fait extrêmeent bien jouer ses équipes...". Un discours on ne peut plus clair.

Aouar : «Avoir un rôle de leader technique »




Reste que le joueur formé entre Rhône et Saône s'est également montré emballé par la nomination de Juninho comme directeur sportif pour la saison prochaine. "Tout le monde est impatient de le rencontrer. Lui sait comment gagner, sait comment le club fonctionne, et va nous aider à être plus réguliers, à ramener un trophée qui manque au club". En clair, l'international Espoirs a clairement la tête à son club formateur : "Moi je suis encore sous contrat avec l'OL, j'aimerais marquer l'histoire de ce club", a-t-il rappelé. A condition, toutefois, de voir son rôle évoluer. "Il y a une nouvelle direction, un nouveau coach qui vont débarquer. Il va falloir s’asseoir et discuter du rôle que je peux avoir. Moi, en tout cas, je suis prêt à avoir un rôle de leader technique sur le terrain et surtout dans le vestiaire". Un départ de Nabil Fekir pourrait en tout cas lui permettre de prendre les clés du camion à un poste plus avancé que cette saison...