🔮 LDC Afrique : un grand cador risque l'exclusion de la compĂ©tition

Ligue des Champions africaine Copyright -OFC
Coup de tonnerre ! Le Raja Casablanca pourrait ĂȘtre exclu de la phase de poules de la Ligue des Champions Africaine de Football Ă  cause d'une erreur administrative qui pourrait lui coĂ»ter trĂšs cher.

En effet, samedi dernier, le club Marocain a mis en place les publicités de ses partenaires sur les panneaux du Complexe Mohamed V lors de la défaite contre l'Espérance de Tunis au cours de la premiÚre journée, ce qui est contraire au rÚglement marketing et média de la CAF.

"Tous les droits commerciaux (y compris, les droits d’exploitations, de la tĂ©lĂ©vision, de la retransmission et les droits mĂ©dias et marketing) en relation avec la Ligue des Champions de la CAF appartiennent exclusivement Ă  la CAF sur une base mondiale et feront l’objet de contrats sĂ©parĂ©s et librement nĂ©gociĂ©s entre la CAF et des agences spĂ©cialisĂ©es comme prĂ©vu dans les rĂšglements de Marketing et MĂ©dia de la CAF", peut-on lire dans le chapitre 20 du rĂšglement de la Ligue des Champions.

"Les droits concernant les matchs de groupe et les matchs qui suivent les matchs de groupe, sont directement gérés par la CAF ou la société détentrice des droits", poursuit le rÚglement.

En cas de non-respect de ces rĂšglements, "l’équipe concernĂ©e sera exclue de la compĂ©tition et suspendue pour la prochaine Ă©dition, nonobstant tout autre sanction susceptible d’ĂȘtre imposĂ©e Ă  la fĂ©dĂ©ration Ă  laquelle appartient l’équipe concernĂ©e", toujours selon ce chapitre.

Ainsi, le Raja Casablanca qui jouera contre Vita Club ce vendredi à la RD Congo risque de se faire exclure de la compétition pour cette grosse bourde administrative. Reste à voir la position de la CAF !

A lire aussi >> LDC (J1) : l'Espérance refroidit le Raja chez lui, les Mamelodi Sundowns déroulent



Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

🔮Officiel: un prodige congolais dĂ©barque Ă  la Juventus !

Jean-Claude Ntenda - Juventus Copyright -AFP
Attention talent ! A seulement 17 printemps, le jeune prodige congolais du FC Nantes, Jean-Claude Ntenda, a signĂ© ce samedi en faveur d’un des plus grands clubs europĂ©ens, la Juventus Turin. Ayant rĂ©cemment refusĂ© de signer un contrat pro avec son club formateur, le jeune latĂ©ral gauche congolais du FC Nantes, Jean-Claude Ntenda, traverse les Alpes pour signer en faveur de la Juventus de Cristiano Ronaldo, avec l’espoir d’y percer et rĂ©aliser une belle carriĂšre professionnelle. Les dĂ©tails de ce transfert n’ont Ă©tĂ© communiquĂ©s par aucun des clubs concernĂ©s. L’annonce du deal a Ă©tĂ© faite par le site de la Ligue italienne. NĂ© Ă  Paris en 2002 de parents originaires de la RĂ©publique DĂ©mocratique du Congo, le surdouĂ© congolais attisait les convoitises des plus grands clubs europĂ©ens dont le FC Barcelone, le Real Madrid, le Bayern Munich, Manchester City ou encore Manchester United , qui se bousculait au portillon des "Canaris" afin de s’attacher ses services. L’originaire de Kinshasa a ainsi finalement optĂ© pour la "Vieille Dame" oĂč il devrait ainsi Ă©voluer dans un premier temps pour la Primavera (l’équipe des jeunes).

LĂ©opard ou Bleu ?

Il convient de rappeler que Ntenda, sociĂ©taire du prestigieux centre de formation du FC Nantes depuis 2017, possĂšde Ă©galement la nationalitĂ© française. International français U17, le virevoltant gaucher aura jusqu’à ses 21 ans pour faire son choix entre les LĂ©opards de la RDC et l'Equipe de France. EspĂ©rons que ce jeune talent en herbe, pourra poursuivre son Ă©closion et pourquoi pas opter pour le pays de ses parents. A lire aussi >> Drogba, Bakambu, KanoutĂ©, Aubameyang
 ces binationaux qui ont optĂ© pour leur patrie d’origine

RĂ©vĂ©lation - Diouf: «VoilĂ  ce que m’a dit ManĂ© aprĂšs son Ballon d’Or»

El-Hadji Diouf - Sadio Mané Copyright -AFP
PrĂ©sent la semaine Ă©coulĂ©e en Egypte lors de la 28Ăšme Ă©dition des CAF Awards, le lĂ©gendaire attaquant sĂ©nĂ©galais, El-Hadji Diouf, s’est montrĂ© trĂšs fier de son jeune frĂšre, Sadio ManĂ©, Ă©lu Ballon d’Or africain 2019 pour la premiĂšre fois de sa carriĂšre. >> CAF Awards 2019: ManĂ©, Belmadi, Katumbi
 Le palmarĂšs complet « Je suis fier de mon petit frĂšre et de mon compatriote. C’est un ambassadeur, il entre dans la cour des grands et le SĂ©nĂ©gal peut ĂȘtre fier de lui. C’est un monument du foot africain, qui a travaillĂ© beaucoup et qui mĂ©rite ce titre. J’espĂšre qu’il en aura d’autres », a d’abord expliquĂ© l’ancien capitaine des Lions dans un entretien accordĂ© Ă  Dakaractu avant de rĂ©vĂ©ler une anecdote Ă©mouvante au sujet de l’enfant de Bambali:

«  Mané est spécialement venu me voir dans les coulisses  »

« Il y a deux ans, au Ghana, quand il est arrivĂ© second derriĂšre Salah pour la premiĂšre fois, je l'ai consolĂ© en lui disant que ‘tĂŽt ou tard, tu remporteras ce titre. Ne lĂąche rien, continue comme ça et tu l’auras’. DĂšs qu’il l’a gagnĂ©, il est spĂ©cialement venu me voir dans les coulisses pour me remercier et me dire que je l’avais prĂ©dit. C'est un gars en or. Il est humble et reconnaissant. Et ce trophĂ©e, ManĂ© peut le remporter 3 ou 4 fois de suite » a rĂ©vĂ©lĂ© le double Ballon d’or africain (2001 et 2002). Les propos d'El-Hadji Diouf en vidĂ©o:

CAN 2021 : les coulisses de la visite d’Ahmad au Cameroun

Paul Biya esquive le prĂ©sident de la CAF, l’idĂ©e d’une co-organisation du tournoi Ă©voquĂ©e, Constant Omari met le « feu » dans un cabaret de YaoundĂ©, deux membres de la dĂ©lĂ©gation disparaissent dans la nuit
 Paul Biya esquive Ahmad (?) La premiĂšre fois qu’il est venu Ă  YaoundĂ©, Ahmad Ahmad a spĂ©cialement Ă©tĂ© reçu pas le chef de l’Etat, le 2 octobre 2018, soit cinq jours avant l’élection prĂ©sidentielle au Cameroun. Au terme de l’audience Ă  lui accordĂ©e par Paul Biya, le dirigeant malgache dĂ©clarait : « La CAF n’a pas de plan B, la CAF n’a jamais rĂ©flĂ©chi Ă  un retrait de la CAN 2019 au Cameroun. Ce n’est pas la CAF qui organise, c’est le Cameroun qui accueille cette compĂ©tition ». PrĂšs d’un mois plus tard, en novembre, le ComitĂ© exĂ©cutif de l’instance africaine prenait la rĂ©solution de dĂ©caler la CAN camerounaise de deux ans. Or pour sa deuxiĂšme visite officielle au pays des Lions Indomptables du 13 au 15 janvier dernier, Ahmad n’a pas eu le « privilĂšge » de rencontrer le chef d’Etat camerounais. Des sources indiquent que Paul Biya a quittĂ© YaoundĂ© un jour avant l’arrivĂ©e du Malgache, pour se rendre dans son village Ă  Mvomeka’a. Ahmad propose de co-organiser la CAN Lors de son sĂ©jour au Cameroun, Ahmad Ahmad a rencontrĂ© le Premier ministre mardi, en dĂ©but d’aprĂšs-midi. Au cours de l’audience qui lui a Ă©tĂ© accordĂ©e, le patron de la CAF aurait fait une proposition surrĂ©aliste au chef du gouvernement camerounais. De la voix de plusieurs sources renseignĂ©es, le dirigeant malgache a Ă©mis le souhait de voir le Cameroun co-organiser la prochaine grand-messe du football africain avec l’un de ses voisins. Les noms du Nigeria et de la GuinĂ©e Equatoriale ont Ă©tĂ© Ă©voquĂ©s par le prĂ©sident de la CAF, comme Ă©ventuel pays co-organisateur. Mais « la proposition d’Ahmad a tout de suite Ă©tĂ© balayĂ©e d’un revers de la main par le Premier ministre camerounais » qui « a opposĂ© une fin de non recevoir Ă  la demande tacite du prĂ©sident de la ConfĂ©dĂ©ration Africaine de Football », apprend-on. Au sein du ComitĂ© local d’organisation de ladite CAN, l’on s’est tout de suite mis Ă  soupçonner le patron du football africain d’avoir spĂ©cialement fait le dĂ©placement du Cameroun pour convaincre les autoritĂ©s locales d’accepter son idĂ©e de co-organiser la compĂ©tition en 2021. Constant Omari met le « feu » dans un cabaret La FĂ©cafoot a organisĂ© le 14 janvier 2020, une soirĂ©e privĂ©e en l’honneur de la dĂ©lĂ©gation de la CAF. Et c’est le restaurant - cabaret le Boucarou Lounge situĂ© au centre ville de YaoundĂ© qui a servi de cadre Ă  ce moment de dĂ©tente qui tombait Ă  pic pour la cĂ©lĂ©bration du 62e anniversaire de Constant Omari. L’ancien Lion Samuel Eto’o, un des cerveaux de l’organisation de ce rendez-vous a profitĂ© de l’occasion pour offrir un gĂąteau gĂ©ant au vice-prĂ©sident de la CAF. Surpris et ravi, le prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration congolaise de football s’est laissĂ© emporter par la joie et Ă  rĂ©vĂ©lĂ© Ă  ses compagnons, ses talents de chanteur en offrant un rĂ©cital de plus d’une trentaine de minutes Ă  l’assistance.

Juninho satisfait des progrĂšs de son OL

Juninho, le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais, s’est dit trĂšs content du visage qu’affiche la formation rhodanienne depuis le dĂ©but de la nouvelle annĂ©e.
AprĂšs avoir terminĂ© l’annĂ©e 2019 sur la pointe des pieds, l’Olympique Lyonnais a parfaitement dĂ©marrĂ© 2020 en signant trois succĂšs convaincants d'affilĂ©e. L’équipe de Rudi Garcia a donc repris du poil de la bĂȘte et parmi ceux qui s’en fĂ©licitent le plus il y a Juninho, le directeur sportif du club. Alors qu’il avait souvent Ă©tĂ© contraint de monter du doigt ses troupes au dĂ©but son mandat, le BrĂ©silien est heureux de pouvoir enfin distribuer quelques compliments. « Nos derniĂšres prestations nous donnent un peu plus de confiance. On joue un meilleur football depuis un mois et demi. On arrive Ă  dominer nos adversaires. Notre Ă©quipe est plus solide collectivement. Il y a encore des choses Ă  amĂ©liorer mais j’ai confiance. On a la capacitĂ© de faire un trĂšs bon match Ă  Nantes », a-t-il confiĂ©.

Juninho redoute le piĂšge nantais


L’ancien capitaine de l’OL voit du mieux chez ses Gones, mais il croise les doigts pour que ce rebond ne soit pas qu’une simple parenthĂšse enchantĂ©e. Il attend une confirmation, et ce dĂšs ce samedi contre Nantes en 16es de finale de la Coupe de France. « La Coupe de France est un de nos objectifs, tout comme la Coupe de la Ligue. Ce dĂ©placement ne sera pas facile, a prĂ©venu Juninho. Rudi Garcia devrait faire un peu tourner en vu du match de mardi en Coupe de la Ligue face Ă  Lille. Le groupe est plus concernĂ© et tout le monde a du temps de jeu. Les joueurs ont rĂ©pondu prĂ©sent, Ă  l’image des jeunes. »

Klopp : «La CAN 2021 en hiver ? Une catastrophe pour Liverpool»

Sadio Mané - Jurgen Klopp Copyright -@RedsFrance
Le manager de Liverpool, JĂŒrgen Klopp, s'en est pris au calendrier de la CAN 2021 au Cameroun, Ă  nouveau programmĂ©e en janvier la saison prochaine. JĂŒrgen Klopp a exprimĂ© sa consternation quant Ă  la programmation de la CAN 2021 aprĂšs la confirmation que le tournoi aura lieu entre janvier et fĂ©vrier de l'annĂ©e prochaine. >> Officiel : la CAN 2021 se jouera en hiver ! InterrogĂ© ce weekend sur ce changement de date, le manager de Liverpool s’est engagĂ© dans un long monologue pour pester contre ce rĂ©tropĂ©dalage des instances africaines, mais aussi et surtout pour dĂ©fendre ses joueurs: «La CAN est de retour au mois de janvier est, pour nous, c’est une catastrophe, a-t-il clamĂ©. De plus, nous n’avons absolument aucun pouvoir, donc si nous disions ‘on ne laisse pas partir ManĂ© ou Salah’, les joueurs seront suspendus. Comment est-ce possible que celui qui emploie le joueur ne puisse pas dĂ©cider si le joueur doit rester ou non. »

«Proposer une CAN avec les équipes B...»

L’ancien entraineur de Dortmund a suggĂ©rĂ© comme solution que la CAN ne concerne dĂ©sormais que les Ă©quipes B de l’Afrique : « Au lieu des superstars actuelles, on verra celles de demain», a-t-il justifiĂ©. Et Ă  ceux qui oseraient affirmer qu’il manque de respect Ă  ce tournoi et Ă  l’Afrique de maniĂšre gĂ©nĂ©rale, l’intĂ©ressĂ© a prĂ©parĂ© sa rĂ©ponse Ă  l’avance : « Je ne peux pas respecter la CAN plus que ça parce que j’aime cette compĂ©tition. Je l’ai beaucoup regardĂ© par le passĂ©. C’est un tournoi trĂšs intĂ©ressant et on y trouve des joueurs sensationnels. Mais le fait de jouer en Afrique est un problĂšme Ă©vident, mĂȘme si je conçois qu’il est plus logique pour l’Afrique de jouer pendant l’hiver quand le temps est meilleur pour eux. Je l’entends. Le problĂšme c’est pas spĂ©cifiquement la CAN, c’est plus gĂ©nĂ©ral que ça ». Il convient de rappeler que pas moins de quatre pensionnaires de Liverpool pourraient ĂȘtre concernĂ©s par une participation Ă  la prochaine grande messe du football africain : Sadio ManĂ© (SĂ©nĂ©gal), Naby Keita (GuinĂ©e), Mohamed Salah (Egypte) et Joel Matip (Cameroun). Ce dernier est toutefois en retrait de la sĂ©lection camerounaise depuis plusieurs saisons. >> Cameroun : Joel Matip vers un retour chez les Lions Indomptables ? Les propos de JĂŒrgen Klopp en vidĂ©o: