L1 : Saint-Etienne a fait le job contre Nice mais ne verra que la Ligue Europa

Copyright : Panoramic
Dans son duel à distance avec l'Olympique Lyonnais, Saint-Etienne a fait le travail en se montrant efficace contre Nice (3-0). Malheureusement les Verts devront se contenter de la Ligue Europa la saison prochaine puisque les voisins lyonnais ont gagné dans le même temps et conservent quatre points d'avance.

Le debrief


Avant le début du match, les données étaient claires pour Saint-Etienne : les Verts devaient gagner et espérer un faux pas de Lyon pour croire encore à la Ligue des Champions avant la dernière journée du championnat. La première partie de la mission a été remplie puisque les hommes de Jean-Louis Gasset ont offert une dernière victoire aux supporters de Geoffroy Guichard face à Nice (3-0). Cette victoire ne suffira malheureusement pas pour accrocher la C1 puisque dans le même temps le voisin lyonnais a logiquement et largement battu Caen (4-0). L’espoir de jouer la plus grande des coupes d’Europe pour la 1ere fois depuis 1982 envolé, les Stéphanois pourront se consoler en ayant verrouiller officiellement la 4eme place du championnat et se voient donc qualifier directement pour la prochaine Ligue Europa. Une juste récompense pour un groupe qui a réalisé une très grosse saison. Le public stéphanois ne s’y est d’ailleurs pas trompé en chantant à la gloire des coéquipiers de Loïc Perrin.

Pourtant cette victoire à domicile a été dure à se dessiner tant Saint-Etienne a subi. D’ailleurs les statistiques risquent de donner des regrets à Nice (19 tirs contre 10). Sans un grand Ruffier, les Aiglons auraient sûrement pu ramener un point du Forez. Mais que ce soit Ganago, Lees-Melou ou Danilo, tous se sont heurtés sur le portier international. Les plus grosses occasions ont donc été niçoises mais ce sont bien les Verts qui ont inscrit trois buts par l’intermédiaire d'un duo qui a pris la relève face aux absents d'un soir (Khazri et Cabella). La doublette Hamouma - Beric a porté l'ASSE vers la victoire ce samedi soir. Homme en forme sur la phase retour (5 buts en 12 matchs), l’attaquant slovène s’est une nouvelle fois illustré avec un double dans un pur style de buteur. D’abord à se faisant bien fait oublier au deuxième poteau sur un coup-franc d’Hamouma puis en coupant la trajectoire du centre de l’ancien Caennais. Ce dernier, positionné en meneur de jeu, a d’ailleurs été récompensé par son gros match en douchant les espoirs niçois à dix minutes du terme. Ce samedi, l’efficacité a eu raison des chiffres.

Le film du match


3eme minute
Sur un corner venu de la gauche, Coly arrive en pleine course et prend le meilleur sur Polomat. Malheureusement sa tête passe largement à côté.

5eme minute
Ganago se montre très remuant et prend une nouvelle fois le dessus sur Saliba. L’attaquant niçois repique dans l’axe et voit sa frappe légèrement contrée par le défenseur. Ruffier est lobé mais le ballon finit au-dessus de sa barre.

19eme minute
Quelle occasion pour Nice ! Sur un corner, Lees-Melou n’arrive pas à reprendre correctement au deuxième poteau. Le ballon revient dans les pieds de Danilo qui qui voit Ruffier sortir son tir à bout portant. Derrière Ganago voit sa tête heurter la barre de Ruffier.

25eme minute (1-0)
Première occasion pour Saint-Etienne et but pour les Stéphanois. Sur un coup-franc venu de la droite, Beric se retrouve seul au deuxième poteau et fusille Benitez à bout portant.

35eme minute
Ganago réussit à trouver de la vitesse après un une-deux et tente sa chance. Le Camerounais choisit la frappe au premier poteau et il faut un Ruffier vigilant pour repousser en corner.

37eme minute
Le poteau pour Nordin ! Le Stéphanois est parfaitement lancé par Hamouma dans le dos de la défense. Il choisit de croiser sa frappe mais son ballon vient heurter le montant droit de Benitez.

49eme minute
Ruffier veille encore une fois. Suite à une perte de balle stéphanoise, Danilo fixe la défense et décale Ganago sur sa gauche. Le Niçois cherche à enrouler côté opposé mais le portier se couche et repousse en corner.

65eme minute (2-0)
On prend les mêmes et on recommence. Comme sur l’ouverture du score, Hamouma est à la baguette et centre devant le but de Benitez. En avance sur son défenseur, Beric coupe la trajectoire et s’offre un doublé.

80eme minute (3-0)
Les espoirs niçois sont désormais douchés. Suite à une percée de Nordin, Hamouma choisit de frapper à 25m et place un tir imparable pour Benitez.

Tops et flops


Top
TOP 3

Positionné dans un rôle de meneur en l’absence de Khazri et Cabella, HAMOUMA s’est montré décisif dans cette position. D’abord en étant double passeur décisif pour Béric puis en parachevant le succès stéphanois à dix minutes du terme. Sorti sous les ovations de Geoffroy Guichard.

Persona non grata il y a encore quelques mois, BERIC s’est imposé comme le buteur maison durant la phase retour. L’attaquant s’est encore illustré avec un doublé. Ses huitièmes et neuvièmes buts de la saison qui n’enverront malgré tout pas les Verts en Ligue des Champions.

Les Verts ont longtemps été en difficulté dans cette rencontre et peuvent remercier RUFFIER. Le dernier rempart stéphanois a parfaitement joué son rôle en s’interposant devant Danilo à bout portant ou en écœurant Ganago.

Flop
FLOP 3

Il a été lancé dans le grand bain suite à la blessure de Polomat et cette première FOFANA s’en souviendra… Le jeune latéral a été mis en difficulté tout au long de la rencontre et Nice a vite compris qu’il fallait passer sur son côté.

Il a souvent été l’homme fort des Niçois cette saison mais TAMEZE a vécu une soirée compliquée dans l’entrejeu. Entre erreurs de placement sur le but stéphanois, approximations technique, le Camerounais n’a pas été en réussite.

Trois buts encaissés sur cinq tirs, l’addition peut paraître salée. Mais malgré l’efficacité stéphanoise à souligner, COLY a vécu une soirée compliquée. Il a souvent été mis à mal par la vitesse de Nordin.

Monsieur l’arbitre au rapport


Mr Gautier n’a pas eu grand-chose à faire. Il a eu recours par deux fois au VAR pour accepter l’ouverture du score de Beric et vérifier qu’il n’y avait pas de main. Puis pour savoir s’il devait siffler penalty sur une main non-intentionnelle de Perrin. Il a pris par deux fois la bonne décision.

La feuille de match


L1 (37eme journée) / SAINT-ETIENNE – NICE : 3-0


Geoffroy Guichard (43 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse excellente
Arbitre : M.Gautier (5)

Buts : Beric (25eme, 65eme) puis Hamouma (81eme) pour Saint-Etienne
Avertissements : Coly (61eme, Lees Melou (73eme) puis Le Bihan (86eme) pour Nice

Expulsion : Aucune

Saint-EtienneSaint-Etienne
Ruffier (7) – Saliba (6), Perrin (6), Kolodziejczak (5), Polomat (non noté) puis Fofana (4) - M’Vila (6), Aït Bennasser (5) - Nordin (6), Salibur (4) puis Vada (66eme), Hamouma (8) puis Ghezali (83eme) - Beric (7)

N'ont pas participé : Moulin (g), Benkhedim, Gueye, Abi
Entraîneur : J-L.Gasset

NiceNice
Benitez (6) – Coly (4), M.Sarr (4), Boscagli (5), Pelmard (4) puis Le Bihan (79eme) – Tameze (3) puis Makengo (74eme), Lees-Melou (strong>4), Danilo (5) – Saint-Maximin (5), Ganago (5) puis Srarfi (66eme), Atal (5)

N'ont pas participé : Clémentia, Jallet, Walter, Sacko
Entraîneur : P.Vieira
Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des

Dynamo Moscou : Clinton Njie auteur d'une bourde monumentale

Clinton Njie trahi par sa mémoire ? Lors d'une interview accordée à la radio Radio Sport Info, l’international camerounais s'est trompé du nom de son club ! Le Lion Indomptable s'est illustré, non par ses performances mais par une bourde. N’Jie a déclaré qu’il ne compte pas changer d’air cet été malgré les propositions reçues puisqu’il se sent bien au CSKA… Sauf que Clinton Njie joue au Dynamo Moscou ! « J’ai un contrat qui s’étale sur 3 ans. Après nous sommes dans le foot où ça peut aller très vite. C’est vrai que j’ai reçu des propositions venant de partout et même d’Angleterre. Cependant, je suis bien au CSKA et je suis concentré pour finir ma saison. J’espère que je pourrai donner un peu plus encore dans le football ici » a indiqué l’attaquant. Cette bourde risque de courroucer les supporters du Dynamo Moscou A lire aussi >> Ce match qui a changé la vie du Camerounais Samuel Eto'o

Jean Pierre Nsame tranche entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo

Qui est le meilleur entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ? C’est le débat qui enflamme le monde du football depuis des années. Les deux mastodontes dominent le monde du ballon rond depuis plus d'une décennie, raflant presque tous les titres possibles. Invité à désigner le meilleur joueur entre CR7 et la Pulga, Jean Pierre Nsame a choisi le Portugais « Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Les deux forment leur propre catégorie. Pendant des années, ils ont été brillants avec des statistiques incroyables. Ils sont un coup de chance pour le football. Messi est sans aucun doute un génie. Mais pour moi, Cristiano Ronaldo est le numéro 1. Je l’admirais. J’ai suivi son parcours de très près, son évolution, son attitude très professionnelle. Mon idole c’est Cristiano Ronaldo » a expliqué l’international camerounais lors d’une interview accordée au site de son club BSC Young Boys A lire aussi >> Thomas Müller choisit entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi

Sénégal : Alassane Ndour loue les qualités d'El Hadji Diouf

Copyright -AFP
Alassane Ndour fait partie de la génération 2002 qui avait qualifié le Sénégal pour sa première coupe du monde, disputée en Corée du Sud et au Japon. Une génération dorée qui avait réussi l’exploit d’aller jusqu'en quart de finale de ce mondial asiatique. Pour Ndour, El Hadji Diouf, ancienne gloire de football sénégalais était l’un des grands artisans de l’épopée des Lions de la Terenga en 2002. « El-Hadji Diouf était un phénomène, un joueur qui a une technique exceptionnelle et l’équipe de 2002 comptait beaucoup sur lui. Souvent quand on était pressé on lui donnait le ballon en profondeur et après avec sa technicité et son audace il nous faisait beaucoup de bien. C’est quelqu’un qui a su quand même marquer son époque même s’il n’a pas gagné des titres. Mais sur le plan personnel il a su sortir son épingle du jeu. Il a été un très bon joueur pour le dispositif du Sénégal » a indiqué l’ex international sénégalais. A lire aussi >> Ce match qui a changé la vie du Camerounais Samuel Eto'o

Bundesliga : Kunde Malong buteur, Mayence en couleur

Avec un Pierre Kunde Malong buteur, Mayence a pris le dessus sur l’Eintracht Francfort ce samedi, lors de la 30e journée de Bundesliga.

Après une série de deux nuls et deux défaites, Mayence peut enfin souffler. Mal embarqués depuis la reprise du championnat, les Zerofivers se sont imposés (0-2) ce samedi à la Commerzbank-Arena de Francfort. Pour ce derby du Rhein-Main, les visiteurs ont notamment pu compter sur un Pierre Kunde Malong buteur.

Le milieu de terrain camerounais était pourtant sur le banc de touche au coup d’envoi de cette 30e journée de Bundesliga. Mais cela n’a rien changé à la détermination des siens. Auteurs d’un bon début de match, les visiteurs se sont procurés quelques occasions nettes. Et à force de pousser, les Mayençais ont été récompensés avec ce but de leur vice-capitaine, Moussa Niakhaté, peu avant la mi-temps (0-1, 42e).

Kunde Malong héroïque

De retour de la pause, les deux équipes ont échangé de nombreuses banderilles. Chacune essayant de ne laisser aucune chance à l'adversaire. Il aura fallu attendre la 77e minute pour voir le second but de la partie. L’œuvre d’un Pierre Kunde Malong rentré en jeu 12 minutes plus tôt, qui permet à Mayence de remporter une victoire précieuse dans la lutte pour le maintien.

Leipzig : Le président n'a "rien à signaler" pour Werner

Timo Werner n'a pas (encore ?) fait l'objet d'une offre concrète de la part de Chelsea.
Mais où ira Timo Werner ? Courtisé par Liverpool et le Barça, c'est finalement Chelsea qui tiendrait sérieusement la corde selon Goal. Malgré cette tendance, le patron de Leipzig Oliver Mintzlaff a affirmé que les blues n'ont pas encore entamé les négociations : « Jusqu'à présent, Timo Werner n'a pas activé sa clause, et aucun club n'a envoyé de contrat de transfert. Nous n'avons pas encore eu d'échange avec Chelsea. En conséquence, nous n'avons rien à signaler. » Mintzlaff a tout de même signalé que le joueur était maître de son avenir et que le club ne l'empêcherait pas de partir à tout prix au micro de Sky.

Course contre la montre pour Werner ?


La clause libératoire de l'attaquant, évaluée à 55 millions d'euros, est limitée dans le temps. En effet, cette dernière arrive à expiration le lundi 15 juin, de quoi s'attendre à du mouvement sur le dossier les prochains jours. Sous contrat jusqu'en 2023, Timo Werner a délivré une passe décisive cet après-midi face à Paderborn, mais n'a pas empêché à Leipzig de conceder le nul (1-1) et de s'éloigner de la deuxième place.