L1 : Lille renoue avec le succès

Copyright : Panoramic
Battu à Reims avant la trêve internationale, Lille a battu Angers (2-1), vendredi en ouverture de la 5eme journée de L1. C'est un troisième succès en autant de matchs à domicile cette saison. Le LOSC rejoint du coup le SCO et trois autres équipes en tête du classement.

Le debrief


Le stade Pierre-Mauroy est décidément devenu une forteresse imprenable. Lille y a enchaîné vendredi, en ouverture de la 5eme journée de L1, un 7eme succès de rang en championnat, en dominant Angers (2-1). Le LOSC a placé deux banderilles sur des attaques rapides pour punir le SCO, venu avec une défense à cinq qui a explosé sur ces deux situations et qui l’a privé de tout poids offensif. Auteur de deux doublés lors des deux premières sorties de la saison à domicile, Victor Osimhen y est encore allé de son but et trôné désormais seul en tête du classement des buteurs avec ses cinq réalisations. Lille rejoint aussi le SCO au sommet de la L1, à égalité avec aussi avec le PSG, Rennes et Nice.



Le LOSC n’a pas forcé son talent pour venir à bout d’une triste équipe angevine, dans le doute à l’extérieur, avec maintenant quatre revers sur ses cinq derniers déplacements. Incapables de mettre le pied sur le ballon ou de le sortir proprement de derrière, ce qui a fait vivre une soirée bien longue aux joueurs offensifs, les hommes de Stéphane Moulin évoluaient extrêmement bas. Un choix pour limiter certainement les espaces et empêcher les Lillois de prendre de la vitesse dans leur exercice favori, à savoir les attaques rapides. Le plan défensif marchait bien, tant le LOSC, peu à l’aise dans le domaine, souffrait pour débloquer des situations sur du jeu placé. Jusqu’à un oubli qui a coûté cher en fin de première période et une séquence supersonique dans le plus pur style des Dogues depuis la saison passée.

Benjamin André et Stéphane Bahoken lors de Lille - Angers Benjamin André et Stéphane Bahoken lors de Lille - Angers[/caption]

Au retour des vestiaires, le SCO était revenu avec d’autres intentions et se montrait moins passif dans les duels. Mais il s’est fait punir sur une perte de balle dans son propre camp et s’est retrouvé avec un break de retard. En totale contrôle de la situation, Lille s’est toutefois désuni dans le dernier quart d’heure, par excès de confiance et de facilité. Passés à deux attaquants pour les 20 dernières minutes, les Angevins en ont profité pour réduire le score en fin de match et semer le trouble dans le temps additionnel. Mais c’était trop tard, le mal était fait pour un SCO sanctionné de ne pas avoir développé son jeu habituel plus tôt. Les Lillois, même s’ils ont affiché de la fébrilité, ont assuré l’essentiel et fait le plein de confiance avant d’aborder la Ligue des Champions.
L’instant T :
Peu offensif, Angers ne s’est pas créé énormément d’occasions. Mais le SCO en a obtenu une dès le coup d’envoi d’une seconde période dans laquelle il était mieux entré. Bien lancé par I.Traoré, Bahoken a bien joué le coup en pivot pour remiser sur Capelle, dont le tir a obligé Maignan à se coucher sur sa gauche pour repousser le danger. La chance angevine était passée et le LOSC a doublé la mise sept minutes plus tard.

Les buts


39eme minute (1-0)
Luiz Araujo lance la contre-attaque supersonique avec un énorme travail, en réalisant un sombrero sur R.Thomas avant de décaler J.Bamba sur la gauche. La frappe de l’ancien Stéphanois est axiale, mais Butelle commet une grossière faute de main. Osimhen a bien suivi pour pousser le ballon au fond de près.

53eme minute (2-0)
Sur une situation confuse, où les Lillois réclament au depart une faute sur Osimhen, Mangani perd le ballon dans son camp suite à un bon pressing d’André. L.Araujo en profite pour filer seul au but et conclut d’un tir croisé du droit dans le petit filet opposé de la cage angevine.

87eme minute (2-1)
Santamaria récupère un ballon haut suite à une perte de balle de B.Soumaré. Après un relais avec Thioub, le milieu du SCO décale sur la droite Alioui, qui centre au cordeau. Bahoken devance J.Fonte pour battre Maignan des six mètres.

Les tops et les flops


Luiz ARAUJO (7)

Luiz Araujo a rendu l’une de ses copies les plus accomplies sous le maillot du LOSC. Juste dans tout ce qu’il a réalisé, y compris sur des gestes techniques osés, l’ailier brésilien s’est trouvé à l’origine du premier but lillois avant d’inscrire lui-même celui du break. Il a fait passer une sale soirée dans son couloir au néo-international Espoirs français, Rayan Aït-Nouri. Un match plein couronné d’une belle ovation.
Benjamin ANDRE (7)

Moyen depuis le début de la saison, Benjamin André a lancé sa saison au meilleur moment possible, à l’approche du début de la Ligue des Champions. Le milieu du LOSC a distribué le jeu dans un fauteuil et a retrouvé son volume dans l’entrejeu. Sa récupération haute a initié l’action du 2-0 et sa confiance a transpiré dans sa justesse technique.
Ludovic BUTELLE (3)

Peu sollicité, malgré la domination d’ensemble de Lille, Ludovic Butelle a plombé son équipe par son énorme faute de main qui a amené l’ouverture du score de la formation nordiste. Pas plus décisif sur l’action du deuxième but, le gardien du SCO est passé à côté de ses retrouvailles avec le LOSC.

La feuille de match


LILLE - ANGERS : 2-1


Stade Pierre-Mauroy (30 000 spectateurs environ)
Temps agréabble – Pelouse bonne
Arbitre : M.Buquet (5)

Buts : Osimhen (39eme) et L.Araujo (53eme) pour Lille – Bahoken (87eme) pour Angers

Avertissements : Osimhen (36eme) pour Lille – R.Thomas (67eme) et Thioub (95eme) pour Angers

Expulsion : Aucune

Lille
Lille
Maignan (6) – Pied (5), J.Fonte (cap) (4), Gabriel (6), Bradaric (5) puis Reinildo (74eme) - André (7), B.Soumaré (5) – L.Araujo (7) puis R.Sanches (71eme), Ikoné (5) puis Ouattara (83eme), J.Bamba (5) – Osimhen (7)

N'ont pas participé : L.Jardim (g), Djalo, Celik, Rémy
Entraîneur : C.Galtier

Angers
Angers
Butelle (3) – Manceau (4), I.Traoré (cap) (5), Pavlovic (4), R.Thomas (4) puis Thioub (71eme), Aït-Nouri (3) – Pereira Lage, (4) puis Alioui (56eme), Santamaria (6), Mangani (4) puis Pajot (73eme) – Capelle (4), Bahoken (5)

N'ont pas participé : Petkovic (g), I.Cissé, Pellenard, Kanga
Entraîneur : S.Moulin

CAN U23 : Les éléphanteaux connaîtront leurs adversaires le 3 octobre

La CAF vient de dévoiler la date du tirage au sort de la Coupe d'Afrique des Nations U-23 Total Égypte 2019. C'est en effet le jeudi 03 octobre prochain que les 8 nations qualifiées connaîtront leurs adversaires de groupe. C'est le Palais Haramlek au cœur du complexe de Montaza à Alexandrie qui sera le théâtre de la cérémonie du tirage au sort. Cette rencontre est prévue pour démarrer sous le coup de 17 heures (heure égyptienne) soit 15 heures GMT. L'Égypte (pays hôte), le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Nigéria, l’Afrique du Sud et la Zambie connaîtront leurs différents groupes et adversaires au soir de ce tirage. Rappelons que la compétition se disputera du 8 au 22 novembre 2019 sur les pelouses du stade international du Caire et au stade Al Salam. Ce tournoi qualificatif pour les jeux olympiques de Tokyo 2020 permettra aux 3 premiers de composter leurs tickets au terme des débats.

UEFA LDC : Maxwell Cornet voit Lyon finir premier de son groupe

Contraint au nul ( 1-1) sur ses installations ce mardi pour son entrée en lice, l'Olympique Lyonnais qui a manqué de peu le second tour la saison écoulée vise gros cette année. Aux cotés du Zénith Saint-Petersbourg, Benfica et Leipzig , les rhodaniens ont toutes les chances d'attraper le tour suivant cet exercice. C'est en tout cas ce que pense Maxwel Cornet (entré à la 77e). L'international ivoirien qui voit son club finir en tête de son groupe cette année. "Je pense qu’on terminera en tête du groupe, affirme t-il sur le site du club avant de poursuivre.Ensuite, je vois bien Leipzig nous accompagner en 8es de finale. Pour la troisième place du groupe, je pense que le Zénith est mieux armé que le Benfica pour être reversé en Europa League. En tant que compétiteur, on a toujours envie de gagner et on fera tout pour finir premiers."a t-il admis. Un tantinet déçus après le nul de la première journée, l'éléphant et ses coéquipiers entendent se reprendre à Leipzig le 02 octobre prochain.

Premiership : Yakou Méïté (Reading) va mieux

Les nouvelles sont rassurantes pour Yakou Méïté ,le jeune international ivoirien de Reading FC. Blessé à la tête suite à un coup de coude de Boro Adam Clayton le milieu de terrain de Middlesbrough samedi dernier au Riverside Stadium, l'attaquant ivoirien va mieux. Reading FC peut pousser un ouf de soulagement ! Car , le contrôle médical effectué la soirée du samedi révèle que le joueur formé au Paris Saint-Germain est hors de danger. "Notre attaquant a été emmené à l'hôpital samedi soir pour des contrôles de précaution.Heureusement, tout va bien.Il sera de retour et en mesure de s'entraîner vers la fin de la semaine ( celle de s'achever ndlr) .Il sera disponible pour le samedi prochain.", lit-on dans les colonnes de Getreading.

Premier League : Wilfried Zaha (Crystal Palace) pas encore remis de mercato raté

Wilfried Zaha draine encore les stigmates de son mercato raté. Follement convoité cet été , l'international ivoirien qui souhaitait mettre les voiles est finalement resté à quai .La faute aux dirigeants de Crystal Palace qui ont opposé leur véto en refusant les offres d'Arsenal et d'Everton. La mort dans l'âme , l'éléphant a accepté de poursuivre l'aventure avec son club formateur en dépit de sa grosse colère.Un courroux qui a emporté selon The Times , son agent il y a quelques jours . Ce dernier est accusé par l'ailier ivoirien d'être à l'origine de l'échec de son transfert à Arsenal. À côté de cela, le joueur passé par Manchester United ne connait toujours son rayonnement habituel en cette entame saison. Le feu follet ivoirien n'a d'ailleurs pas encore trouvé la mire. Une situation que Charles Paul Merson, ex international anglais , aujourd'hui consultant sportif impute à une frustration due à son mercato raté.

Ballon d'or - Drogba : " Je le prends comme une reconnaissance de ma carrière "

C'est officiel depuis 48 heures déjà ! Didier Tébily Drogba est le nouvel ambassadeur de la 64e édition du Ballon d'or France Football. Un statut qui permettra à l'emblématique buteur et capitaine des Éléphants de Cote d'Ivoire de co-animer la prestigieuse cérémonie prévue le 2 décembre prochain au Théâtre du Châtelet à Paris. Nommé à huit reprises , le meilleur buteur africain de l'UEFA Ligue des Champions et 14e buteur mondial de la même compétition de tous les temps a réagi à cet insigne honneur de la part des organisateurs de cette cérémonie. « C'est un honneur de présenter ce trophée si prestigieux. Je le prends comme une reconnaissance pour ma carrière et son exemplarité », a-t-il confié à l'Equipe. Auteur d'une prestigieuse et historique 4e place en 2007, l'ex international ivoirien qui fait partie des meilleurs ''No 9'' de ces dernières décennies aurait souhaité mieux. « Pour moi, le Ballon d'Or, c'est la reconnaissance suprême en tant que joueur. J'aurais aimé faire mieux mais cette quatrième place est une belle récompense », reconnaît Didier Drogba. Rappelons que les nommés pour les 4 trophées seront connus les 21 octobre prochain. Les semaines d'après, Didier Drogba , réalisera des interviews avec les candidats pour France Football et L'Équipe.